mardi 27 juillet 2021

Notre gâteau pistaches et framboises parce que... parce que !

J'allais commencer l'article de cette recette réalisée à six mains en parlant de la manière dont on choisit une recette quand les idées et les envies des uns et des autres... et puis je suis passé chez Nicolas, deux des six mains, pour voir de quoi il avait parlé de son côté et justement il parle de ça et fort fort justement... Et en plus presque avec les mots que j'avais envisagés pour parler de Céline, deux autres des mains, à qui nous avons donc fait subir sucre raffiné et farine blanche pour cette recette... Elle qui ne jure que... mais tout ça il l'a dit et je vous conseille d'aller le lire chez Nicolas !

Du coup je me retrouvais avec un parce que... sans suite !

Et puis je me suis dit que juste un parce que... surtout quand il s'agit d'un gâteau tout simple avec de la pistache et des framboises, c'était bien suffisant !

Notre gâteau pistaches et framboises

Les courses:

Pour le gâteau :

- 200g de pistaches - 100g de poudre d'amande - 3 œufs - 60 g de sucre en poudre - 150g de beurre doux - 2 cuil. à soupe de yaourt à la grecque - le zeste d'un citron - maïzena pour le moule 

Pour le glaçage :

- 150g de sucre glace - 2 cuil. à soupe de jus de citron

Pour la déco :

- 125g de framboises - 1 cuil. à soupe de pistaches concassées - quelques feuilles de menthe

La cuisine : 

Beurrez et saupoudrez de maïzena un moule à manqué d'environ 20cm de diamètre. Réservez-le au frigo.

Mixez les 200 g de pistaches pour obtenir une poudre qui soit la plus fine possible. 

Faites fondre le beurre. 

Dans un saladier, fouettez les œufs avec le sucre en poudre. Incorporez le yaourt, le zeste de citron râpé, la poudre d'amande ainsi que la poudre de pistache. Mélangez délicatement. Enfin ajoutez le beurre. Mélangez une dernière fois. Ce gâteau est aussi simple que savoureux !

Versez la pâte dans le moule. Enfournez dans un four préchauffé à 180ºC 35 à 40 minutes en retournant la plaque à mi-cuisson. Vérifiez que le gâteau est cuit en enfonçant la pointe d'un couteau, il doit ressortir sec, sinon prolongez le temps de cuisson de quelques minutes.

Laissez refroidir complètement avant de le démouler sur un plat. 

Préparez le glaçage en mélangeant le jus de citron avec le sucre glace pour obtenir un glaçage bien lisse. Versez-le sur le gâteau refroidi. Placez le gâteau au frais pour figer le glaçage.

Il ne vous reste plus qu'à le décorer avec les framboises, les pistaches et les feuilles de menthe! Et comme toujours maintenant quand il est à la maison, la déco, c'est Nicolas !

Mais pourquoi, tiens j'aurais pu faire un « parce que vite vite c'est la saison »... on en reparle ! est-ce que je vous raconte ça...

mardi 20 juillet 2021

Lapin en tapas sauce brava... parce que c'est l'été !

Loeul et Piriot est une maison pionnière dans le domaine cunicole qui a su conjuguer tout ce qu'il y a de bon dans la tradition et dans l'innovation. Une maison qui s'engage à accompagner les éleveurs français de lapins dans une démarche durable, à agir en faveur du bien-être animal, à assurer la qualité, la sécurité et la traçabilité des produits. Tout ce que nous attendons aujourd'hui en faveur des producteurs et des consommateurs !

Alors il ne nous reste plus qu'à cuisiner cette viande tendre, goûteuse et bénéfique pour la santé, dont chaque morceau a ses atouts et ses plaisirs. Une viande que l'on peut entraîner en cuisine et préparer en préférant les plats les plus traditionnels ou en l’entraînant vers des tendances culinaires plus actuelles.

A vous donc de choisir vos morceaux et votre mode de cuisson, à poêler, en cocotte, à griller, en papillote ou au four et à passer un bien bon moment à table en compagnie du lapin !

Lapin en tapas sauce brava

Pour 4 personnes

Temps de préparation : 3 minutes

Temps de cuisson : 5 minutes

Les courses :

- 440g d'émincés de lapin Loeul & Piriot (issus de râbles désossés) – 300g de pulpe de tomates - 4 gousses d'ail – 3 cuil. à soupe d'huile d'olive – 1 cuil. à café de paprika – 1 cuil. à café de farine - quelques pincées de piment d'Espelette

La cuisine :

Pelez puis coupez les gousses d'ail en deux.

Versez 1 cuillerée à soupe d'huile d'olive dans une petite poêle et faites-y dorer les gousses d'ail. Retirez l'ail, mettez alors le lapin dans la poêle et faites-le colorer de tous les côtés.

