lundi 12 septembre 2011

Autopsie d'un grec ou le meilleur Kébab du monde existe-t-il ? Et me voilà parti à sa recherche… Tome 1

Ce jour-là du mois d'août nous nous étions " débarrassés " de nos enfants. 
Pays lointains et vacances, amies et petit ami avaient réussi à faire de nous des parents sans enfants, des parents libres, presque plus des parents, pour une soirée… Et là en rentrant dans notre petite voiture avec Marie nous avons commencé à penser à notre repas du soir et à nous dire que des presque pas parents n'avaient pas non plus envie de cuisiner, juste envie de profiter et à peine de manger. Et en arrivant dans notre petit village nos estomacs ont poussé le même cri, un grec ! On va se faire un grec ! Un grec sans enfants, égoïste et heureux.
On avait alors juste envie d'entrer chez Ali notre grec de Turquie à nous, de hocher la tête pour la salade, pour la tomate et les oignons, juste envie de s'asseoir et de se manger notre casse-croûte avec la sensation de ne pas arriver complètement à retenir la sauce dans sa bouche et d'avoir pendant ce temps-là le main qui tripote celle de l'autre avec bonheur. Notre grec de ce soir-là était la preuve que nous n'étions pas que des parents…
C'est comme ça que nous sommes rentrés chez Ali avec dans les yeux ses petits pains faits dans la cuisine de sa femme, sa viande parfumée, ses garnitures toujours fraîches… c'est comme ça que nous sommes arrivés avec des appétits d'adolescents. Et là devant chez lui nous avons lu le petit papier collé sur sa vitrine, un petit mot qui a sonné la fin de notre récréation, un petit mot tout simple… en vacances qu'il y avait écrit dessus. Ali était en vacances pour six semaines et nous finalement nous étions toujours des parents…
J'ai toujours aimé m'attraper un kébab à la volée pour assouvir une faim de passage. J'ai depuis longtemps abandonné les tristes jambon-beurre de bistrot et même les tartines de camembert que j'aimais tremper dans mes cafés matinaux, des tartines que les bistrotiers osent maintenant à peine proposer. J'ai toujours aimé cette viande accompagnée des inévitables salade-tomate-oignon, j'ai toujours aimé ça, à chacun ses défauts. Et après ce soir-là, la douleur de l'absence d'Ali digérée, je me suis demandé ce que j'aimais dans ces drôles de casse-croûtes qui ont envahie nos villes et je me suis dit qu'une bonne autopsie…
Du coup en attendant le retour d'Ali, je suis parti sur les routes à la recherche du meilleur kébab du monde.
Le grec c'est une alchimie, un équilibre, il faut du pain, de la viande, la trilogie rafraîchissante salade-tomate-oignon et après tout ce que l'on veut, de la sauce et des frites souvent et quelques fois la sueur du malheureux attaché devant le grill... Mais pour ma recherche je me suis dit qu'il fallait rester pur et dur, un grec salade sinon rien ! Et voilà mes deux premiers testages-goûtages qui vont sans doute éclairer ce qui fait le bon ou le mauvais pour moi.
Testage-Goûtage N°1 Un bon, quelque part sur la route de la Reine à Boulogne-Billancourt 4Euros50
Un grecque que je jette jouant les clients ordinaires alors qu'à l'intérieur j'ai de l'Oracio Caine et du Grissom en moi ! Un grec qui marche me dit l'aimable qui se liquéfie la trancheuse à la main. Et pendant qu'il découpe, je regarde la salade qui trahi malheureusement quelques heures de vol mais sans toutefois que ce soit dramatique. Dans une case de mon esprit je coche " ça ne sera pas le meilleur du monde ".
Quelques minutes plus tard je repars avec mon casse-faim et en le déballant un pain croustillant rempli généreusement de viande parfumée… dommage qu'elle soit trop hachée que se dit l'expert qui sommeille en moi… Il est temps de passer aux choses sérieuses, je sors la balance, et là dans ma petite voiture je décortique la chose et le verdict tombe 230g de sandwich pour 130g de viande.
Au total bon pain, bonne viande, et à quelques détails c'était donc presque le sans faute… Un bon !
Testage-Goûtage N°2 Un Mauvais, quelque part du côté de Beynes 5Euros
Je passe souvent devant celui-là et cette fois je m'arrête. L'accueil aimable du couple me met de bonne humeur, j'ai toujours aimé la cuisine des couples souriants, peut-être l'espoir de recevoir un supplément d'amour comestible. La salade est fraîche et mon appétit souriant… Mais malheureusement tout va basculer dans la 5e dimension de la viande à la broche et se transformer en carnage à Grec-city !
Le pain ressemble à ces éponges, celles que l'on jette dans les baignoires et que l'on regarde gonfler, gonfler, gonfler… avec un regard d'enfant. Sauf que là l'éponge c'est mon pain ! Et puis je vois l'aimable découpeur sortir discrètement une petite barquette, la passer au micro-ondes et ajouter la viande cachée-là à celle toute fraîche coupée et hop dans mon casse-croûte…
Et quand il passe à l'épreuve de la balance le pire se confirme, 230g de grec pour 75g de viande…
Au total, l'impression de manger une éponge garnie de viande brûlée par endroits et mal cuite à autres… le goût ne valant pas la peine de s'user les doigts. A classer directement dans la case Un mauvais ! Voire un très mauvais !
Et vous au fait vous êtes grec ou pas ? Vous avez de petites adresses que vous passez sous le manteau ou de jolies recettes à faire à la maison ? Y'a-t-il un grec qui sommeille en vous ???
Quant à moi je repars dans ma quête du meilleur kébab du monde avec bien d'autres questions… Mais ça c'est une autre histoire…

