mercredi 27 novembre 2013

Et si le tofu devenait mon ami ? Eh ben il manquerait plus que ça ! Et pourtant… boulettes au tofu parfumées aux senteurs du pays du soleil levant…

Pendant des années je n'ai pas eu de mots plus durs pour un aliment que pour le tofu ! Enfin à vrai dire non, il y a le natto, mais là c'est un hors catégorie à classer comme la horchata de chuffa en Espagne dans la catégorie des aliments culturels uniquement à usage local et que quelques expat' dégustent en regardant vers leur pays d'origine le doigt en l'air en répétant sans fin maisoooon ! maisoooon !!!
Donc le tofu n'était pas mon ami et je le classais volontiers sur l'échelle de ma gastronomie entre le mou pour les chats et la tétine de vache, un place donc vraiment peu enviable pour un aliment que je considérais comme sans saveur, sans odeur et sans… sans rien quoi. S'il n'avait pas été vaguement solide j'aurais même demandé à Ryoko Sekiguchi s'il ne s'agissait pas finalement d'un aliment fantôme, mais même ça le tofu ne le méritait pas.
Et puis à force de voir que des millions et des millions de personnes en mangeaient et qu'ils n'étaient ni forcés, ni attachés au moment de l'avaler j'ai commencé à me dire et s'ils avaient raisons et si j'avais tord ?
Bon, en même temps des millions et des millions de gens mangent aussi des choses que je ne préfère pas voir passer par ma bouche, quitte à passer pour l'andouille têtue qui ne veut pas considérer que la majorité a toujours raison ! Cela dit que les masses se trompent on a déjà vu ça deux ou trois fois au cours de l'histoire…
Mais comme j'avais le choix entre me gratter la tonsure jusqu'au dernier cheveu en me demandant si ça pouvait être bon ou essayer de préparer la chose pour savoir si enfin le tofu avait un avenir dans ma cuisine, j'ai choisi d'épargner mes derniers cheveux et de me mettre en cuisine.
Dire que depuis le tofu est devenu un compagnon indéfectible de ma table serait exagéré, néanmoins il est quand même sorti du fin fond de l'infréquentable, c'est peut être mangeable finalement !
C'est même un j'en reprendrais bien que j'ai obtenu avec cette recette que j'ai faite pour finir ma petite sauce au soja de l'autre jour.
Boulettes au tofu parfumées aux senteurs du pays du soleil levant…
Ingrédients : 280g de tofu – 3belles crevettes – ½ œuf battu – 2 tiges de ciboules – 1càs paillettes d'algues nori – 1càs Maïzena – 1 pincée de piment japonais
Commencez par égoutter le tofu. Couvrez une planche à découper d'une bonne épaisseur de papier absorbant, posez le tofu dessus, couvrez-le d'une autre planche et mettez un poids par dessus. Laissez comme ça pendant une trentaine de minutes.
Décortiquez les crevettes, enlevez la veine dorsale puis hachez-les assez finement.
Emincez les ciboules.
Mettez le tofu dans un saladier et réduisez-le en pâte avec le dos d'une cuillère. Insistez bien parce que le tofu a l'air mou mais il devient difficile à vivre dès lors qu'on veut en faire une pâte !
Une fois qu'il est bien écrasé ajoutez tous les autres éléments, les crevettes, l'œuf, la ciboule, l'algue, la Maïzena et le piment et mélangez bien le tout.
Faites avec cette pâte des boulettes d'environ 25g et vous savez ce que je pense de cet " environ ". Pour faire des boulettes régulières, écrasez d'abord la pâte bien fort entre les paumes de vos mains avant de leur donner une forme ronde.
Passez les boulettes dans une friteuse préchauffée à 180° et une fois qu'elles sont toutes prêtes servez-les bien chaudes avec la sauce de mes croquetas in Osaka.
Eastern flavored tofu dumplings
Ingredients: 280g tofu - 3 shrimps - 1/2 beaten egg - 2 scallions - 1 Tbsp nori flakes - 1 Tbsp cornstarch - 1 pinch Japanese chili


Start draining the tofu. Line a cutting board with a generous layer of paper towel. Put the tofu on it and put another board on top of the tofu. Place a weight on it and leave for 30 minutes.
Shell the shrimps, get rid of the black vein in its back and chop quite finely.
Mince the scallions.
Put the tofu in a large bowl and crush it with the back of a spoon to reduce it to paste. Do not hesitate to insist.
When that's done, add all the other ingredients: shrimps, egg, scallions, nori flakes, cornstarch and chili and mix well.
Make small balls (about 25g each) and fry at 180°C/350°F. When they're all cooked, serve with the same sauce as the one I used with my Croquetas in Osaka.

Mais pourquoi, bon et les tripes… non ça les tripes j'peux pas, j'peux pas ! Est-ce que je vous raconte ça…

29 commentaires:

  1. Tu as bien fait d'essayer car c'est pas si mauvais que cela et tu nous le prouves parfaitement

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bon ce n'est pas encore mon aliment préféré mais bon ça avance !

      Supprimer
  2. Tu vois que c'est bon ! Peut être une grande histoire qui commence ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Va savoir Flo ! Enfin j'suis pas sûr quand même ,-) !

      Supprimer
  3. dis-donc t'es très boulette toi en ce moment !!

    RépondreSupprimer
  4. Penses-tu que l'opération serait plus simple avec un tofu soyeux?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je vais essayer avec du soyeux... à voir !

      Supprimer
  5. C'est toujours un bonheur de te lire , je me marre à chaque fois!
    Merci pour cette recette , que je vais tester au plus vite.
    Bonne journée

    RépondreSupprimer
  6. Un autre essai avec le tofu : les lasagnes (mozzarella à la place de la béchamel) avec plein de légumes + tofu.., je t'assure, c'est excellent !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je garde l'idée parce que maintenant que j'ai commencé...

      Supprimer
  7. J'ai à peu près la même idée du tofu sauf un petit dernier que j'ai essayé et qui m'a fait HALLUCINER: le tofu fumé ! Tu mets ça dans une quiche et ça ressemble étrangement à un lardon, vraiment très spécial. Evidemment, il y a d'autres utilisations moins basiques mais une bonne quiche lorraine...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et justement j'ai acheté du tofu fumé cette am !!! transmission de pensées ,-) ???

      Supprimer
  8. Moi j'aime bien ça ! en fait, ça prend le goût de ce avec quoi on le cuisine, donc, ne pas lésiner sur les aromates, sauces et herbes ! Je l'aime particulièrement cuisiné "ail et poivre" avec une sauce d’huître, bien caramélisé...
    Parfois,je fais du tofu fumé sauté pour remplacer les saucisse avec les lentilles, ou encore, un tofu aux herbes, mixé avant d'être rajouté à une bonne sauce tomate, façon bolognese, ça marche aussi !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Peut être qu'à force d'avoir des bonnes idées comme les tiennes je vais m'habituer ! En plus j'en ai encore dans le frigo... alors à suivre !

      Supprimer
  9. Je prends les paris, j'arrive à en faire manger à mon Jules avec ta recette (sans qu'il grimace) ! Réponse dans quelques jours...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Alors essaye peut-être avec une herbe à la place des algues histoire de l'habituer en douceur ,-) !

      Supprimer
  10. Les grands esprits se rencontrent !! ;-) car moi aussi j'ai posté un billet sur le tofu avant hier (mon avis aussi est assez partagé tu verras) - et dans la foulée j'ai découvert ton article qui m'a fait sourire...
    J'aime beaucoup les écrits de Ryoko Sekiguchi sur la nourriture ("Manger fantôme" mais aussi son petit livre "l'Astringent" sur le kaki...sublime et captivant) - as tu la chance de la connaitre ?
    Allez, à bientôt pour de nouvelles aventures tofuesques ?!
    Isabelle.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les grands esprits se rencontrent effectivement ! et je vois que ce n'est pas que sur le tofu puisque nous nous retrouvons aussi sur les livres de Ryoko Sekiguchi que j'ai effectivement la chance de connaitre puisque nous avons partagé le même éditeur, Argol, pendant un moment... et c'est quelqu'un que j'apprécie autant quand elle écrit ou quand je la rencontre !
      A bientôt pour de nouvelles aventures tofuesques Isabelle !

      Supprimer
  11. Moi, j'ai fait mon repentir avec le tofu à cause de tes collèges bloggeuses-bio. Je l'avais connu ado chez une tante végétarienne d'anticipation des années 70, dans des pâtés végétaux insipides et caoutchouteux, seule la politesse et la conversation écolo me permettait de déglutir ce truc tout sec au fond de mon gosier. Maintenant, je l'aime et j'arrive même à en cacher comme toi dans des boulettes très prisées à ma table de post-ados. C'est vrai que le tofu soyeux est plein de ressources, il est plus facile d'utilisation.
    Sinon, un petit éclairage sur le "natto" espagnol que tu exècres saintement. J'ai trouvé du natto japonais qui semble "super ragoûtant" sur la toile, mais pas ton natto espagnol détesté (je l'ai lu aussi dans ton livre).
    Cécile, la ticouse.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Alors la horchata de chuffa n'est pas un natto espagnol... c'est juste une comparaison pour parler de produits " culturels ", la horchata de chuffa est une boisson très très espagnole fabriquée à base d'une fève d'eau que peut de non locals trouvent... on va dire curieuse ,-) ! Cela étant dit moi j'en bois avec plaisir... ce qui n'est pas le cas du natto que je n'arrive décidément même pas à avaler ,-) !

      Supprimer
    2. Si vale ! lo entiende conozco la horchata que te limpia la bariga a mañina despues una noche tonta a beber.
      Cependant, dans une journée normale, c'est effectivement un peu curieux à avaler, ce produit est originaire de Catalogne, c'est un genre de pois chiche tout ridé, il est utilisé aussi en farine pour faire des étouffe-chrétiens genre polenta c'était un plat de pauvres.
      Cécile la Ticouse

      Supprimer
    3. Huyyyyy la horchata te limpia la bariga... huyyyy eso me lo recordare !
      Un peu curieux hé hé comme tu dis !

      Supprimer
  12. Tu sais la tétine, bien poelée, avec des échalottes, de la crème, un zeste de vinaigre... miam c'est vraiment très bon !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Va falloir que j'essaye de nouveau parce que la seule fois où j'ai goûté... heu c'était pas ça ,-) !

      Supprimer
  13. J'ai hâte de savoir ce que tu penses du tofu fumé ! Les gens détestent ou adorent, souvent sans demie mesure .

    RépondreSupprimer
  14. jubernard7830/11/2013 01:03

    J'étais comme toi, réticente avec le tofu, mais j'ai essayé celui de Monsieur Suzuki et là ça a été la révélation! c'est un japonais qui fabrique du tofu à Bois d'Arcy et le commercialise dans des épiceries japonaises de Paris. C'est le top!
    (http://www.mavraiecuisinejaponaise.com/2013/01/suzu-tofu-le-vrai-tofu-artisanal.html)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup pour l'info dès que je peux je goûte ça !

      Supprimer