mercredi 16 juillet 2014

Et si l'on passait un instant gourmand pur brebis Pyrénées ? Tome 1 Le burger à la Bascou…

Le fromage de brebis est sans doute un des fromages que je connais encore trop mal et pourtant je vendrais bien de mes connaissances pour un plateau de fromage !
Du coup quand la Filière Pur Brebis Pyrénées m'a proposé de diffuser amicalement leur petite série de trois épisodes consacrés à la belle frisée et à son fromage, je me suis dit pourquoi pas.
Voilà donc le premier tome de cette série qui comme tous les autres comprendra une recette à base de fromage de brebis présentée par un chef et agrémentée de deux pastilles informatives sur la production et les spécificités du fromage Pur Brebis dont voilà le détail :
- La recette du chef : « Le Burger à la Bascou »
- La vie du berger : 24 heures dans la vie d’un berger... Avec Jean-Claude Iribarren, Berger, producteur de Lait de Brebis
- Pur Brebis Pyrénées, un jeu d’enfant : témoignages de jeunes enfants, et conseils de dégustation du fromage de Brebis avec Laëtitia Gaborit, Meilleur Ouvrier de France fromager
Et maintenant bon brebis !


Le burger à la Bascou
Ingrédients pour 4 personnes : 200 g de lamelles de Pur Brebis Pyrénées - 240 g d’échine de porc (8 fines tranches de 30g) - 120 g de courgettes en rondelles marinées - 120 g de poivrons rouges confits - 120 g de chorizo coupé en chiffonnade - 40 g de roquette - 8 guindillas (piment vert doux) - 4 pains pour burger - Piment d’Espelette
Faites griller les fines tranches d’échine de porc et posez-les sur une plaque une fois grillées. 
Disposez sur chaque tranche de porc les lamelles de brebis. 
Séparément faites légèrement chauffer les courgettes, les poivrons, le chorizo, le porc avec le fromage et les pains à burger. 
Découpez les guindillas en rondelles. 
Coupez les pains en deux et appliquez sur chacune des faces la roquette, le poivron confit, les courgettes, l’échine de porc au Pur Brebis et le chorizo. 
Finir avec les guindillas et une pincée de piment d’Espelette.

Mais pourquoi, un tome ou une tomme d'ailleurs… est-ce que je vous raconte ça…

1 commentaire: