lundi 11 mai 2020

Tartines au Livarot pour mon moment tartines AOP !

Et voilà mes moments tartines AOP vont se terminer aujourd'hui avec une tartine couverte d'un autre de ces fromages à pâte molle lavée qui me tiennent tellement à cœur et que j'aime juste à point, juste à... cœur. Et ce dernier devait être le Livarot, ce beau normand à l'arôme présent et au goût puissant. Originaire du Pays d'Auge, il se reconnaît facilement avec ses cinq bandelettes qui l'entourent lui donnant ainsi le surnom de « colonel ». Il devait être le dernier...
Mais vu vos réactions et les retours favorables que vous m'avez transmis et le plaisir que j'ai toujours à m'enfromager la tartine, je sens que d'autres pourraient venir à sa suite, d'autant plus qu'il reste à travers les régions encore quelques beaux fromages à visiter dans cette catégorie. Du coup on va laisser la fin de cette série en suspend en attendant de voir si...
Et en attendant, voici une nouvelle tartine où le Livarot va croiser quelques autres produits normands, jolies pommes et galettes croustillantes !
Tartines au Livarot AOP
Ingrédients : 1 Livarot - 4 tranches de pain de campagne rustique - 12cl d'eau - 12cl de vinaigre de cidre - 30g de sucre en poudre - 1 càc de sel - 100g de chou blanc finement émincé - 6 baie de genièvre - 12 baies roses - 6 grains de poivre - 6 sablés normands - ¼ de pomme
La veille préparez les pickles au chou blanc.
Mélangez le chou, les baies de genièvre, les baies roses et les grains de poivre puis mettez le tout dans un bocal en tassant bien.
Faites chauffer l'eau, le vinaigre, le sucre en poudre et le sel en mélangeant.
Versez sur le chou et refermez le pot.
Passez les tranches de pain au grille-pain pour les faire légèrement dorer.
Coupez le fromage en tranches et posez-les sur le pain. Laissez chacun choisir s'il veut passer sa tartine sous un gril brûlant 1 ou 2 minutes pour la gratiner.
Servez accompagné des pickles, de la pomme coupée en tout petits morceaux et des sablés pour que chacun puisse parsemer pickles, pomme et sablés émiettés à son goût sur sa tartine.
Article sponsorisé
Mais pourquoi, le prochain pourraient être aussi normand... est-ce que je vous raconte ça...

Aucun commentaire:

Publier un commentaire