mardi 2 juin 2009

Quand la Suisse envahit le monde… enfin elle commence par Paris et mon assiette… ou quand je vois des p'tits suisses partout !

La seule fois où je suis allé en Suisse c'est par hasard, un peu parce qu'on passait par là… Ce jour-là nous étions presque à la frontière et d'un seul coup on s'est dit avec Marie, tiens si on montrait une frontière aux z'enfants histoire qu'ils connaissent ça avant que les dernières disparaissent… oui je sais des fois on est un chouille trop optimistes… Et du coup, hop un coup de volant et nous voilà en direction de la Suisse voisine !
J'ai toujours eu quelques a priori, légers, légers… Par exemple je pensais que les anglais étaient des endimanchés à chapeau melon qui passaient leur temps le petit doigt en l'air la tasse de thé à la main… enfin ça c'était il y a très longtemps avant ma jeunesse tumultueuse pendant laquelle je me suis rendu compte qu'ils n'utilisaient pas que leur petit doigt… et qu'ils pouvaient aussi avoir la descende vertigineuse avec d'autres boissons surtout à base de houblon. Donc, pour moi le suisse avant notre passage dans le pays propre, le petit suisse, parce qu'il ne pouvait être que petit le suisse, était vêtu avec un short en peau jusqu'à mi-cuisse et un petit chapeau à plume, mangeait seulement du chocolat, du fromage et des bonbons pas bons à base de plantes, tout en dansant joyeusement… et surtout il parlait avec un drôle d'accent le rendant presque incompréhensible, regardez quelqu'un qui écoute un suisse, il a toujours des gros yeux, c'est un signe… et en plus ils vous rendaient une drôle de monnaie, quand ils en rendaient, contre vos jolies euros… des francs suisses !
Forcément avant d'arriver à la frontière j'avais prévenu les enfants que le choc risquait d'être dur et qu'il ne fallait pas avoir peur, le suisse est foncièrement gentil et accueillant malgré son étrange apparence ! Et puis arrivé au poste de garde, première désillusion, personne… pas l'ombre d'un helvète, pas un chant, pas une danse, on rentrait en Suisse comme dans un moulin, même pas l'ombre d'un portique détecteur de poussière, rien ! Au bout d'un moment que nous tournions à la recherche d'un homme en culotte de peau pour savoir où se trouvait la chocolaterie Suisse, l'un des enfants a lâché, et c'est quand qu'on arrive en Suisse, parce que là la France on connait… Des fois les enfants sont cruels !
Et c'est donc comme ça que je me suis finalement rendu compte qu'il y avait des Suisses de toutes les tailles, que la poussière suisse existe, que le chocolat n'est pas forcément bon et que le fromage si… enfin quand on tombe sur une mauvaise chocolaterie et un bon fromager, que les Suisses sont charmants avec leur petit accent et leurs grands sourires et qu'ils vous demandent des fois si vous voulez la monnaie en euros, et gardent pour eux, leur bien étrange monnaie… le franc suisse !
Et comme la Suisse est à l'honneur à Paris pendant 4jours au Quartier Latin, Rue de Latran Paris 5ème du Jeudi 4 juin au dimanche 7 juin de 11h à 19h je vous propose de venir avec moi jeudi 4 entre 19h et 22h vérifier que la Suisse est toujours bien loin de mes clichés d'antan… enfin je propose à une personne de venir vérifier avec moi… la troisième à m'écrire sur le mail suivant : doriancuisine@free.fr son envie de m'accompagner lors de l'ouverture de cette petite Suisse parisienne…
Mes p'tits suisses croustillants
Ingrédients pour une douzaine de petites brioches :
Pour la pâte à brioche : 350 g de farine – 2grosses pincées de fleur de sel - 30g de sucre - 10g de levure de boulanger - 2 c à s de lait - 3 œufs – 180g
de beurre mou
Pour la crème pâtissière: 25 cl de lait – 25g de sucre vanillé maison - 2 jaunes d'œufs - 20 g de maïzena
Pour finir : 100 g de pépites de chocolat - 30g de sucre en poudre – 3cl d'eau – 1 jaune d'œuf – 60g d'amandes effilées
Commencez par faire la pâte. Faites tiédir le lait et ajoutez-y le sucre et la levure, mélangez.
Versez la farine, le sel, le sucre, le mélange à la levure et les œufs et pétrissez le tout jusqu'à obtenir une pâte homogène. Ajoutez alors le beurre et continuez pendant 1 dizaine de minutes. Posez un torchon sur la pâte et oubliez une bonne heure.
Sur une table bien farinée, étalez la pâte en rectangle. Posez-la sur une plaque et laissez au frais (au frigo!) pendant une nouvelle heure (en la laissant étalée).
Vous pouvez pendant ce temps préparez la crème pâtissière. Faites chauffer le lait. Battez dans un saladier les jaunes et le sucre, ajoutez la maïzena et battez encore. Versez le lait chaud sur ce mélange en battant constamment, puis reverser le tout dans la casserole et faites chauffer de nouveau en mélangeant constamment jusqu'à ce que ça commence à épaissir. Réservez.
Quand la pâte a bien refroidi étalez-la en une couche d'environ ½ cm puis coupez-la en deux.
Versez sur la première moitié, la moitié de la crème et le chocolat grossièrement haché. Repliez et recommencez avec la deuxième.
Laissez reposer une nouvelle heure.
Découpez des jolis rectangles d'environ 2 doigts de larges en enlevant les côtés s'ils ne sont pas très nets. Badigeonnez avec du jaune d'œuf, saupoudrez avec les amandes et enfournez le tout pendant une douzaine de minutes dans un four préchauffé à 180°.
Préparez un sirop avec le sucre en poudre et l'eau, faites réduire le mélange jusqu'à obtenir un sirop assez épais.
Juste en sortant du four arrosez légèrement de sirop et laissez tiédir.

