mercredi 20 juillet 2016

Et si on oubliait les burgers pour les Baooooo ! Tome 1 je me garnis le Bao... Cochon Bao bien confit !

Je sais pas vous mais moi certaines modes qui concernent ce qui se bouffe m'amusent et d'autres...
Comme je reste un carnassier quand j'ai vu arriver les premiers burgers avec des buns et de la viande de rêve forcément... Mais petit à petit j'ai vu passer de plus en plus de burgers, des burgers partout et tout le temps et des burgers qui me faisaient de moins en moins rêver ! 
Bon, je reste quand même fidèle à certaines adresses et quand je passe du côté du PNY, du Camion qui fume ou de Frenchie to go, je ne résiste pas encore au plaisir de m'en avaler un p'tit, mais bon je frise quand même l'overdose de burgers !
Et voilà qu'arrive le Bao, cet autre petit plaisir venant de loin, du côté du levant, un petit plaisir que j'ai dégusté de par ici et de par là-bas comme chantait l'autre en parlant d'une autre invasion... Et du coup je me suis dit et si on oubliait le burger et si on se mettait au Baooooo ? Le temps d'attraper quelques jolies recettes par-ci par-là et de les mettre à ma sauce et voilà donc en deux temps ma version du Bao !
Et on va commencer par ce qui garnit cette petite gourmandise, en ce qui me concerne de jolies tranches de cochon bien bien confit !
Cochon Bao bien confit !
Ingrédients : une belle tranche de poitrine fraîche pas trop grasse d'environ 10 à 12cm de largeur – 2càs d'huile neutre - 2 oignons nouveaux finement émincés – 2 gousses d'ail passées au presse-ail – 6 tranches de gingembre d'environ 2 ou 3mn d'épaisseur – 1 piment oiseau émincé finement – 1étoile de badiane - 1càs de sauce soja (il y en a du réduit en sel et c'est bien) – 2càs de nuoc nam – 2càs de vinaigre de riz – 30g de sucre brun en poudre (de canne ou si vous avez du rapadura c'est encore mieux) – 12cl d'eau - sel et poivre et poivre de Sechuan (ça c'est facultatif mais c'est bien)
On va d'abord passer le cochon au four. Pour cela salez et poivrez la poitrine, utilisez du poivre « normal » et du poivre de Sechuan, salez légèrement et poivrez généreusement. Emballez dans du papier alu en mettant deux ou trois tours et au four, à 140° pendant deux bonnes heures.
Laissez refroidir la poitrine dans l'alu et puis oubliez-la de préférence jusqu'au lendemain au frigo.
Le lendemain coupez la poitrine en tranches d'environ 12 à 15mm, il faut de belles tranches car ça va réduire à la cuisson !
Faites chauffer à feu vif l'huile dans un wook ou une grande sauteuse et faites-y dorer les tranches de cochon. Une fois le cochon bien grillé, déposez-le sur une assiette et jetez l'huile du wok, pas la peine de nettoyer. A feu moyen maintenant mettez dans la poêle l'oignon nouveau, l'ail, le gingembre et le piment et faites revenir le tout pendant 2 ou 3 minutes en remuant bien.
Ajoutez ensuite la badiane, la sauce soja, le nuoc nam, le sucre en poudre et l'eau et donnez un bouillon au tout.
Remettez le cochon dans le wok en l'étalant bien, redonnez un coup des deux poivres et faites cuire à couvert et à tout petits bouillons pendant 10 minutes en retournant la viande à mi-cuisson. N'hésitez pas à ajoutez un poil d'eau si ça manque pendant la cuisson.
Le cochon confit est prêt !
Normalement en même temps que le cochon on prépare les pains et on mange tout ensemble tout juste prêt et c'est ce que je ne saurais trop vous conseiller de faire... mais pour la recette du Bao on voit ça... demain ! Donc à suivre !
Mais pourquoi, bon et y'a quoi d'autre à la mode en ce moment d'ailleurs... est-ce que je vous raconte ça...

7 commentaires:

  1. ha je kiffe les bao , la dernière fois que j'en ai fait j'ai piqué une recette à Margot Zhang pour faire la pâte (j'avais garni au canard avec du miel , des oignons et du poivre de sichuan ) , j'en salive encore :p

    RépondreSupprimer
  2. Oh là... presque midi, j'ai une furieuse envie de manger ! Pas mal de travail pour cette recette, mais le résultat est trèèès tentant ;-)
    Corinne

    RépondreSupprimer
  3. Dorian bonjour, sans vouloir être rabat joie...la toxicité de l'aluminium au four...surtout quand le plat contient un jus acide (vinaigre de riz)est reconnue. Attention donc à nos neurones.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Alannie ben là en faite le porc est cuit emballé dans l'alu mais il est juste assaisonné avec sel et poivre... cela dit comment le remplaces-tu dans ce type de préparation ??? je ne tiens pas à l'alu plus que ça ,-)

      Supprimer
    2. On ne m'a rien demandé... mais ce que je fais dans un tel cas, c'est que j'emballe ma préparation dans du papier cuisson, ensuite seulement j'emballe avec la feuille d'aluminium.
      Je pense à ma santé et à celle des autres ; alors je ne cuis jamais directement les aliments à cuire dans l'aluminium !
      Voilà ma façon de procéder.
      Corinne

      Supprimer
  4. La cuisson de la poitrine est superbe.
    Un Bao, là, maintenant, tout de suite, c'est tentant, très tentant. Je sens que la suite des épisode de cette saga vont me plaire

    RépondreSupprimer
  5. Grâce à votre site je viens d’appendre plusieurs choses. Continuez !

    voyance gratuite en ligne

    RépondreSupprimer