vendredi 21 mars 2014

A la découverte du poivre… ou plutôt des poivres ! Tome 1 Panna cotta aux fraises et au poivre…

Il y a quelques temps l'Epicerie fine Terre Exotique, dont les petites boîtes d'épices trônent déjà depuis longtemps sur mes étagères, me faisait ce qui était pour moi une drôle de proposition, cuisiner avec leur poivre ou plutôt leurs poivres !
Une drôle de proposition parce que pour moi le poivre c'est surtout ces petites boules noires et quelques fois blanches qui se retrouvent dans le moulin que je cherche quatre fois par jour… Ceux qui lisent mes recettes ont sans doute remarqué qu'à un moment ou un autre je précise souvent salez et poivrez et que j'ajoute tout aussi souvent poivrez généreusement. Donc comme ma cuisine est… organisée à ma manière, je cherche souvent le moulin à poivre.
J'avais bien sûr depuis un certains temps remarqué que tous les poivres n'avaient pas le même goût et que le poivre que Charline m'avait rapporté de l'arbre familiale de Prince qui trône là-bas tout là-bas au Kérala avait un tout autre parfum, beaucoup plus complexe et généreux que celui qui vieillissait chez moi. J'avais aussi remarqué que poivres longs ou sauvages apportaient, eux aussi, leurs particularités, leurs spécificités, mais de là à me dire qu'un poivre noir ou blanc rond comme son voisin pouvait être bien bien différent de ce voisin, il y avait encore de la marge.
C'est seulement en recevant quelques boîtes de poivres Terre Exotique et que j'ai ouvert toutes ces boîtes devant mon nez que je me suis rendu vraiment compte de l'étendue du monde des poivres.
Et pour être vraiment sûr de mes impressions je me suis mis à les goûter…
La première fois que j'ai vu quelqu'un goûter un grain de poivre, encore Charline, j'ai fait la même tête que quand j'avais vu un goûteur d'huile d'olive se délecter d'une grande cuillérée d'huile… un peu une tête d'écureuil à qui on annonce la fin de la saison des noisettes. Et puis j'ai goûté un grain de poivre pour la première fois… Là, ma tête ressemblait plus à celle d'un castor venant de mettre la dent sur une barbe à papa… Et puis peu à peu je me suis habitué.
Et j'ai donc goûté le poivre noir de Tellicherry, un poivre intense, piquant mais aussi délicat, un poivre qui accompagne donc une panna cotta aux fraises, avant de m'attaquer aux autres… Mais ça c'est une autre histoire qui va suivre le long de mes aventures poivrières !
Panna cotta aux fraises et au poivre
Ingrédients pour 4 panna cotta : 1càc de poivre noir de Tellicherry - 20cl de crème liquide entière – 10cl de lait entier – 120g de sucre en poudre – 9cl d'eau – 1 feuille et ½ de gélatine  – 240g de fraises – quelques petites feuilles de menthe
Commencez en versant le poivre dans un mortier et en le concassant grossièrement.
Faites tremper la gélatine dans un bol d'eau froide.
Versez la crème et le lait dans une casserole et portez le tout à ébullition.
Retirez du feu et ajoutez la gélatine bien essorée, remuez jusqu'à ce qu'elle soit bien dissoute dans la crème.
Répartissez la crème dans des verrines et laissez refroidir au frais.
Quand les panna cotta sont prises, coupez les fraises en petits cubes et séparez-les en deux bols.
Versez l'eau et le sucre dans une casserole et portez à ébullition. Dès que le sirop arrive à frémissement ajoutez le poivre et retirez du feu. Attendez 1 minute ou deux et versez le sirop après l'avoir filtré sur un des bols de fraises, remuez et laissez refroidir.
Quand le sirop de poivre au fraises est froid ajoutez l'autre moitié des fraises puis répartissez le tout sur la panna cotta. Décorez avec quelques feuilles de menthe et servez sans attendre.
Strawberry and pepper panna cotta
Ingredients for 4: 1 tsp black Tellicherry pepper - 20cl single cream (35% fat) - 10cl whole milk - 120g caster sugar - 9cl water - 1.5 edible gelatin sheet - 240g strawberries - a few mint leaves
Start coarsely grinding the pepper in a mortar.
Soak the gelatin in a bowl of cold water.
Pour the cream and milk in a saucepan and bring to the boil.
Take off the heat add the squeezed gelatin. Stir until completely dissolved.
Divide the cream into 4 glasses and let cool down in the fridge.
When the panna cottas are set, dice the strawberries and divide them in 2 bowls.
Pour the water and sugar in a saucepan and bring to the boil. When the syrup starts to simmer, add the pepper and remove from the stove. Wait for a couple of minutes and pour the syrup, after filtering it, in one of the 2 bowls of strawberries. Stir and let cool down.
When the pepper and strawberry syrup is cooled down, add the other half of strawberries and spread on top of the panna cotta. Top with a few mint leaves and serve immediately.

Produits offerts

Mais pourquoi, bon et le prochain poivre ça sera… est-ce que je vous raconte ça…

12 commentaires:

  1. J'ai toujours aimé les poivres mais depuis que je l'ai cueilli moi même à Kampot j'ai un autre regard sur le travail de cette liane ! Poivre et basilic tu devrais essayer amigo

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Poivre et basilic je vais essayer ça tarder !!!

      Supprimer
  2. J'adore les poivres!!! Mes préférés du moment... le Voatsiperyfery, le long d'Afrique et le Sansho.. Par contre, je ne connais pas le Tellicherry. A découvrir donc!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je vois que j'ai encore bien des poivres à découvrir Carine ! Je sens que je vais essayer de découvrir tes préférés !

      Supprimer
  3. Très joli dessert frais et coloré! je serais assez curieuse de découvrir ce que le poivre peut donner en dessert!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est assez surprenant la fraîcheur de la panna cotta répondant à la force du poivre !

      Supprimer
  4. Le poivre doit donner un peu de pep's aux fraises . J'aime bien aussi le mélanger avec du chocolat (pour une tarte par exemple)

    RépondreSupprimer
  5. http://poivrekampot.org30/03/2014 20:04

    Quand on commence à gouter aux poivres rares, on ne s'arrête plus & adieu les poivres bas de gamme du supermarché!

    RépondreSupprimer
  6. Aïe aïe aïe.... mais ça a l'air rudement bon ! Et on dirait que la saison des fraises commence... Merci pour l'idée :)

    RépondreSupprimer