lundi 9 mars 2015

Petit plaisir solitaire avec un saumon mariné à l'asiatique dans un océan de coco... parce que des fois les autres...

J'ai toujours eu un rapport curieux avec la bouffe, peut-être parce que je n'ai jamais cru que ce qui se trouvait dans les assiettes n'avait pour bût que de nourrir les ventres, j'ai toujours pensé que ça nourrissait bien d'autres choses...
Je crois que j'ai pensé ça la première fois devant une fille... j'ai souvent pensé devant les filles à défaut d'autre chose. Celle là avait accepté de m'accompagner jusqu'à chez moi visiblement pour faire sa bonne action de la semaine, mais sans me laisser le moindre espoir sur justement ce qu'espère les garçons. Ce jour-là, elle avait faim et moi qui cuisinais souvent au mieux à cette époque de la purée... en sachet, j'ai maudit sa faim... Prendre un râteau affectif suffisait à remettre en place mon égo, passer en plus pour le pire cuisinier de l'est de Boulogne Billancourt ça m'a paru presque injuste...
Mais j'ai quand même tenté de... cuisiner quelque chose, enfin cuisiner... une salade de tomate. Je me suis accroché à la recette de Maria, j'ai coupé finement en tranches les tomates, j'ai ajouté les herbes que ma mère avait dû mettre là en remplissant mon frigo et qui habituellement y pourrissaient... J'ai fait la vinaigrette de Maria, la présentation de Maria et j'ai posé le plat devant elle avec le pain et le vin. Et puis discrètement je suis allé me pendre avant d'entendre son jugement.
Quand je suis revenu, je n'avais pas trouvé de corde, il lui restait un rien de sauce à la commissure d'une lèvre et elle essuyait sont assiette d'un bout de pain comme si elle voulait y creuser un puits où elle trouverait de nouveau de la sauce... Et la dans l'entrebâillement de la porte j'ai vu dans ses yeux que mon image et celles des tomates commençait à se mélanger et qu'elle c'est demandé si.. Juste le temps de secouer la tête, de reprendre ses esprits et de me dire pas mal ta salade, pas mal du tout... Pas grave juste son hésitation avait suffit à me remettre l'égo en place.
Aujourd'hui au milieu d'une longue journée de cuisine, j'ai fait un petit plat de saumon mariné parce que les gens de chez Ayam m'avaient proposé de tester une recette avec leurs produits, et comme leur produits font régulièrement partie de ceux que j'utilise...
Et puis au lieu de poser l'assiette sur la table et de crier service ! à la cantonade comme d'hab', j'ai pris un bout, puis un deuxième.... et puis j'ai attrapé un morceau de pain, j'ai regardé à gauche et à droite et j'ai filé là où personne n'irait me chercher mon plat sous le bras... Et quand j'ai fini le plat Marie était en face de moi à me regarder, j'avais un bout de pain à la main, j'essuyais mon assiette comme si... avec un air de comploteur subitement attrapé.
Saumon mariné à l'asiatique dans un océan de coco...
Ingrédients : 300g de saumon – 50g de sauce huitre Ayam – 2càs de sauce soja Ayam – 1càs de saké (dans la recette original c'est du Xérès) – 1càc de vinaigre de riz – 20cl de crème de coco allégée Ayam – 2càs de jus de citron vert et un peu de zeste pour servir– 1càs de sucre en poudre (2 dans la recette originale) – 1càs d'huile neutre - poivre
Préparez la marinade en mélangeant dans un saladier la sauce huitre, 1càs de sauce soja, le saqué, le vinaigre de riz et un bon tour de moulin à poivre. Coupez le saumon en cube d'un bon cm de côté et ajoutez-le dans la marinade. Au bout de deux heures vous pouvez préparer le plat ou faire comme moi et laisser mariner pendant une nuit.
Versez dans une poêle la crème de coco, le jus de citron et le sucre en poudre et faites réduire à bon feu pendant 5 minutes.
Égouttez bien le saumon. Faites chauffer l'huile à feu vif et jetez-y le saumon. Faites le cuire rapidement.
Servez le saumon dans des assiettes et entourez de sauce, ajoutez la dernière cuillère à soupe de sauce soja et un peu de zeste de citron. Après à vous de voir si vous partagez ou... pas !
Produits offerts

Mais pourquoi, décidément la bouffe c'est vraiment fait que pour remplir les ventres... est-ce que je vous raconte ça...

8 commentaires:

  1. pas si solitaire que ça puisque tu partages la recette avec nous ^^ , je n'aurais qu'un mot de plus : miam

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et moi juste deux mots... Merci Hélène ,-) !!!

      Supprimer
  2. Je crois que je vais faire cette recette... pour des amis... ça a l'air tellement bon, après comme ça on trouve que je suis bonne cuisinière mais en fait ce sera grâce à toi ;) Merci pour cette simple et belle recette.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vu ce que je vois chez toi je pense que tu n'as vraiment pas besoin de moi pour qu'on te trouve bonne cuisinière ,-) ! En tout cas je te remercie pour ce très très sympathique commentaire !

      Supprimer
  3. Très joli petit plat bien savoureux ! J'en ferais bien mon ordinaire ! et en plus c'est beau !

    RépondreSupprimer
  4. Je salive avec ma cuillère à soupe...A l'attaque !!

    RépondreSupprimer