mardi 11 août 2020

Pains briochés roulés à l'oignon aux herbes et au sumac... parce que j'aime toujours autant voyager dans les assiettes...

Je l'ai souvent dit si je voyage beaucoup c'est souvent sur place, et en ces moments difficiles pour les déplacements, ce sont des voyages que je peux faire toujours avec le même plaisir. Et comme Nicolas est aussi poussé vers le même type de voyage, il n'en faut pas beaucoup pour que nous partions loin loin... en cuisine !
Cette fois c'est un livre de Sami Tamimi et Tara Wigley avec les superbes photos de Jenny Zarins, qui a provoqué le voyage, un livre titré Falastin et pour l'instant paru seulement en anglais chez Ebury Press, mais ça ne devrait pas durer. L'ouvrage est préfacé par Yotham Ottolenghi avec qui Sami Tamimi est un complice habituel et cette simple signature forcément... et qui plus est les deux complices ont les mêmes passions culinaires. C'est donc sans surprise que les recettes que l'on y trouve son inspirées, diablement parfumées, fraîches et colorées... en deux mots, elles sont comme je les aime !
Le plus difficile avec ce type de livre, c'était déjà le cas avec le Jerusalem d'Ottolenghi son proche cousin d'inspiration, c'est de choisir quelques recettes à essayer sans se lancer dans la réalisation de toutes les recettes de l'ouvrage !
Du coup Nicolas l'autre jour est arrivé avec une " petite " liste de pages qui nous faisaient de l’œil et en les comparant nous nous sommes rendu compte que nous avions presque noté les mêmes... et forcément ce pain, généreux ne pouvait pas nous échapper. Et ce jour de grande chaleur il nous a fait même oublié les degrés devant le four...
Pains brioché roulé à l'oignon aux herbes et au sumac...
Ingrédients :
Pour le pain : 530g de farine T55 - 6g de levure de boulanger sèche - 30g de sucre en poudre - 3 œufs - 150g de beurre à température ambiante - 12cl d'eau - 1/2 càc de sel
Pour la garniture : 9cl d'huile d'olive - 600g d'oignons - 3 pincées de cannelle (si vous aimez la cannelle vous pouvez être plus généreux) - 1càc de sumac - 6 tiges de thym effeuillées - 6 tiges d'origan effeuillées - sel et poivre
Pour l'huile de la fin : 5cl d'huile d'olive - 1càs de zeste de citron - 1/4 de piment oiseau (si vous aimez le feu vous pouvez être plus généreux) - sel
Pour vraiment finir : 1 petit bouquet de persil et 1 autre de menthe effeuillée - 1/2 càc de sumac
Commencez en préparant la pâte à pain. Mélangez dans la cuve d'un batteur équipée d'un crochet la farine, la levure et le sucre. Donnez quelques tours pour mélanger.
Ajoutez les œufs rapidement battus avec l'eau et le sel et faites tourner jusqu'à former une pâte.
Toujours en tournant ajoutez le beurre peu à peu et une fois qu'il est bien incorporé continuer à faire tourner 10 minutes environ.
Versez la pâte dans un grand saladier légèrement huilé, couvrez et laissez doubler de volume au frigo, compter 3 ou 4 heures.
Pendant ce temps préparez la garniture, hachez assez finement les oignons.
Versez la moitie de l'huile dans une grande sauteuse et faites-y revenir les oignons à feu moyen pendant une quinzaine de minutes en remuant bien régulièrement. Ajoutez la cannelle et remuez bien pendant une minute. Laissez tiédir puis ajoutez l'huile restante, le sumac, le thym et l'origan, salez et poivrez et mélangez bien le tout.
Étalez la pâte à pain sur un plan de travail fariné de manière à obtenir un rectangle d'environ 55 cm sur 35. Étalez les oignons parfumés sur la pâte.
Roulez la pâte en escargot en serrant bien de manière à obtenir un long rouleau d'environ 55cm.
Coupez légèrement les extrémités puis coupez la pâte en 12 tronçons. Les nôtres faisaient 4cm.
Déposez les tronçons dans un plat d'environ 20cm sur 30, regardez le visuel pour comprendre dans quel sens les mettre.
On laisse de nouveau lever 1 heure 30 à température ambiante. Attention plus il fait chaud plus ça lève vite ! et en ce moment il fait chaud !
Enfournez le plat dans un four préchauffé à 180° pendant une vingtaine de minutes. Baissez ensuite le four à 160°, retournez le plat et prolongez la cuisson une dizaine de minutes. Coupez alors le four et laissez le plat une dizaine de minutes de plus.
Pendant ce temps préparer l'huile de la fin. Hachez bien finement le piment et mélangez-le dans un bol avec l'huile, le zeste de citron et un peu de sel.
Sortez du four et laissez tiédir. Quand le pain est tiède badigeonnez généreusement au pinceau avec l'huile parfumée. Laissez ensuite refroidir complètement.
Quand le pain est froid jetez dessus le persil, la menthe hachée et le sumac restant, vous pouvez déguster !
Si vous voulez le conserver couvrez-le avec un film alimentaire, il a tenu 3 jours comme ça, toujours très moelleux.
Mais pourquoi, je me demande où va nous entraîner notre prochain voyage... est-ce que je vous raconte ça...

2 commentaires:

  1. Même si je suis moins pingouin que certains j’avoue que l’allumage du four devra encore attendre 1 jour ou 2.....c’est bête parce que la pâte doit bien lever en ce moment....mais on fera certainement ça un de ces jours!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Huu oui ça peut largement attendre ! Le problème des pâtes en ce moment ce n'est pas de lever mais d'arrêter de lever ,-) !

      Supprimer