vendredi 15 janvier 2021

Notre cacio e pepe au zaatar... parce que le même cuisinier nous tracasse toujours...

Avec Nicolas, quand nous cuisinons à distance nous passons parfois plus de temps, comme je l'ai déjà dit, à choisir LA ou LES recettes du jour que vraiment à la cuisiner... Et ce n'est pas du temps perdu parce que pour moi, et sans doute pour lui, c'est aussi ce qui nourrit notre imagination, ce sont ces moments d'échanges entre passionnés qui enrichissent nos cuisines ! Il faut dire que nous ne manquons ni l'un ni l'autre d'envies et d'idées...

Sauf que depuis un moment ça va quand même " un peu " plus vite parce que nous explorons la cuisine de Yotam Ottolenghi et Ixta Belfrage et et que cette cuisine-là nous met souvent d'accord ! Et une fois encore c'est une recette de Flavour qui a retenu nos attentions, une recette à sa manière bien particulière et parfumée d'un grand classique le cacio et pepe que nous avons mis à peine à notre sauce !

Notre cacio e pepe au zaatar...

Les courses :

240 g de spaghettis - 30 g de beurre - 1 c. à café de zaatar - 1/2 c. à café de poivre concassé - 60 g de parmesan râpé très finement - 15 g de pecorino romano - 1 c. à soupe d'huile d'olive - Quelques feuilles de menthe et d'origan frais (dans la recette originale c'est seulement de l'origan frais) - sel et poivre

Faites cuire les pâtes al dente dans une grande casserole d'eau légèrement salée, attention cuisson al dente veut dire qu'il faut cuire un peu moins qu'indiqué sur l'emballage. Égouttez-les en réservant 30 cl d'eau de cuisson des pâtes.

Faites mousser le beurre dans une grande sauteuse à feu assez vif. Ajoutez le zaatar et le poivre et remuez pendant 1 minute. Ajoutez les 30 cl d'eau de cuisson des pâtes et portez à ébullition puis laissez réduire à petits bouillons pendant quelques minutes. Ajoutez les pâtes et mélangez vivement.

Ajoutez la moitié du parmesan et mélangez bien jusqu'à ce que le parmesan soit complètement fondu. Ajoutez la deuxième moitié du parmesan et mélangez encore vivement et terminez en faisant la même chose avec le pecorino, vous devez alors avoir une jolie sauce qui enrobe les pâtes. N'hésitez pas à ajouter un poil d'eau si la sauce fait quelques grumeaux ou n'est pas assez fluide.

Jetez dans les assiettes et terminez en parsemant quelques herbes, mais ça peut aussi être plus classiquement seulement de l'origan.

Mais pourquoi, je sens que la prochaine fois le céleri boule... est-ce que je vous raconte ça...

Aucun commentaire:

Publier un commentaire