Ajoutez la moitié de l'ail, la moitié de la pulpe de tomates et 5cl d'eau, salez, poivrez et faites réduire le tout 3 minutes jusqu'à ce que le lapin soit cuit à point.

Pendant la cuisson du lapin, versez les 2 cuillères à soupe d'huile restante dans une autre poêle et faites-la chauffer à feu moyen. Dès qu'elle est chaude, ajoutez le paprika, le piment d’Espelette et la farine et mélangez bien. Ajoutez 10 cl d'eau et mélangez de nouveau.

Incorporez enfin la pulpe de tomate et les gousses d'ail restantes. Poursuivez la cuisson à petits frémissements 3 minutes en remuant régulièrement. Mixez finement au mixeur plongeant.

Répartissez le lapin dans des petites assiettes, arrosez d'un peu de sauce et servez avec la sauce restante.

Article sponsorisé

Mais pourquoi, bon et maintenant on le prépare comme ce lapin... est-ce que je vous raconte ça...

mardi 13 juillet 2021

Quinoa et melon sauté et aux herbes fraîches pour marier melon du Haut-Poitou IGP avec le beurre Charentes Poitou AOP !

Nous avons la chance par chez-nous d'avoir de bien beaux produits dont certains sont protégés par des IGP ou des AOP. Et dans ce domaine du côté du Haut-Poitou et des Charentes-Poitou il y a de bien belles choses à cuisiner et parmi elles deux produits qui sont devenus iconiques de ces régions, le melon du Haut-Poitou IGP avec le beurre Charentes Poitou AOP !

Le melon du Haut-Poitou IGP est sucré, juteux, ferme, parfumé... aujourd’hui reconnu par le label d’Indication Géographique Protégée, le Melon du Haut-Poitou est le produit du savoir-faire de 13 producteurs exigeants et attachés à leur terre.

Quant au beurre Charentes Poitou AOP avec son goût inimitable de noisette, il est fabriqué exclusivement à base de crème de lait provenant des départements de la Charente, Charente-Maritime, Deux Sèvres, Vienne et Vendée. Et grâce à une lente phase de maturation biologique de la crème propre au beurre AOP Charentes-Poitou, sa personnalité s’affirme.

Et aujourd'hui c'est donc avec ces deux produits que j'ai réalisé ma petite recette du jour !

Quinoa et melon sauté et aux herbes fraîches

Les courses :

- 1 melon Haut-Poitou IGP - 30g Beurre Charentes-Poitou AOP - 180g de quinoa - 1 courgette - 12 tomates cerises - 4 tiges de basilic effeuillées - 4 tiges de persil effeuillées - 2 tiges d'origan effeuillées - Sel et poivre

La cuisine :

Coupez la courgette en quatre dans la longueur puis en petits morceaux.

Coupez le melon en deux, enlevez les graines puis faites autant de boules que possible à l'aide d'une cuillère parisienne. Vous pouvez aussi le couper en cubes.

Faites cuire le quinoa selon les indications portées sur l'emballage puis égouttez-le bien.

Chauffez le beurre dans une grande sauteuse et quand il commence à mousser faites-y revenir la courgette. Au bout de trois minutes, ajoutez le melon et faites revenir le tout jusqu'à ce que le melon commence à colorer. Remuez de temps en temps et ne faites pas trop cuire le melon, il doit juste être doré. Ajoutez les tomates coupées en deux et faites sauter une petite minute.

Retirez du feu et ajoutez le quinoa, salez, poivrez et remuez le tout.

Servez dans les assiettes et terminez en parsemant toutes les feuilles d'herbes.

Astuce : Profitez de vos restes de melon pour préparer un smoothie en ajoutant par exemple la même quantité de jus d'orange et en mixant le tout !

Article sponsorisé

Mais pourquoi, et bientôt on passe au sucré... est-ce que je vous raconte ça...

jeudi 8 juillet 2021

Mon risotto aux légumes multicolores pour passer en mode antigaspi...

Depuis longtemps j'ai adopté la conservation sous vide parce que ce système est aussi simple à utiliser qu'efficace pour conserver des aliments jusqu’à cinq fois plus longtemps que d'autres procédés comme les sacs de congélation, le papier aluminium ou les boîtes de conservation.

Et aujourd'hui je vous propose de gagner la machine sous vide PowerVac de Foodsaver pour découvrir une solution efficace pour réduire votre gaspillage alimentaire et conserver les aliments plus longtemps.

Vous allez pouvoir découvrir ce mode de conservation que ce soit en utilisant des sacs ou des boîtes alimentaires sous vide comme le permet la machine sous vide PowerVac de FoodSaver.

Vous pourrez aussi cuisiner autrement grâce aux marinades ou à la cuisson sous vide, qu’offrent la mise sous vide. Des procédés qui préservent les ingrédients et font exploser les saveurs.

Je vous propose donc de découvrir tout cela en tentant de gagner la machine PowerVac qui est en jeu sur mon post Instagram du jour à retrouver ici : A vous de jouer !

Et en attendant je vous propose une recette aussi gourmande qu'antigaspi...

Mon risotto aux légumes multicolores...

Les courses :

Pour le risotto :

- 300g de riz à risotto - 10cl de vin blanc sec - 2 échalotes - 2 carottes fanes - 4 petits navets nouveaux - 120g de petits pois à écosser - 90g de haricots verts - 1 cuillère à soupe d'huile d'olive - 20g de beurre - 30g de parmesan râpé - sel et poivre

Pour le pesto de fanes :

- 50g de fanes de carottes et de navets - 50g de noisettes émondées - 50g de parmesan râpé - 9cl d'huile d'olive - sel et poivre

La cuisine :

Pelez puis hachez finement les échalotes. Coupez les fanes des carottes et des navets et réservez-les. Épluchez les carottes puis coupez-les en petits morceaux ainsi que les navets. Écossez les petits pois.

Mettez toutes les épluchures et les cosses dans une casserole. Versez un litre d'eau, salez, poivrez et portez à ébullition puis faites cuire à petits bouillons une vingtaine de minutes.

Filtrez le bouillon obtenu puis reversez-le dans la casserole. Portez à ébullition, ajoutez les carottes, les navets et les haricots et faites cuire 5 minutes. Ajoutez les petits pois 2 minutes avant la fin de la cuisson. Retirez les légumes avec une écumoire et jetez-les dans un saladier d'eau froide puis égouttez-les.

Chauffez l'huile d'olive dans une autre casserole et faites-y revenir les échalotes jusqu'à ce qu'elles soient translucides. Ajoutez le riz et mélangez. Ajoutez le vin, mélangez et laissez évaporer.

Ajoutez le bouillon de légumes louche par louche et mélangez jusqu'à ce qu'il soit absorbé avant de recommencer. Comptez une quinzaine de minutes. Quand le riz est cuit, encore al dente, ajoutez tous les légumes, le beurre en petits morceaux et le parmesan. Remuez, couvrez et retirez

du feu. Au bout de deux minutes remuez de nouveau et servez.

Préparez le pesto. Mixez finement les fanes de carottes et de navets et les noisettes. Ajoutez le

parmesan et l'huile d'olive, salez, poivrez et mixez jusqu'à obtenir une pâte homogène.

Servez le risotto accompagné du pesto.

Article sponsorisé

Mais pourquoi, bon et maintenant si on passait à la cuisine sous vide ? est-ce que je vous raconte ça...

mardi 6 juillet 2021

Eggs muffins à ma manière... pour s'amuser une fois de plus en cuisine !

Les eggs muffins sont sans doute une des gourmandises matinales que je préfère quand je pose mes fesses tôt matin pour m'avaler un p'tit dej' copieux. En même temps comment résister à des muffins toastés, à des tranches de bacon croustillantes et à des œufs et du fromage qui vont couler de bonheur sur tout ça... sans oublier les p'tites sauces qui vont souvent avec... Je ne cherche même pas à résister, je sais que je n'ai aucune chance !

Sauf que forcément comme j'aime bien m'amuser en cuisine, je me suis dit qu'en partant de ces éléments, les œufs, le bacon, le fromage et bien sûr les muffins en y ajoutant une p'tite sauce, on pouvait en faire bien des versions ! Et c'est comme ça que je me suis amusé à préparer quelques ingrédients hier soir pour ce matin me terminer des eggs muffins à ma manière.

Eggs muffins à ma manière...

Les courses :

- 4 muffins pur beurre Regent's Park (ou d'autres mais ceux-là sont très bons) – 4 tranches de cheddar – 4 tranches de bacon

Pour l'omelette :

10 œufs – 1 belle courgette – 1 bel oignon nouveau – 1 gousse d'ail - 2 càc de concentré de tomate – 1 càc de curry en poudre – 1 càs d'huile d'olive - sel et poivre

Pour la sauce :

90g de yaourt au lait de chèvre – 30g de fromage frais de chèvre – 1 petit oignon nouveau – sel et poivre

La cuisine :

Commencez en vous occupant de l'omelette. Râpez la courgette avec une râpe à gros trous. Coupez l'oignon en deux puis émincez-le finement. Pelez l'ail, passez le au presse-ail et mélangez avec l'oignon.

