mardi 28 mai 2019

Mes plats de côte plus que parfumés ! Et si vous profitiez de «  Made in Viande » encore demain...

Je ne vais pas revenir sur les rencontres que j'ai faites du côté de Rungis la semaine dernière, vous pouvez les retrouver dans l'article d'hier, mais plutôt vous parler d'une autre plus inattendue pour moi et pour elle sans doute.
Du côté de mon petit village, il a longtemps eu deux boucheries, celle qu'on appelle « de la place » et celle où j'allais souvent que tenait Mr Boucher... Eh oui chez nous un des bouchers s'est longtemps appelé Boucher... Et c'est chez lui que j'ai passé beaucoup de temps et appris beaucoup de chose sur la viande, les morceaux et les découpes, et même sur la façon de les cuisiner. 
Il faut dire que Mr Boucher une fois qu'on l'avait apprivoisé, ce qui m'a quand même demandé un peu de temps, n'était vraiment pas avare de conseils !
C'est donc comme ça que j'ai découvert bien des morceaux et surtout ce qu'on appelle des bas morceaux et que lui qualifiait de... succulents ! Comme quoi les mots sont souvent important pour vous mettre l'eau à la bouche.
Et puis un jour il est parti à la retraite et je l'ai longtemps regretté en regardant avec affection le bord de trottoir sur lequel il avait l'habitude d’aiguiser ses couteaux, en se penchant on voit d'ailleurs encore la marque. Puis Élisabeth et Patrick se sont installés et nous avons pris ensemble de nouvelles habitudes et j'ai aussi avec eux recommencé à apprendre bien des choses. L'avantage des professionnels de la viande c'est que chacun vient avec ses expériences, ses envies et ses manières de faire et qu'ainsi nous qui venons les voir, repartons pour une aventure commune.
Plus tard eux aussi sont partis, pour s'installer du côté de la Normandie...
Et c'est Élisabeth que j'ai retrouvée du côté de Rungis l'autre jour à l'heure du café et nous nous sommes donnés quelques nouvelles des uns et des autres. J'ai appris que leur boucherie se portait au mieux et que maintenant c'était elle qui venait tôt matin toutes les quinzaines du côté de Rungis refaire les stocks.
Et justement eux-aussi ont participé à l'opération « Made in Viande » du côté de la Normandie pour ouvrir leur porte et apprendre aux autres ce qu'est leur métier, leur quotidien et leurs manières de faire... Et si vous aussi vous voulez aller à la rencontre des professionnel de l’élevage et de la viande vous pourrez trouver de très jolies propositions pour en profiter demain ! Mais attention c'est le dernier jour ! C'est par là que vous trouverez tous les renseignements : « Made in Viande »
Pour clore ces articles consacrés à « Made in Viande » j'ai eu envie de vous proposer un de ces morceaux succulents comme disait Mr Boucher que j'ai préparé en m'inspirant d'une recette trouvée sur le très beau blog de Nicky Sanctuary Kitchen, où je trouve souvent des recettes hautes en couleurs et en goûts !
Mes plats de côte plus que parfumés !
Ingrédients : 2kg de plat de côte coupés en morceaux – 1càs d'huile d'arachide – 1gros oignon – 3 gousses d'ail – 400g de tomates concassées – 100g de concentré de tomates - 50cl de bouillon de bœuf – 1càs de Worcestershire sauce – 1càs de sauce bbq – du zeste de citron vert et d'orange – 1 bouquet de coriandre - sel et poivre
Pour la marinade : 1càc de paprika fumé – 1càc de garam massala – quelques pincées de piment de Cayenne – 2càs de sucre brun – 1càs d'eau
Pour le riz : 240g de riz – 120g de haricots verts – 2 oignons nouveaux
Mélangez tous les ingrédients de la marinade dans un bol.
Versez l'huile dans une grande cocotte et faites-y revenir les morceaux de plat de côte de manière à les colorer de tous les côtés, vous pouvez le faire en deux fois.
Déposez les morceaux de viande dans un grand plat, arrosez-les avec la moitié de la marinade et mélangez bien.
Baissez le feu sous la cocotte et faites-y revenir l'oignon haché assez finement. Quand il commence à colorer, ajoutez l'ail passé au presse-ail et continuez de faire revenir deux ou trois minutes. Ajoutez ensuite les tomates concassées, le concentré de tomate, le bouillon, la Worcestershire sauce, la sauce bbq et une longue bande de zeste d'orante et portez le tout à ébullition.
Remettez les morceaux de viande dans la cocotte et faites cuire pendant 3heures dans un four préchauffé à 150°.
Pendant ce temps faites cuire le riz selon les indications portées sur l'emballage en ajoutant les haricots coupés en petits tronçons dans la casserole trois minutes avant la fin de la cuisson du riz. Égouttez le tout.
Coupez les oignons en tranches.
Quand la viande est cuite à point et donc fondante à souhait, retirez-la de la cocotte et placez-la dans un plat en l'étalant bien. Arrosez la viande avec la marinade restante et passez quelques instants sous un gril bien chaud.
Dégraisser la sauce dans la cocotte.
Servez le riz et la viande dans les assiettes, arrosez d'un peu de sauce et terminez en parsemant les oignons nouveaux et éventuellement un peu de zeste de citron vert, et de piment de Cayenne.
La boucherie d’Élisabeth et Patrick Gaudry se trouve 74 grande rue 27520 Bourgtheroulde
Article sponsorisé
Mais pourquoi, j'aurais bien été à la rencontre d'un éleveur moi... est-ce que je vous raconte ça...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire