vendredi 27 février 2015

Le vendredi c'est retour vers le futur... Pâte à tartiner aux pralines de Claire parce qu'il est doux de se rappeler des bons souvenirs...

Un blog est vraiment un drôle de truc, un truc que l'on remplit d'abord de recettes, enfin quand on se passionne comme moi et tous ceux qui ont un blog bouffe pour ce qui se mange, mais pas que, vraiment pas que !

Quand je me retourne pour trouver cette recette du vendredi issue de mes archives, je me rends aussi compte qu'un blog c'est rempli de souvenirs, de plein, plein, plein de souvenirs...
Des p'tits souvenirs souvent sans importance, d'une tasse que tu as fini par casser ou d'une foutue fourchette que tu n'as jamais retrouvée, ou d'autres plus touchants, plus importants, de ceux de premières rencontres, de journées passées ensemble pendant laquelle tu te souviens que tu avais encore passé ton temps à parler... bouffe ! Des souvenirs quoi, de choses et d'autres...
Je n'ai jamais rencontré Claire autrement que virtuellement, mais même comme ça, ça reste une des jolies rencontres qui ont été permises par ce blog et dont les traces y restent inscrites. Et en tombant sur cette recette je me dis que le souvenir valait bien que je remette cette recette en avant...
Pâte à tartiner aux pralines de Claire
Ingrédients : 150g de pralines à la noisette – 75g de chocolat au lait – 25g de chocolat noir – 150g de lait concentré non sucré
Mettez les pralines dans un mixer et mixer jusqu'à les réduire complètement en poudre et qu'elles s'amalgament en pâte.
Faites ensuite fondre les deux chocolats puis ajoutez-les aux pralines mixées et faites tourner jusqu'à ce que le tout soit bien finement mélangé.
Faites chauffer le lait concentré, ajoutez-le et faites de nouveau tourner le mixer jusqu'à obtenir une pâte assez lisse.
Versez dans un pot et laissez refroidir à température ambiante.
Vous n'avez plus qu'à faire de jolies tartines avec ce mélange et si vous voulez encore plus de gourmandises écrasez quelques pralines par dessus et essayez de résister un peu… juste pour le plaisir de craquer ensuite…
Mais pourquoi, en plus avec ma mémoire d'huître à marée basse au moins comme ça je n'oublie pas tout... est-ce que je vous raconte ça...  

jeudi 26 février 2015

Quand je dis un deux trois soleil ! Le jeudi c'est raviolis !!! Raviolis frits aux herbes…

J'ai toujours été un cyclothymique explosif terriblement versatile, ce qui franchement ne doit pas être tous les jours facile à vivre. Ça ne l'est déjà pas pour moi alors pour les autres j'imagine même pas…
Je suis ainsi capable de m'enflammer telle la torche humaine, de trouver la moindre idée génialissime au point d'être à deux doigts d'aller en parler à mon banquier qui forcément va me la racheter à prix d'or… même si l'idée n'a aucune valeur marchande d'ailleurs, c'est dire si elle est bonne, l'idée !
Et puis deux secondes plus tard après m'être gratté perplexe la barbe, me demander avec un moral de glaçon aux portes de la fonte pourquoi j'ai pu ne serait-ce que consacrer quelques secondes de cerveau disponible à une idée aussi… aussi… !
Du coup on n'a pas le temps de s'ennuyer avec moi ! Sauf que des fois justement ceux qui m'entourent aspireraient juste juste à quelques minutes pendant lesquelles ils pourraient seulement s'ennuyer…
Et dans le domaine météorologique je suis tout pareil. Je peux trouver admirables les guillerettes promenades des gouttes sur une de mes vitres, avoir un sourire presque béat en les regardant, touché par deux gouttes qui se frôlent, qui se touchent et se séparent de nouveau… Alors qu'une seconde plus tard ce même spectacle, ces gouttes qui arrivent pimpantes sur ma vitre et glissent, glissent toutes jusqu'à invariablement s'écraser au sol peut m'entraîner dans une morose mélancolie…
Je peux adorer la pluie qui tombe ou avoir une envie de soleil là tout de suite, là maintenant ! Cyclothymique explosif terriblement versatile…

Heureusement pour soigner ces envies aussi subites qu'indispensables j'ai la cuisine. Et quand, comme aujourd'hui, je suis à deux doigts de dire à Marie de faire les valises pour partir sur l'autre hémisphère, je peux préparer une p'tite recette qui va apporter tout le soleil qui me manque juste dans une assiette…
Raviolis frits aux herbes
Ingrédients : 20 à 25 raviolis frais (j'ai pris ce que j'ai trouvé dans mon épicerie du coin donc des raviolis au bœuf Belle France mais plus les raviolis sont bons...) – 50g de panko (ou de mie de baguette rassie râpée avec une râpe à gros trous) – 2 brins de persil – une dizaine de feuilles de basilic – 1càs de parmesan râpé très très fin – 2 œufs - sel et poivre
Faites cuire les raviolis environ les deux tiers du temps indiqué sur l'emballage, les miens devaient cuire 6 minutes, j'ai donc fait cuire 4 minutes. Une fois cuits, égouttez-les, passez-les sous l'eau froide puis égouttez-les bien de nouveau.
Hachez les herbes le plus finement possible.
Mélangez les herbes, le panko et le parmesan, salez à peine et poivrez généreusement.
Trempez alors les raviolis un par un dans l'œuf que vous aurez battu puis dans la chapelure aux herbes, trempez bien dans l'œuf et insistez bien dans la chapelure.
Passez ensuite vos raviolis dans un bain d'huile préchauffé à 140° juste le temps nécessaire pour faire dorer les raviolis. Déposez-les sur du papier absorbant et recommencez jusqu'à ce qu'il ne vous reste plus de raviolis. N'en mettez pas trop à dorer en même temps, s'ils se touchent ils risquent de se coller les uns aux autres.
Servez avec une sauce tomate bien relevée et surtout n'attendez pas, tout chauds et croquants c'est largement meilleur !

Mais pourquoi, bon elle va me faire quelle effet la prochaine goutte sur la vitre… est-ce que je vous raconte ça…

mercredi 25 février 2015

BollyyyFoooood ! Avec Sandra Salmandjee et son livre Inde, toutes les bases de la cuisine indienne... Et petit menu à sa façon...

