dimanche 1 novembre 2020

Gnocchi aux deux haricots... parce que les gnocchi peuvent aussi être sans gluten !

Quand on cuisine sans gluten on pense d'abord à la farine sans gluten mais on ne pense pas toujours que d'autres ingrédients, d'autres préparations peuvent, elles aussi, entrer dans le monde du sans gluten. Et comme Schär m'a proposé de préparer un plat sans gluten vegan, je suis allé voir leur catalogue et je me suis alors rendu compte que si la marque propose différentes farines sans gluten pour chaque occasion, elle propose aussi bien d'autres choses !

Et c'est ainsi que j'ai découvert une riche variété de pâtes et que parmi toutes ces propositions j'ai retenu les gnocchi, qui servent aujourd'hui de base à mon plat. Des gnocchi que j'ai eu envie d'associer à deux haricots, blancs et verts, et à d'autres petits ingrédients pour montrer que l'on peut cuisiner gourmand, varié, complet et vegan... mais qui en doute encore.

Gnocchi aux deux haricots

Ingrédients : 1 paquet de gnocchi Schär - 120g de haricots blancs cuits au naturel - 150g de haricots verts - le blanc de 8 oignons nouveaux - 400g de concassée de tomates au naturel - 4 tiges de persil effeuillées - 1càs d'huile d'olive - sel et poivre

Équeutez les haricots verts puis coupez-les en petits tronçons.

Faites cuire les gnocchi en suivant les indications portées sur l'emballage puis égouttez-les.

Pelez puis coupez les oignons nouveaux en 4 ou en 8 selon leur taille.

Chauffez l'huile dans une sauteuse et faites-y cuire les oignons 5 minutes à feu assez doux en remuant de temps en temps.

Ajoutez les haricots verts, mélangez bien et poursuivez la cuisson 5 minutes.

Ajoutez les tomates concassées et 40cl d'eau, passez à feu assez vif et faites cuire une vingtaine de minutes à frémissements.

Ajoutez les haricots blancs et les gnocchi et laissez sur le feu juste le temps de réchauffer le tout en mélangeant sans arrêt.

Juste au moment de servir, parsemez les tiges de persil hachées.

Mais pourquoi, et si je préparais des pâtes sans gluten maintenant... est-ce que je vous raconte ça...

Aucun commentaire:

Publier un commentaire