Chauffez l'huile dans une grande poêle, faites-y rapidement revenir l'oignon et l'ail. Ajoutez la courgette, mélangez bien et laissez sur le feu jusqu'à ce que la courgette commence à colorer. Versez le tout dans un saladier.

Ajoutez les œufs et le curry, salez, poivrez et mélangez bien. Ajoutez le concentré de tomate et mélangez cette fois très rapidement.

Versez le tout dans un moule carré d'environ 20cm de coté tapissé de papier de cuisson. Enfournez dans un four préchauffé à 180° pendant 25 à 30 minutes jusqu'à ce que l'omelette soit cuite à point.

Laissez tiédir puis coupez 4 carrés d'environ la taille des muffins, bien sûr ils sont ronds donc ça va un peu dépasser, logique ! Vous pouvez manger les chutes...

Si vous préparez l'omelette très à l'avance, coupez-la au moment de préparer le petit déjeuner et faites réchauffer les carrés au micro-ondes.

Préparez la sauce. Émincez finement l'oignon puis mélangez-le avec le yaourt et le fromage, mélangez à la fourchette. Salez et poivrez et mélangez de nouveau.

Faites dorer les tranches de bacon dans une poêle bien chaude avec un filet d'huile.

Vous pouvez maintenant toaster vos muffins après les avoir coupés en deux.

Ensuite badigeonnez généreusement le fond de 4 muffins de sauce, posez un carré d'omelette dessus, une tranche de cheddar puis une tranche de bacon... là, soit vous êtes raisonnable et vous faites de même sur les quatre muffins puis vous les refermez... soit vous vous rendez compte que vous n'êtes que deux au p'tit dej', et vous décidez de faire des eggs and muffins pas très raisonnables !

Dans ce cas après le bacon reposez un carré d'omelette, une tranche de cheddar et une tranches de bacon et là vous pouvez enfin refermer... mais attention il va vous falloir une bouche XXL !

Et petite astuce vous pouvez donner comme moi un p'tit coup de chalumeau sur les tranches de fromage pour les faire fondre au moment où vous les posez...

Vous pouvez aussi retrouver un très joli egg muffin sur le blog très gourmand Aux délices d'antant  puisque nous avons décidé, à deux, qu'aujourd'hui serait notre egg muffin day ! Parce que pour s'amuser en cuisine à deux c'est mieux !

Mais pourquoi, bon il me manque la bouche XXL... est-ce que je vous raconte ça...

dimanche 4 juillet 2021

Baba Ganoush aux courgettes parce que des fois les envies me prennent... enfin elles me prennent quoi !

L'envie en cuisine est un truc curieux, enfin c'est ce que j'ai toujours pensé. Elles peuvent arriver sans prévenir, rester ou repartir par le même chemin, sans que la moindre raison rationnelle n'apparaisse. Et comme je passe ma vie entre mes livres, mes revues et le monde d'internet autant dire que chez moi la valse des envies tient de la valse à mille temps.

Bon j'ai quand même l'envie qui se provoque plus facilement face à certaines cuisines, à certains auteurs ou à certains moments... Et en ce moment le moyen orient et Yotam Ottolenghi sont des provocateurs qui me mettent souvent l'appétit au garde à vous. Et logiquement quand une amie, m'a dit tiens tiens tu as vu cette de recette de qui tu sais... On ne dit plus son nom entre nous au risque d'avoir l'appétit ouvert avant même d'être allé plus loin. 

Donc quand elle m'a dit ça, que je suis allé voir et qu'en plus en vérifiant chez Nicolas, qui a souvent les mêmes envies que moi, j'ai vu qu'il avait mis la recette à sa sauce... La messe était dite et je savais que cette envie ne me quitterait plus jusqu'à... ce que je la mette à mon tour à ma sauce !

 

Baba Ganoush aux courgettes

Les courses :

6 belles courgettes – 1 belle gousse d'ail - 90g de yaourt au lait de chèvre – 30g de fromage de chèvre frais (dans la recette original c'est 15g de Roquefort) – 1 œuf – 15g de beurre – 20g de pignons de pin – 1 càs de jus de citron – quelques pincées de flocons de piment (facultatif) – du zaatar – de l'huile d'olive – sel et poivre

La cuisine :

Commencez en vous occupant des courgettes. J'ai choisi pour ma par de les faire au barbecue mais vous pouvez les faire aussi au four (vous pouvez aller voir comment Nicolas les cuit au four par là : Baba Ganoush de Nicolas). Le tout c'est que la peau soit bien bien cuite, on peut même dire cramée, et qu'elles soient cuites, bien cuites dedans, bien fondantes. Donc je ne vais pas vraiment vous donner de temps, moi j'ai mis une trentaine de minutes, mais surveillez, surveillez... surveillez !

Ensuite mettez-les sur un plat, couvrez-les de film alimentaire et laissez tiédir.

Là, deux possibilités, soit vous épluchez, ce que j'ai fait, soit vous coupez en deux et vous détachez la chair avec une cuillère à soupe. Les deux fonctionnent.

Ensuite mettez la chair dans une passoire et laissez s’égoutter bien bien, vous pouvez appuyez sur la chair avec une cuillère à soupe pour accélérer.

Écrasez rapidement la chair avec une fourchette. Écrasez l'ail au presse-ail et ajoutez-le à la courgette. Étalez la chair dans une assiette.

Préparez la sauce. Mettez dans une petite casserole le yaourt, le fromage et l'œuf et fouettez le tout. Mettez à feu tout doux et fouettez le tout 2 à 3 minutes. Attention, vraiment tout doux le feu et on fouette sans arrêt, si l'œuf cuit trop, c'est foutu ! Donc moins que trop, c'est bien !

Une fois la sauce prête, terminez en vous occupant des pignons.

Mettez le beurre dans une petite poêle et faites-le chauffer à feu moyen jusqu'à ce qu'il commence à mousser. Ajoutez les pignons et remuez une minute ou deux. Ajoutez le jus de citron et remuez. Retirez du feu puis ajoutez quelques pincées de piment et ½ càc de zaatar.

On peut passer à table ! Arrosez les courgettes avec la sauce puis parsemez les pignons et leur jus de cuisson. Si vous avez quelques feuilles d'origan comme moi, ça le fait. Du pain toasté et... vous me direz !

Mais pourquoi, bon vu le temps on range le barbecue... est-ce que je vous raconte ça...

lundi 28 juin 2021

Boulettes de bœuf au miel et à la mélasse de grenade parce que Simply pourrait devenir mon livre de l'été !

Depuis quelques temps j'ai des petits coups d'cœur pour des livres de cuisine. Régulièrement je découvre des livres en me disant que je risque de passer du bon temps avec certaines de leurs recettes mais... mais pas de coup de folie comme j'ai pu avoir pour certains auteurs, souvent anglo-saxons, quelques fois français, qui font que certaines de mes étagères sont remplies d'un seul et unique auteur.

Mais depuis quelques temps j'entendais parler de plus en plus souvent de Sabrina Ghayour, de ses recettes, de ses influences, de ses premiers livres... et ceux qui m'en parlaient avaient cette petite lumière dans l'œil qui ressemble à un appétit féroce. Du coup j'allais voir de temps en temps sur la toile et je la suivais d'un œil intéressé. J'avais loupé son Persiana qui avait mis en joie bien des lecteurs. Mais il y a peu, est arrivé chez moi son Simply paru chez Hachette Cuisine et là...

Comme toujours je l'ai pris en main délicatement d'abord sans l'ouvrir, je l'ai tourné et retourné et là j'ai vu cette petite phrase en 4e de couverture... Les recettes de Sabrina Ghayour aux accents du Moyen-Orient sont tellement simples et savoureuses qu'elles me mettent en joie... Un commentaire signé... Nigella Lawson ! Ma Nigella... je sentais ma fièvre culinaire monter.

Alors je l'ai ouvert et... effectivement, il y a dans ce livre de la gourmandise, du parfum et des senteurs et indéniablement elles viennent de ce moyen-orient dont la cuisine n'est pas encore assez connue par ici à mon goût ! Et avant de commencer à choisir quelles recettes j'allais passer à la casserole, je l'ai tendu à Marie en lui disant, dis voir ? Sachant qu'elle était bien plus dure que moi pour les livres culinaires. Et à ma grande surprise très vite je l'ai vu déchirer des p'tits papiers et des p'tits papiers et des... et me marquer des pages et encore des pages. Avant de me le rendre enfin accompagné d'un j'veux tout ça ! Et il y en avait un tas, des marques ta page...

Du coup je l'ai feuilleté à mon tour, j'en ai rajouté, et je me suis dit que décidément je risquais de remplir une nouvelle étagère avec les ouvrages de cette jeune fille vite... bien vite.

Et pour commencer mon voyage dans son livre je vous propose une recette foutument parfumée, elles le sont presque toutes et qui correspond bien au titre du livre Simply ! Une recette que j'ai à peine remise à ma sauce...

Boulettes de bœuf au miel et à la mélasse de grenade

Ingrédients :

800g de steak haché – 4 oignons nouveaux – 8 brins de persil – 1 càs d'ail en poudre – 1càc de cumin en poudre – 1 càc de coriandre en poudre – ½ càc cannelle moulue – ½ càc de sel – du poivre – de l'huile d'olive – 6 càs de mélasse de grenade – 3 càs de miel liquide – Et si vous avez quelques fleurs de coriandre et de basilic et quelques graines de grenade

Hachez grossièrement les oignons nouveaux puis mixez-les finement. Hachez le persil.

