lundi 13 décembre 2021

Sfinciuni à ma manière parce que je sens que je vais adorer la cuisine sicilienne !

Quand je regarde un livre de cuisine pour la première fois, j'ai parfois un vrai coup d'cœur, et là je me mets à trépigner jusqu'à ce qu'il ait rejoint ma collection déjà bien garnie. C'est rare, souvent il me faut longtemps pour qu'un livre me devienne indispensable, et ça aussi ça n'arrive pas souvent.


J'ai beaucoup de livres concernant la cuisine italienne, des livres sur ses ingrédients, sur ses régions, ses villes et quelquefois même sur des p'tits bouts d'endroits que je ne saurais pas situer sur une carte... Des livres de recettes de nonna ou de chefs, des livres et des livres sur l'Italie et toutes ses cuisines quoi !

Et quand j'ai reçu le livre de Giuseppe Messina, A nuestro cucina siciliana... paru chez First éditions et illustré par les photos de David Japy accompagné du stylisme de Garlone Bardel et les illustrations de Martina Zitelli... Quand je l'ai reçu donc, je n'ai pas pu m'empêcher de me demander combien de livres concernant la cuisine sicilienne, j'avais déjà, au milieu de mon continent italien... Et quand on se demande ça, forcément la barre des attentes monte encore plus haut pour le nouveau venu.

Alors j'ai commencé à le feuilleter, je suis bien sûr tombé sur quelques recettes connues par ici, sauf qu'en les regardant, je me suis attrapé comme une envie de les refaire... presque avec étonnement, je n'aime pas refaire... Le charme commençait-il à opérer ?

Et puis j'ai croisé aubergines et plats de légumes gourmands, jolies sauces et belles soupes, plats généreux des terres et des mers... et en même temps plein d'histoires et de visages. Et comme les pages ne manquent pas de certains ingrédients qui me font furieusement saliver, sardines et anchois et poulpe et... Une fois arrivé au chapitre intitulé Dolci, j'ai senti que j'avais envie de vérifier que je n'avais pas oublié de me noter ni plats de pâtes, ni boulettes, ni salades... toutes ces autres choses qui m'avaient aussi fait envie.

Je pouvais alors m'attaquer aux douceurs avec déjà la certitude que ce livre et moi allions passer de longues longues heures ensemble en cuisine ! Du coup, je n'aurais qu'un conseil, que vous ayez déjà beaucoup de livres sur la cuisine sicilienne ou aucun, feuilletez celui-là et je pense que, comme moi, vous allez tomber sous le charme de ses pages !

Et pour vous donner envie d'aller plus loin, voilà ma version de la recette de sfinciuni

Sfinciuni à ma manière

Pour la pâte :

400g de farine T45 (ou T00 si vous utilisez une farine italienne) - 100g de semoule de blé fine – 300g d'eau tiède – 6g de levure de boulanger – 30g d'huile d'olive – 9g de sel

Pour la garniture :

2 oignons jaunes – 600g de tomates concassées en boîte – ½ càs de sucre en poudre - 1 càs d'huile d'olive – 1 càc d'origan frais (ou séché) - 6 filets d'anchois à l'huile d'olive – 150g de caciocavallo (ce dernier étant difficile à trouver je l'ai remplacé par du pecorino) – 3 càs de chapelure maison (j'ai utilisé du panko) - sel et poivre

Commencez par la pâte. Versez 6cl d'eau dans un bol, ajoutez la levure et mélangez. Laissez reposer une dizaine de minutes.

Versez le sel puis la farine dans le bol d'un robot équipé d'un crochet. Ajoutez la levure et l'eau restante. Mélangez jusqu'à obtenir une pâte homogène. Ajoutez l'huile d'olive et mélangez de nouveau jusqu'à obtenir de nouveau une belle pâte bien souple. Faites-la tomber sur votre plan de travail légèrement fariné. Donnez-lui quelques tours puis roulez-la et mettez-la dans un saladier. Filmez et laissez reposer deux heures.

Étalez la pâte sur une plaque à rebords d'environ 24 cm sur 32. Couvrez avec un torchon et laissez lever le temps de préparer les autres ingrédients.

Pelez les oignons puis émincez-les en tranches fines. Faites chauffer l'huile dans une grande sauteuse et faites-y revenir les oignons à feu doux une quinzaine de minutes jusqu'à ce qu'ils soient fondants en ayant à peine coloré.

Ajoutez la tomates, un peu d'eau en rinçant la boîte, le sucre en poudre et l'origan et faites cuire une trentaine de minutes jusqu'à ce que la sauce ait bien réduit. Laissez tiédir.

Préchauffez votre four à 210°.

Râpez 50g de fromage et coupez le reste en petits morceaux.

Avec les doigts pratiquer des trous sur toute la surface de la pâte. Mettez les morceaux de fromage dans les trous. Répartissez les anchois. Couvrez toute la pâte avec la sauce. Parsemez le fromage râpé puis enfin la chapelure.

Enfournez une trentaine de minutes en surveillant la cuisson.

Mais pourquoi, bon anchois ou sardines d'abord ? est-ce que je vous raconte ça...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire