mercredi 20 août 2014

Viandes ! Le livre à mettre entre les mains de tous les carnivores à gagner et escalopes de veau roulées au jambon et à la sauge !

Ceux qui passent de temps en temps par ici le savent, derrière le fou furieux de légumes et d'autres petites choses qui poussent dans la terre, derrière lui se cache un carnassier redoutable qui fait frémir la vache sur le pré dès qu'il passe à sa portée. Parce que la vache sait à quel point entre elle et mon assiette le chemin peut être court !

Du coup forcément quand j'ai découvert il y a quelques temps Viandes le livre de Jean-François Mallet et Emmanuelle Jary paru chez Hachette cuisine et que j'ai retrouvé ce même livre dans ceux sélectionnées pour le 2e édition du prix du livre decuisine 750g, j'en ai eu les crocs tout réjouis !
Le problème c'est quand on me parle de viande il ne faut pas m'en promettre sans les tenir… les promesses! Et Viandes fait mieux que ça en s'installant dans le rayon des livres qui pourraient devenir des grands classiques dans leur domaine.
Viandes n'est pas qu'un livre de recettes, c'est d'abord un très bel objet et une ode peut-être d'ailleurs plus aux hommes de la viande qu'à la viande elle même ! Et c'est aussi pour les passionnés de viande, un ensemble plus que réjouissant de recettes.
Recettes classiques, haricot de mouton et daube mijotée, pot au feu et blanquette y trouvent bien sûr leur place et sont accompagnées de recettes plus inventives, les paupiettes de veau sont parfumées au beurre de sauge et la rouelle finit entourée de foin pendant que le bœuf est en pie et le steak en tartare à l'asiatique… Classiques, inventives mais toujours juste comme il faut et rendues visiblement savoureuses grâce aux photos de Jean-François Mallet, telles sont les recettes de Viandes !
Et comme j'avais déjà Viande et que je viens de le recevoir une nouvelle fois… Je me suis dit que j'allais, lui aussi, vous le faire gagner.
Et pour tenter de gagner le livre, c'est très simple, indiquez dans les commentaires quel est votre recette de viande préférée. Et comme toujours c'est la main innocente de mon hamster qui tirera au sort qui recevra le livre Viandes. Vous avez jusqu'à vendredi prochain, le 22, à minuit pour participer !
Et surtout n'oubliez pas de laisser un mail dans votre commentaire pour que je puisse vous joindre si vous êtes le gagnant ! Et si vous voulez éviter de laisser votre mail visible, écrivez votre commentaire sans mail, faites un copié/collé et envoyez-moi le message à l'adresse suivante : doriancuisine@free.fr
Maintenant à vous de jouer !!!
Escalopes de veau roulées au jambon et à la sauge
Ingrédients : 4 escalopes de veau assez fines – 8 tranches de jambon cru en tranches très fines – 16 feuilles de sauge – 2càs d'huile d'olive – 6 gousses d'ail – 5 ou 6 branches de thym – 5 ou 6 petite feuilles de laurier - poivre
Etalez deux tranches de jambon l'une au dessus de l'autre devant vous, elles doivent se chevaucher légèrement. Déposez 4 feuilles de sauge en ligne sur le bord gauche des tranches. Déposez une escalope sur le jambon aussi sur le bord gauche.
Poivrez, ne salez pas le jambon est salé et c'est suffisant. Roulez le tout en partant du bord gauche de manière à tout rouler assez serré dans le jambon.
Attachez le tout avec de la ficelle et recommencez avec les trois autres.
Mettez le tout dans un plat allant au four.
Entourez les roulés avec les gousses d'ail juste coupées en deux et les herbes, le thym et le laurier.
Enfournez dans un four préchauffé à 180° pendant 25minutes. Retournez la viande trois fois pendant la cuisson.
Quand c'est prêt, juste avec une petite salade ou quelques pâtes c'est le bonheur !
PS : J'en profite pour vous faire connaître le gagnant du livre d'Edda, Cuisiner les produits de la
Méditerranée puisque mon hamster a enfin effectué le tirage au sort et c'est :
J'adore les livres de cuisine, mais difficile de dire mon préféré...j'en n'achète pas des tonnes, non plus...ni les moyens, ni la place mais toujours sur mes listes de cadeau.:-)...mais j'aimerais bien gagner ce livre...alors merci
Merci à tout le monde d'avoir joué le jeu et encore bonne chance pour ce nouveau livre !
Ouvrage offert

Mais pourquoi, et y'a pas que les vaches, le dernier mouton à qui j'ai dit bonjour y court encore ! est-ce que je vous raconte ça

mardi 19 août 2014

Pissaladière du soir… j'l'ai pas déjà fait le coup de l'espoir ? Pissaladière très oignons parfumés !

Devant mes oignons j'ai hésité, on est déjà en automne et je fais une soupe ou je garde encore l'espoir d'un été indien et alors pissaladière !
Normalement je suis plutôt un pessimiste qui voit le verre à moitié vide que l'autre moitié, mais des fois je me laisse aller et en cherchant bien au fond du fond je retrouve un bout d'optimiste qui sommeille en moi bien profondément… Et c'est celui-là qui s'est réveillé devant le tas d'oignons en criant pissaladière bordel !
Pissaladière très oignons parfumés !
Ingrédients :
Pour la pâte : 250g de farine – 1càc de levure de boulanger déshydratée – 1càs de miel – ½ de fleur de sel – 15cl d'eau tiède
Pour la garniture : 500g d'oignons – 250g d'oignons rouges – 2 belles poignées d'olives noires - 3 càs d'huile d'olive -1gousse d'ail –  3ou 4 feuilles de laurier – 3 ou 4 tiges de thym frais émiettées –  1 dizaine de filets d'anchois - sel et poivre
Commencez par préparer la pâte.
Versez dans la cuve d'un batteur équipé d'un crochet la levure, la farine, le miel et la fleur de sel, ajoutez l'eau et battez pendant une dizaine de minutes à petite vitesse. Vous aurez alors une jolie pâte bien élastique.
Mettez-la dans un saladier légèrement huilé, couvrez-la et laissez reposer une heure.
Pendant ce temps préparez la garniture.
Epluchez les oignons puis émincez-les assez finement.
Versez l'huile dans une casserole et ajoutez les oignons, faites-les revenir pendant une quinzaine de minutes à couvert en remuant régulièrement.
Ajoutez alors les olives, l'ail écrasé et les herbes, salez, poivrez et poursuivez à découvert une dizaine de minutes toujours en remuant régulièrement.
Etalez la pâte, donnez-lui une forme plus ou moins allongée puis couvrez-la avec la garniture. Ajoutez les anchois et enfournez dans un four préchauffé à 210° pendant une vingtaine de minutes.
Après personnellement j'aime bien ajouter quelques gouttes de vinaigre balsamique juste avant de… l'avaler !


Mais pourquoi, bon je compte un deux trois… soleil… non… non ??? est-ce que je vous raconte ça…

lundi 18 août 2014

Petit cake du soir espoir ! Cake myrtille pêche chocolat blanc et quelques autres choses…

C'est curieux parce que je passe presque toutes mes journées à cuisiner des trucs et des machins et pourtant le truc qui pourrait me manquer c'est de ne pas mettre un p'tit plat fait pour ma p'tite famille sur la table du soir.
C'est curieux comme ce que je fais pour mes livres ou les commandes de ci de là, si bon que ce soit, ne me fait pas le même effet qu'un simple dessert préparé seulement pour mes affamés. Peut-être que finalement ce qui est important ce n'est pas que ce soit bon mais aussi l'intention, l'envie, presque le besoin de faire pour eux.
C'est curieux et je n'ai pas la réponse du pourquoi et du comment… n'empêche que ce soir je n'aurais pas passé la même bonne soirée si je n'avais pas fini mon p'tit cake à temps, c'est curieux…
Cake myrtille pêche chocolat blanc et quelques autres choses…
Ingrédients : 180g de beurre mou – 90g de cassonade – 60g de miel liquide – 3 œufs- 150g de farine – 30g de poudre d'amande – 15g d'amandes effilées - 1càc de levure chimique - 90g de myrtilles – 90g de chocolat blanc – 1 pêche blanche
Coupez les plus grosses myrtilles en deux, hachez le chocolat blanc, épluchez la pêche, coupez-la en quartiers puis en fines tranches.
Fouettez dans un saladier la cassonade, le miel et le beurre. Ajoutez les œufs un par un et fouettez entre chaque ajout. Ajoutez la farine, la levure, le poudre d'amande et les amandes effilées et mélangez rapidement. Ajoutez les myrtilles, le chocolat blanc et la pêche, mélangez rapidement.
Coulez la pâte dans un moule beurré et sucré et enfournez dans un four préchauffé à 180° pendant une cinquantaine de minutes, vérifiez ensuite la cuisson, plantez un couteau dans le cake il doit ressortir sans traces de pâte et poursuivez quelques minutes si nécessaire.
Laissez tiédir puis démoulez et laissez refroidir sur une grille.
Si vous voulez vous pouvez décorer votre cake comme moi avec quelques myrtilles fraîches et un peu de chocolat blanc fondu.


Mais pourquoi, bon et demain soir ça sera quoi ? est-ce que je vous raconte ça…

dimanche 17 août 2014

Faire les courses à la campagne ou comment carboniser une carte bleue en une leçon… et cookies aux pralines roses pour s'en remettre !

Quand j'arrive dans notre maison de campagne, ma première phrase c'est régulièrement, ben y'a rien, j'vais faire les courses ! Y'a pas vraiment rien, mais y'a quand même pas grand chose vu qu'on va à la campagne seulement tous les 36 du mois…
Me voilà donc parti faire mes courses.
Devant une page blanche, celui qui va la remplir a souvent des attitudes différentes. Certains restent des heures à se demander le pourquoi du comment et te chipote quelques mots dessus. Alors que d'autres, sans doute envahi par la peur d'oublier quelque chose te tartinent des pages et des pages, sans arrêter, avec frénésie… Et parfois je me dis qu'un caddie c'est un peu comme une page blanche et qu'on le remplit de la même manière chacun à sa façon et moi… je crois que vous vous doutez déjà…
Le problème quand y'a rien dans une maison, c'est que j'ai envie de tout ! Mais vraiment vraiment de tout ! Je suis capable d'aller voir quel produit se cache dans des endroits que le plus optimiste des marqueteurs n'envisagerait même pas qu'il soit atteint par le consommateur! Et moi non seulement je vais le chercher mais, ces jours-là, il m'arrive même de l'acheter.
Et quelques heures après, je rentre avec dans la voiture de quoi nourrir la moitié du canton jusqu'à Pâques prochain. Et forcément dans la poche ce n'est plus une carte bleue mais juste un bout de plastique fondu, foutu !
Pour me remettre de tout ça, la tête de mon banquier et les gros yeux de Marie je me suis dit que quelques cookies… surtout que j'ai eu subitement envie de pralines pendant mes courses, de pralines et de tellement d'autres choses…
Cookies aux pralines roses
Ingrédients : 150g de farine – 120g de beurre mou – 60g de sucre en poudre roux - 150g de pralines roses – 1 œuf – 1càc rase de levure chimique – 1 gousse de vanille
Commencez par concasser les pralines.
Fouettez dans un saladier le sucre et le beurre. Ajoutez l'œuf et fouettez-le avec le reste. Ajoutez ensuite la farine et la levure, fendez et grattez la gousse de vanille au dessus du saladier et mélangez rapidement. Ajoutez enfin les pralines concassées et mélangez encore rapidement.
Mettez la pâte au frais pendant 1heure.
Déposez des boules de pâte sur une plaque couverte de papier sulfurisé. Comme je voulais des gros cookies j'ai fait des tas de pâte de 85g, vous pouvez les faire de 60g pour des cookies plus raisonnables.
Enfournez et faites cuire une quinzaine de minutes dans un four préchauffé à 200°.
Laissez ensuite refroidir sur une grille.


Mais pourquoi, et en plus je suis sûr d'avoir oublié quelque chose… j'retourne au magasin j'trouverai bien quoi sur place… est-ce que je vous raconte ça…

samedi 16 août 2014

La nature est… naturelle et c'est peut-être le problème ! Et gratin de prunes d'où poussent les prunes…

Ayé je suis dans notre maison de l'Yonne depuis quelques jours entouré par toute cette campagne campagnarde qui nous entoure…
J'ai toujours eu un rapport curieux avec la campagne et la nature plus généralement. J'adore la nature, du moment que je puisse la regarder… d'un peu loin, depuis une ville par exemple…
Je sais ça peut paraître curieux mais c'est que la nature est des fois terriblement naturelle ! Et ça pousse, ça vit, ça… grouille ! Y'a de la vie partout et tout le temps et pour moi qui suis à la fois agoraphobe et ochlophobe, et vraiment pas que ça d'ailleurs, je suis aussi claustrophobe et quelques autres trucs en phobe… Des fois donc, toute cette vie autour de moi et sur tant et tant de kilomètres sans fin… Enfin donc voilà j'y suis, je suis dedans…
Et en parcourant d'un pied délicat notre bout de terrain je me suis rendu compte qu'il pleuvait des prunes par certains endroits et je me suis rappelé d'un plat que j'avais croisé sur le blog d'Isabelle, en fouillant dans son panier rouge un petit dessert tout simple qui me faisait diablement de l'œil !
Gratin de prunes
Ingrédients :  500g de prunes rouges - 120g de sucre (vous pouvez réduire la quantité de sucre si vos prunes sont mûres et sucrées ce qui n'était pas le cas des miennes) – 60g de biscuits du type galettes bretonnes (dans la recette originale c'était de la poudre d'amande mais comme je n'en avais pas je me suis adapté à mon placard) – 1càs de Maïzena - 2 œufs  bio – 90g de crème fraîche épaisse – du beurre et du sucre pour les moules
Lavez, séchez, et coupez en 2 les prunes. Faites chauffer une poêle antiadhésive à feu bien vif et mettez-y les prunes coupées. Faites-les revenir en les remuants régulièrement pendant environ 5 minutes. N'insistez pas trop, il faut juste dorer un peu les prunes surtout sans les réduire en purée.
Réduisez les biscuits en poudre.
Fouettez les œufs dans un saladier puis ajoutez le sucre, la poudre de biscuits, la maïzena et la crème, mélangez le tout jusqu'à obtenir un mélange homogène.
Beurrez et farinez des plats à gratins ou des assiettes creuses passant au four.
Versez la moitié des prunes dans les plats, couvrez avec la crème puis répartissez les prunes restantes. Si vos prunes ont rendu du jus réservez-le, ne le versez pas dans vos plats.
Enfournez dans un four préchauffé à 200° pendant environ 45minutes.
Au sortir du four laissez tiédir ou complètement refroidir et dégustez nature ou avec un poil de crème ou de glace à la vanille ou même juste saupoudré de sucre glace.

Mais pourquoi, le plus long dans la préparation du gratin c'est de ramasser les prunes couvertes de nature… hostile ! est-ce que je vous raconte ça…

vendredi 15 août 2014

Le vendredi c'est retour vers le futur… Le plus léger des nuages passionnés au chocolat blanc parce que je n'ai toujours pas renoncé à l'été !

Même si j'ai l'impression qu'un nuage me suit à la trace, un nuage noir, qui passe son temps à se vider sur ma tête… Donc malgré cette impression, je n'ai toujours pas renoncé ni à l'été, ni par conséquent au soleil !
Du coup en cherchant dans mes archives quelle recette j'allais remettre au goût du jour, j'ai cherché une recette qui me faisait pensez à l'autre qui se planque derrière les nuages depuis… trop longtemps ! Et quand je suis tombé sur ce nuage passionné je me suis dit que c'était exactement ce qu'il me fallait en attendant… l'autre là haut !
Le plus léger des nuages passionnés au chocolat blanc
Ingrédients : 180g de chocolat blanc -20cl de crème fraîche liquide entière – 2 fruits de la passion – 2càs de sucre – 5cl d'eau - 1 trait de citron vert - 1 meringue - des amandes effilées
Commencez par réaliser le sirop passionné.
Ouvrez les fruits et videz la pulpe dans une petite casserole. Ajoutez le sucre, l'eau et le jus de citron. Faites cuire à feu moyen pendant environ cinq minutes. Filtrez le contenu de la casserole à travers une passoire. Mettez le jus dans la casserole et faites cuire jusqu'à obtenir un jus sirupeux.
Laissez refroidir.
Faites fondre le chocolat blanc au bain marie ou au micro-ondes, puis laissez-le refroidir quelques minutes. Il ne doit pas reducir mais ne doit pas être non plus chaud, sinon la crème ne va pas aimer !
Fouettez la crème en chantilly bien ferme puis incorporez-la au chocolat, délicatement à la maryse. Répartissez la crème dans des petits verres puis laissez prendre au frais une bonne heure.
Vous n'avez plus qu'à servir en couvrant vos mousses de sirop passionné, de meringue et d'amandes effilées !
The lightest and most passionate white chocolate cloud ever
Ingredients: 180g white chocolate - 20cl whipping cream (liquid, no less than 35% fat) - 2 passion fruits - 2 Tbsp sugar - 5cl water - 1 dash of lime juice - 1 meringue - sliced almonds
To make the passion fruit flavoured syrup: Open the fruits and put the pulp in a small saucepan. Add sugar, water and lime juice. Cook on medium high heat for about 5 minutes then filter it all with a sieve. Put the juice back in the pan and cook until you get a thick juice. Let it cool down.
Melt the chocolate in a bain marie or microwave and let it cool down for a few minutes. It should not get hard again but neither be hot or the cream may go off.
Beat the cream to get whipped cream and blend in the chocolate nicely with a plastic spatula. Divide the cream in small glasses and let it set in the fridge for an hour.
Serve with syrup, meringue and sliced almonds on top.

Mais pourquoi, je me demande jusqu'à quand je vais tenir en chantant singing in the rain en espérant l'été ! est-ce que je vous raconte ça…

jeudi 14 août 2014

Après le pain et la salade, boisson d'été ! Doufrui cocopêche acidulé… parce que c'est toujours l'été bordel !

