jeudi 14 mars 2013

Quand je pense à la cuisine coréenne finalement je finis souvent par penser Bibimbap !!!

Quand je me suis demandé quel plat je pourrais faire pour représenter la cuisine coréenne, j'ai hésité longuement…  longuement… tant la cuisine coréenne est pour moi riche et variée mais aussi malheureusement bien mal connue par chez nous.
Et en réfléchissant à tout ce qui me faisait envie j'ai pensé aux Kimbap ces roulés de riz entourés d'algue, aux saveurs si parfumées et relevées, au Bulgogi ce " barbecue " à la coréenne, ce joli ragoût de viande et de légumes , aux Dak Kang Jung ces beignets de poulets couverts de  sauce qui parfois vous mettent les lèvres en feu, aux Pajeon ces drôles de crêpes aux ciboules et aussi au Yukhoe un de mes tartares préférés, que je vous ai déjà proposé par ici, au Riz frit au Kimchi… bien sûr au Kimchi, ce chou pimenté et surtout fermenté, qui donne sa force et surtout son parfum à bien des plats et qui montre une des  particularités de la cuisine coréenne, l'utilisation et la maitrise de la fermentation. J'ai pensé à ça et à tellement d'autres plats… La cuisine coréenne est comme un continent encore à découvrir par ici…
Et puis après avoir longtemps hésité, je suis revenu à une de mes passions quand il s'agit de cuisine coréenne,  à ce plat que j'aime commander et recommander dans les tables coréennes où je vais déjeuner ou préparer à la maison, tant les amateurs ne manquent pas, le Bibimbap !
Pourquoi le Bibimbap ??? Sans doute parce que j'aime les plats qui se mélangent et où finalement chacun peut trouver son équilibre, parce que j'aime le Gochujang, cette pâte de piment dont j'use et quelque fois j'abuse dans mes Bibimbap, et peut être enfin parce que j'ai découvert avec Claire et que ça… Et juste parce que j'aime ce mot Bibimbap qui claque sous la langue comme la gourmandise, le Bibimbap donc !
Le Bibimbap est un drôle de plat composé de riz, de Gochujang bien sûr, mais aussi de tellement d'autres choses selon le goût du cuisinier ou de la cuisinière ! Shiitakes, épinards, viande et œuf, gosari, navet et courgette, concombre et soja et carottes… Tout l'art du Bibimbap est dans le mélange des ingrédients, ni trop, ni trop peu ! Parce qu'il ne faut pas oublier que si le le Bibimbap commence bien rangé, bien ordonné, c'est mélangé, bien bien mélangé que vous allez le déguster !
Et pour composer mon Bibimbap  j'ai eu envie de l'agrémenter d'un petit condiment au radis blanc, au radis et au piment bien sûr !
 
Mon Bibimbap à moi !
Ingrédients pour deux : 1 beau bol de riz cuit nature – 200g de viande hachée (de préférence au couteau) – 1 gousse d'ail  finement hachée - 6 shiitakes – 1 petite poignée de petits bouquets de brocoli – 2 petites courgettes de couleurs différentes -  1 petite carotte - 1 petite poignée d'épinards cuits – 1 petite poignée de pousses de soja - 2 œufs -  de l'huile neutre - de la sauce soja – du gochujang – de l'huile de sésame - 2ou 3 ciboules
Pour le condiment au radis : ½ radis blanc – 1càc de sel – 1 càc de sucre en poudre – 1càc de sauce à l'anchois – ½ càc de piment en poudre – 1càc de graines de sésame – 2 ou 3 ciboules
Commencez en préparant le condiment.
Taillez le radis en très fines lanières, un peu comme si vous faisiez des carottes râpées avec une râpe à gros trous.
Mettez le radis dans un bol, ajoutez le sucre et le sel et mélangez bien.
Laissez mariner 10 mn, le radis va rendre son eau.
Rincez le radis, séchez-le bien puis ajoutez la sauce à l'anchois, le piment, les graines de sésame et les ciboules émincées. Mélangez bien le tout et réservez jusqu'au montage du Bibimbap.
Préparez ensuite tous vos autres ingrédients.
Emincez en très fins bâtonnets la carotte et une courgette. Coupez l'autre courgette en très fins triangles. Détaillez en tout petits bouquets les brocolis. Emincez les ciboules.
Faites ensuite cuire séparément chaque ingrédient.
Faites chauffer une poêle à feu vif, versez un filet d'huile et faites sauter rapidement les champignons et les brocolis. Dès qu'ils commencent à dorer ajoutez 1càs de sauce soja et une belle pincée de sucre en poudre, prolongez la cuisson d'une minute juste le temps que la sauce soit absorbée par les légumes. Réservez.
Faites chauffer la poêle toujours à feu vif, versez un filet d'huile et ajoutez les courgettes, sans mélanger les deux variétés. Faites-les sauter pendant 2 à 3 minutes. Ajoutez un petit filet d'huile de sésame en toute fin de cuisson. Réservez.
Faites de même avec le soja.
 
Faites chauffer la poêle toujours à feu vif, versez un filet d'huile et ajoutez la viande.
Emiettez-la en la faisant rapidement revenir.
Ajoutez l'ail, remuez bien en continuant d'émietter la viande.
Ajoutez une belle cuillère de sauce soja et une càc de sucre en poudre, ajustez en sel et poivrez, vous pouvez aussi éventuellement parfumer votre viande avec un peu de gingembre frais râpé ou de gochujang, et prolongez la cuisson jusqu'à ce que la viande soit bien cuite. Ajoutez un petit filet d'huile de sésame en toute fin de cuisson. Réservez.
Faites réchauffer rapidement les épinards dans la poêle.
Réchauffez le riz au micro-ondes.
Faites frire très rapidement les œufs.
Préparez le Bibimbap.
Placez le riz au fond d'un plat.
Placez dessus une belle cuillère à soupe de gochujang, puis l'œuf et répartissez ensuite autour de l'œuf, les shiitakes aux brocolis, la viande, les courgettes, la carotte, les germes de soja, les épinards, le condiment au radis.
Parsemez par-dessus un peu de ciboule et quelques graines de sésame à votre goût.
Et là mélangez, mélangez, mélangez… Servez avec de la sauce soja et du Gochujang et mangez sans attendre !
Bibimbap my way
Ingredients for 2: 1 bowl cooked plain rice - 200g ground meat (preferably with a sharp knife) - 1 clove of garlic finely chopped - 6 shiitakes mushrooms - 1 small handful broccoli florets - 2 small zucchinis of different colours - 1 small carrot - 1 small handful cooked spinach - 1 small handful bean sprouts - 2 eggs - vegetable oil - soy sauce - gochujang - sesame oil - 2 or 3 scallions
For the radish condiment: 1/2 white radish - 1 tsp salt - 1 tsp caster sugar - 1 tsp anchovy sauce - 1/2 ground hot chilli pepper - 1 tsp sesame seeds - 2 or 3 scallions
Start with the radish condiment.
Cut the radish into thin ribbons, using a coarse grater like for shredded carrots.
Put in a bowl and mix with the salt and sugar.
Let marinate for 10 minutes. It will lose water.
Rinse the radish, dry it and add the anchovy sauce, pepper, sesame seeds and sliced scallions. Mix well and set aside.
Then, prepare all the other ingredients.
Cut one zucchini and the carrot into fine matchsticks. Cut the other zucchini into triangles. Cut the broccoli into tiny florets. Slice the scallions. Cook each ingredient separately.
Heat up a pan on high heat, pour a lug of oil and quickly sauté the mushrooms and broccoli. When they start to brown, add a tablespoon of soy sauce and a large pinch of sugar. Keep cooking for another minute until the veggies absorbed all the sauce. Set aside.
Put the pan back on high heat with a lug of oil and add the zucchini, without mixing the 2 kinds. Sauté for 2 or 3 minutes and drizzle a little bit of sesame oil at the very end. Set aside.
Do the same with the bean sprouts.
Heat up the pan on high heat, add a lug of oil and add the meat.
Crumble it while you sauté it.
Add the garlic and keep stirring to separate all the pieces of meat from one another.
Add a large tablespoon of soy sauce and a teaspoon of sugar. Check the seasoning and add salt and pepper if needed. You could also add some grated fresh ginger or gochujang. Keep cooking until the meat is done. Drizzle some sesame oil at the very end and set aside.
Quickly heat up the spinach in the pan.
Heat up the rice in the microwave.
Very quickly fry the eggs.
Put up the Bibimbap.
Place the rice in the bottom of the dish.
Place a tablespoon of gochujang on top, then the egg and place the shiitake mushrooms and broccoli around, as well as the meat, the zucchini, carrot, bean sprouts, spinach and radish condiment.
Sprinkle some scallions and sesame seeds to your taste.
And now, mix and mix and mix and mix… and serve immediately, with soy sauce and gichujang. 