Je dois avoir une bonne quinzaine de livres consacrées à la cuisine indienne... Bon comme j'ai tendance à modérer les exagérations complètement exagérées que je subis chez moi concernant ces quelques livres de cuisine qui doivent à peine couvrir une demi-étagère et encore une toute ch'tite... Donc en prenant compte de cette tendance des autres à exagérer vers le haut je compense vers le bas et il se pourrait qu'en réalité j'en ai le double d'une bonne quinzaine... Quoi qu'il en soit j'aime la cuisine indienne et donc forcément les livres de cuisine indienne !
Et généralement quand j'achète un nouveau de ces livres ou que j'en reçois un j'ai le droit à la maison à la soupe à la grimace et au traditionnel encore un ! Mais cette fois je savais quand je montrerais le tout nouveau, tout beau livre que je venais de recevoir, je savais donc que personne n'allait râler bien au contraire et ça n'a pas loupé...
Je me suis fait un malin plaisir à annoncer seulement d'abord que c'était un livre de cuisine indienne avant de préciser, un peu fourbe, seulement après... oui mais c'est celui de Sandra ! Et là curieusement on a plutôt essayé de me l'arracher et pas de me le jeter à la tête comme d'habitude. Faut dire que depuis qu'elle est venue cuisiner à la maison on ne dit plus Sandra à la maison mais Haaaaaa Sandra ! Et ce premier livre Inde, toutes les bases de la cuisine indienne signé donc par Sandra Salmandjee ne va pas arranger les Haaaaaa Sandra !
Il faut dire qu'il lui ressemble son livre et qu'il est aussi frais et inspiré que la cuisinière et sa vision de la cuisine indienne.
Il faut dire qu'il contient bien des recettes, des épices, des senteurs et des saveurs et des ingrédients que l'on a envie d'y découvrir. Mais aussi un tas de choses qui viennent compléter tout ça, astuces, tours de mains et adresses, rien n'y manque.
Il faut dire que c'est juste un livre qui pourrait devenir un classique en la matière...
Donc si vous aimez vous aussi la cuisine indienne ou que vous vouliez la découvrir tenu par la main par Sandra, n'hésitez pas à vous procurer son tout premier livre Inde, toutes les bases de la cuisine indienne paru aux éditions Mango !
Et pour fêter l'arrivée de ce premier livre voilà une partie du menu que Sandra avait eu la bonne idée de préparer chez moi pour illustrer l'article qui lui avait été consacré dans 750g le mag' il y a quelques temps... de bien bons souvenirs...
Lassi à la menthe rafraîchissante
Ingrédients
pour 4 personnes : 4 yaourts nature type velouté - 1 verre de lait - 1 petite botte de menthe - 1cm de
gingembre - 1/2 citron vert – 1 pincée de sucre - 1 pincée de sel
Fouettez le lait et le yaourt avec le jus du citron, le sel et le sucre.
Ajoutez la menthe effeuillée et le gingembre pelé, puis mixez pour obtenir un mélange mousseux.
Filtrez et servez avec des glaçons.
Riz basmati parfumé à la coriandre fraîche
Ingrédients pour 4 personnes : 300 g de riz basmati type Tilda - 1 belle poignée de coriandre fraîche - sel
Rincez le riz sous l’eau fraîche jusqu’à ce que l’eau devienne claire.
Cuisez le riz 15 à 20 min sur feu doux et à couvert dans une casserole à fond épais avec 450 cl d’eau et 1 grosse pincée de sel (ce mode de cuisson est dit « à l’étouffée », donc ne retirez surtout pas le couvercle pendant la cuisson puisque c’est l’action de la vapeur qui cuit le riz !)
Laissez ensuite le riz reposer quelques minutes, puis égrainez-le dans un grand saladier et ajoutez la coriandre hachée juste au moment de le servir.
Agneau korma crèmeux
Ingrédients pour 4 personnes :
- 1 épaule d’agneau désossée détaillée en cubes de 2 cm environ
Pour la marinade : 1 yaourt nature type velouté - 1 petite boîte de concentré de tomate - 2 càs de garam masala - 2 gousses d’ail - 2 cm de gingembre - 1 càs d’huile végétale
Pour la sauce korma : 2 oignons - 2 gousses d’ail - 1 morceau de gingembre frais de 2 cm - 2 càc de garam massala - 1 càs de coriandre en poudre - 1/2 càc de cannelle - 1 boîte de tomates concassées
(400 g) ou 800 g de tomates fraîches émondées et réduites en purée - 1 yaourt nature type velouté - 1 poignée d’amandes effilées grillées - 2 càs d'huile végétale - sel fin
La marinade : dans un grand saladier, mélangez le yaourt, le concentré de tomate, l’huile végétale, le garam massala, l’ail écrasé ainsi que le gingembre pelé et râpé.
Réservez au frais pendant quelques heures (6 h idéalement) puis 1 h à température ambiante.
Dans une grande sauteuse avec un peu d’huile, saisissez les cubes d’agneau à feu vif sur chaque face. Réservez.
La sauce korma : dans la même sauteuse avec l’huile végétale chaude, faites suer les oignons ciselés, puis ajoutez l’ail et le gingembre finement hachés.
Laissez sur feu doux 15 à 20 min.
Incorporez le garam massala, la coriandre, la cannelle et le sel.
Laissez cuire 5 min tout en mélangeant, puis mouillez avec 1 verre d’eau (15 cl environ).
Quand l’eau est évaporée, ajoutez dans la sauteuse les tomates concassées. Couvrez et laissez frémir 20 min. Mixez la sauce à l’aide d’un mixeur plongeant, puis placez-y les morceaux d’agneau grillés.
Couvrez et laissez mijoter à feu doux pendant 1 h 30.
Avant de servir, ajoutez le yaourt nature, remuez, puis parsemez d’amandes effilées.
Accompagnez d’un riz basmati parfumé à la coriandre.
Kheer à la rose parfumé à la cardamome
Ingrédients pour 4 personnes : 150g de riz basmati - 100g de sucre en poudre - 1 yaourt
à la grecque - 1/2 litre de lait - 5 gousses de cardamome - 12cl de sirop de rose - 1 poignée de raisins secs - 1 poignée d’amandes effilées et grillées à sec
Rincez le riz à l’eau fraîche. Dans un grand volume d’eau bouillante, faites cuire le riz pendant 10 min. Égouttez-le et remettez-le dans la casserole.
Ajoutez dans la casserole le lait, la cardamome et le sucre. Laissez cuire pendant 10 min.
Hors du feu, ôtez les gousses de cardamome, incorporez le yaourt, puis mélangez délicatement.
Parsemez avec les raisins secs et les amandes, et remuez. Terminez en parfumant avec le sirop de rose. Dégustez tiède de préférence.

