lundi 5 décembre 2022

Naked cake aux kakis parce que c'est la saison du kaki !

J'aime les fruits de l'été mais tout autant ceux de l’hiver qui m'apportent tout ce qu'il faut pour affronter les frimas et parmi eux, un m'accompagne depuis quelques années maintenant, le kaki Ribera del Xùquer AOP ! Ce joli fruit, avec sa peau lisse et brillante et sa chair ferme et croquante, qui peut se déguster simplement comme une pomme le couteau à la main ! Il faut dire qu’avec sa couleur ensoleillée au cœur de l’hiver, il a vite tenté la main avant de tenter la bouche…

Le kaki Ribera del Xùquer AOP, un kaki ayant sa propre AOC et donc son cahier des charges, se choisit quand sa chair est ferme, pas trop mûr, enfin ni trop, ni trop peu, c’est là qu’il vous donnera le plus de plaisir, quand sa chair croque sous la dent.

Et si vous lui résistez et que vous ne le croquez pas sans autre forme de procès je vous propose de le préparer comme moi dans un dessert qui pourra même se retrouver sur vos tables de fêtes !

Naked cake aux kakis

Temps de préparation : 30 minutes

Temps de cuisson : 45 minutes

Les courses :

- 4 kakis Ribera del Xùquer AOP - 20g de beurre - 2 càs de miel liquide - ½ càc d'épices à pain d'épices

Pour la crème :

- 250g de mascarpone - 250g de crème liquide entière - 60g de sucre glace

Pour les 2 cakes :

- 8 œufs - 300g de sucre en poudre - 200g de farine - 40g de maïzena - 2 càs d'eau

La cuisine :

Séparez les blancs et les jaunes des œufs.

Fouettez les blancs, quand ils commencent à mousser, ajoutez 60g de sucre en poudre puis continuez de les monter en neige.

Dans un autre récipient battez les jaunes d’œufs et les 240g de sucre restant. Ajoutez l’eau. Puis

ajoutez la farine et la maïzena tamisées. Mélangez délicatement avec une maryse.

Incorporez délicatement les blancs en neige.

Répartissez la pâte dans deux moules de 20 cm de diamètre beurrés et farinés.

Faites cuire une quarantaine de minutes dans un four préchauffé à 180°.

Laissez refroidir puis démoulez.

Si vous n’avez pas deux moules de même diamètre, vous pouvez faire les gâteaux l’un après l’autre.

Une fois refroidis, coupez les deux cakes en deux dans l'épaisseur.

Coupez 3 kakis en petits cubes. Puis faites-les sauter dans le beurre. Quand ils commencent à dorer

ajoutez les épices et le miel puis mélangez bien. Laissez refroidir.

Montez la crème, le mascarpone et le sucre glace en chantilly.

Tartinez les demi-cakes avec la chantilly puis répartissez les cubes de kakis sur trois d’entre eux.

Montez les cakes les uns sur les autres. Puis couvrez aussi les côtés avec de la chantilly.

Coupez le kaki restant en deux puis en tranches très très fines.

Repliez-les, roulez-les puis décorez-en le cake.

Astuce : Si les tranches fines de kakis sont trop rigides pour les rouler passez-les 30 secondes au micro-ondes et laissez-les refroidir avant de les rouler.

Article sponsorisé

Mais pourquoi, je vais aussi m'en croquer un... est-ce que je vous raconte ça...

samedi 3 décembre 2022

Pies aux pommes au goût de Noël parce que les Pommes du Limousin AOP sont sur nos étals...

L'AOP Pomme du Limousin, ce sont des hommes, des femmes et un terroir pour un fruit d'exception.

Cette saveur, ce croquant, cette jutosité que vous appréciez tant, récompensés par une AOP, résultent de décennies de travail acharné de toute une filière bien organisée autour d'une variété au potentiel exacerbé par le terroir de l'AOP entre Périgord et Limousin.

La récolte des pommes du Limousin AOP a commencé il y a plusieurs semaines et nous pouvons maintenant en profiter... On pourra bien sûr, grâce à des systèmes de conservation efficaces qui la préservent longtemps en profiter un bon bon moment, mais pourquoi se priver, pourquoi ne pas les déguster dès maintenant et profiter de leur goût... que ce soit en les croquant à pleines dents ou en les cuisinant comme je vous le propose maintenant !

