mardi 24 janvier 2017

Soupe réconfortante qui pique aux lentilles corail aux épinards et un œuf... Parce que c'est encore le temps du réconfort !

En plus des nombreux animaux qui composent mon code génétique, pingouin, marmotte, ours mal.. je crois que je dois avoir aussi une partie de ce code commun avec une paire de... charentaise ! C'est pas que j'aime glisser dans ces trucs-là, non chez moi on a même tendance à me dire vingt fois par jour, mets tes foutues pantoufles tu vas encore... une paire de chaussettes ! Je vous laisse compléter les … juste en sachant que je pensais que les princesses ne pouvaient pas dire de tels... moi qui ai toujours pensé que toutes les filles sont des princesses. Mais je m'égare... 
Donc mes gènes de charentaise n'ont pas d'effet au bout de mes pieds mais bien dans les assiettes que je propose souvent, des assiettes confortables et réconfortantes comme des charentaises ! C'est peut-être un défaut... enfin quand je vois la tête de mes mangeurs je me dis que peut-être pas d'ailleurs... mais j'ai besoin que, quand on se lève de ma table, la panse soit tendue juste ce qu'il faut pour repartir avec un sourire heureux.
Plus jeune, du temps des mobylettes et des filles... c'est qu'elles courraient vite pour des princesses ! Nous nous retrouvions souvent seulement entre garçons, parce que même motorisés... dans un petit QG que nous avions alors. Un p'tit relais breton tenu par des bretons du sud, encore plus du sud que moi c'est vous dire, où on nous servait des assiettes plus pleine que... l'assiette. Et c'était devenu un jeu avec le garçon qui nous apportait les plats de le taquiner en lui disant devant ses plats à plus que ras bord, tu pourrais pas m'en rajouter un lichette ? Et lui à chaque fois de regarder l'assiette, de nous regarder et de nous dire attristé, ben c'est que je peux pas en mettre plus...
Je pense encore des fois à lui quand j'apporte mes propres généreuses assiettes et qu'un des miens me connaissant m'arrête d'un tu pourras pas en mettre plus de toute manière papa ! Ce qu'ils ne savent pas, enfin à force un peu, c'est qu'à ce moment-là je vais répondre la même chose que le serveur aux assiettes trop pleine, je peux pas en rajouter mais je peux t'en rapporter une deuxième...
Soupe réconfortante qui pique aux lentilles corail aux épinards et un œuf...
Ingrédients : 400g de tomates grossièrement hachées (vous pouvez aussi utiliser des tomates concassées en boîte) – 150g de lentilles corail – 1 oignon haché grossièrement – 250g d'épinards préparés (donc sans la tiges) – 1càs d'huile de tournesol (ou d'une autre huile neutre) - 1 gousse d'ail – 1càc de gingembre frais râpé – ½càc de curcuma - 1 piment oiseau haché grossièrement – 1càc de garam massala – sel et poivre – 50cl de bouillon de volaille - 1 œuf par personne et du vinaigre pour les préparer
Mettez dans un mixer l'ail, le gingembre et le piment et mixez le tout jusqu'à obtenir une pâte grossière. Faite chauffer l'huile dans une grande sauteuse, ajoutez le hachis et faites revenir une paire de minutes en remuant régulièrement. Ajoutez le curcuma et le garam massala et continuer de faire revenir toujours en remuant pendant une autre paire de minutes.
Ajoutez les tomates, les lentilles et 50cl de bouillon de légumes et faites cuire une vingtaine de minutes, jusqu'à ce que les lentilles soient cuites, ça dépend souvent des lentilles. En tout cas s'il manque de bouillon, ajoutez-en un peu.
Une fois les lentilles cuites à point ajoutez les épinards, couvrez la sauteuse et laissez-les juste le temps qu'ils flétrissent. Mélangez alors et coupez le feu le temps de préparer les œufs.
Pour les œufs c'est tout simple, faites chauffer une casserole d'eau et ajoutez 2 càs de vinaigre, plus il est clair mieux c'est, donc du vinaigre de cidre c'est bien. Portez le tout à petits bouillons et quand l'eau commence à frémir faites tourner une cuillère dedans pour former un tourbillon et déposez un œuf dans la casserole. Personnellement je mets l’œuf dans un petit bol c'est plus facile pour le mettre dans la casserole. Après vous laissez cuire pendant 2 ou 3 minutes, vous sortez l’œuf de l'eau avec une écumoire et vous le déposez sur du papier absorbant le temps de faire les autres.
Quand tous les œufs sont prêts, servez la soupe et déposez un œuf... ou deux sur chaque assiette... Et si vous aimez que ça croque un peu vous pouvez ajouter quelques graines de courge à la fin.
Mais pourquoi, et si j'achetais des assiettes plus grandes d'abord... est-ce que je vous raconte ça...

4 commentaires:

  1. Cette soupe n'est pas pour me déplaire...

    RépondreSupprimer
  2. Hummmm, j'y plongerais bien ma cuillère. Superbe couleur et bon mélange.

    RépondreSupprimer
  3. Hummmm réconfortant !! Je veux bien une assiette .......qui déborde ;o))
    Bonne journée
    Michèe

    RépondreSupprimer
  4. même une toute petite assiette de cette bonne soupe me ferait plaisir ;-)
    Corinne

    RépondreSupprimer