Mais pourquoi, d'ailleurs bordeaux ou bourgogne avec un grec ? est-ce que je vous raconte ça…

18 commentaires:

  1. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  2. Faut pas se mentir, nous aussi on aime se faire des sandwiches grecs découverts quand j'étais au lycée. Pour le moment le fiston ne les affectionne pas donc c'est merguez-frites en barquette pour lui !

    RépondreSupprimer
  3. La chasse au meilleur grec-frites du monde ... Je pense que chaque ville à ses chasseurs et ses bonnes adresses !

    RépondreSupprimer
  4. Bonjour,

    Hélas, je ne mange plus trop de grec en ce moment ... Et celui qui est a c^té de chez moi et bien .. il faudra que j'y retourne pour dire s'il vaut le détour.
    Donc dès que j'ai l'info je la fais passé.
    Merci pour l'idée en tout cas.

    Isabelle

    RépondreSupprimer
  5. Celui-là est un peu iconoclaste, mais je suis sûre que tu aimerais http://www.snapulk.fr/article-le-grec-revisite-pita-agneau-comme-au-sri-lanka-78141808.html
    Non?

    RépondreSupprimer
  6. Oui un bon "kebab" avec de la viande préparée à la mode "chawarma " existe, qu'il soit tenu par un Grec, un Turc, un Libanais, un Syrien... Un Kebab n'est pas que Grec mais retrouve ses origines entre l'empire Moghol et/ou Perse.

    Malheureusement il y'a des contre-façons, pas de bons morceaux de viandes, pas assez d'épices dans la marinade (on ne retrouve même pas la saveur de la cardamome, du clous de girofle, des poivres...). Pour l'accompagnement c'est question de choix introduit que récemment, à la base c'était servi en assiette après une découpe à l'épée... Dis t'en as une épée dans ta cuisine?

    Perso, j'aime ce pain garni, ou juste à l'assiette, généralement je ne prends pas d'oignons sauf les rouges et rares sont ceux qui proposent les rouges. Je fais également l'impasse sur les frites.

    Aller, bon app' et vive la cuisine de rue.

    RépondreSupprimer
  7. Moi, mon meilleur "kebab" (mais en réalité, peut-être l'un des 3 que j'ai du manger dans ma vie) c'était un souvlaki pita sur l'île de Simi (je ne suis plus sûre, alors ne tiens même pas rigueur de l'orthographe de cette magnifique île aux maisons qui ressemblent à des maisons de poupées). Sinon, en plus près, c'est à BORDEAUX qu'il faut que tu ailles. Chez Coluche est connu dans toute la France! J'en ai même parlé avec le mec de Marmara, en Turquie avant de grimper sur le bateau, quelques jours avant ce souvlaki du paradis!