Mais pourquoi, bon je sens que je vais être très très très impatient de son deuxième maintenant ! est-ce que je vous raconte ça...

mardi 24 février 2015

And the winners are... Ils et elles ont gagné des invitations pour l'Omnivore World Tour à Paris et un livre qui traînait encore par ici...

Pendant les vacances scolaires je m'étais dit qu'il serait facile d'attraper mon hamster pour lui faire mettre sa main innocente dans le choipeau et lui faire tirer au sort les gagnants des p'tits jeux que j'ai lancés avec vous par ici...
Et puis le matin du premier jour il est parti chez... et le deuxième chez... et le troisième il m'a dit qu'il reviendrait le quatrième enfin s'il n'allait pas directement chez...
Du coup un peu plus j'ai failli lui refermer la porte sur le pied pour me le coincer, pas longtemps, juste le temps de tirer les trois gagnants qui recevront chacun deux invitations pour l'Omnivore World Tour à Paris et qui sont donc...
Baptiste
Bonjour Dorian
Je suis un fan de cuisine depuis tout petit, et j'ai envie de venir à Omnivore avec ma grand mère de 85 ans pour lui rendre hommage et partager avec elle cette passion qui continue de nous faire vibrer.
Elle a écrit un livre sur l'histoire de la cuisine francaise quand j'avais 8 ans, a rencontré de nombreux chefs à l'époque (Bocuse, Guérard...)
J'aimerai lui montrer comment la cuisine a évolué et toute la créativité qui existe aujourd'hui et passer tout simplement un bon moment ensemble.
J'en profite au passage pour vous remercier pour votre blog et vous féliciter pour les photos que je trouve toujours magnifiques.
Amicalement 
Baptiste
ps: copie par mail envoyée :)
Julia
Cher monsieur Hamster, 
J'espère avoir l'honneur d'être tirée au sort par votre petite et délicate patte poilue. 
Passionnée de gastronomie et travaillant également un peu dans ce secteur, je n'ai malheureusement jamais eu la chance de pouvoir assister à ce festival merveilleux et incontournable qu'est Omnivore. Il s'agirait pour moi d'une expérience unique, un moyen de faire briller mes yeux, saliver mes papilles et gargouiller mon petit bidon. 
Remerciez s'il vous plaît de ma part Dorian pour ce merveilleux blog qui nous fait rêver jour après jour. 
Voici mon adresse mail 
Cordialement,
Julia
Emma Bentley
Bonsoir Dorian, Je me présente: anglaise, entrepreneuse et habitante de Paris depuis peu. La problématique, je vous explique, est très simple:
On sait tous que les anglais ne savent pas cuisiner. 
Si je peux me rendre à Omnivore, je vais donc apprendre quelques bonnes astuces et, par la suite, je ne mourirai pas de la mauvaise bouffe! ;)
Je compte sur toi, petit hamster!! Merci!
Et celui qui a gagné le livre de livre d'Arthur Le Caisne, La cuisine c'est aussi de la chimie parue chez Hachette Cuisine que j'avais mis aussi en jeu il y a maintenant un moment et qui est gagné quant à lui par...
Kahn
moi je dirais plutot 1458 feuilles si on compte les 6 tours + le dernier pliage en 2 sinon ça ferait 486 si on compte le pliage en 2 comme le sixieme tour :D Voilà maintenant je peux relâcher la porte... 
Et je vous remercie comme toujours d'avoir participé avec bonne humeur ! Merci à vous m'sieurs 'dames !!!

Mais pourquoi, c'est que ça court vite ces p'tites bestioles là ! est-ce que je vous raconte ça...

lundi 23 février 2015

Il y a des mots que je ne sais pas prononcer normalement comme Bollyyywooooood ! Bollyyywooooood'caramel !

Les mots sont des choses curieuses, certains ne me provoquent pas le moindre émoi quelque soit l'heure du jour ou de la nuit. J'ai beau dire et répéter tricycle, périscope, orthopédiste ou clé anglaise, rien de rien non ça ne me fait rien ! et ils sont légions ces mots...
Et pendant ce temps il y en a d'autre qui me font relever les poils sur les bras, qui me tapent au coeur de l'émotion et pour certains même qui arrivent à me mettre dans des états proches de la transe. Et parmi ceux-là, il y en a un qui me fait twister la hanche et remuer l'épaule avant que je commence à taper des mains puis à les faire frétiller au dessus de ma tête et que je me lance dans une chorégraphie... que je ne préfère même pas qualifier... et ce mot là, c'est Bollyyywoooood !
Et cette semaine je sens que je vais passer pas mal de temps à jouer les pingouins frénétiques dans ma cuisine vu que l'actualité bollywoodienne va être chargée par ici... mais ça je vous reparle dans la semaine.
Et en attendant j'ai eu envie de commencer par une petite douceur très très... douce, un peu comme on les aime du côté de Bollyyywoooood !
Bollywood'caramel
Ingrédients : 150 g de beurre salé – 90g de sucre jaggery en poudre (à défaut du sucre roux en
poudre ou vraiment à défaut du sucre en poudre, sinon vous pouvez commander votre jaggery sur Beendhi) - 1 boîte de lait concentré sucré (397g) – 1càc d'extrait de vanille - 1 ou 2 belles pincées de cardamome
Coupez le beurre en morceaux. Passez le sucre jagery au mixer de manière à le rendre bien bien fin.
Mettez le beurre, le sucre, le lait concentré, la vanille et la cardamome dans une casserole.
Chauffer le tout à tout petit feu en mélangeant sans arrêt avec un petit fouet à ou défaut une spatule.
Au bout d'un moment ça va commencer à faire des grosses bulles et au bout d'un autre moment le caramel va commencer à se décoller du fond de la casserole quand vous tournez, là il faut arrêter, comptez une petite dizaine de minutes, c'est assez rapide.
Couvrez un moule carré d'environ 18cm de côté d'une feuille e cuisson ou mieux encore de film résistant à la chaleur comme la Carta Farta.
Versez la pâte à caramel, attention c'est chaud ! Lissez avec le dos d'une cuillère et laissez prendre au frais pendant deux heures.
Démoulez ensuite la plaque de caramel et coupez-la en carrés d'environ 2,5 de côté. Si vous comptez les gardez un peu, emballez-les, mais c'est beaucoup plus rapide de les manger !


Mais pourquoi, il faudrait que j'arrive à me trouver un petit moment pour me faire un Bollyyywooooood ! Enfin un petit... est-ce que je vous raconte ça...

dimanche 22 février 2015

Je trempouille, tu trempouilles, nous trempouillons... Le trempouilleur frappé est de retour ! Croustillants choco-perlés !

Je n'essaie même pas de m'empêcher parce que je sais que je n'y arriverai pas, je finis toujours par tremper mon bout d'pain, ma mouillette, mon croustillant ou mon croissant... Je sais que je vais y revenir et tremper, tremper, tremper...
Bon souvent j'ai le tempouillage un peu honteux simplement parce que, une fois plongé dans le liquide, on ne sait pas dans quel état va en ressortir le solide et surtout s'il ne va pas vous mettre au coin des lèvres une très jolie coulure de chocolat, de café au lait ou de sauce.... Et quand je me retrouve avec une de décoration coulante qui plonge depuis ma moustache jusqu'à ma barbe de mal rasé et ben je préfère quand même être le seul à profiter de ce peu réjouissant spectacle !
N'empêche que s'il est discret, je ne loupe quand pas la moindre occasion de provoquer le trempouillage. Quand c'est le cas je regarde l'assistance publique qui m'entoure avec l'œil espanté de bonne foi en laçant un ben quoi c'est pas d'ma faute s'il y a des mouillettes avec les œufs, des tartines avec le café du matin ou des croustillants du soir... c'est pas de ma faute !
C'est quand même relatif puisque c'est bien moi qui prépare tout ça et donc mon crime à venir, mais comme disait l'autre ce n'est pas parce qu'on est coupable qu'on peut pas avoir un air de saint innocent...
Et ce dimanche c'est donc en toute innocence que j'ai distribué à tous les habitants de la maison chocolats chauds et croustillants choco-perlés et que celui que je tenais à la main a fini par plonger joyeusement dans ma boisson toute chaude... en toute innocence !
Croustillants choco-perlés
Ingrédients pour 4 croustillants : 250g de pâte feuilletée – 90g de chocolat noir bien noir – 1 jaune d'œuf – 4càs de sucre perlé
Etalez votre pâte bien fin, comme pour une tarte, de manière à avoir un rectangle d'environ 28cm sur 30. Coupez 4 bandes de 7cm sur 30. Déposez-les sur une plaque couverte d'une feuille de cuisson.
Hachez le chocolat assez finement.
Badigeonnez rapidement au pinceau un peu de jaune d'œuf au pinceau sur tout le tour des rectangles.
Répartissez le chocolat en faisant une fine ligne sur toute la longueur de chaque bande de pâte, en l'alignant près d'un bord.
Roulez ensuite les rectangles de pâte afin d'obtenir des rouleaux bien fins, la jointure devant se retrouver en dessous. Je vous conseille de rouler vos rectangles à vide, de les dérouler et après de badigeonner à l'œuf et de mettre le chocolat, ils seront comme ça préformés.
Pincez vos rouleaux au bout pour fermer les extrémités.
Badigeonnez vos rouleaux d'œuf et parsemez le sucre perlé par dessus.
Passez au four, dans un four préchauffé à 180°, pendant 20 à 25 minutes en surveillant.
Après avec un chocolat brûlant à vous de voir si vous finirez par tremper ou pas !


