dimanche 19 juin 2016

Les classiques du dimanche le retour ! Mon gratin dauphinois...

Voilà que ça commençait à faire quelques temps que je ne m'étais pas attaqué à un de ces classiques, un de ces plats que l'on aime faire et refaire parce qu'ils font partie de notre histoire commune, de nos goûts communs.
C'est toujours difficile de dire ce qui fait vraiment partie de notre culture, ce qui nous est commun. Tiens, moi par exemple, ma culture de ce qui se mange tient autant à ce que j'ai mangé par ici depuis ma naissance du côté du 15e arrondissement parisien, que de ce qu'on mange au sud du sud de l'Espagne.
Bon, cette culture du là-bas ne tient vraiment pas à la cuisine familiale, je ne vais pas revenir une fois de plus sur ce qui était la grande spécialité de ma mère, le steak frit à l'huile et ses légumes en boîte, mais plutôt aux amis qui ont réussi à la supporter pendant quelques années...
Du coup si je devais citer les plats qui sont devenus des classiques pour moi, il faudrait mélanger paëlla et steak à l'huile, gaspacho et quelques plats attrapés lors de mes rares passages par les cantines scolaires... Un mélange un peu curieux, mais sans doute comme pour beaucoup.
Quoiqu'il en soit après, bien après, j'ai commencé à me créer mes propres classiques, ceux qui resteront peut-être dans la mémoire de mes enfants... et parmi ceux-là il y a un petit gratin, un gratin dauphinois.
Encore une fois il n'est pas question pour moi quand je parle de classiques de rentrer dans les querelles de clocher, je ne suis pas assez dauphinois pour ça, et de dire ce qui fait le vrai de vrai, mais de faire quelque chose qui ressemble tout en restant aussi à moi ! De toute manière il doit y avoir autant de gratins que de dauphinois et toutes ces recettes sont sans doute aussi bonnes les unes que les autres !
Mon gratin dauphinois
Ingrédients : 750g de pommes de terre à chair ferme – 70cl de lait entier – 2 feuilles de laurier – 1 gousse d'ail – 12cl de crème liquide entière – de la muscade à votre goût – 30g de beurre - sel et poivre
Coupez les pommes de terres assez finement, à la mandoline c'est plus simple mais avec un couteau on risque moins pour ses doigts ! Ne lavez surtout pas vos pommes de terre à ce moment-là sinon la sauce de votre gratin va rester très liquide.
Versez dans une casserole le lait, les feuilles de laurier (ça ce n'est pas très orthodoxe mais j'adore le petit goût du laurier dans mes gratins de patates), la gousse d'ail juste coupée en deux, du sel et du poivre et de la muscade à votre goût. Faites alors blobloter une quinzaine de minutes en remuant de temps en temps. Les pommes de terre doivent être cuites mais surtout pas trop et encore moins se défaire !
Beurrez votre plat, personnellement j'ai utilisé à un plat à tarte assez profond d'environ 24cm de diamètre et déposez-y les pommes de terre délicatement, vous pouvez faire joli sur le dessus en rangeant bien les pommes de terre mais rien d'obligatoire.
Versez la crème sur les pommes de terre, elle va gentiment couler, ajoutez du lait de cuisson jusqu'à ce que le jus arrive juste juste au dessus des pommes de terre. Normalement il vous restait du beurre, 30g pour beurrer un moule, ça fait beaucoup ! Coupez-le en petits morceaux et parsemez-le sur le gratin.
Passez le tout dans un four préchauffé à 180° une quarantaine de minutes, vérifiez la cuisson, si c'est bon couvrez d'une feuille d'alu et laissez reposez une dizaine de minutes. A la fin vous pouvez passez votre gratin sous un grill mais normalement il n'en aura pas besoin, et parsemez un peu de persil haché très fin, mais ça c'est à la limite de l’hérésie !
Avec une jolie salade bien rafraîchissante, c'est parfait pour un dimanche soir.
Mais pourquoi, bon dimanche prochain je fais des steak à l'huile ? est-ce que je vous raconte ça...

7 commentaires:

  1. Un grand classique qui plait toujours !

    RépondreSupprimer
  2. Je vais chipoter ( mais comme ça tu vois que je lis tes recettes ) mais tu ne pèles pas les patates ? ;) Comme tu passes directement à l'étape de la coupe ...
    Sinon je me suis mise très tardivement aux gratins Dauphinois et le tien a l'air juste comme il faut, pas trop lourd , bien doré . Que dire de plus, hummmm !

    RépondreSupprimer
  3. magnifique !
    la photo, le gratin...
    miam !

    RépondreSupprimer
  4. Nous c'était hier soir!! Des petites différences (forcément) avec ma recette hyper hérétique,(je mets du fromage râpé... :/ humm pas bien!!) Le persil en plus ça me tente bien même carrément dans la préparation.

    RépondreSupprimer
  5. A la maison, il est plébiscité depuis très longtemps. Mais pour les ingrédients (les mêmes que toi sauf laurier et ail)... c'est au pifomètre... les yeux "presque" fermés !
    Et pour ne pas choquer les puristes : pourquoi ne pas l'appeler "gratin de pommes de terre" ? ... pas de débat à n'en plus finir ;-)
    Corinne

    RépondreSupprimer
  6. Un classique dont on ne se lasse pas ! Bises

    RépondreSupprimer
  7. C'est une excellente idée les feuilles de laurier pour le gratin dauphinois ! Je note ça pour la prochaine fois (peut-être dans quelques jours vu le temps...)

    Belle journée,

    Gabrielle

    RépondreSupprimer