    RépondreSupprimer
  8. Ça alors, un sandwich kebab vous appelez ça "un grec" ? pourtant c'est un mot turc !
    Plus de bons kebab dans la ville rose. L'agneau a été remplacé par du veau voire de la dinde (halal la plupart du temps, ce qui est la garantie de mauvaise qualité), les sauces et les pains "maison" ont disparus grâce à l'industrie du "doner kebab" et les accompagnements sont réduits à peau de chagrin.
    Et pourtant ça marche !
    Mag à l'eau

    RépondreSupprimer
  9. lorsque j'habitais à Alfortville, j'avais le grec juste en face de chez moi avec le couple souriant et des supers bons kebab rue paul vaillant couturier. Depuis mon déménagement, je n'ai pas encore trouvé satisfaction côté kebab.

    RépondreSupprimer
  10. Le meilleur c'est celui que je fais, maison, avec des restes de gigot, inspiration "chawarma" libanais 100% avec son PAIN ROULE fait 100% maison aussi A LA PLANCHA, comme je l'ai expliqué dans la recette du concours street food que j'ai déposée sur 750g

    RépondreSupprimer
  11. le terme Kebab est PERSE ce qui signifie grillade, on trouve ce terme dans les dialèctes arabes comme en Egypte. Effectivement la base étant de l'agneau

    RépondreSupprimer
  12. Pour moi, trop de mauvais kebab ont tués mes envies de kebab... vais me rabattre sur les falafels !

    RépondreSupprimer
  13. Il n'y a rien à dire,les meilleurs kebab sont en Turquie.Je n'ai jamais retrouvé le même goût,le parfum qui s'en dégage à des dizaines de mètres,les sauces(blanches ou piquante),les accompagnements-la frite n'est pas vraiment son accompagnement làbas- et d'ailleurs c'est servi à l'assiette.C'est dommage,je n'ai pas retrouvé ça depuis 10 ans.

    RépondreSupprimer
  14. Si tu passes à Berlin, je t'accompagne pour déguster un kebab chez Hasir, dans le quartier de Kreuzberg, ils sont très bons (d'ailleurs tout est très bon chez eux!)! Eh oui, chez nous, les Grecs c'est plutôt des Turcs.
    Dans mon quartier, il y a un marchand de kebab soudanais, avec poulet, pommes de terres et sauce cacahuète, c'est pas mal non plus.
    Et ta recherche me fait penser à une des premières expériences que j'ai eue à Berlin, je ne savais pas ce qu'était un "chawarma", j'ai demandé au vendeur, qui avait entendu que je parlais français, donc il m'a dit "ah, je sais comment on dit en français, on dit kebab"! :)

    RépondreSupprimer
  15. Je suis quasi certaine que celui de Boulogne est celui qui est à côté de chez nous et je confirme, il est plutôt pas mal ! Bon, ce n'et pas le top quand on est au régime mais c'est le cas des grecs en général, non ? Et puis ils font eux-mêmes leur pain et les frites sont bonnes !

    RépondreSupprimer
  16. C est à Lille que j ai mangé les meilleurs grecs. Un pain fait maison, le choix de la viande (j ai un faible pour les keftas), une sauce blanche maison avec du persil et de la menthe. Éventuellement une option féta par dessus la garniture. Mais le kebab Est déjà pas mal du tout sans.

    RépondreSupprimer
  17. Moi qui suis alsacienne expatriée, j'ai passé mes années d'étudiante à me régaler des kebabs strasbourgeois (chez nous on dit "döner" kebab), avec bonne viande, bonne sauce, salade, tomate, oignons, mais aussi chou rouge en lamelles, voire feta si on demande... un pur délice !
    Depuis que j'ai quitté l'Alsace, fini les kebabs... je teste quand même mais toujours des déceptions : trop de viande, pas assez de crudités, pain trop épais, et ici en Bourgogne, frites obligatoires ! Un peu trop étouffe-chrétien pour moi...

    RépondreSupprimer
  18. arf et dire que ca fait un bon moment que je résiste devant mon kebab en bas de ma rue, ce n'est pas raisonnableuuuuu mais tellement bon, tu me donnes trop envie.
    j'ai rien dans le frigo,tiens un petit kebab pour ce soir...l'excuse...et il est pas mauvais!:)

    RépondreSupprimer