mardi 19 mai 2020

Mon entrecôte à plein d'herbes et d'autres choses à l'asiatique... parce que les histoires d'entrecôte finissent bien en général !

Je reçois beaucoup de mails, je ne dirais jamais trop parce que je trouve ça flatteur d'être sollicité, mais malheureusement même si j'essaie de répondre à tous des fois... Et puis des fois j'en ai un où je me dis là faut vraiment que je réponde, tout de suite ! Je me connais et je sais d'expérience que si je ne le fais pas à l'instant il peut arriver que la mémoire vienne à me manquer et que...
Cette fois-là, c'était Léa qui voulait me parler d'un groupement de producteur, ce qui m'a déjà attiré l'attention, et elle me parlait ensuite de partenariat de manière amicale, une manière que j'aime particulièrement alors on a continué à parler...
J'ai eu la chance quelques jours plus tard de parler cette fois de vive voix avec elle et un des producteurs, un des 11 producteurs du groupement qui proposent leurs produits, et nous avons donc parlé. Parlé forcement des productions de chacun, du cœur à l'ouvrage mis dans ces exploitations,de la manière dont tout cela tournait du côté du Tarn et de l'Aveyron où se trouvent les fermes, et forcément des quelques difficultés que peuvent connaître certaines de ces exploitations... mais sans insister, juste parce qu'il faut aussi le dire.
Et encore une fois tout cela était très amical, chargé de passion, au point qu'au moment de parler partenariat, bien après tout le reste, je leur ai juste proposé de m'envoyer une entrecôte de chez eux pour que je la passe à la casserole ! Et de laisser de voir si plus tard...
Bon, quand j'ai reçu l'entrecôte en question je me suis rendu compte que la générosité n'était pas un vain mot par là-bas et que j'avais en même temps que la belle tranche dans mon colis quelques autres produits à découvrir, de bien jolies choses d'ailleurs ! Et voilà comment je me suis attrapé l'envie de faire voyager bien loin cette viande venue du cœur de nos terroirs, parce que quand c'est bon, on peut faire bien des choses avec une belle pièce comme ça !
Mon entrecôte à plein d'herbes et d'autres choses à l'asiatique...
Ingrédients : 1 belle entrecôte (le poids c'est selon combien vous êtes mais je vous préviens ça se mange bien alors prévoyez large) – 100g de riz thaï – 4càs de noix de cajou (attention pas salées !) - 4 petits oignons nouveaux – 2 échalotes – 1 petit bouquet de coriandre fraîche – 4 tiges de basilic thaï effeuillé - ½ càc de piment séché (si vous aimez le feu, passez à 1càc) – le jus d'1 citron vert et le zeste râpé très très fin (merci ma Microplane !) d'½ – 3càs de nuoc nam – 1càc de sucre de coco (ou d'un autre sucre brun) – ¼ de càc de graines de sésame - 1càs d'huile de tournesol – 1càc d'huile de sésame – fleur de sel 
On va commencer en s'occupant du riz ! Vous allez le torréfier à le poêle à feu très doux en remuant régulièrement, il faut que ça dore mais pas que ça ne brûle ! J'ai mis une bonne quinzaine de minutes pour obtenir le riz que vous voyez sur le visuel. Ensuite il faut le réduire en poudre pas trop fine. Plusieurs solutions, mortier et pilon, prévoyez une petite soirée, mixer, ça doit le faire ou comme moi moulin à café, en tout cas donc fin mais pas trop comme sur le visuel. Le plus dur est fait !
Maintenant, faites dorer rapidement à la poêle les noix de cajou puis hachez-les assez finement mais pas trop, pas en poudre cette fois. Émincez en très très fines tranches les oignons nouveaux et hachez bien finement les échalotes, la coriandre et le basilic thaï. On mélange tout ça dans un grand bol et on ajoute 1 ou 2 càs de poudre de riz et le piment et on mélange de nouveau.
Mélangez dans un autre bol le jus de citron, le nuoc nam, les graines de sésame et le sucre de coco, on mélange bien ! Vous pouvez ajouter quelques gouttes d'huile de sésame si vous voulez...
On peut attaquer la viande ! Mélangez les deux huiles et badigeonnez-en très légèrement la viande puis laissez reposer une demi-heure à température ambiante. Faites chauffer un gril bien chaud ou un BBQ et faites cuire votre viande à votre goût ! Moi c'est presque rien vu que je l'aime bleue... mais saignant c'est bien aussi... après à point, c'est vous qui voyez !
Salez très très légèrement la viande avec quelques pincées de fleur de sel, posez-la sur une planche et découpez-la en petits cubes en la laissant sur la planche.
Là, il n'y a plus qu'à jeter les herbes dessus et à laisser chacun prendre un morceau et aller le tremper dans le bol de sauce et je vous assure que ça disparaît vite... très vite !
Vous pouvez retrouver les produits du groupement sur leur site et bien sûr commander à votre tour leurs produits ! Le site c'est par là : Miladiou vente directe de produits fermiers. Mais aussi sur Facebook : Miladiou et sur Instagram : mil_adiou
Et si vous passez sur leur site, n'hésitez pas à jeter un œil sur le saucisson sec de bœuf de la ferme de Peyrouse qui risque un jour de devenir rare tellement c'est bon !

Mais pourquoi, j'ai quelques escalopes qui m'attendent maintenant... est-ce que je vous raconte ça...

Aucun commentaire:

Publier un commentaire