Mais pourquoi, et si le Bibimbap devenait le plat de l'année… est-ce que je vous raconte ça…

13 commentaires:

  1. J'adore ça le bibimbap. Il y a plein de bonnes adresses à Londres pour en déguster. Moi je l'aime façon tartare: quand le boeuf cru coupé au couteau "cuit" en fait dans riz chaud, le tout servi dans un bol en pierre chaude.
    Trop faim là

    RépondreSupprimer
  2. Tu me donnes faim moi aussi en parlant de ton bibimbap et je le partagerais bien avec toi !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ecoute, si tu passes à Londres, je te donnerai l'adresse ;-)

      Supprimer
  3. Petite question pour les paumes de l arriere province :) par quoi puis je remplace le gochujang ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Alors soit tu l'achètes par correspondance... là par exemple http://www.produitscoreens.fr/15-sauces-epices-coreennes y'a d'autres adresses qui en font... Mais très franchement avec un pot tu risques de faire plusieurs vies... soit tu fais comme moi quand je n'en ai pas, alors très honnêtement ça n'aura pas le même goût mais bon... Donc ce que je fais c'est que je mélange du concentré de tomate avec du piment. C'est forcément beaucoup plus tomate mais moi j'aime bien !

      Supprimer
  4. C'est généreux, votre bibimbap, comme le vrai en Corée!
    Vous avez raison, on peut le garnir avec toutes sorte de légumes.
    Si on veut lui donner un peu de sens, comme d'autres plats coréens qui ont leur petite histoire derrière, on pense à l'agencement des couleurs ; noir, rouge, jaune, blanc, vert. Le bibimbap est le plat cosmique.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je sens que j'ai encore beaucoup à apprendre sur le Bibimbap et tant mieux j'adore ce plat !

      Supprimer
  5. Je ne connais pas la cuisine coréenne mais dans la description tout me plait! Il faut juste que je trouve le moyen d'acquérir certain produits que je ne connais même pas de nom! Une sacrée belle découverte et je garde la recette dans un coin.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Salut Zaza regarde ma réponse un peu plus haut dans les commentaires...

      Supprimer
  6. Bonsoir Maitre
    J'avoue que ce plat m'interpelle,et comme dit ZAZA, une sacrée découverte. Reste à résoudre l'approvisionnement du gochujang????
    Peux-tu nous aider???
    Merci d'avance et re merci pour le bonheur que nos zygomatiques
    mettent à dure épreuve ;
    Bien amicalement Chris 06

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Salut Christiane même réponse qu'à Zaza regarde ma réponse un peu plus haut... et sinon bien sûr il ne faut pas hésiter à fouiller dans les étagères des épiceries asiatiques même si elles ne sont pas coréennes, il arrive que l'on est de bonnes surprises !

      Supprimer
  7. Haaaaa le bibimpap, quand rien ne va, qu'il fait trop froid, qu'on a le moral dans les chaussettes : rien de tel qu'un bon Dolsot Bibimpap, celui servi dans la marmite en pierre brulante. Très jolie composition !

    RépondreSupprimer
  8. Je ne connaissais pas du tout la cuisine coréenne et j'avoue que ça me donne bien envie d'essayer :)

    RépondreSupprimer