Et merci à Bluelaomoon pour tes questions et les précisions qu'elles ont provoqué !

Mais pourquoi, j'en n'ai pas fini avec les régimes moi d'abord… est-ce que je vous raconte ça…

43 commentaires:

  1. Une recette qui me plait et que je réaliserai certainement bientôt. les viennoiseries état toujours dans ma ligne de mire. A bientôt.

    RépondreSupprimer
  2. J'imprime illico cette recette..en même temps, pourquoi appelle-t-on ça des pains suisses?

    RépondreSupprimer
  3. Une invasion très très séduisante à tester d'urgence. Son côté doré, croustillant et fondant me donne l'eau à la bouche!

    RépondreSupprimer
  4. A ce compte là, on aimerait être envahi plus souvent! ;)

    RépondreSupprimer
  5. Ce matin,je me lève avec une folle envie de pain suisse(véridique!),je résiste à l'achat compulsif en passant devant la boulangerie,et là,que vois-je???????????
    Des pains suisses avec des amandes effilées ,en plus!
    Je crois que là,c'est foutu,je vais être obsédée par les pains suisses jusqu'à ce que j'en mange un.
    Je n'ai plus qu'à me mettre aux fourneaux,les tiens ont l'air succulent!

    RépondreSupprimer
  6. funambuline02/06/2009 11:30

    Pour ceux qui tenteraient le périple hélvétique, une petite précision.

    Le chocolat de luxe (de chocolatier, les truffes, etc...) est le meilleur du monde... en Belgique.
    Le chocolat au lait, tout simple, que l'on trouve au supermarché... est le meilleur du monde en Suisse.

    Et oui, en Helvétie c'est au supermarché que l'on trouve notre "meilleur" chocolat. Et l'on est réputé pour le chocolat AU LAIT.

    Bref, tout ce qu'il y a de meilleur ici c'est au lait : fromage, chocolat, ...

    D'ailleurs, si vous avez l'occasion de goûter du Vacherin Fribourgeois (non Mont d'Or), je vous le recommande, c'est le meilleur fromage du monde, oui monsieur !

    (argh, je m'emballe, pardon)

    RépondreSupprimer
  7. je confirme que le chocolat suisse est le meilleur
    depuis qu'on y est on en mange des kilos

    RépondreSupprimer
  8. Mais les français font aussi d'excellents chocolats ! Cocorico !!

    Elodie

    RépondreSupprimer
  9. Quoi ? Même pas de petit suisse dans tes viennoiseries !?

    RépondreSupprimer
  10. Que de succès cette recette... !!!!on la voit partout partout !!!ça doit être vraiment bon alors ! Miammmmmmmmmmmm

    RépondreSupprimer
  11. La Suisse, je ne la connais pas mais comme toi, j'en ai quelques clichés...et notamment leur neutralité légendaire!
    Ces brioches sont un appel à la gourmandise !!! Peut-être que j'essaierais d'aller faire un tour dans le quartier latin ce week end!