Hier j'ai pris une grande décision comme je le disais par ici, c'est l'été et en été on mange et on boit comme en été, une grande décision que j'ai ponctuée d'un bordel ! sonore et définitif.
Bon depuis hier, l'eau a coulé sous les ponts après m'être tombé sur la tête…  C'est curieux cette impression d'être suivi par un troupeau de grenouilles et d'escargots, on dirait presque qu'ils sont sûr qu'il va leur pleuvoir des vaches dessus pour peu qu'ils restent à côté de moi… c'est curieux comme impression. Quoi qu'il en soit de la mauvaise foi du temps, j'insiste, je lutte, je résiste, l'automne ne passera pas par moi avant… la fin de l'été !
Et pour me persuader que c'est toujours l'été depuis dessous mon parapluie avec mon kway et mes bottes en caoutchouc, je bois des boissons… d'été ! Et c'est forcément chez ma complice en doufrui que je suis allé chercher la boisson du jour, un doufrui cocopêche acidulé, une boisson à vous donner des coups d'soleil rien qu'à la regarder.
Doufrui cocopêche acidulé
Ingrédients : 50cl d'eau de coco (pas du lait de l'eau !) – 4 pêches blanches – 1 belle càs de miel liquide neutre – le jus d'un citron vert – 4 branches de basilic – des glaçons, beaucoup de glaçons
Pelez les pêches et coupez-les en gros morceaux.
Mettez les morceaux de pêche dans un blender et ajoutez l'eau de coco, le miel et le jus de citron et mixez le tout en insistant jusqu'à obtenir un mélange bien mousseux.
Préparez les verres. Remplissez-les de glaçons, ajoutez une tranche de citron vert et une branche de basilic. Versez le jus et buvez sans attendre.
Sour coco-peach smoothie
Ingredients: 50cl coconut water (I repeat, coconut WATER, not milk) - 4 white peaches - 1 heaped tablespoon neutral runny honey - 1 lime juice - 4 sprigs basil - loads of ice cubes
Peel the peaches and cut them into large pieces.
Put them into a blender with the coconut water, honey, lime juice and blitz finely until frothy.
Fill your glasses with ice cubes, a lime wedge and a sprig of basil. Pour the smoothie on top and serve immediately.

Mais pourquoi, en même temps les grenouilles et les escargots ça me fait des copains… est-ce que je vous raconte ça…

mercredi 13 août 2014

Pain d'été et salade… d'été ! Parce que c'est l'été bordel !!!

