mercredi 16 juin 2010

La cuisine en menuchrome avec Mandar, l’atelier où je vais devenir rouge tout rouge ! Et gentille petite salade sanglante tomate et cerise au menu…

Ma mère en me voyant faire des dessins dans ma purée me reprenait toujours d’un définitif arrête de jouer avec la nourriture et mange ! Il faut dire que même si je n’avais pas forcément l’art d’un Rembrandt de la purée, je m’évadais dans mes plats en y traçant les terrains de mes aventures… Et je n’étais pas toujours vulcanologue évitant les torrents brûlant de sauce de viande sur les flancs dangereux de ma purée. J’étais aussi explorateur dans un désert aride et sans fin, spéléologue dans des grottes aux contours mouvants, voire terrassier de l’impossible quand à bord de mes engins fantastiques j’essayais de replier un volcan sur lui-même… Arrête de jouer avec la nourriture et mange qu’elle disait toujours…
Et maintenant quand je suis face à une purée, discrètement il m’arrive encore de construire une route à flanc de purée, une de ces routes qui mènent au trésor caché, celui qui se trouve à quelques centimètres du jus de rôti en fusion… discrètement… Mais j’ai toujours gardé la bonne manie de jouer avec la nourriture, en tout cas à chaque fois que l’occasion s’en présente !
Et cette fois comme quelques autres c’est Damien qui m’en qui m’en a donné l’occasion en me proposant de participer à l’atelier Mandar de vendredi prochain à la tête d’une réjouissante équipe, Anna, Birgit et Sophie. Le principe est simple trois équipes, celle de Damien, celle d’Anne et la mienne et direction la cuisine pour composer un menu principalement avec les produits Mandar, un spécialiste des fruits et légumes… d’une seule couleur ! Et pour moi ça sera le rouge !
Une aventure à suivre très très bientôt après ce drôle d’atelier. Mais en attendant si vous avez des idées de plats, entrées, plats ou desserts tout rouges n’hésitez pas à m’indiquez les recettes !
Article sponsorisé
Gentille petite salade sanglante tomate et cerises
Ingrédients : 1 petite tomate cœur de bœuf – 1quinzaine de tomate cœur de pigeon (ou de tomates cerises) –1vingtaine de grosses cerises – 100g de féta – 1 douzaine de feuilles de basilic pourpre - 1càc de sucre en poudre - 1càc de vinaigre de xérès – de l’huile d’olive – du sel
Coupez 5 cerises en deux et mettez-les dans une petite casserole avec une ou deux cuillères à soupe d’eau et laissez sur le feu jusqu’à ce que les cerises soient bien cuites. Ecrasez-les pendant la cuisson.
Passez le contenu de la casserole dans une passoire et récupérez tout le jus. Faites le réduire un peu et quand il a la consistance d’un sirop assez épais ajoutez le vinaigre de xérès et réservez.
Coupez les cerises en deux et en enlevant les noyaux. Coupez les cœurs de pigeon en deux ou en quatre. Coupez en tranches le cœur de bœuf.
Posez la tomate cœur de bœuf dans le plat, mélangez les cœurs de pigeon et les cerises, entourez-en la grosse tomate. Ecrasez la féta et émiettez-la dans le plat. Parsemez les feuilles de basilic.
Versez un joli trait d’huile d’olive, puis la réduction de cerise au vinaigre, salez et mangez de suite.

image hébergée par photomaniak.com
Mais pourquoi, et dire que j’aurais pu tomber sur le bleu comme couleur j’aurai eu l’air malin… est-ce que je vous raconte ça…

15 commentaires:

  1. bonsoir Dorian,
    trés original cet atelier !!
    bonne chance je suis sur que tu vas trouver plein d'inspiration pour les autres recettes !!
    bonne soirée
    hervé (lesateliersdhy)

    RépondreSupprimer
  2. Moi aussi j'avais une grosse tendance à dessiner dans mon assiette!

    Très ysmpa la salade avec des cerises!

    Bises

    RépondreSupprimer
  3. Le rouge te va vraiment très bien!

    RépondreSupprimer
  4. Hé hé tu annonces la couleur, rouge donc tu seras :-)
    De mon côté je défendrai les couleurs d'Anne, je suis verte !
    Au plaisir de faire ta connaissance vendredi et voir nos équipes faire honneur aux produits frais:-)

    RépondreSupprimer
  5. Tiens, cette recette tombe à pic ! Moi qui cherchait une salade toute rouge aux fruits d'été, je suis servie !
    A bientôt

    RépondreSupprimer
  6. Moi j'aurais bien aimé bleu mais tu le sais bien c'est mon côté "fofolle". Cela fait 4 ans que je fais du rouge en juin on devrait s'en sortir. Je suis impatiente de mettre la main à la pâte.

    RépondreSupprimer
  7. je faisais la même chose dans la purée, ça passait le temps et ça la faisait refroidir
    pour ta salade elle est originale, elle fait envie avec ces cerises
    bonne aprem

    RépondreSupprimer
  8. Il va y avoir du sport, de la bonne humeur et beaucoup de gourmandises...

    RépondreSupprimer
  9. me encanta el rojo, me encanta tu ensaladita "sangre y nieve" !!

    RépondreSupprimer
  10. Vivement ce soir ! :) ! Bises.

    RépondreSupprimer
  11. Ceux qui font partie de l'équipe des Bleus n'ont pas fait grand chose Hi Hi Hi ;-)
    Allez bonne chance

    RépondreSupprimer
  12. Bien vu Philo :)
    Sinon, je trouve que le rouge te va bien.

    RépondreSupprimer
  13. des haricots rouges ? avec une sauce tomate un peu vinaigrée... du chou rouge au vin ou en salade ? des steacks nappés de sauce vin échalotes ? des frites de pdt nouvelles avec du ketchup ? sangria ? j'ai vu des spaghettis rouges aussi ^^ bon courage....

    RépondreSupprimer
  14. Voudrais bien ta recette de dessert rouge.... Merci :-) et des bises

    RépondreSupprimer
  15. je suis conquise ... c'était très étonnant et très bon ! Probablement que j'y gagnerais à utiliser de belles cerises noires plutôt que les rouges. A mon avis, le goût des cerises serait encore plus soutenu ... La réduc' du jus déglacé au Jerès, un pur bonheur !!!

    Elle va encore faire le bonheur de l'été, cette salade sanguinolante !

    merci pour le partage !
    Lise

    RépondreSupprimer