lundi 27 février 2017

Ça serait bien si je savais pourquoi je choisis une recette... Ma focaccia bien garnie...

Pendant un temps vers le début de mon blog je m'étais dit que ça serait bien si j'étais un peu plus... rationnel ! un mot dont je ne suis d'ailleurs pas sûr de connaître vraiment le sens. En tout cas je m'étais alors dit que je pourrais choisir mes recettes un peu moins au hasard de manière à proposer des menus ou en tout cas éviter de publier 18 recettes de chocolat de suite avant de passer à autant de soupes, de plats d'pâtes ou de n'importe quoi d'autre d'ailleurs... Rationaliser quoi !
Alors j'ai essayé, j'ai essayé en continuant de chercher mes coups d'coeur un peu comme ça vient, comme d'habitude quoi, mais en faisant des jolis petits tas avec d'un côté les entrées et puis d'un autre les plats et puis les desserts et puis des plus petits tas avec des sous-catégories et puis encore d'autres sous-sous-catégories... Et je me suis alors retrouvé avec des tas et des tas de petits... tas !
Bon ça fonctionnait moyennement mais j'avais encore de l'espoir, il suffisait de choisir un tas et après le suivant et le suivant et... Sauf qu'il y a souvent un grain de sable qui se met dans ma bonne volonté... et des fois le grain de sable ressemble à un rocher !
Parce que forcément quand j'ai pris une recette dans le premier petit tas, j'ai regardé celle qui était juste en dessous, et là je me suis dit qu'elle était aussi bien jolie, et que si je faisais deux recettes du même tas au lieu d'une... J'ai donc pris la deuxième et j'ai forcément vu la suivante... Je vous laisse deviner comment s'est terminé mon effort de rationalisation...
Et donc depuis je continue à choisir mes recettes au p'tit bonheur la chance comme celle-ci, une recette trouvée en tournant les pages du dernier numéro d'Olive une des p'tites revues anglaises que j'achète assez régulièrement.
Ma focaccia bien garnie...
Ingrédients :
Pour lancer la pâte : 75g de farine – ¼ de càc de levure de boulanger déshydratée
Pour la pâte : 250g de farine – 4g de levure de boulanger déshydratée – 2càs d'huile d'olive
Pour garnir : 300g d'épinards lavés et équeutés – 120g de mozzarella – 30g de parmesan râpé – 90g de poivrons à l'huile bien égouttés – 4 cœurs d’artichauts au naturel – 1gousse d'ail – 2 ou 3 tiges de basilic effeuillé – 1 ou 2 tiges de thym frais effeuillé – 1tige de romarin effeuillée et finement hachée – huile d'olive – fleur de sel et poivre
Commencez en lançant la pâte. Mettez les 75g de farine et le ¼ de càc de levure dans un saladier et ajoutez 10cl d'eau tiède, mélangez le tout bien bien. Olive conseille de laisser reposer une nuit au frais, moi j'ai laissé reposer deux heures à température ambiante et ma pâte était parfaite. A vous de voir !
En tout cas ajoutez ensuite les 250g de farine, les 4g de levure, l'huile d'olive et 12cl d'eau tiède et mélangez le tout. Versez la pâte sur une table bien farinée et pétrissez pendant 5 à 10 minutes selon votre courage... j'en ai eu de mon côté pendant 5 minutes et c'était suffisant.
Mettez la pâte dans un saladier légèrement huilé et laissez reposer pendant 1 heure.
Pendant ce temps vous pouvez faire cuire les épinards. Faites-les cuire dans une grande sauteuse à découvert, juste le temps qu'ils flétrissent pas plus ! Après vous égouttez à fond !
Râpez la mozzarella et pareil égouttez à fond ! Vous pouvez utiliser du papier absorbant.
Coupez les cœurs d'artichauts en 4 et... égouttez à fond !
Écrasez l'ail au presse ail.
Séparez alors la pâte en deux et étalez-la de manière à obtenir un rectangle de pâte pas trop fine, la mienne était un peu fine. Étalez dessus en laissant deux centimètres vide autour et dans cet ordre les épinards, le basilic (le basilic vous pouvez en remettre un peu pratiquement à toutes les couches) le thym et l'ail. Étalez ensuite le poivron et les artichauts puis la mozzarella et le parmesan. Ne salez pas trop mais vous pouvez poivrer généreusement.
Étalez la deuxième moitié de pâte de manière à obtenir un rectangle de la même taille. Posez sur la garniture puis scellez les côtés en repliant ensemble les deux pâtes, comme si vous faisiez un petit boudin autour en pinçant bien les deux pâtes ensemble.
Appuyez sur le dessus de la pâte avec le bout d'un doigt pour faire comme des creux comme sur la deuxième photo, attention n'appuyez pas trop fort sinon vous allez percer la pâte. Arrosez alors la pâte avec 1càs d'huile d'olive, parsemez le romarin puis terminez par quelques belles pincées de fleur de sel.
Enfournez pendant 15 minutes dans un four préchauffé à 210° puis baissez à 180° et poursuivez pendant une dizaine de minutes en vérifiant la cuisson.
Ensuite vous n'avez plus qu'à sortir du four à laisser à peine tiédir et à table ! Coupez-la en larges bandes et glissez sur les assiettes. Si vous avez une jolie salade votre repas est fait !
Mais pourquoi, et comme il me reste de la pâte ma prochaine recette sera... est-ce que je vous raconte ça...