    RépondreSupprimer
  12. Ah la la, je croyais que tu disais que la Suisse était à l'honneur parce que j'arrive bientôt en France. Je suis vexée, mais vexée, si tu savais ;)

    Allez, comme je t'aime bien, je t'apporterai peut-être un peu de chocolat suisse, le 13, pour te rappeler de bons souvenirs :)

    RépondreSupprimer
  13. On dirait des "pates de loup" mais avec des amandes dessus !

    RépondreSupprimer
  14. quelles aventures quand tu pars à l'étranger (et quels a priori :-)

    RépondreSupprimer
  15. Ah la Suisse...bon je suis mal placé pour en parler, du coup je dirais rien pour une fois ;-) Sauf que le franc suisse, c'est très bien et très joli (et on en gagne plus il parait ;-)) A+

    RépondreSupprimer
  16. Il nous est arrivé la même aventure avec les enfants.
    On a eu beau leur dire que l'on avait changé de pays, ils ont eu du mal à nous croire!
    Pour le chocolat encore mieux, ils n'ont pas compris pourquoi il y avait le même chocolat "milka' que dans notre supermarché mais, la chance, les tablettes étaient enooormes.
    Ta recette est encore une fois très très allechante.
    A ranger dans "les recettes à tester un de ces jours, pourvu que j'ai le temps".

    RépondreSupprimer
  17. Ces pâtisseries ont l'air d'être de vraies petites tueries, merci de nous emmener jusque là où le chocolat est irrestistible...

    RépondreSupprimer
  18. Très tentante tes 'couques suisses'
    Je n'en ai jamais fait et pourtant mon cher et tendre adore !

    Amicalement de la vallée

    RépondreSupprimer
  19. Nan bah voilà c'est fini , exit le maillot deux pièces sur la plage cet été, impossible de resister à des pains suisses comme ça !! En plus je viens enfin de récuperer mon four après un mois d'une atroce séparation ! Ca va être comme un second baptème ...mais Suisse pour le coup !

    RépondreSupprimer
  20. Quel régal ! et je srai bien venue vérifier, mais je suis d'expo ce we !

    RépondreSupprimer
  21. Didiou alors ça... J'en tombe le cu* par terre...
    Oups :o Désolée *rouge* C'est que j'suis un peu perturbée.. dans ma têtet le seul p'tit Suisse qui existait c'était Claude-Olivier xD mais alors là, du coup.. ça change tout !! *mode à l'envers ON* (je me demande lequel je préfère du coup xD)
    Plus sérieusement, comme toujours tu me donnes envie avec tes p'tites recettes über sympa, mais didiou (bis) comment je vais sans-glutéinisé tout ça ?? Huhu je m'y attelle dès cette aprem ;) hors de question que je laisse passer ces p'tites merveilles gniarkgniarkgniark :D
    Papouilles ;)

    RépondreSupprimer
  22. hummmm ! j'ouvre ce post devant mon café et je me dis : " il est ou le mien " !!!
    tu peux en faire pour aurilllllac !!
    d'ailleurs , je te fais un mail à ce sujet très vite .
    bizzz , emilie

    RépondreSupprimer
  23. Un pays ou on ne mange que du chocolat et du fromage ??? je déménage !

    RépondreSupprimer
  24. j'adore les pains suisses... absolument terribles pour le régime, mais après tout, au diable les maillots de bain... j'ai faim en plus là tout de suite....

    RépondreSupprimer
  25. Hum! ces photos de viennoiseries sont un crime avant l'été!!!

    RépondreSupprimer
  26. je connais une boutique qui vend les plus grosses brioches suisses que je connaisse.....c'est près de la Belgique, mais en France......
    ceci dit, comme tous les souvenirs d'enfance, je risque d'être déçue...alors je garde ta recette pour le jour où j'en aurai une irrésistible envie!

    RépondreSupprimer
  27. Ma soeur adore ça! Et moi aussi! Je n'en ai jamais faits encore. Il est temps de m'y mettre! Ils sont très beaux!

    RépondreSupprimer
  28. Rhoo Dorian, ton blog, c'est de la tentation pure et simple...

