lundi 24 octobre 2016

Mon velouté de tomate aux parfums lointains... Parce que l'envie de cuisiner c'est toujours relatif !

Je le dis souvent, j'ai la cuisine relative, je cuisine mes plats parfois beaucoup, parfois un peu... Ce qui veut dire que selon mes envies et le temps dont je dispose il m'arrive de jeter un bouillon dans le fond de ma cocotte alors que d'autres fois je vais m'attaquer directement à la carcasse de poulet, la faire revenir, ajouter quelques herbes et quelques oignons... Enfin d'autres fois je me lance dans mon bouillon fait maison... c'est selon le temps et mes envies, un peu comme tout le monde je suppose.
Du coup quand Knorr m'a proposé d'aller y voir du côté de l'Estremadure comment la marque traitait ses tomates, j'ai comme toujours avant de répondre été voir dans mes placards histoire de voir si j'y trouvais la marque et comme j'y ai trouvé bouillon et soupe, j'ai donc répondu allons voir...
Et nous sommes donc ainsi partis à quelques-unes et quelques-uns voir directement les pieds dans les champs de tomates ce qu'entendait la marque par agriculture durable dans ce sud du sud où les pratiques agricoles sont quelques fois... Forcément compte tenu de mes origines, dès que l'on me titille sur l'agriculture de par là-bas j'ai tendance à virer à la méfiance parce que malheureusement la production intensive s'y est développée de manière... intensive, malheureusement, et que le sujet me tracasse un peu aussi.
Du coup j'avais la curiosité en éveil face à cette proposition de la marque, faire un grand pas en direction du durable et du responsable. Et je dois dire que j'ai été surpris de voir que les portes et les placards nous ont été ouverts, dans les champs et les lieux de productions de manière à nous laisser nous-même nous faire notre propre opinion. Ce qui est sans doute pour moi la meilleure manière de convaincre un sceptique, regarde et fais-toi ton idée...
Et ce que j'ai vu me montre que l'on peut être un industriel de premier ordre et se préoccuper de trouver des solutions durables pour produire les tomates qui vont finir dans les rayons, dans nos paniers et surtout finalement dans nos assiettes.
Et ces solutions proposées sont simples et semblent frappées du bon sens dès que l'on veut prêter attention cette terre où poussent les tomates, rotation des cultures en pleine terre, utilisation de l'eau de la manière la plus juste, mise en place d'indicateurs permettant d'utiliser engrais et insecticides quand il faut où il faut, réutilisation des déchets végétaux en les réinjectant dans les champs... Des petites choses, des petits pas mais qui ne seraient sans doute pas faits sans la volonté des Knorr...
Alors bien sûr j'aimerai plus, j'aimerai que le bio règne là-bas sans partage en inversant ainsi les pratiques, mais faut-il regretter ce qui n'est pas encore... ou reconnaître ce qui est déjà fait ? La direction semble en tout cas bonne... Après, à vous de vous faire votre idée !
En attendant aujourd’hui j'ai eu envie de m'amuser avec un velouté de tomates, une simple soupe que j'ai mise à ma sauce...
Mon velouté de tomate aux parfums lointains...

Ingrédients : 90cl de velouté de tomate Knorr – 120g de riz sauvage – 60g de lentilles blondes – 60g de lentilles corail – 1càc de curry en poudre – 60g de crème de coco – quelques feuilles de basilic thaï – sel et poivre

Commencez en préparant le riz et les lentilles blondes et corail selon les indications portées sur les emballages, égouttez bien le tout, puis mélangez-les et réservez-les.

Versez le velouté de tomates dans une casserole, ajoutez le curry et faites-le chauffer.

Répartissez le velouté dans les assiettes, puis la crème de coco et remuez rapidement. Déposez le mélange de riz aux lentilles. Terminez en parsemant les feuilles de basilic et éventuellement un peu de curry en poudre.
Article sponsorisé.
Mais pourquoi, bon et si d'ailleurs j'allais cultiver un peu mon futur champ d'tomates... est-ce que je vous raconte ça...

2 commentaires:

  1. Un vrai bonheur de se promener sur votre blog

    RépondreSupprimer
  2. Et une deuxième recette à faire avec mon coulis! c'est parfait.
    Merci pour cette belle recette

    RépondreSupprimer