Pies aux pommes au goût de Noël

Pour 4 tartelettes

Temps de préparation : 25 minutes

Temps de cuisson : 30 minutes

Temps de repos : 1 heure

Les courses :

Pour la garniture des tartelettes :

4 pommes du Limousin AOP - 2 cuil. à soupe de jus de citron - 4 cuil. à soupe de sucre roux en poudre - 2 cuil. à soupe de gelée de groseille - 1 cuil. à soupe de farine - 1 cuil. à soupe de Maïzena - ½ cuil. à café d'épices à pain d'épices

Pour la pâte :

410 g de farine - 270 g de beurre - 2 cuil. à soupe de sucre en poudre - 15 cl d'eau bien froide - 1 jaune d’œuf

La cuisine :

Pour préparer la pâte, mixez ensemble la farine, le beurre et le sucre en poudre en sablé fin.

Ajoutez l'eau et mixez jusqu'à obtenir une pâte homogène. Formez une boule et emballez la pâte dans du film alimentaire. Aplatissez la boule de manière à obtenir un disque. Mettez au réfrigérateur pendant 1 heure.

Pelez puis coupez les pommes en quatre. Enlevez les trognons puis coupez les quartiers en tranches assez fines. Mettez les tranches de pommes dans un saladier et arrosez-les avec le jus de citron puis mélangez. Ajoutez le sucre roux, la gelée de groseille, la farine, la maïzena et les épices puis mélangez bien. Mettez au frais.

Étalez la pâte. Beurrez et farinez 4 moules à tartelettes d'environ 12cm de diamètre. Garnissez les moules de pâte en la laissant très légèrement dépasser des bords.

Garnissez les moules avec les pommes parfumées en tassant bien les tranches.

Découpez des bandes de pâte d'environ 1cm5 avec une roulette crantée ou un couteau.

Couvrez les tartelettes avec ces bandes de pâte en les croisant et en les espaçant d'environ 1cm. Scellez bien les bandes en les pinçant avec les bords de la pâte.

Badigeonnez la pâte avec le jaune d’œuf mélangé à 1cuil. à soupe d'eau.

Enfournez une trentaine de minutes en surveillant la cuisson. N'hésitez pas à prolonger si nécessaire. Les tartelettes doivent être joliment dorées.

 Mais pourquoi, et si finalement je m'en croquais une... est-ce que je vous raconte ça...

vendredi 25 novembre 2022

Poulet confit et graines de couscous, aux deux huiles et deux citrons parce que les huiles végétales sont diverses !

Dans mes placards, je n'ai pas une huile mais plusieurs parce qu'elles ont toutes une composition en acides gras différente et parce que chacune peut s’utiliser différemment.

Je vais donc aujourd’hui utiliser deux huiles différentes pour ma recette.

De l'huile de tournesol pour la cuisson des blancs de volaille, une huile qui s’utilise pour cuire à feu tout doux comme pour dorer à feu bien vif.

Et de l'huile de colza pour agrémenter mes graines de couscous et révéler leur goût et leur arôme tout en finesse sans les écraser.
Chacune de ces huiles a donc ses spécificités, mais toutes deux participent à l’apport quotidien recommandé en acides gras essentiels que notre organisme ne sait pas fabriquer et qui doivent donc être apportés par l’alimentation (oméga 3 pour l’huile de colza, omégas 3 et 6 pour l’huile de tournesol).

Poulet confit et graines de couscous, aux deux huiles et deux citrons

Les courses :

- 1 càs d'huile de colza - 30 cl d'huile de tournesol - 4 blancs de volaille - 300g de graines de couscous fin - 2 cébettes - 4 gousses d'ail - 4 échalotes - ½ citron jaune – Le jus et le zeste d'½ citron vert - 4 tiges de menthe effeuillées - 4 tiges de persil effeuillées - 4 tiges de romarin - 1 cuil. à soupe de gros sel

- Sel et poivre

La cuisine :

Salez les blancs de volaille avec le gros sel, puis poivrez-les. Laissez reposer une trentaine de minutes.

Préchauffez votre four à 120°C.

Coupez les gousses d'ail et les échalotes en deux, le citron jaune en tranches et les tiges de romarin en deux ou trois.

Versez un fond d'huile de tournesol au fond d'une cocotte d'environ 20cm de diamètre.

Déposez la moitié de l'ail, de l'échalote, du citron et du romarin. Posez les blancs de volaille dessus. Parsemez le reste de l'ail, l'échalote, du citron et du romarin. Couvrez d'huile de tournesol.

Enfournez 1h30 avant de vérifier que la viande est bien cuite à cœur.

Faites chauffer une poêle à feu très vif. Déposez-y les blancs égouttés et faites-les dorer une dizaine de secondes. Remettez-les dans la cocotte.

Arrosez la semoule avec l'huile de colza et quelques pincées de sel. Mélangez jusqu'à ce que l'huile soit bien absorbée. Arrosez avec 30cl d'eau bien chaude et couvrez. Quand l'eau est absorbée égrenez les graines à la fourchette.

Arrosez avec le jus de citron vert, ajoutez la menthe et le persil grossièrement haché et mélangez.

Servez la graine de couscous avec les herbes et les blancs de volaille et terminez en parsemant le zeste de citron vert finement râpé.

En partenariat avec les #huilesvegetales

Mais pourquoi, et vous vous utilisez une huile plus particulièrement ? est-ce que je vous raconte ça...

mercredi 16 novembre 2022

Côtes d'agneau bio parfumées et rencontre avec deux paysans éléveurs de la filière bio...

J'ai toujours aimé rencontrer ceux qui s'occupent de ce qui finit dans mon assiette, pour les comprendre et aussi comprendre ce qu'ils font et comment il le font, parce que finalement c'est quand même sacrément important pour moi et sans doute pas que pour moi. Et c'est comme ça et pour ces raisons-là que je suis allé compagnie de la filière ovine et bovine bio à la rencontre de deux paysans, de deux éleveurs bio.

C'est donc comme ça que j'ai rencontré Denis Gemin à Vallons-de-l’Erdre dans son élevage ovin et Lorant Gildas à Soudan dans son élevage bovin, tous deux bio, concernés et agissant selon leurs valeurs, parce que ce n'est pas le tout d'affirmer, il faut aussi agir. Et ils agissent.

Parce que pour moi, qui consomme bio autant que possible, parce que je le peux, produire comme consommer des viandes bio, c’est s’inscrire dans un modèle alimentaire vertueux et durable. Et c'est ce que j'ai retrouvé là, et peut-être même un peu plus que ce que je m'attendais à trouver.

Mais avant peut-être est-il bon de revoir les 7 grands principes qui conduisent la production cette filière bio...

La rotation des cultures pour enrichir naturellement les sols et préserver les équilibres.

Le recyclage des matières organiques pour maintenir la fertilité des sols.

Le recours à des moyens naturels pour entretenir les parcelles et protéger les cultures.

Le respect de l’écosystème pour préserver tout un environnement de vie.

L'autonomie des exploitations pour nourrir les animaux

Des animaux " bien " élevés dans des conditions respectueuses de leurs besoins.

La prévention et la stimulation des défenses naturelles au cœur des soins.

Et dans ce cadre, chez ces deux paysans, ils préfèrent tous les deux ce mot à celui de producteurs, j'ai donc vu des animaux trottinant, mangeant, vivant donc leur vie... à l'extérieur, puisque le temps le permettait ce jour-là. Ils ne sont pas toujours dehors mais toujours quand c'est possible.

Et je les ai entendu parler de leurs pratiques, de leur volonté de ne pas grandir sans fin et de bien élever leurs animaux et la nourriture produite sur place. 

De leur travail avec les animaux mais aussi de la nature qui les entoure. De ces haies naturelles qu'il replantent, des étendues d'eaux qu'ils préservent, des partenariats qu'ils mettent en œuvre avec d'autres qui se soucient aussi de cette nature.

Tout comme de ce qu'ils font pour créer du lien avec d'autres paysans à travers des marchés locaux et même très locaux puisqu'ils se tiennent à même les fermes. 

Des liens qu'ils tissent avec le tissu local et du plaisir qu'ils ont ou qu'ils ont eu de voir venir chez eux des femmes et des hommes venus se fournir à la ferme. Même s'ils ont remarqué que certains, une fois la période difficile que nous avons connu ces derniers mois passés, ont perdu de nouveau le chemin de leur ferme...