Mettez dans un saladier la viande, l'oignon et environ les deux tiers du persil, l'ail, le cumin et la coriandre en poudre, la cannelle, le sel et du poivre à votre goût et on mélange le tout en insistant bien.

Après faites des boulettes d'environ 40g (soit pour moi 40g...).

Faites chauffer un beau trait d'huile d'olive dans une grande poêle à feu assez vif et faites-y revenir les boulettes, je vous conseille de les faire cuire en plusieurs fois. Les boulettes doivent être bien dorées dehors et cuites à votre goût dedans, pour moi pas trop sinon je trouve qu'elles deviennent sèches.

Retirez-les quand elles sont à votre goût et réservez-les.

Versez alors la mélasse et le miel dans la poêle et remuez toujours à feu assez vif. Quand tout ça commence à faire des jolies bulles, remettez les boulettes et remuez juste je temps qu'elles soient bien recouvertes. Ensuite si vous avez fleurs de coriandre et de basilic et graines de grenade jetez le tout dessus avec le persil restant et... à table !

Mais pourquoi, bon et maintenant ça va être quoi la recette suivante ? est-ce que je vous raconte ça...

lundi 21 juin 2021

Salade au melon et au poulet grillé parce que le melon c'est la saison !

Je suis toujours étonné, quand je suis devant les étals de mon petit quatre saisons du coin de la rue, de voir comment ceux qui sont devant moi choisissent leurs fruits. Souvent ils ne prêtent pas grande attention au mûrissement des fruits qui remplissent leur panier, souvent jusqu'au moment du... melon. Là, subitement ils se rappellent, à juste titre, que rien ne remplace un melon juteux mûr à point, couvé par le soleil, gorgé de sucre et de goût ! 

Et là ils cherchent ce melon en tâtant, soupesant, reniflant... alors qu'une seule chose suffit pour avoir un bon melon, qu'il ait été cueilli à point, juste au bon moment, comme le font ceux qui élèvent les melons Le Rouge Gorge...

Et c'est donc avec un de ceux-là que j'ai réalisé ma petite recette du jour, une recette qui va nous rafraîchir en diable, une bonne chose par les temps qui courent !

Salade au melon et au poulet grillé

Les courses :

- ½ melon Le Rouge Gorge - 2 blancs de poulet - 1 cuil. à soupe de curry en poudre -1 cuil. à soupe d'huile de tournesol - ¼ de concombre - ½ oignon rouge - 6 radis - 2 cuil. à soupe d'huile d'olive - 150 g de yaourt à la grecque - Sel et poivre

La cuisine :

Badigeonnez les blancs de poulet avec l'huile de tournesol. Versez le curry dans une assiette, salez et poivrez. Roulez le poulet dans ce mélange en insistant bien.

Faites dorer les blancs environ 3 minutes de chaque côté sur un gril à feu moyen. Quand le poulet est bien doré, couvrez, coupez le feu et laissez 5 minutes de plus.

Laissez refroidir puis coupez en très fines tranches.

Coupez le concombre en 4 dans la longueur puis en très fines tranches aussi dans la longueur avec un économe de manière à obtenir de longues lamelles.

Pelez l'oignon puis émincez-le très finement.

Coupez les radis en très fines tranches.

Épépinez le demi-melon puis coupez-le en 4. Pelez les morceaux puis coupez-le en fines tranches dans la largeur.

Écrasez la feta à la fourchette en insistant bien. Ajoutez le yaourt à la grecque, salez, poivrez et mélangez bien.

Étalez la moitié de la sauce à la feta dans un grand plat de service. Déposez alors les autres ingrédients sur la sauce, le melon, le concombre, le poulet, les oignons et les radis.

Arrosez avec l'huile d'olive et servez avec la sauce restante.

Vous pouvez également choisir de préparer cette salade directement dans les assiettes.

Et si vous voulez tenter votre chance il y a une cuillère à... melon forcément ! à gagner sur la page des melon Le Rouge Gorge. Et c'est par là que ça se passe : Le Rouge Gorge

Article sponsorisé

Mais pourquoi, bon et maintenant je prépare quoi avec l'autre moitié ??? est-ce que je vous raconte ça...

dimanche 20 juin 2021

Nouilles soba au bouillon Xtra Hojicha et légumes.... parce que le thé se boit et se mange...

Le thé est un des compagnons qui ponctuent mes journée, ce n'est pas le seul, beaucoup de ceux qui passent par ici savent que je suis très café, mais le thé tient aussi une place très particulière dans mon quotidien.