    RépondreSupprimer
  29. superbe!ça me donne envie et je te rassures ( je suis moitié suisse) qu'on ne trouve pas ces jolies choses là-bas!

    RépondreSupprimer
  30. Quand on pousse la porte du blog de Dorian on est sûr de passer un bon moment, de sourire ou de rire parfois de réfléchir. Les Suisses font du chocolat, du fromage, des bonbons aux plantes, mais ils racontent aussi des histoires. Y a un mec à qui il en arrive plein d'histoires c'est
    oin-oin, mais celle de Dorian il ne la connaît pas...!

    RépondreSupprimer
  31. Humm je les verrais bien dans mon assiette également ^^

    RépondreSupprimer
  32. te mets pas à faire de la viennoiserie, pitié... comment je rentre dans mon maillot moi après ?

    RépondreSupprimer
  33. sounds delicious...picture looks great.

    RépondreSupprimer
  34. Je ne résiste pas devant ces viennoiseries, hum!!

    RépondreSupprimer
  35. En termes de frontières, j'aurais plutôt tendance, en ce moment, à montrer à mes ziozios les limites de ma... tolérance. Et comme avec eux ma tolérance n'est pas loin d'égaler la tête à Toto, je me dis qu'il faudrait peut-être que j'aille (re)faire un tour en Suisse pour voir là-bas si j'y suis, histoire de m'inspirer de cet esprit de neutralité qui caractérise si bien nos voisins. Et peut-être qu'en même temps, je pourrais me procurer quelques douceurs du genre, en tout cas bien de chez eux, de celles qui mettent du beurre, de la crème et du chocolat dans le cœur (et l'estomac) de gens comme moi qui se sentent un peu coincés à la douane, car les poches pleines de stress et d'incompréhension, ce qui est formellement interdit sur le territoire helvète !!!

    RépondreSupprimer
  36. Bonjour,
    Devenue une groupie de base de ce blog, de ses photos, de ses recettes et de tout (depuis que j'ai découvert par hasard la recette de la salade de fruits aux épices (un must top de chez top, si je puis dire), j'ai testé la brioche suisse dimanche dernier.
    J'ai commencé vers les 10 h du mat', pleine d'allant. Vers les 13h, j'ai enfin enfouné les choses après avoir eu l'impression de mener une rude bataille, enfariné la cuisine (et moi avec), houspillé mari et fille pour qu'ils ne me dérangent pas et envoyé le dit-mari acheter en urgence des amandes effilées.
    Bon… je me suis posé pas mal de questions existentielles : quand on met la pâte au frais, c'est au frigo ? Pour la deuxième phase de repos, c'est en boule ou étalée………???
    Le résultat n'était pas mal. Très joli en tout cas. Pour ma part, je crois que, la prochaine fois, j'essaierai de mieux faire lever ma pâte et que je mettrai un peu plus de crème pâtissière.
    En tout cas, bravo et merci pour ces sublimes recettes
    F.

    RépondreSupprimer
  37. Alors d'abord merci merci Bluelaomoon moi quand j'apprends qu'on me lit... et ben çà me fait toujours quelques chose !
    Sinon pour la recette... au frais c'est bien au frigo et pour les phases de repos quand je dis oubliez une bonne heure c'est en boule... et au frais c'est donc étalé... Je vais rectifier sur la recette, des fois on croit une recette évidente et... donc merci à toi de m'aider à l'améliorer !

    RépondreSupprimer
  38. Bluelaomoon12/06/2009 10:28

    Bonjour,
    Et merci pour la réponse. C'est plus clair ! Bon, d'accord, je suis peut-être un peu neu-neu… Et voilà pourquoi ma pâte n'a pas levé aussi bien qu'elle aurait pu, la pauvrette. Elle a passé trop de temps étalée au frigo et pas assez en boule.
    Bref, cent fois sur le métier, remettez votre ouvrage, hein ! Donc, on va refaire ça très bientôt.
    Bonne journée et merci encore !

    RépondreSupprimer
  39. Moi j'adorfe ça, alors je vais m'y mettre..........

    RépondreSupprimer
  40. Wouahhh, je craque pour ces viennoiseries !
    c'est trop tentant :)
    bonne soirée
    Laurence

    RépondreSupprimer
  41. Alors cette recette ressemble trop à ce que mon boulanger appelle le "nid d'abeille", il faut que j'essaie de toute urgence!

    RépondreSupprimer