Des fois je suis le temps qu'il fait pour savoir ce que je mets dans mes assiettes et d'autres fois je décide que ça suffit et que quand c'est l'été, c'est l'été, même s'il pleut des vaches depuis quelques jours !
Et là aujourd'hui comme je commence à remarquer que les jours filent et que l'été ne dure que le temps d'un… été et ben je me suis dit qu'il était bien temps de se mettre à la cuisine du soleil !
Du coup je n'ai pas hésité pain d'été et salade d'été au menu d'aujourd'hui chez nous, une recette à classer parmi les petites entrées faciles et tellement agréables qui accompagnent l'été. 
Pain d'été
Ingrédients : 450g de farine bio (de la T65) – 1 sachet de levure de boulanger déshydratée –  24cl d'eau – 1càc de miel liquide - 9cl d'huile d'olive - 1càc de fleur de sel – 2càs d'olives vertes – 2 gousses d'ail - 2 beaux quartiers de tomate séchée – 1càs de feuilles de thym frais – 1 vingtaine de feuilles de basilic – poivre
Pelez puis hachez l'ail très finement. Emincez finement les olives et les tomates séchées. Hachez grossièrement le basilic.
Versez l'huile dans une petite casserole avec l'ail et le thym et mettez à cuire à feu moyen pendant 3 ou 4 minutes en remuant de temps en temps.
Retirez du feu et ajoutez les olives, les tomates séchées et le basilic.
Laissez refroidir le tout.
Versez dans la cuve d'un batteur équipé d'un crochet la levure, l'eau et le miel. Laissez reposer 5 minutes.
Filtrez le contenu de la casserole, réservez séparément l'huile et le mélange herbes, de tomates et d'olives.
Ajoutez 150g de farine dans la cuve du batteur et faites tourner jusqu'à ce que la farine soit diluée.
Ajoutez le mélange d'herbes aux tomates et aux olives et la moitié de l'huile et mélangez de nouveau.
Ajoutez la farine restante et le sel et faites tourner à petite vitesse pendant une dizaine de minutes.
Videz la pâte dans un saladier légèrement huilé, couvrez avec un torchon et laissez reposer 30 minutes.
Etalez la pâte dans un plat légèrement huilé plantez vos doigts dans la pâte de manière à faire des trous un peu partout et laissez reposer de nouveau 30 minutes. Replantez sauvagement vos doigts dans la pâte, arrosez avec l'huile d'olive restante.
Enfournez dans un four préchauffé à 210° pendant 20 à 25minutes.
Sortez du four et glissez sur une plaque pour finir de refroidir.
Salade d'été
Ingrédients : 1 ou 2 belles tranches de pain d'été – 500g de belles tomates mélangées – 1 belle tranche de feta – 1 belle poignée de feuille de basilic – 2càs d'olives à l'huile - huile d'olive – vinaigre balsamique – sel et poivre
Passez les tranches de pain au grille pain puis coupez-les en cubes.
Lavez, essuyez les tomates puis coupez-les en tranches. Emiettez la feta.
Mélangez dans un plat le pain, les tomates, la feta, le basilic et les olives.
Arrosez d'un filet d'huile d'olive, d'un trait de vinaigre balsamique, salez, poivrez et mélangez le tout. Dégustez sans attendre.
Pour réaliser tous ces plats d'été j'ai utilisé l'huile d'olive extra vierge d'Arnaud, un oléiculteur dont les oliviers poussent sous le soleil d'Elia à quelques encablures d'Héraklion. Son huile douce et bien parfumée m'a rappelé un séjour en Crète et ces drôles de cuistots qui appelaient cette huile leur mère… Si vous voulez retrouver l'huile d'Arnaud et les autres produits qu'il distribue par ici, n'hésitez pas à vous rendre sur son site, c'est par là : Terre 2 Crète !
Mais je vous reparlerais bientôt d'Arnaud et son huile…
Produit offert
Summer bread
Ingredients: 450g organic strong flour - 5g dried yeast - 24cl water - 1 tsp runny honey - 9cl olive oil - 1 tsp fleur de sel - 2 Tbsp green olives - 2 cloves garlic - 2 fat pieces sun dried tomatoes - 1 Tbsp fresh thyme leaves - about 20 basil leaves - pepper
Pell and very finely chop the garlic. Finely chop the olives and sun dried tomatoes. Roughly chop the basil.
Put the oil in a small saucepan with the garlic and thyme and cook for 3 to 4 minutes, stirring now and then.
Take off the heat and add the olives, dried tomatoes and basil.
Let cool down completely.
Put in the bowl of your stand mixer, hook on, the yeast, water and honey. Let sit for 5 minutes.
Filter what is in the saucepan and keep separately the flavoured oil and the herb, tomato, olive mix.
Add 150g flour in the mixer bowl and mix until the flour is blended in.
Add the herb-tomato-olive mix and half the oil and mix again.
Add the remaining flour and salt and mix on low speed for about 10 minutes.
Pour the dough into a large bowl slightly brushed with oil. Cover with a tea towel and let rest for 30 minutes.
Spread the dough into a dish slightly brushed with oil as well and make holes pretty much everywhere with your fingers. Let rest for another 30 minutes. Violently put your fingers back in the dough. Drizzle the remaining flavoured oil.
Put in the oven, preheated at 210°C/410°F for 20 to 25 minutes.
Take off the oven and slide onto a cooling rack to cool down completely.
Summer salad
Ingredients: 1 or 2 generous slices summer bread - 500g mixed tomatoes - 1 generous slice Feta Cheese - 1 generous handful basil leaves - 2 Tbsp olives in oil - olive oil - balsamic vinegar - salt & pepper
Toast the bread and cut in into cubes.
Wash and wipe the tomatoes and slice them. Crumble the Feta cheese.
In a dish, mix the bread with the tomatoes, Feta, basil and olives.
Add a lug of olive oil, a dash of balsamic vinegar, salt, pepper and mix. Serve immediately.

Mais pourquoi, un p'tit retour en Crète ça serait une idée ça… est-ce que je vous raconte ça…

mardi 12 août 2014

Melted ? Runny ? Slobbery ? Liquefy… J'sais pas comment dire mais en tout cas il est baveux mon œuf écossais et bien baveux même !