Mais pourquoi, et maintenant direction le sous-sol pour ranger... mon croustillant dans le chocolat ! est-ce que je vous raconte ça...

samedi 21 février 2015

Quoi qu'est-ce qu'elle a ma truffe ! Truffes choco-coco carrées...

A la maison à force de leur faire des trucs et des machins je pensais que plus rien ne pourrait les étonner et que si je me pointais avec du cou de boa farci ils me demanderaient juste si ça se coupe dans la largeur ou dans la longueur... Et pourtant...
Hier soir j'avais décidé de me faire quelques truffes, des jolies truffes avec de la noix de coco dedans, des truffes bien... carrées. Juste pour changer, juste parce que finalement me rouler la truffe et me faire un masque au cacao pour les mains ce n'est pas mon sport préféré, juste comme ça parce que... j'avais envie ! Et me voilà donc à me faire mes p'tites truffes toutes bonnes et... carrées.
Et une fois finies je fais comme d'hab' je fais l'assiette jolie et je la pose sur la table de la salle à manger et je laisse le chaland de passage se servir selon sa volonté. Et une fois posé je vaque à ma future recette pas loin.
Et là ils sont tous venus, de par là-bas ou d'part ici, les loups ont... enfin ils sont venus flairer cette nouvelle proie qui semblait si facile mais aussi bien intrigante. Et tous ceux que je croyais aussi blasés qu'un pingouin devant un whisky on the rock's, tous ne m'ont posé qu'une seule et unique question après avoir appris qu'il s'agissait de truffes, tous ne m'ont demandé que...Et pourquoi elles sont... carrées tes truffes ?
Truffes choco-coco carrées...
Ingrédients : 300g de chocolat noir – 20cl de crème de coco – 45g de beurre – 1 pincée de sel – du cacao en poudre et du sucre glace
Cassez puis mettez le chocolat dans un petit saladier . Versez la crème de coco, le beurre en petits cubes et la pincée de sel dans un autre.
Faites fondre le chocolat et chauffer le contenu de l'autre saladier au micro-ondes.
Versez la crème de coco et le beurre sur le chocolat. Couvrez d'une assiette et laissez reposer pendant 1 minute ou 2. Remuez rapidement avec une maryse juste le temps nécessaire à rendre le mélange homogène. Ne mélangez ni trop, ni trop fort sinon le gras du mélange va finir par se séparer et là, c'est cuit !
Versez votre mélange à truffe dans un tup' ou n'importe quel récipient rectangulaire en plastique d'environ 15 sur 20cm, couvrez le fond de votre récipient de film alimentaire avant de verser la crème.
Couvrez le récipient de film et au frais pendant deux heures au moins, le mieux étant de préparer cette partie la veille et de finir les truffes le lendemain.
Démoulez alors votre pâte à truffe et coupez la plaque en carrées d'environ 2cm5 de côté.
Ensuite il ne vous reste plus qu'à les poudrer de cacao ou de sucre glace... et à prévenir que les truffes dorénavant elles seront... carrées !


Mais pourquoi, bon et si je faisais des boulettes... carrées maintenant ! est-ce que je vous raconte ça...

vendredi 20 février 2015

Le vendredi c'est retour vers le futur... Petits palets au beurre salé et au chocolat caramélisé parce que ça protège de la pluie !