Voilà ce que j'ai vu et entendu et bien d'autres choses qui me donnent envie de retourner un jour les voir et voir aussi d'autres paysans bio plus proches de moi.

Alors n'hésitez pas à aller les voir, à parler avec eux et à acheter leurs produits, si vous le pouvez, parce que si nous n'avançons pas tous ensemble, un jour nous risquons de ne plus avancer...

Et maintenant... à table !

Côtes d'agneau bio parfumées

Les courses :

- 8 côtes première d'agneau

Pour le mélange d'épices :

- 1 cuil. à café de paprika – ½ cuil. à café de graines de fenouil - ½ cuil. à café de graines de coriandre - ½ cuil. à café de graines de cumin – ¼ de cuil. à café de fleur de sel – ¼ de cuil. à café poivre en grain – de l'huile d'olive

Pour la sauce :

2 cuil. à soupe de jus de citron – 1 gousse d'ail – 3 cuil. à soupe de tahini – ¼ de cuil. à café de cumin en poudre – 3 cuil. à soupe d'eau bien froide - Sel et poivre

Pour servir :

- 2 cives – ¼ d'oignon rouge – 4 tiges de coriandre – 2 tiges d'aneth

La cuisine :

Mettez dans une poêle chaude toutes les épices, le sel et le poivre pour le mélange et faites les toaster rapidement en les mélangeant sans arrêt. Mettez-les ensuite dans un mortier et écrasez-les au pilon.

Étalez les côtes sur une plaque, couvrez-les avec la moitié des épices. Retournez-les et saupoudrez le reste des épices. Mettez au frais au moins 1 heure et si possible jusqu'au lendemain.

Préparez la sauce. Mixez finement le jus de citron et la gousse d'ail. Ajoutez le tahini et le cumin, du sel et du poivre et mixez encore. Si possible toujours en faisant tourner le mixer, ajoutez l'eau peu à peu.

Émincez les cives et l'oignon. Effeuillez la coriandre et l'aneth, vous pouvez hacher grossièrement les herbes.

Arrosez les côtes avec un filet d'huile d'olive puis faites-les griller sur un gril bien chaud. L'été prochain vous pourrez les faire au BBQ.

Arrosez les côtes avec la sauce puis parsemez les cives, l'oignon et les herbes. Avec du riz c'est parfait !

Mais pourquoi, je retournerais bien dans Les pays de Loire... est-ce que tu racontes ça...

lundi 24 octobre 2022

Dahl de lentilles corail aux légumes extrait de La méthode douce pour mieux manger de Sophie Janvier...

Quand on me demande certaines fois quels sont mes rapports avec mon alimentation, je me gratte la barbe en me demandant ce que je vais bien pouvoir répondre tant ils sont... bordéliques, irrationnels et... passionnés. Ce qui fait que je ne suis vraiment pas l'exemple parfait quand il s'agit de parler de mieux manger ou tout simplement de bien manger. Et forcément quand tu nages dans un tel bordel alimentaire sans queue ni tête, il ne faut pas s'étonner que tout cela ait des effets sur mon corps et même parfois sur mon moral... 

Du coup, comme beaucoup, j'ai testé des trucs et des machins pour rééquilibrer tout ça et mon poids et j'ai du perdre et reprendre aussi vite l'équivalent du poids de quelques cachalots...

Et en lisant le livre de Sophie Janvier La méthode douce pour mieux manger paru chez Leduc je me suis dit que je tenais sans doute là un allier pour remettre en douceur un peu d'ordre dans mon alimentation. Parce que la méthode que propose Sophie est justement faite de pas à pas, d'explications et d'accompagnements. Et en affirmant en quatrième de couverture qu'il n'est pas nécessaire de tout changer pour bien manger, Sophie a immanquablement attiré l'attention de ce mangeur que je suis, qui a suivit tellement d'injonctions que maintenant il a des envies de changements paisibles...

Et c'est ce que fait l'auteur en expliquant, en dépliant les choses, en montrant les déclencheurs du changement. En proposant 33 micro-changements pour rééquilibrer notre alimentation, chacun étant clairement expliqué et accompagné d'alternatives. Et enfin 3 règles d'or pour garder le cap... enfin aussi tellement d'autres choses qui vous permettront de comprendre votre propre alimentation.