Des fois pour moi les recettes c'est comme ça et pas autrement ! La baguette de pain, elle est toute droite, le saucisson il doit porter un string en ficelle et l'œuf écossais c'est un œuf dur avec de la farce autour, dur l'œuf !
Il y a pour moi comme des repères, des choses qui ne doivent pas bouger pour que je ne sois pas perdu dans ce monde cruel. Le jour où je rencontrerai des baguettes en forme de sabre ou  des saucissons vraiment à poil, sans la petite ficelle autour des fesses ou des œufs écossais qui révéleraient des œufs baveux dedans, je sens qu'un flot de questions balaieraient mes dernières certitudes !
Et voilà que l'autre jour en traînant du côté de chez Mark & Spencer où je passais par le plus grand des hasards, un hasard hasardeux en quelque sorte, voilà que je tombe sur un œuf écossais tout joliment emballé, forcément sans trop regarder je l'adopte et j'en profite pour inviter toute sa famille… Je t'attrape tout ça et la moitié du magasin et je me rentre chez moi…
Et toujours sans trop regarder, voilà que je te prépare ça vite fait bien fait, faut dire que chez moi il y a quelques œufs écossais maniaques et que donc faut pas traîner. Et à peine sortant de la friteuse voilà que j't'en coupe un pour le présenter à mes voraces et… il se met à couler dans tous les sens ! Je t'attrape alors la boite et même sur la boîte, l'œuf coule !!!
Avec mes certitudes vacillantes et mes œufs baveux je les pose sur la table et je dis y bavent et… rien à part les bruits de mandibules habituelles, alors je recommence, y bavent ! Et là ils me répondent ben oui papa y bavent et y'en a d'autres là ?
Des fois les miens sont bien cruels avec mes certitudes… et depuis j'essaye de faire baver les œufs écossais et là enfin…
L'œuf écossais baveux, et bien baveux même !
Ingrédients :  6 œufs bien frais – 900g de chair à saucisse (j'ai utilisé des saucisses achetées aussi chez... que j'ai épluché) – 3 ou 4 tiges de thym – 5 ou 6 feuilles de sauge – 1 œuf - 1 bol de chapelure maison (réalisée avec du pain bien sec) – 2 càs de farine - sel et poivre  
Commencez par préparez les œufs.
Faites chauffer une casserole d'eau. Placez vos œufs dans la casserole en les déposant de préférence tous en même temps, par exemple à l'aide d'une écumoire.
Laissez-les dans la casserole pendant 6 minutes.
Enlevez-les de l'eau toujours avec l'écumoire, passez-les rapidement sous l'eau froide et plongez-les de suite dans un saladier d'eau bien froide pour arrêter leur cuisson et laissez-les refroidir pendant une bonne heure.
Effeuillez le thym puis hachez-le, hachez également la sauge. Mélangez les herbes avec la chapelure.
Ecalez les œufs puis enrobez-les de chair à saucisse, de manière à obtenir de jolies boules.
Passez-les ensuite dans la farine puis dans l'œuf puis dans la chapelure.
Vous n’avez plus qu'à passer dans un bain d'huile à 160° juste le temps que vos œufs écossais soient bien dorés et croquants. Posez-les ensuite sur du papier absorbant le temps de préparer tous les œufs.
Runny, supper runny Scotch eggs
Ingredients: 6 very fresh eggs - 900g forcemeat (I bought regular sausages and just got the meat inside) - 3 or 4 twigs thyme - 5 or 6 sage leaves - 1 egg - 1 bowl homemade breadcrumbs (made with very dry bread) - 2 Tbsp flour - salt & pepper
Start with the eggs.
Heat up a pot of water. Gently put in the eggs, preferably all at the exact same time (you can use a skimming ladle to help you).
Let then cook for 6 minutes.
Take them out of the water still using the skimming ladle. Quickly run cold water over them and place them in a large bowl full of ice cold water to completely stop cooking and let them cool down for a good hour.
Pick the leaves of the thyme and chop them as well and the sage. Mix the herbs with the bread crumbs.
Shell the eggs and wrap them with forcemeat until you have nice and even balls.
Roll them in flour, then in the beaten egg and in the breadcrumbs.
Deep fry at 160°C/320°F until golden and crunchy. Put on paper towel until they’re all done.