Quand je travaille dans ma salle à manger... enfin je ne sais plus si je dois vraiment encore appeler ça salle à manger vu qu'il y a là un four, une tripotée de robots rouges, des assiettes et des plats, des fourchettes et des couverts... Enfin tout un tas de choses qui font plus penser qu'on se trouve dans une cuisine !
Donc quand je travaille dans l'annexe de ma cuisine, je guette toujours le petit rayon de soleil qui viendrait me réchauffer la couenne, celui qui passerait par dessus la haute haie qui me coupe du cruel monde extérieur, et là j'ai beau guetter, guetter, guetter...
Et comme s'il me fallait une raison quand je m'agace de ne rien voir venir pour me passer l'énervement et ben... je mange forcément ! Et c'est comme ça que j'ai cherché un petit quelque chose à grignoter dans mes archives, un de ces trucs à tremper dans du chocolat chaud et que j'ai trouvé ces p'tits biscuits-là qui m'ont semblé parfaits pour l'occasion !
Petits palets au beurre salé et au chocolat caramélisé
Ingrédients :
Pour les palets : 180g de beurre salé mou - 90g de sucre glace -2 jaunes d'œufs - 120g de farine – 90g de poudre d'amandes
Pour la garniture : 90g de chocolat noir – 20g de caramel au beurre salé – 45g de crème liquide entière – quelques cristaux de sel
Fouettez dans un saladier le beurre mou, le sucre glace et les jaunes d'œufs.
Ajoutez la farine et la poudre d'amande et mélangez le tout rapidement sans trop insister.
Posez votre pâte  entre deux feuilles de papier sulfurisé et étalez-la au rouleau sur une épaisseur d'environ 6 ou 7mm. Mettez au frais votre pâte pendant au moins trente minutes.
Beurrez des cercles d'environ 7 cm de diamètre. Attention les palets vont cuire dans les cercles, donc si vous en avez beaucoup c'est mieux, sinon faites comme moi plusieurs fournées.
Posez un cercle sur la pâte et appuyez dessus de manière à la découper. Transférez le cercle et la pâte sur une plaque couverte de papier sulfurisé. Recommencez avec tous vos cercles.
Enfournez dans un four préchauffé à 180° pour une douzaine de minutes. N'hésitez pas à ajouter quelques minutes si vos palets ne sont pas assez dorés.
Dès qu'ils sont cuits, laissez un peu tiédir puis avec un petit verre, d'environ 5 cm de diamètre écrasez légèrement le centre des palets puis laissez-les complètement refroidir.
Pendant ce temps préparez la garniture.
Mélangez dans un bol le chocolat grossièrement haché et le caramel, et  dans un autre bol la crème liquide. Faites chauffer la crème au micro-onde.
Versez la crème sur le chocolat au caramel et posez une petite assiette par dessus, laissez comme ça trois minutes. Fouettez le mélange jusqu'à ce que le tout soit bien homogène puis laissez refroidir à température ambiante.
Remplissez enfin vos palets d'une cuillère à soupe de crème au chocolat et terminez en parsemant quelques cristaux de sel par dessus. Laissez prendre pendant 1 heure dans un endroit frais et après vous pouvez déguster !

Mais pourquoi, bon et si finalement j'allais passer mon hiver de l'autre côté du monde... oui mais où ? est-ce que je vous raconte ça...

jeudi 19 février 2015

Et si vous alliez au Festival Omnivore World Tour à Paris... Des places à gagner !!!

