samedi 21 décembre 2019

Tartare mi-cuit saumon et saint-jacques parce qu'il y a tant de manières de cuisiner le saumon...

Il y a fort fort longtemps, quand j'allais au marché avec ma mère, j'étais souvent fasciné par les étals des poissonneries. Il faut dire que tout semblait sortir à peine de l'eau tellement les poissons étaient frais et brillants et puis il y avait aussi les gestes des poissonniers qui vidaient, écaillaient, découpaient...
Bon, comme le poisson ne faisait pas partie de notre alimentation quotidienne, je me contentais de regarder en me demandant quand même comment on pouvait bien préparer toutes ces drôles de bestioles... Et ce n'est que bien plus tard que j'ai commencé à cuisiner ce qui vient de la mer et à particulièrement m'intéresser à un de mes poissons préférés, comme pour beaucoup d'ailleurs, le saumon !
Quand Salma m'a proposé de mettre leurs produits à ma sauce, je n'ai pas eu de mal à imaginer des recettes, leurs produits se retrouvant déjà souvent dans mon frigo.
Salma est un pionnier de l'aquaculture durable et du coup leur production qui reste familiale, est sans antibiotique, sans OGM, ni farines animales terrestres. Cette production est portée par un souci constant de bien-être notamment en élevant leurs saumons dans des cages de très faible densité loin des routes maritimes du côté de l'île de Bomlo à l’ouest de la Norvège.
Salma élève donc bien leurs saumons et les découpe tout aussi bien ! Ce qui m'arrange la cuisine parce que finalement souvent le plus difficile avec le poisson, c'est la découpe. Là, donc rien à faire le saumon est prêt, pas de peau ni d'arêtes, il n'attend plus que vos recettes. Et c'est bien sûr le cas avec les palets de saumon frais que propose la marque.
Ces palets sont préparés avec les plus beaux morceaux du cœur du saumon, découpés quelques heures après la pêche. Ils peuvent être snackés pour réaliser un burger, par exemple, ou ils peuvent être consommés crus ou, comme c'est le cas dans ma recette, mi-cuit mi-cru !
Tartare mi-cuit saumon et saint-jacques
Ingrédients : 1 palet de saumon Salma - 4 à 5 noix de saint-jacques – 4 ou 5 tiges de cerfeuil – 2càs de graines de grenade – 3 tranches fines de pomme verte – 1càc de jus de citron vert - 1càs d'huile d'olive – sel et poivre
Coupez les noix de saint-jacques au couteau comme pour préparer un tartare, donc en petits cubes.
Hachez aussi finement le cerfeuil en gardant quelques feuilles pour décorer votre plat.
Mélangez les noix de saint-jacques avec 2càc de cerfeuil.
Tassez la moitié de la noix de saint-jacques dans un cercle d'environ 10cm de diamètre, prenez un cercle assez haut, le mien faisait 6cm de hauteur. Déposez le palet de saumon Salma dans le cercle, vous allez sans doute devoir le tasser un peu pour qu'il rentre. Ajoutez quelques graines de grenade puis la deuxième moitié de la noix de saint-jacques et tassez le tout en insistant bien. Normalement vous devez remplir entièrement le cercle.
Faites chauffer l'huile dans une poêle et déposez le cercle. Faites dorer une minute ou deux pas plus, il faut juste dorer la saint-jacques. Retournez délicatement le cercle, avec une spatule c'est assez simple, il ne faut surtout pas l'enlever à ce moment-là. Et faites de nouveau dorer pendant une minute ou deux. Enlevez la poêle du feu. Déposez le cercle sur une assiette et là vous pouvez l'enlever. Pour que ce soit plus facile faites glisser un couteau tout autour du cercle et après il va s'enlever très facilement.
Si vous avez le corail des noix, mettez-les à ce moment-là dans la poêle et faites-les rapidement revenir.
Taillez les tranches de pommes en allumettes puis arrosez-les avec le jus de citron.
Vous pouvez alors terminer votre assiette en la décorant avec les graines de grenade restantes, le corail de saint-jacques, les bâtonnets de pomme et quelques pluches de cerfeuil !
Vous pouvez retrouver mon autre recette au saumon Salma en cliquant sur la photo...
Article sponsorisé
https://doriannn.blogspot.com/2019/12/mon-blinis-xxl-fraicheur-et-saumon.html
Mais pourquoi, bon et maintenant comment je vais me cuisiner le saumon moi... est-ce que je vous raconte ça...

Aucun commentaire:

Publier un commentaire