Autant vous dire que je n'ai pas fini de lire et relire le livre, ludique et amical de Sophie Janvier, et sans doute, grâce à lui, transformer mon alimentation.

Dahl de lentilles corail aux légumes

Les courses :

- 180g de lentilles corail – 2 petites carottes – 1 chou pok choï (ou comme moi l'équivalent en feuille de blettes de couleurs) – 1 oignon – 2 cives - 30cl de lait de coco – 2 cuil. à café de curry en poudre – ½ cuil. à café de gingembre en poudre – ½ cuil. à café de curcuma en poudre – huile de colza – sel et poivre

La cuisine :

Faites cuire les lentilles selon les instructions portées sur l'emballage.

Séparez les tiges et les feuilles des blettes ou du chou. Émincez finement les tiges et coupez les feuilles en bandes.

Pelez les carottes si nécessaire et coupez-les en petits morceaux. Puis faites-les cuire 5 minutes à la vapeur.

Pelez puis émincez l'oignon. Faites-le revenir avec les tiges de blettes émincées à feu doux avec 1cuil. à soupe d'huile jusqu'à ce que l'oignon commence à dorer.

Ajoutez les épices et mélangez une ou deux minutes.

Ajoutez le lait de coco mélangez bien et poursuivez la cuisson 5 minutes. Ajoutez les feuilles de blettes et continuez à faire cuire 5 autres minutes.

Ajoutez les lentilles, mélangez bien.

Parsemez les cives émincées finement au moment de servir.

Ouvrage offert

Vous pouvez essayer de gagner l'ouvrage sur mon compte Instagram : https://www.instagram.com/doriancuisine.com.leblog/

Mais pourquoi, bon et maintenant un lait doré ? est-ce que je vous raconte ça...

samedi 22 octobre 2022

Couscous au jarret et aux boulettes de veau... pour changer le couscous...

Je traque toujours les recettes, partout, tout le temps... je l'ai déjà souvent raconté, dès qu'une petite dame commence à dérouler une recette dans la queue chez un marchand, souvent parce qu'elle commence innocemment à donner sa recette préférée pour le colin, ou l'agneau ou le chou-fleur... qu'elle est en train d'acheter... Je me transforme en loup bavant et je ne lui lâche pas la jambe tant qu'elle n'a pas tout avoué, ingrédients et manière de faire. 

Et c'est comme ça tout le temps et partout, dès que je vois une recette, dans une revue, un livre, un mail... je ne peux pas m'empêcher de me dire que peut-être... et c'est comme ça que j'ai des recettes partout sans trop savoir si un jour où l'autre elles passeront à la casserole. Mais des fois les choses se précipitent comme pour cette recette de couscous que j'ai reçu de la part de nos amis Bravo le veau. Là, il me la fallait comme les autres... mais tout de suite maintenant ! Et aussitôt dit...

Couscous au jarret et aux boulettes de veau...

Les courses :

Pour la viande : -1 demi-jarret de veau (environ 750) – 700g de veau (j'ai utilisé 350g d'épaule et 350g de tendron) - 2 oignons - 4 tiges de persil plat – ½ cuil. à café de romarin séché – 2 échalotes – ½ cuil. à café de ras el hanout – 1cuil. à café de gingembre râpé - 4 cuil. à soupe d'huile d'olive – 1 œuf – 2 tranches de pain de mie – 10cl de lait – 1 cube de bouillon de volaille - sel et poivre

Pour la garniture : - 2 navets - 2 carottes – 4 courgettes - 250g de pois chiches cuits égouttés - 3 tomates – 2 cuil. à café de ras-el-hanout – ½ cuil. à café de cumin en poudre – ½ cuil. à café de coriandre en poudre – 250g de couscous fin – 1cuil. à soupe d'huile d'olive – sel et poivre

De la harissa et du persil haché pour servir

La cuisine :

Trempez le pain de mie dans le lait.

Épluchez si nécessaire puis coupez en morceaux les navets, les carottes et les courgettes. Pelez et épépinez les tomates puis coupez-les en morceaux. Pelez puis les oignons coupez en 8.

J'ai passé au hachoir les deux morceaux de veau grossièrement coupés, après vous pouvez aussi passer l'échalote et le persil au hachoir. Mélangez le tout. Ajoutez le pain de mie bien égoutté, n'hésitez pas à l'écraser entre vos mains. Ajoutez aussi l’œuf, le ras-el-hanout, le romarin finement haché et le gingembre, du sel et du poivre et mélangez bien.

Mettez le saladier au réfrigérateur une bonne heure. Formez des boulettes d'une cinquantaine de grammes, déposez-les sur une plaque couverte de papier de cuisson. Badigeonnez-les avec 2 cuil. à soupe d'huile d'olive au pinceau.

Enfournez une quinzaine de minutes dans un four préchauffé à 180°, vérifiez que la viande est cuite sans être sèche à l'intérieur.

Versez 2 cuil. à soupe d'huile d'olive dans grande cocotte, vraiment très grande ! Faites-y dorer le jarret de tous les côtés. Retirez la viande et faites dorer les oignons. Ajoutez les tomates et mélangez. Remettez la viande et faites cuire à couvert 5 minutes. Ajoutez les épices et mélangez bien.

Ajoutez de l'eau jusqu'à couvrir la viande puis émiettez le bouillon cube. Faites cuire une trentaine de minutes. Ajoutez les carottes et les navets et poursuivez pendant une quinzaine de minutes. Ajoutez les courgettes et poursuivez de nouveau la cuisson jusqu'à ce que les légumes soient cuits, entre 15 et 20 minutes.

Prélevez une trentaine de cl de bouillon dans la cocotte.

Ajoutez les pois chiches et les boulettes, rectifiez éventuellement l'assaisonnement et laissez réchauffer le tout dans le bouillon trois minutes.

Préparez la semoule, salez-là puis arrosez avec 1 cuil. à soupe d'huile d'olive et mélangez bien.

Versez le bouillon prélevé et laissez gonfler. Égrenez à l'aide d'une fourchette.

Servez la semoule, la viande et les légumes avec le bouillon dans trois plats différents.

Vous pouvez faire tremper des raisins secs dans du thé chaud, je commence la veille pour qu'ils se réhydratent bien et les servir égouttés avec le couscous.

Mais pourquoi, j'ai vu une autre recette de veau... mais où... est-ce que je vous raconte ça...

lundi 10 octobre 2022

Mon gâteau surprise de toutes les couleurs pour fêter le GPCA2022 !

Et voilà l'édition du Grand Pris Cuisine Actuelle 2022 a rendu son verdict et j'ai vu de l'émotion, de la fierté et de la joie lors de la remise des prix. Une bien belle nouvelle édition dont vous pourrez retrouver l'ensemble des résultats dans le numéro de novembre de Cuisine Actuelle ! Vous y retrouverez aussi toutes les recettes et les rubriques habituelles et mes trois recettes du mois, cette fois consacrées aux... champignons !

Et pour conclure j'ai eu envie de vous proposer une recette... surprenante, pour mettre à l'honneur notre choix coup de cœur à Alix @foodalix et moi, un moule très étonnant @pamperedchef.france !

Vous pouvez également retrouver tous les gagnants de cette édition sur la page de @prismamediaeditions !

Mon gâteau surprise de toutes les couleurs !

Les courses :

Pour le gâteau : 

- 300g de sucre en poudre - 4 œufs - 270g de farine - 45g de cacao non sucré - 330g de crème liquide - 1 sachet de levure chimique (10g)

Pour la ganache :

 - 100g de chocolat noir à pâtisser - 300g de crème liquide entière – 1cuil. à café de miel liquide

Des mini-Smarties

Les moules à gâteaux surprise Pampered Chef

La cuisine :

Commencez par la ganache. Faites fondre le chocolat au micro-ondes. Faites chauffer 150g de crème liquide avec le miel. Incorporez-la au chocolat en trois fois en mélangeant bien à la maryse. Ajoutez le reste de crème froide et mélangez bien. Filmez et mettez au réfrigérateur au moins 4 heures et au mieux jusqu'au lendemain.

Préparez les gâteaux. Fouettez les œufs et le sucre en poudre une dizaine de minutes jusqu'à obtenir une crème mousseuse.

Tamisez ensemble la farine, le cacao et la levure. Ajoutez ce mélange en deux ou trois fois dans la crème précédente.