L'Omnivore World Tour c'est un peu nos jeux olympiques de la cuisine sauf que là les médailles sont vraiment en chocolat et que comme bien des choses là-bas on finit par les manger ! Et cette année une nouvelle fois la manifestation gourmande va prendre possession de la Maison de la Mutualité à Paris et de notre appétit du 8 au 10 Mars. Cette année encore il va y avoir des chefs partout, en masterclass, en démonstration, dans les allées et les arrière-cours, et ça va forcément parler, échanger, débattre autour de ce qui se mange partout et tout l'temps !
Et il se trouve que j'ai quelques sésames pour cette manifestation et je vous propose donc de gagner trois fois deux places, parce qu'à deux c'est mieux, pour vous rendre à ce festival aussi gourmand que créatif.
Pour gagner un de ces trois lots de deux places, c'est tout simple dites-moi en commentaire pourquoi vous voulez assister à ce Festival Omnivore World Tour à Paris en quelques mots, parce que vous ne le connaissez pas ou au contraire par que vous ne voulez pas le louper ou juste parce que vous avez faim... à vous de voir ! Et mon hamster tirera trois d'entre vous qui recevront donc deux sésames pour cette manifestation. Vous avez jusqu'à samedi prochain le 21 février à minuit pour participer !
Encore une fois n'oubliez pas de laisser votre mail ou de m'envoyer une copie de votre commentaire sur le mien doriancuisine@free.fr parce que si pas d'mail aucune chance de gagner les places...
Et juste pour vous donner encore plus faim du Festival Omnivore World Tour à Paris n'hésitez pas à consulter le programme... demandez l'programme !


Mais pourquoi, bon vivement le 8 mars qu'on passe à table... est-ce que je vous raconte ça...

mardi 17 février 2015

Le mardi ça boulange aussi ! Petit voyage en Suède sur la trace du semlor... Tome 2 et 3 farcir et garnir sont les deux mamelles de la brioche suédoise...

Et dire que je pensais tenir, et dire que je pensais qu'un jour pour farcir et un pour garnir pouvait me paraître raisonnable, et dire... Eh ben on va dire finalement que non, que la brioche ça n'attend pas et que je n'ai pas réussi à attendre et donc qu'aujourd'hui on farcit et on garnit et hop après on peut se la taper avec gourmandise la belle brioche suédoise !

C'est donc parti pour les étapes 2 et 3, après avoir réalisé des belles brioches bien parfumées à la cardamome, pour ceux qui ont loupé ce premier épisode c'est par là que ça se passe... Comment dire brioche en suédois... Et vous allez voir que cette belle suédoise-là a bien des plaisirs à nous proposer.
Traditionnellement les semlors sont garnis de crème chantilly mais je n'ai pas résisté au chocolat...
Les semlors tome 2 et 3 farcir et garnir sont les deux mamelles de la brioche suédoise...
Ingrédients :
Pour farcir : 90g de poudre d'amande – 60g de sucre en poudre – 3 ou 4 càs de lait – 20g d'amandes effilées légèrement dorées
Pour garnir : 180g de chocolat noir – 18cl de crème liquide entière – 1 pincée de sel
Et pour finir : Du sucre glace...
Commencez en préparant la garniture. Cassez le chocolat dans un bol. Faites bouillir la crème au micro-ondes. Versez-la sur le chocolat et couvrez d'une assiette (et au fait pourquoi on ne précise pas que l'assiette doit être propre, c'est juste pour faire du mal aux torchons ?) et laissez fondre le chocolat sous la crème pendant trois minutes. Mélangez à la spatule et mettez au frais une paire d'heures. Fouettez alors vivement de manière à monter la ganache et mettez-la dans une poche à douille (vous pouvez aussi juste utiliser une cuillère).
Une fois que la ganache est prête, coupez le haut de vos semlors. Vous pouvez donner une forme à vos chapeaux comme moi en forme de cœur ou les laissez en état. Creusez ensuite un peu la partie basse, pas trop sinon il va y avoir trop de garniture, juste un peu et surtout gardez les chutes de brioches que vous enlevez, elles vont entrer dans la composition de la garniture.
Mettez les amandes en poudre et le sucre en poudre dans la cuve d'un mixer et donnez quelques tours pour bien mélanger. Ajoutez les chutes de semlor dans le mixer et mixez finement. Ajoutez le lait et mixez de nouveau de manière à obtenir une pâte épaisse. Ajoutez les amandes effilées et donnez un tour ou deux de mixer, c'est juste pour mélanger.
Farcissez le bas creusé des semlors avec cette pâte à l'amande.
Ensuite vous n'avez plus qu'à garnir de ganache et bien sûr vous pouvez être plus raisonnable que moi... et de la même manière juste un peu de sucre glace c'est bien aussi !
Et pour mémoire sans doute après-demain je vais essayer de faire un p'tite compilation de vos semlors alors n'hésitez pas à me signaler ou à m'envoyer liens et photos !


Mais pourquoi, il paraît qu'en Finlande les semlors deviennent des pulla va falloir aller voir ça aussi... est-ce que je vous raconte ça...