mardi 29 juillet 2014

Et si finalement le pire des casse-dents permettait de préparer une tarte tout en douceur dans ce monde de brutes ? Tarte aux pralines roses !

Moi qui ai plutôt la dent fragile, un coup de chaud ou de froid et j'ai l'émail qui se rebiffe, et qui vit bien bien quand je suis le plus loin possible de ma charmante dentiste, généralement je me méfie des pralines roses.
Il faut dire que ces pralines-là sont souvent des dures à cuire qu'il vaut mieux d'abord attaquer au marteau si l'on veut avoir une chance de voir notre dentition survivre à leur passage. Du coup on ne peut pas dire que la praline fasse partie des ingrédients toujours présents dans mes placards et jusqu'à présent je m'étais seulement essayé, les concernant, à la réalisation de briochettes de St Génix par ici.
Mais la curiosité aidant et les pralines ayant été beaucoup plus présentes dans mon environnement depuis quelques temps, je vous expliquerai le pourquoi quand le prochain 750g le mag se rapprochera de vos kiosques, je me suis demandé s'il n'existerait pas des moyens de rendre la redoutable praline beaucoup plus aimable… Et c'est comme ça que mon envie de tarte à la praline...
Tarte aux pralines roses
Ingrédients : 400g de pralines roses – 400g de crème liquide entière – 240g de farine – 120g de beurre demi-sel – 90g de sucre glace – 45g d'amande en poudre – 1 œuf – 1 marteau
Commencez en préparant la pâte. Mélangez dans un saladier la farine et le sucre glace tamisé et la poudre d'amande. Ajoutez le beurre coupé en cubes et mélangez le tout du bout des doigts en écrasant bien le beurre avec le reste des éléments. Ajoutez ensuite l'œuf et mélangez rapidement.
Dès qu'une boule de pâte s'est formée, écrasez-la en forme de galette, filmez-la et mettez-la au frais pendant une trentaine de minutes.
Etalez alors finement votre pâte sur un plan de travail fariné. Puis couvrez-en un moule à tarte d'environ 26cm beurré et fariné. Découpez à hauteur le tour du moule, il va sans doute vous rester un peu de pâte.
Couvrez ensuite la pâte avec un papier sulfurisé puis remplissez-la avec des poids de cuisson (haricots secs ou billes de céramique… ou comme moi avec de la farine).
Faites précuire le fond pendant 8 minutes dans un four préchauffé à 180°, sortez le moule du four, retirez délicatement le papier sulfurisé et son contenant, puis remettez à cuire pendant  8 minutes. Laissez tiédir.
Pendant ce temps concassez les pralines roses. Mettez-les dans un torchon et tapez dessus avec un rouleau, un marteau, le cul d'une casserole… ce que vous voulez du moment que vous arriviez à les casser en morceaux assez grossiers.
Mettez les pralines dans une casserole, réservez-en l'équivalent d'1càs plutôt du fin, et ajoutez la crème liquide. Faites chauffer le tout et portez à ébullition à feu moyen, continuez ensuite de faire blobloter pendant une quinzaine de minutes en remuant constamment. Si vous avez un thermomètre de cuisine visez les 110° sinon remuez, remuez et vous allez voir votre crème se colorer de plus en plus en rouge et faire des bulles de plus en plus grosses, surveillez bien, retirez du feu après la quinzaine de minutes.
Faites couler cette crème sur le fond de tarte, parsemez la poudre de praline que vous avez gardé et laissez le tout refroidir.
Vous n'avez plus qu'à déguster et sans aucun risque pour vos dents.
Pink praline tart
Ingredients: 400g pink pralines (pralines roses) - 400g liquid cream (35% fat) - 240g flour - 120g salted butter - 90g icing sugar - 45g ground almonds - 1 egg - 1 hammer
Start with the crust. In a large bowl, mix together the sifted flour and icing sugar and ground almonds. Add the diced butter and mix with your fingertips crushing and combining the butter well. Add then the egg and quickly mix it in.
As soon as it comes together as a ball of dough, flatten it into a kind of flatbread shape. Wrap in cling film and set aside in the fridge for about 30 minutes.
Dust your working surface with flour and roll out the dough. Brush a 26cm tart tin with butter and dust it with flour and line it with the crust. Cut out the excess.
Line with parchment paper and fill with baking beans (ceramic beans or regular uncooked beans or rice or, just like I do, with flour).
Blind bake the crust for 8 minutes in the oven, preheated at 180°C/350°F. Take out of the oven, gently remove the filled parchment paper and put back in the oven for another 8 minutes. Let warm down.
In the meantime, roughly crush the pralines. Put them in a tea towel and smash them with a rolling pin, a hammer, a heavy pan…
Keep 1 tablespoon of the finest bits and put the rest in a saucepan with the cream. Bring to the boil on medium heat and let simmer for 15 minutes, stirring constantly. If you have a cooking thermometer, aim for 110°C/230°F, if not, just stir and stir and stir and stir. The cream will turn redder and redder and make bubbles bigger and bigger so keep a close eye on it. Take off the heat after these 15 minutes.
Pour into the crust and sprinkle with the finer praline powder and let everything cool down.
Serve with no fear of a broken tooth, this time.