Mais pourquoi, bon ben du coup j'ose plus toucher les saucissons des fois que la ficelle tombe toute seule ! est-ce que je vous raconte ça…

lundi 11 août 2014

Ayé mes p'tits commerçants sont partis en vacances ! Et comment je mange moi ? Petite salade de haricots verts en couleurs…

Les vacances peuvent se révéler bien cruelles ceux qui ne partent pas en… vacances ! Ce dimanche, on est même allé chercher notre pain quotidien chez l'marchand de journaux dans mon p'tit village, c'est vous dire ! Ben, y'avait plus que lui d'ouvert, les deux boulangers ayant réussi à fermer en même temps…
Enfin presque que lui… j'exagère chouilla, n'empêche certains de mes p'tits commerçants que j'aime sont partis, monsieur poulet n'embaume plus la place du marché chaque samedi, plus de fruits ni de légumes d'Arnaud jusqu'à… enfin encore au moins trois ou quatre semaines, eux et quelques autres ne sont plus là. Et même mon p'tit quatre saisons du coin de la rue vient de fermer ! J'ai juste eu le temps d'aider à finir de vider ses étals déjà bien clairsemés en ramassant fruits de saison et légumes bien frais, bien craquants et croquants.
Et maintenant je suis seul, abandonné, presque déjà affamé…
Enfin bon comme je suis un peu prévoyant, j'ai dans mes placards de quoi tenir au moins jusqu'à la prochaine coupe du monde de football, mais ça ce sont mes provisions d'hiver, quand mes légumes préférés seront devenus rares et qu'il vaudra mieux les retrouver là en boite plutôt que d'aller les acheter de l'autre bout du monde.
Et pas question non plus de compter sur mon jardin. J'ai jamais eu la main verte, si je touche un truc vert à l'origine et même si c'est avec les meilleures intentions du monde, ça finit toujours par tourner au gris au marronnasse… ça crève quoi !
Et pourtant j'aimerais… bon avec modération, je n'oublie pas quand même que la nature reste hostile pour l'urbain que je suis, mais j'aimerai quand même bien voir pousser deux ou trois choses autour de moi. Mais y'a rien à faire, je suis le Attila du plan et de la jardinière.
Du coup ça se confirme les vacances peuvent se révéler bien cruelles ceux qui ne partent pas en… vacances… Bon il me reste quand même de quoi faire une salade de haricots…
Salade de haricots verts en couleurs
Ingrédients : 250g de haricot verts – 150g de boulgour – 1 poire pas trop mûre - 2 ou 3 oignons rouges nouveaux -  60g de noix de pécan – 1 vingtaine de feuilles de menthe et autant de basilic – huile d'olive et jus de citron - sel et poivre
Commencez par faire cuire les haricots dans une belle casserole d'eau salée. Comptez une petite dizaine de minutes à peine, mais rien ne vaut votre goût ! En tout cas, ne les faites pas trop cuire. Dès qu'ils sont cuits jetez-les dans un grand saladier d'eau froide pour arrêter la cuisson puis égouttez-les.
Coupez-les en petits tronçons.
Faites cuire le boulgour selon les indications portées sur l'emballage puis égouttez-les et laissez-le refroidir.
Pelez, ou pas, la poire, selon sa peau, puis coupez-la en petits morceaux.
Pelez puis émincez finement l'oignon. Hachez très grossièrement les noix de pécan.
Mélangez les haricots, le boulgour, la poire, l'oignon et les noix de pécan.
Arrosez d'huile d'olive et de jus de citron, salez, poivrez et mélangez.
Terminez votre salade en parsemant dessus les feuilles de menthe et de basilic.
Colourful French bean salad
Ingredients: 250g French beans - 150g bulgur - 1 pear, not too ripe - 2 or 3 red spring onions - 60g pecans - about 20 leaves mint and as many leaves basil - olive oil - lemon juice - salt & pepper
Cook the French beans in a large pot of salted water for barely ten minutes (or to your taste, but do not over cook them). When they’re done, put them into a bowl of cold water to stop the cooking. Drain them.
Cut them into regular pieces.
Cook the bulgur following the instructions on the packet and drain it. Let it completely cool down.
Peel the pear, if you want to, and depending on its skin. Then, cut it into small pieces.
Peel and finely slice the onions. Very roughly chop the pecans.
Mix together the French beans with the bulgur, the pear, onion and pecans.
Add some olive oil and lemon juice. Season with salt and pepper and mix.
Finish topping with the mint and basil leaves.
Et pour vous éviter de finir comme moi, seul, abandonné, presque… enfin vous connaissez la suite, je vous propose de commencer votre potager et peut-être aussi de participer au concours de potager d'Aucy dont vous retrouverez tout le détail par là : Le concours de potager d'Aucy
J'ai en effet 5 kits de plantation à vous faire gagner et pour cela c'est très simple, les cinq premiers à en demander un dans les commentaires le recevront ! Alors vite vite… et si vous êtes parmi ces cinq premiers n'oubliez pas de me donner un mail ou de me l'envoyer là doriancuisine@free.fr si vous ne voulez pas laissez votre mail visible dans les commentaires.

Mais pourquoi, au fait j'avais pas mis des pommiers moi dans l'jardin ? et sont où ceux-la ??? est-ce que je vous raconte ça…