Fouettez la crème liquide en chantilly bien ferme et incorporez-la.

Déposez les ustensiles à insert dans un moule. Beurrez et farinez les deux moules. Répartissez la pâte à gâteau dans les moules, juste à hauteur de l'insert central et le reste de la pâte dans l'autre moule.

Faites cuire environ 45minutes dans un four préchauffé à 160°C. Laissez refroidir avant de démouler.

Fouettez la ganache.

Remplissez les creux avec des Smarties. Entourez-les de ganache. Posez le deuxième gâteau par dessus. Couvrez de ganache et décorez avec des Smarties.

Mais pourquoi, et une version surprise salée ? est-ce que je vous raconte ça...

samedi 8 octobre 2022

Salade aux cèpes et plein de choses parce que la saison des champignons est ouverte !

Je ne suis pas très bois ni forêt... ni juste nature pour tout dire. J'ai toujours trouvé que la nature était un truc très compliqué et limite dangereux parce que peuplé de bestioles avec trop de pattes qui rampent, sautent et piquent ! Et puis qui a vu un restaurant ou un magasin où tu peux acheter plein de choses qui se mangent au coin d'un bois ? Qui ? Hein, qui ?

Sauf que depuis quelques temps je me suis rendu compte que la nature pouvait aussi être bonne fille et proposer gentiment de te nourrir de quelques petites choses. Bon il faut souvent se baisser et ce n'est pas un supermarché, la nature n'aime pas tout proposer en même temps... Quand tu te baisses pour ramasser l'ail des ours il est rare que tu trouves en même temps cèpes, girolles et pieds de mouton... Elle te dit d'un œil goguenard, il faudra passer à la prochaine saison si tu veux te lancer dans le spore...

Du coup je me suis dit qu'un peu d'aide pour reconnaître ce qui se mange dans ce domaine étonnant des pieds qui portent des chapeaux. Et par chance je viens de recevoir un joli livre aussi parfait pour reconnaître les champignons que pour les cuisiner ! Je cueille et je cuisine les champignons écrit par Amandine Barone et Vincent Amiel et illustré par les très jolies photos de Aimery Chemin, un ouvrage paru chez Solar.

Le livre est coupé en deux, d'abord les champignons avec tout ce qu'il faut pour les trouver, la saison et où ça pousse, et bien sûr la description pour ne pas se tromper et quelques autres petites choses. Et une fois la cueillette effectuée, direction la cuisine avec une soixantaine de recettes qui raviront largement votre gourmandise.

Et pour vous donner envie, j'ai choisi une jolie recette de salade de cèpes !

Salade aux cèpes et plein de choses

Les courses :

- 450g de cèpes - 2 ou 3 belles tranches de lard fumé (environ ½ cm d'épaisseur) - 4 belles poignées de roquette - 6 tiges de persil - 1 vingtaine de noix de pécan - 2 cives - 1 gousse d'ail

Pour la sauce :

- 20 cl d'huile d'arachide - 1 cuil. à soupe de moutarde - 3 ou 4 cuil. à soupe de vinaigre de vin rouge - Sel et poivre

La cuisine :

Faites cuire les œufs une dizaine de minutes, laissez-les refroidir puis écalez-les. Coupez-les en quatre.

Nettoyez les cèpes en les brossant bien. Coupez-les en deux.

Faites joliment dorer les tranches de lard fumé dans une poêle anti-adhésive bien chaude.

Faites-y ensuite aussi dorer les cèpes en baissant un peu le feu. Ajoutez un peu de gras si nécessaire, ça va dépendre de ce que va rendre votre lard. Coupez-le en gros lardons.

Hachez grossièrement le persil et les noix de pécan. Émincez finement les cives. Hachez très finement l'ail. Mélangez le persil, les cives et l'ail. Donnez un coup de couteau ou deux sur les feuilles de roquette.

Mélangez tous les ingrédients de la sauce dans un bol.

Mélangez la roquette, les cèpes et le lard dans un plat. Parsemez par-dessus le mélange d'herbes et d'ail puis les noix de pécan et terminez en arrosant de sauce. 

Mais pourquoi, bon hop les bottes en caoutchouc et direction la nature hostile ! est-ce que je vous raconte ça...

lundi 3 octobre 2022

Owi Owi fouette-moi sort un livre et moi je craque pour son Cookie cake chocolat pecan… et bien d'autres...

