samedi 28 mars 2020

Gâteau au chocolat très chocolat et crème anglaise parce que le chocolat...

L'autre jour en passant chez l'ami Nicolas je lisais qu'il affirmait être tombé dedans quand il était petit... un peu comme Obélix, enfin il n'a pas pris les formes du jovial gaulois mais seulement une passion forcenée pour le chocolat. D'ailleurs demain je vous proposerai une recette de Nicolas joliment chocolat, mais ça c'est demain. Et en le lisant je me suis dit que moi aussi j'ai attrapé la même passion avec sans doute quelque chose de moins raisonnable que lui...
En effet il m'arrive de temps en temps d'avoir l'œil qui s'ouvre d'un coup, il n'est pas forcément fermé d'ailleurs mais il peut l'être à ce moment, il s’ouvre donc, exorbité, et là dans ma pupille on pourrait presque lire... chocolat ! chocolat ! chocolat !!! Je me transforme alors en une sorte de chien truffier dont l'unique but est de déterrer quelques carrés du divin chocolat. La recherche est souvent alors difficile parce que si l’œil est ouvert, le cerveau est encore disons un peu ensommeillé voire complètement dans le brouillard. Ce qui fait qu'un œil marche seul dans la nuit à la recherche du chocolat !
Bon, après quelques rencontres fortuites avec une porte ou deux ou quelques autres obstacles et d'éventuelles glissades d'escalier, l’œil finit presque toujours par emmener la main au chocolat et elle n'a plus qu'à le porter à la bouche ! L’œil, la main et la bouche connaissent alors souvent une sorte d'extase et les pieds peuvent rebrousser chemin pour aller ramener tout ça au lit, enchocolaté de bonheur !
Aujourd'hui je vous propose un vrai petit plaisir terriblement chocolaté proposé dans l'ouvrage de Frédéric Bau, Simplement chocolat paru chez Albin Michel. Frédéric Bau est un passionné de chocolat qui a mis tous ses talents depuis plus de trente ans au service de Valrhona pour qui il a d'ailleurs créé l'école Valrhona. Et c'est donc une de ses recettes un peu remise à ma sauce que je vous propose maintenant.
Gâteau au chocolat très chocolat et crème anglaise
Ingrédients :
Pour le gâteau au chocolat : 150g de chocolat noir (Frédéric Bau utilise le Guanaja 70% de Valhrona) – 150 de crème liquide – 4 blancs d’œufs (110g) – 3 jaunes (65g) – 90g de sucre en poudre – 45g de farine T55 – 45g d'huile de noisette (j'ai utilisé de l'huile de colza fruitée noisette)
Pour la crème anglaise : 90g de sucre en poudre – 50cl de lait – 4 jaunes d’œufs – 1 gousse de vanille
Faites chauffer la crème au micro-onde. Mettez le chocolat cassé en morceaux dans un saladier. Versez la crème bien chaude sur le chocolat, posez une assiette sur le tout et laissez comme ça deux ou trois minutes. Mélangez et si le chocolat n'est pas complètement fondu redonnez un petit passage au micro-ondes et mélangez de nouveau. Ajoutez l'huile puis les jaunes d’œufs et 30g de sucre en poudre.
Montez les blancs en neige ferme puis tout en continuant de battre ajoutez les 60g de sucre en poudre restant.
Incorporez un tiers des blancs dans la crème chocolatée, ajoutez la farine et incorporez-la délicatement et terminez en incorporant le reste des blancs toujours aussi délicatement.
Versez dans un moule beurré et fariné d'environ 20cm de diamètre.
Enfournez dans un four préchauffé à 160° pendant 30 à 35 minutes.
Pendant la cuisson, préparez la crème anglaise.
Versez le lait dans une casserole, grattez la gousse de vanille fendue en deux au-dessus de la casserole et portez à ébullition.
Faites blanchir en les fouettant, les jaunes d’œufs et le sucre en poudre dans un grand saladier.
Versez le lait dans le saladier tout en continuant de fouetter. Reversez le tout dans la casserole.
Faites alors épaissir la crème à petit feu en remuant régulièrement avec une spatule. Attention il faut que la crème épaississe mais surtout il ne faut pas la porter à ébullition sinon, c'est cuit, comme disait l'autre ! Une fois la crème joliment épaisse, passez-la à travers une passoire et laissez-la refroidir. Personnellement dès qu'elle a tiédi un peu je la mets au frais.
Une fois que le gâteau et la crème sont froids, on déguste !
Mais pourquoi, et demain chocolat pour changer ! est-ce que je vous raconte ça...

Aucun commentaire:

Publier un commentaire