dimanche 8 mars 2015

Chocolat le roman de Joanne Harris et peut-être le plus diabolique des gâteau d'anniversaire au chocolat et à la framboise...

Quand j'ai lu en diagonale, comme trop souvent, le mail dans lequel on me proposait de lire Chocolat le titre de Joanne Harris paru en poche chez Folio, je me suis dit que ça me ferait un livre de recettes de chocolat de plus... et puis en relisant la proposition j'ai enfin repéré le mot qui changeait tout... roman !
Depuis des années pratiquement toutes mes lectures commencent par une liste d'ingrédients et finissent par bon appétit. Il y a peu de personnages dans mes lectures mais par contre beaucoup d'action ! On y bat, on y fouette, on y découpe à tour de bras... et des fois même on finit par tout jeter dans l'eau bouillante, des fois tout ça me fait froid dans le dos...
Mais lire un... roman...
Heureusement la lecture c'est comme le vélo, il suffit de s'y remettre et on retrouve très vite le plaisir … Et dès les premières pages de Chocolat j'ai été entraîné à Lansquenet, comme aspiré par les pages, et puis très vite j'ai oublié la réalité qui m'entourait pour suivre les aventures de Vianne et d'Anouck...
Drôle d'histoire que celle de ces deux-là, un sorte de fuite toujours en avant sans jamais se retourner, jusqu'à ce jour de carnaval où elles vont s'arrêter dans ce village-là et aller jusqu'à y ouvrir commerce, La céleste praline, une chocolaterie artisanale...
Drôle d'histoire parce que les équilibres sont toujours des choses fragiles, très fragiles... Mettez un peu trop de farine et tout le gâteau s'écroule entraîné vers le naufrage par son propre poids. Et il en va de même dans les villages, ajoutez une dose de gourmandise et de liberté et...
Chocolat est le roman de ces changements d'équilibre et des luttes qui vont être livrées parce que tout n'a pas la douceur des envoûtantes pâtisseries peuplant l'étal de la chocolaterie..
Je ne vais pas vous en racontez plus, ni même vous dire si le village deviendra finalement gourmand ou restera au régime sec que certains voudraient lui imposer, ça je vous le laisse découvrir si jamais vous avez envie de vous jeter dans ce roman. Je vais juste vous rappeler que je juge la qualité de mes livres de cuisine au nombres de marque ta page, plus il y en a, plus... et les romans au nombre d'arrêt que j'ai du effectuer et vous prévenir que pour ce roman-là les pauses entre deux lectures ont été rares...
Le plus diabolique des gâteau d'anniversaire au chocolat et à la framboise...
Pour les gâteaux : 320g de beurre mou – 320g de farine – 3càc de levure chimique – 380g de sucre en poudre – 6 oeufs, jaunes et blancs séparés – 18cl de lait
Pour le sirop framboise : 15cl de coulis de framboise – 3càs de sucre en poudre
Pour la ganache : 340g de chocolat au lait à pâtisser – 300g de crème liquide entière
Commencez par la ganache au chocolat. Mettez le chocolat cassé grossièrement dans un petit saladier. Faites bouillir la crème au micro-ondes et versez-la sur le chocolat. Posez une assiette par dessus et laissez comme ça pendant 3 minutes. Mélangez le tout à la maryse. Mettez au frais au moins une paire d'heures puis fouettez jusqu'à obtenir une mousse onctueuse.
Préparez ensuite le sirop à la framboise. Versez le coulis de framboise et le sucre dans une casserole et portez à ébullition en remuant régulièrement. Laissez ensuite complètement refroidir.
Commencez les cakes. Si vous avez trois moules semblables d'environ 18cm ça va aller plus vite, sinon si vous êtes comme moi, réalisez les trois cakes en trois fois avec un seul moule.
Versez les blancs d'oeufs dans un saladier et montez-les en neige pas trop ferme puis faites tomber en pluie 80g de sucre en poudre tout en continuant de battre. Battez jusqu'à obtenir une belle pâte bien onctueuse et lisse.
Dans un autre saladier, un grand cette fois, versez le beurre bien mou et 300g de sucre et fouettez, insistez bien !
Incorporez les jaunes d'œuf un par un en fouettant bien à chaque fois.
Continuez à fouettez doucement et ajoutez ensuite un tiers de la farine, la moitié du lait, un deuxième tiers de farine, la seconde moitié du lait et le dernier tiers de la farine.
Ajoutez alors vos blancs toujours en fouettant (merci Danrolle !).
Séparez votre pâte à gâteau en trois.
Versez-en un tiers dans votre moule après l'avoir beurré, avoir mis un disque de papier de cuisson au fond, re-beurré par dessus et fariné le tout. Enfournez dans un four préchauffé à 180° pendant une trentaine de minutes avant de vérifier la cuisson du gâteau en plantant un couteau dedans, il doit ressortir bien propre sans pâte crue dessus.
Une fois cuit, démoulez, déposez votre premier gâteau sur une plaque couverte d'une feuille de cuisson légèrement beurrée et recommencez deux fois.
Laissez ensuite refroidir vos trois gâteaux.
Il ne vous reste plus qu'à monter le gâteau.
Déposez sur une grille un premier gâteau et avec un pinceau imbibez-le bien de sirop de framboise puis laissez bien pénétrer.
Etalez alors une belle couche de crème au chocolat dessus puis déposez un deuxième gâteau et recommencez la même opération. Déposez alors le troisième gâteau et imbibez-le plus légèrement pour arriver à bien étalez la ganache, vous avez dû remarquer que plus il y a de sirop plus la ganache glisse dessus.
Ensuite vous n'avez plus qu'à couvrir tout le gâteau avec la crème restante et à lisser le tout avec une spatule longue. N'insistez pas trop quand vous lissez sinon vous allez finir par arracher la garniture du gâteau et puis la perfection c'est monotone !
Laissez-le alors au moins une heure au frais que tout les parfums se mélangent et que la crème se tasse un peu.
Ensuite vous n'avez plus qu'à déguster et vous verrez qu'effectivement le chocolat peut avoir de bien drôles d'effets !
Ouvrage offert


Mais pourquoi, j'avais presque oublié le plaisir de retarder le sommeil jusqu'à ce que le livre vous tombe des mains... est-ce que je vous raconte ça...

15 commentaires:

  1. Ca a l'air délicieux mais je pense que tu as oublié à quel moment intégrer les blancs d'œufs montés en neige ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oupsssssssssssss Merci à toi ! Je viens de remettre les blancs dans la pâte ,-) !!!

      Supprimer
  2. Un roman et un gâteau dans le même billet!....mes 2 péchés mignons, merci!....même si le gâteau a l'air effectivement assez diabolique....

    RépondreSupprimer
  3. Article parfaitement alléchant de lecture

    RépondreSupprimer
  4. olalaaaaa ! Mais quelle merveille !!!

    RépondreSupprimer
  5. Il n'y a pas que la bougie qui fond... moi aussi...

    RépondreSupprimer
  6. un gâteau appétissant un roman attirant mais n'est-ce pas le thême du film "la chocolaterie avec jhonny deep ????? Merci pour les deux invitations.....

    RépondreSupprimer
  7. Effectivement, il y a eu un film tire de ce roman avec Johnny Depp, mais il s'agit de "Chocolat" de Lasse Hallstrom avec Juliette Binoche et Judi Dench notamment, et non de "Charlie et la chocolaterie". C'est d'ailleurs un tres joli film, a regarder avec plaisir.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu as été plus rapide que moi ! Merci pour cette réponse tout à fait juste... et par ailleurs ton avis sur le film que je n'ai pas encore vu me donne envie d'y jeter un oeil... Merci donc une deuxième fois !

      Supprimer
  8. Hummmmmmmmmmm comme cela a l'air bon, j'ai toujours un peu de me lancer dans des gâteaux qui semblent difficiles à monter. Mais cela me tente pourtant. Vais-je franchir le pas. Merci pour ces recettes toutes plus appétissantes les unes que les autres.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Alors finalement moi aussi j'étais comme toi et je me suis rendu compte que tu caches bien des choses avec la crème ,-) !

      Supprimer
  9. Super gâteau :) il a l'air merveilleusement bon!

    RépondreSupprimer
  10. Dominique Leclère16/10/2015 19:27

    Ça m'a l'air bien bon ce gâteau. Dorian, au risque d'être hors sujet, que devient Yummy n° 22 ?

    RépondreSupprimer
  11. Recette testée version fraise et chocolat praliné. De la B-O-M-B-E !j'ai divisé la pâte dans deux moules de 20 cm. Ensuite j'ai découpé chaque gâteau en deux donc au final quatre couches gourmandissimes.j'ai gardé les mêmes proportions pour toi.
    Merci infiniment pour ce régal.

    RépondreSupprimer