dimanche 23 décembre 2012

Le petit ragoût du dimanche, tendron de veau au paprika entre grand froid et déjà l'espoir des beaux jours !

J'ai toujours eu une faiblesse pour les morceaux de viande que les bouchers vont chercher derrière, pour ceux qui loin des belles pièces, jolis filets bien parés ou tournedos bien serrés, n'ont pas la vedette dans les devantures.
Trop mal foutu, quelques fois trop gras, on ne sait pas trop quoi en faire et pourtant si savoureux et aussi bien moins chers que les beautés des vitrines. J'aime ces morceaux, ces poitrines, ces queues, ces joues, ces palerons et ces gîtes qui demandent tellement plus de temps mais finissent par vous offrir des plats débordants de goût et de saveurs.
Le tendron de veau fait partie de ces viandes, trop cartilagineuse, trop d'os, trop de gras… tout ce qui donne du goût finalement. Et depuis longtemps ce tendron qui donne le sourire à mon boucher, mon boucher aime quand on l'envoie derrière chercher des trésors, fait partie de mes petites viandes à ragout préférées.
Et en ce dimanche entre hiver et redoux j'ai eu envie de le retrouver à ma table pour un ragoût lui aussi entre deux envies, celle de se réchauffer et celle d'espérer les beaux jours … espérer déjà parce qu'il fait si doux…
Tendron de veau au paprika
Ingrédients : 1,5kg de tendron de veau coupé en belles tranches – 1càs de paprika – ½ càs de fleur de sel - 3 carottes – 1 ou 2 oignon – 3 feuilles de laurier – 50cl de bouillon de volaille – 250g de champignons de Paris (vous pouvez aussi utiliser un mélange de champignons divers ) – ½ càc de farine – persil plat - huile d'olive
Mélangez dans un bol le paprika et le sel et poivrez.
Etalez les morceaux de tendron et saupoudrez-les avec le paprika salé, saupoudrez bien des deux côtés.
Versez une belle cuillère à soupe d'huile d'olive dans une sauteuse ou une casserole allant au four.
A feu assez fort, faites dorer les tranches de tendron des deux côtés. Vous allez devoir le faire en plusieurs fois.
Pelez et coupez la carotte en tranches, hachez l'oignon.
Quand vous avez fini la viande, mettez là de coté dans une assiette, et passez à la sauteuse la carotte et l'oignon après avoir baissé le feu pendant 3minutes.
Remettez la viande dans la sauteuse, couvrez avec le bouillon et portez à ébullition.
Quand il commence à blobloter, couvrez et mettez au four pendant une trentaine de minutes.
Pendant ce temps nettoyez les champignons et coupez-les en tranches.
Découvrez la sauteuse et remettez au four pendant une quinzaine de minutes.
Ajoutez les champignons, diluez la farine avec un peu de bouillon puis remettez -la dans la sauteuse et terminez à couvert pendant une quinzaine de minutes.
Servez avec des jolies tranches de pain grillées et du persil plat effeuillé.  
Si vous pouvez, laissez complètement refroidir votre ragoût pendant la nuit sur le rebord de la fenêtre et mangez-le le lendemain après l'avoir dégraissé et réchauffé.

Mais pourquoi, bon j'ai rendez-vous avec une dinde moi… Est-ce que je vous raconte ça…

5 commentaires:

  1. ça c'est du miam, amigo ! sortir la petite cocotte en fonte et laisser bloblottttter loooongtemps ! Feliz navidad

    RépondreSupprimer
  2. On a presque l'impression de sentir la bonne odeur qui sort de la cocotte.
    Bon dimanche, FLaure

    RépondreSupprimer
  3. Arf, mais pourquoi est-ce que quand je passe ici j'ai envie de faire toutes les recettes... Merci pour toutes ces idées ô combien inspirées et inspiratrices et bonnes fêtes !

    RépondreSupprimer
  4. J'adore les tendrons de veau aussi :-) Surtout au barbecue. Il faut que tu essaies cela http://artdevivre.typepad.fr/blog/2011/05/tendrons-de-veau-marinés-miel-orange-gingembre-au-barbecue.html

    RépondreSupprimer
  5. je suis comme toi, j'ai un gros faible pour le tendron de veau. Le gras c'est la vie... dixit Caradec dans Kaamelott (je sais j'ai des sources de haute qualité)

    RépondreSupprimer