lundi 2 mai 2016

Une mousse et sans faux col siouplait ! Et tataki de saumon parfumé au menu !

J’ai découvert la bière il y a fort fort longtemps comme disait l’autre… En ce temps-là où l'on faisait encore tourner les cadrans des téléphones pour leur faire faire cracracracra… et où il y avait encore des flippers dans les bistros sur lesquels tu pouvais t’énerver presque toute une journée pour 2 balles… en ce temps-là donc, pour moi la bière c’était une mousse et sans faux col siouplait ! C’était blond, c’était frais et avec le recul je pense que ça ne devait pas être terrible terrible…

Et puis avec le temps j’ai commencé à découvrir d’autres bières, des plus brunes, plus onctueuses avec presque un goût de caramel pour certaines… des plus rousses, plus piquantes, les rousses sont souvent plus piquantes… des plus blondes plus acidulées, plus parfumées avec plein de senteurs dedans… des bières plus diverses quoi !
Et encore plus tard j’ai commencé, pas mal grâce à quelques amis belges d’ailleurs, à découvrir que la bières n’étaient pas seulement l’affaire des grands et que les petits, et même les tout petits, ceux qu’on nomme souvent des micro-brasseries savaient eux aussi bien faire et quelques fois même mieux, et m’apporter de nouveaux plaisirs. Mais la bière, comme le vin, ça peut être bien compliqué dès lors qu’on commence à creuser sous la mousse. C’est qu’il y a un monde entre une IPA et une Pils, qu’une blanche franco-belge même si elle est proche d’une blanche allemande, eh ben c’est quand même pas la même chose et que tout ça rend la bière artisanale quelquefois bien compliquée à comprendre.
Et comme le sujet me passionne quand j’ai reçu le livre, La fine mousse, Le meilleur de la bière artisanale paru chez Tana Editions, je dois dire que ma curiosité a été piquée au vif, alors comme toujours je me suis dit feuilletons cet ouvrage-là pour voir s’il sait m’attraper. Et je peux le dire, il ne m’a pas attrapé, il m’a littéralement attaché à ses pages tellement j’ai pris du plaisir à le lire, parce que c’est bien ce que j’ai fait est pratiquement de la première page à la dernière !
Si la bière artisanale vous travaille, vous tenez là un bien beau livre, qui part du plus général, depuis son histoire et sa fabrication jusqu’aux détails, bien utiles, en reprenant un certain nombre de brasseurs et en présentant leurs productions. Et comme si ce n’était pas assez ce livre-là vous propose aussi quelques jolies recettes à déguster une bière à la main et sans faux col siouplait ! Je ne suis pas loin de penser que ce livre-là pourrait devenir un classique… ou en tout cas connaître de nombreux prochains épisodes ! C’est en tout cas ce que j’espère. !
Et comme le livre présente un de mes brasseurs préféré du moment les brasseries de la Senne j’ai mis à ma sauce une des recettes de l’ouvrage que j’ai dégusté en compagnie d’une …. Juste fraîche comme il faut !
Tataki de saumon parfumé
Ingrédients pour 2 : 1 beau filet de saumon sans peau d’environ 300g
Pour la marinade : 50g de sucre en poudre – 100g de gros sel – 1càc de gingembre frais râpé – 2càs de fenouil râpé – ½ piment oiseau épépiné en tranches très fines
Pour servir avec : 4 radis coupés en très fines tranches – 1 oignon nouveau émincé finement -  1 petit bol de fenouil émincé très finement – 4 suprêmes de pamplemousses taillés en petits cubes
Pour la sauce : 2càs de jus de pamplemousse – 2càs d’huile d’olive – 1càc de sucre en poudre – 1càc de jus de citron vert
Pour servir : des quartiers de citron vert
Pour boire avec : 1  X-Mas de la Brasserie de la Senne
Préparez la marinade du saumon en mélangeant bien tous les ingrédients dans un bol. Etalez ensuite la moitié de la préparation sur un film alimentaire, de la taille de votre pavé. Déposez le pavé dessus et couvrez avec le reste de la marinade. Serrez bien le film et mettez au frais une bonne heure. Je me dis d’ailleurs que je ferais bien un gravlax avec cette base-là…
Entre temps préparez la sauce. Versez tous ingrédients de la sauce dans un bol et fouettez. Mélangez tous les ingrédients du "pour servir avec" et déposez joliment sur l’assiette.
Sortez le saumon de son film, séchez-le bien puis brûlez rapidement le saumon au chalumeau de cuisine. Vous pouvez aussi faire griller le saumon sur un gril brûlant mais franchement au chalumeau c’est bon bon !
Déposez votre pavé sur l’assiette, vous pouvez le couper en tranches si vous voulez, arrosez la garniture avec la sauce et s’il vous reste un suprême de pamplemousse posez-le sur le saumon.
Ouvrage reçu
« L’abus d’alcool est dangereux pour la santé. A consommer avec modération. »
Mais pourquoi, et d’ailleurs si je vous reparlais de Bruxelles… est-ce que je vous raconte ça…

6 commentaires:

  1. Bruxelles Power! Vive la brasserie de la Senne, et tu me fais regretter de ne pas avoir de chalumeau de cuisine ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Indispensable le chalumeau de cuisine... enfin comme tout ces trucs que j'ai acheté un jour et qui prennent la poussière sur les étagères de la cave ,-) !

      Supprimer
  2. hum bien envie de goûter ce saumon

    RépondreSupprimer
  3. c'est BEAU !
    ça semble très BON !
    bravo !

    RépondreSupprimer
  4. c'est très "mec" ça le chalumeau de cuisine :p
    moi j'ai pas ça, je fonctionne avec ma bonne vieille salamandre ... ;p

    RépondreSupprimer