J'aime le thé et pas simplement parce que c'est une boisson étonnante qui propose bien des voyages. Je l'aime d'abord pour tous les « rituels » qui l'accompagnent quand je le prépare. Quand j'ai envie d'un thé je ne sais pas toujours celui que je vais boire et c'est donc d'abord mon nez qui va le choisir. A ce moment-là j'ai un peu de l'abeille butineuse qui va de paquet en paquet. Et comme choisir un thé dépend de bien des choses, du moment, de l'humeur, de la température... je butine, j'hésite, je referme certains, je reviens sur d'autres et enfin je finis par me décider.

Ce n'est pas le plus facile parce que je suis un hésitant pathologique, mais avec le thé ce n'est pas forcément un problème, je peux en choisir un pour tout de suite, un pour tout à l'heure et un autre pour plus tard...

Ensuite vient le temps de la préparation, d'une des préparations, parce que là aussi il y a bien des manières de le préparer, des quantités, des températures et des temps différents... J'aime bien sentir le thé dans le creux de ma main avant qu'il finisse dans la théière... Après l'eau chaude et l'attente, une courte attente, et le thé est prêt !

Là, selon les occasions et mes envies, je déguste mon thé tranquillement en allant me poser en sa compagnie, mais je peux aussi choisir de le déguster en poursuivant mon travail, parce que le thé m'accompagne quelque soit le moment...

Si je vous parle aujourd'hui de thé, c'est parce que Lydia Gautier m'a confié certains de ses thés pour que je les déguste d'abord et que j'en cuisine un ensuite. Et après avoir hésité entre le Cooking Hojicha bio en poudre et le Xtra Hojicha, c'est ce dernier que j'ai choisi de passer à la casserole.

L'Xtra hojicha est un thé vert sencha du Japon légèrement torréfié qui développe des notes douces toastées et fruits secs. Il est aussi bon chaud que froid et j'ai trouvé qu'il demandait un peu de patience pour dévoiler tout le plaisir qu'il peut vous donner, alors dans tous les cas dégustez-le doucement doucement et longtemps... peut-être que, comme pour moi, il deviendra pour vous alors un incontournable.

Maintenant direction la cuisine et, après la recette, je vous reparle des thés que je vous conseille pour accompagner ma petite recette.

Nouilles soba au bouillon à l'Xtra Hojicha et légumes....

Les courses :

15g de thé Xtra Hojicha – 100g de nouille soba - 2 choux boc choy – ½ carotte nouvelle – 1 douzaine de shiitakés frais – 2 cives – 4 tranches de gingembre frais épluchées – ½ gousses d'ail - 4 œufs – 1 càs de sauce soja – 1 trait de vinaigre de riz – ½ càc de sucre en poudre – poivre - des graines de sésame

La cuisine : 

Commencez en faisant cuire les œufs 6 minutes dans de l'eau bouillante. Dès que ce temps est passé sortez-les de l'eau, mettez-les dans un saladier d'eau glacée et laissez-les refroidir.

Faites ensuite cuire les nouilles soba en suivant les indications portées sur l'emballage puis égouttez-les et rincez-les bien sous l'eau froide. Égouttez-les de nouveau et réservez-les.

Préparez alors le bouillon. Portez à ébullition 75cl d'eau, jetez-y le thé Xtra Hojicha et faites cuire 5 minutes à tout petits bouillons. Filtrez ensuite le tout et remettez le liquide dans la casserole. Ajoutez alors le gingembre et l'ail, et laissez réduire à frémissements une dizaine de minutes.

Coupez les choux en deux dans la longueur et la carotte pelée en bâtonnets. Émincez les cives.

Toujours sur le feu, retirez le gingembre et l'ail du bouillon et ajoutez la sauce soja, le vinaigre de riz, le sucre en poudre et du poivre et mélangez bien.

Ajoutez les champignons, les choux et faites cuire 2 ou 3 minutes à petits frémissements. Ajoutez les carottes et poursuivez une minute de plus. Rectifiez alors éventuellement en sauce soja, en vinaigre et en poivre.

Répartissez les nouilles dans des plats, puis versez le bouillon bien chaud et les légumes. Parsemez les cives et quelques pincées de graines de sésame. Terminez en déposant les œufs écalés et coupés en deux. Dégustez sans attendre !

Et pour accompagner ce plat, quelques jolis thés que j'ai découverts grâce à Lydia Gautier.

Le Pu er Tonka est un thé sombre de Chine aromatisé par des fèves tonka.