15 commentaires:

  1. Elle est superbe cette focaccia ! C'est vrai que souvent on propose pleins de recettes autour du même thème à la suite. Moi j'ai souvent des moment "brioches".

    RépondreSupprimer
  2. je ne connaissais pas
    c'est comme une pizza mais version tourte, je retiens l'idée ;)

    RépondreSupprimer
  3. magnifiques !!! Vive la food Italienne ;)
    bizz
    Justin

    RépondreSupprimer
  4. Olala je mets cette recette de côté directement dans ma catégorie "to cook", sous catégorie "italien" mais dans le tas "coup de coeur"!!

    RépondreSupprimer
  5. Oh la j'ai l'impression de me reconnaître ...je décide de faire une recette puis je change d'avis et pour finir soit je n'en fais pas, soit j'en fait deux même trois en même temps bref...faut que j'essaye de m'organiser aussi :)

    RépondreSupprimer
  6. Continue à ne pas rationaliser Dorian... C'est ce qui me plaît chez toi ;-)
    Je ferais bien cette recette mais elle va devoir attendre les beaux jours car il n'y a pas un brin de romarin, thym frais et basilic dans mon jardin !
    Par contre, je n'ai pas de force (musculaire) ; alors penses-tu que je pourrais utiliser mon robot pour les 2 premières phases ? Si tu as une idée et le temps, merci pour ta réponse.
    Corinne

    RépondreSupprimer
  7. Cette focaccia est terriblement gourmande
    Miam miam

    RépondreSupprimer
  8. Grâce à votre site je viens d’appendre plusieurs choses. Continuez !

    voyance gratuite

    RépondreSupprimer
  9. Ah, que je me sens pareille ! Et puis je me suis dit que c'est bien en cherchant à "rationaliser" (comme tu dis ^^) que je perdais ma spontanéité et mon inspiration, alors j'ai arrêté aussi, et tant pis si on mange sucré et que des coings quand c'est la période des coings, et que des salades et des soupes quand j'ai envie de légumes... ^^ Pas grave

    RépondreSupprimer
  10. Ma pâte est en train de reposer 😊 Mais je suis étonnée qu'il n'y ait pas de sel dedans. C'est normal ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui oui c'est tout à fait normal comme on met de la fleur de sel dessus sinon ça risquerait d'être un poil trop salé...

      Supprimer
  11. Merci ! Elle est cuite, bien croustillante, c'est un régal, d'ailleurs elle a déjà disparu !

    RépondreSupprimer
  12. Excellente !!! Disparue en un clin d'oeil
    Merci !!

    RépondreSupprimer
  13. Wouaaaaaaa ! Je viens de découvrir ton blog, et cette focaccia, je la teste illico !
    Merci du partage !

    RépondreSupprimer