Mais pourquoi, et d'ailleurs pourquoi elles sont si dures, c'est parce qu'elles sont roses ? est-ce que je vous raconte ça…

17 commentaires:

  1. Hummmmmm... j'en aurais bien fait mon 4 heures... Elle est super jolie !

    RépondreSupprimer
  2. un vrai délice cette tarte, très gourmande =)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bon Boop, pitié sors nous autre choses que tes sempiternelles banalités

      Supprimer
  3. J'adore ça ! Il faut vite que je m'achète des pralines roses :-)

    RépondreSupprimer
  4. déjà il faut avoir 3 marteaux chez soi pour la photo! :)

    RépondreSupprimer
  5. C'est mon dessert préféré, normal comme je suis lyonnais ;-)

    RépondreSupprimer
  6. Ahaha, tu m'as fait bien rire quand j'ai vu "marteau" dans la liste des ingrédients ! Ta tarte a l'air dingue, j'en veux ;)

    RépondreSupprimer
  7. Cette tarte à n'en pas douter va bouleverser les 20 dernières années d'évolution de la pâtisserie

    RépondreSupprimer
  8. tu as un troll très sympa qui vient alimenter tes commentaires. la tarte à la praline ça me rappelle forcement Lyon. je n'en mange que là-bas.

    RépondreSupprimer
  9. tout d abord bravo pour tes recettes !!! et je vais faire cette tarte. n est elle pas trop sucree ????

    RépondreSupprimer
  10. Quelle coïncidence, ce weekend au restaurant, j ai dégusté une tarte aux pralines et me venait à l'idée de la réaliser.
    Cependant la question de la découpe me pose problème car lors du service la portion très fine était parfaite et participait grandement à l'esthétique de l'assiette.
    Qu'en est-il de la votre ?
    Merci pour votre site gourmand et qui m'est proche je travaille à grignon !!!
    Bel été

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. j ai deux plats à tarte rectangulaire qui font la quantité d une ronde et cela permet un service nickel ! en plus le fond est amovible

      Supprimer
  11. Hello,
    Ça y est je l ai faite! Pour arriver au 110 degré, il m a fallu 25 mn.....
    Je goûte à midi .....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Trop trop bon! Retour en enfance assuré !

      Supprimer
  12. trés jolie... vraiment trés jolie.. ! je suis une fana de tartes en tout genre.. mais alors là, j'ai un souci..ça ne me tente pas du tout. c'est grâve Docteur. ? Faudrait commencer par la goûter ... ouais c'est ça .. c'est la soluce !!

    RépondreSupprimer
  13. Bonjour
    Pour ma part je n'achète jamais de pralines entières mais déjà brisées : souvent c'est moins cher et dans la plupart de mes recettes je n'ai pas besoin de pralines entières ... donc ça fait du travail en moins !
    Pour les parisiens il y a des pralines brisées (et entières bien sûr) chez G Detou. J'en trouve aussi en province mais faut dire que par chez moi on fait beaucoup de St Genix !

    RépondreSupprimer
  14. bonjour, je vais tenter votre recette ce w.end pour l'anniversaire de mon fils (et oui du rose pr 1 garçon ;) ). Je me demande si on peut la préparer 1 ou 2 jours avant de la déguster ou si elle est meilleure le jour même? merci!

    RépondreSupprimer