Ce thé sombre, où les notes de sous-bois et mousse de chêne du thé sont complétées des accents vanillés et amande amère de la fève tonka, est un thé que je vous conseille de boire chaud avec mon plat. Et cerise sur le gâteau les fèves que vous trouverez dans ce thé et que vous n'allez pas utiliser pour le préparer, feront le bonheur de vos pâtisseries.

Le White Pomelo un thé blanc du Vietnam, baies Timur & pétales de rose

Ce thé blanc à grandes feuilles de la famille des Pivoines Blanches (ou Bai Mu Dan) sourcé au Vietnam est un véritable coup de fraîcheur, grâce à son association de la baie Timur et son goût si particulier, qui va vous surprendre avec une facette fraîche, zestée typée naturellement pamplemousse rose et des pétales de roses qui apportent du corps et une touche chaleureuse tout en douceur.

Ce thé, je vous conseille de l'associer à mon plat cette fois en version froide, froide pas glacée ! En laissant une quinzaine de grammes de thé mariner à froid dans un litre d'eau, ensuite vous filtrez et vous laissez au frais avant de déguster et vous sentirez sa fraîcheur vous envahir !

Et comme j'ai découvert un autre thé, un Cooking Hojicha bio cette fois en poudre, celui que j'ai failli cuisiner aujourd'hui, je vous donne rendez-vous prochainement pour vous parler de ce thé très étonnant qui va aussi passer à la casserole bientôt par chez moi... A suivre donc...

Article sponsorisé

Mais pourquoi, et pour ce soir quel va être mon thé ? est-ce que je vous raconte ça...

mercredi 16 juin 2021

Deux tartinades sinon rien ! Parce que décidément j'aime tartiner !

J'ai toujours eu un faible pour les tartinades, sans doute parce que ces préparations-là ne demandent au final que peu de temps et finissent régulièrement par disparaître encore plus vite qu'elles n'ont faites ! Et ça généralement, c'est plutôt bon signe...

Presque à toutes les occasions, à l'heure de l'apéro bien sûr mais aussi pour une petite faim à toutes les heures de la journée, je finis par regarder mon frigo et je trouve souvent quelques petites choses à mélanger qui finissent par être joyeusement tartinées. Du coup quand Schär m'a demandé de préparer deux recettes qui pourraient accompagner leurs nouveaux Crackers céréales sans gluten, je me suis mis en position tartinades et quelques temps plus tard, les deux que je vais vous proposer aujourd'hui étaient prêtes !

Mais d'abord, regardons de quoi se composent ces crackers... Composés d'ingrédients authentiques tels que le lin, le pavot, le riz, le sorgho, le millet et le sarrasin, les crackers céréales riches en fibres et source d’oméga 3 arrivent dès maintenant dans les rayons. Sans gluten, sans lactose et sans conservateurs, ils conviennent également aux régimes végétariens et vegan. Vendus par paquet de 6 portions individuelles, le packaging est 100% recyclable.

Et maintenant direction la cuisine !

Tartinade aux courgettes

Les courses :

- 150 g de courgette - 150 g de fromage de chèvre frais (type Chavroux) - 2 tiges de basilic effeuillées - 2 tiges d’origan effeuillées - 1⁄2 càc de cumin en poudre - 1⁄2 càc de zeste de citron râpé finement - 1⁄2 gousse d’ail - Sel et poivre

La cuisine :

Râpez la courgette avec une râpe à petits trous. Pressez-la dans un torchon pour en extraire l’eau.

Hachez finement les herbes. Passez la gousse d’ail au presse ail.

Dans un grand bol, mélangez le fromage de chèvre, la courgette, les herbes, l’ail, le

zeste de citron et le cumin.

Salez et poivrez à votre goût et mélangez le tout.

Vous pouvez ajouter 1⁄2 càc de pesto pour relever votre tartinade.

Tartinade au crabe

Les courses :

- 100 g de chair de crabe (poids égoutté) - 120 g de fromage frais (type St-Môret) - 2 tiges de basilic thaï effeuillées - 2 tiges de coriandre effeuillées - 1 càs de jus de citron vert - 1⁄2 càc de zeste de citron vert râpé finement (facultatif) - 1⁄4 càc de gingembre frais râpé finement - Sel et poivre

La cuisine :

Égouttez bien la chair de crabe.

Hachez finement les feuilles de basilic thaï et de coriandre.

Dans un grand bol, écrasez le fromage frais à la fourchette.

Ajoutez le crabe et mélangez.

Ajoutez alors les herbes, le gingembre, le jus et le zeste de citron.

Salez et poivrez à votre goût et mélangez le tout.

Vous pouvez ajouter 1⁄4 de piment oiseau haché très finement pour relever votre tartinade.

Article sponsorisé

Mais pourquoi, et vous vous tartinez quoi ? est-ce que je vous raconte ça...