Comment voulez-vous que je résiste à un blog titré Owi Owi fouette-moi ? Franchement moi qui ai titré le mien, Mais pourquoi est-ce que je vous raconte ça... le premier jour de son ouverture... un titre ô combien efficace pour être vu par nos amis les référenceurs de tous poils, mais est-ce que c'est le plus important, sans doute pas, pas pour moi, pas pour elle...

Et aujourd'hui c'est un livre signé Owi Owi fouette-moi, titré Le gâteau dont tu es le héros, photographié par Sandra Mahut, qui sort chez Albin Michel et forcément je ne résiste pas plus... Je ne résiste pas parce que je retrouve là le même ton que sur le blog et que l'ouvrage tourne autour d'une idée qui forcément... des bases, des possibilités et ensuite à vous de vous... amuser !

12 recettes de base, 70 déclinaisons, 1000 gâteaux à créer : tout est possible, c’est toi qui décides ! Voilà la promesse du livre et la promesse est... tenue ! Et qui plus est, elle l'est avec le même piquant et la même impertinence malicieuse que l'on connaît déjà quand Owi Owi (ce surnom me donne l'impression de mettre MiouMiou en sauce...) tient la plume chez elle.

Du coup j'ai eu envie de proposer une de ses recettes, ça aurait pu être celle de nombreuses pages ou d'autres qu'elle vous propose de faire seulement en vous guidant... et donc ça sera sa recette de cookie cake chocolat pecan que j'ai à peine modifiée.

Cookie cake chocolat pecan

Les courses :

- 180g de farine - ½ cuil. à café de bicarbonate de soude - 45g de sucre en poudre - 90g de sucre en poudre brun (j'ai utilisé du rapadura) - 90g de beurre fondu - 1 œuf - 2 belles pincées de sel - 1 gousse de vanille - 90g de chocolat noir - 60g de noix de pecan

La recette :

Mélangez dans un saladier, la farine, le bicarbonate et le sel.

Dans un autre saladier fouettez le beurre et les sucres en insistant bien jusqu'à ce qu'ils aient fondu.

Ajoutez l’œuf, grattez la vanille fendue en deux au dessus du saladier et mélangez bien le tout.

Versez tout ça dans le saladier contenant la farine et mélangez bien.

Ajoutez le chocolat noir grossièrement haché et mélangez encore. Étalez la pâte dans un moule rond métallique, avec un petit papier de cuisson au fond, ça se décolle mieux ! Parsemez les noix de pecan grossièrement écrasées entre les doigts sur la pâte.

Et hop au four à 180°C pendant 18 minutes.

Après on attend qu'il refroidisse sinon il risque de casser et une fois froid... je vous laisse deviner.

Mais pourquoi, Owi Owi à quelle sauce je vais mettre ce cookie cake la prochaine fois ? est-ce que je vous raconte ça...

dimanche 25 septembre 2022

Mes clubs à l'anglaise parce qu'il n'est jamais trop tard pour penser à l'apéro...

Purée et dire que j'ai failli oublier l'heure de l'apéro et ma petite publication du vendredi pour vous faciliter l'apéro le samedi ! Surtout que j'ai prévu de vous proposer un de mes clubs préférés, celui qui va bien tout le temps et pratiquement partout, depuis le brunch au teatime et surtout, donc, à l'apéro.


Donc direction la cuisine pour se préparer ce petit plaisir à l'anglaise !

Mes clubs à l'anglaise

Les courses : 8 tranches de pain de mie sans la croûte – 3 œufs – ½ concombre – 3càs de mayonnaise

La cuisine : Faites durcir les œufs 10 minutes dans une casserole d'eau bouillante, passez-les sous l'eau froide, puis écalez-les.

Coupez les concombres en deux, puis en tranches très fines tranches.

Écrasez grossièrement les œufs à la fourchette.

Ajoutez la mayonnaise et mélangez.

Étalez ce mélange sur la moitié des tranches de pain.

Sur les tranches restantes, rangez les demi-rondelles de concombre en " écailles " puis déposez-les sur les tranches de pain à l’œuf.



Mais pourquoi, bon vendredi prochain on essaie de faire mieux ! est-ce que je vous raconte ça...