vendredi 16 décembre 2011

Coup d'cœur, coup d'fouet… Coup d'fouet et plus de claques que de clics pour la spéciale bouffe sur 'Rope 1 !

Généralement quand je rentre en voiture et qu'il est aux alentours de 20h j'ai le pied qui se lève. Un peu comme ces lecteurs qui, tellement plongés dans leur livre, loupent leur station, moi je laisse couler pour attraper un bout de Des clics et des claques sur 'Rope 1 !
Il faut dire que j'aime retrouver la bande de Laurent Guimier, David Abiker et Guy Birenbaum qui me rend généralement l'internet plus intelligent et puis comme l'ami Emery pratique aussi l'émission c'est autant de plaisir en plus…
Et voilà que l'autre soir j'entends que la bande va s'intéresser à l'internet qui se bouffe.
Du coup là je me suis dit j'vais sans doute apprendre deux ou trois truc et vu que je marine dedans depuis… longtemps ça peut pas me faire de mal et là… là…
J'ai trouvé étonnant d'entendre François Simon et Sébastien Demorant parler, à juste titre, de la retenue et de justesse nécessaire pour parler d'un restaurant et plus généralement de la bouffe et le discours peut-être un chouille rapide de la bande des clics…
Eux, les professionnels de la bouffe, ont-ils dit, parlent avec de la culture, du vécu, de la connaissance… Des critiques professionnels qui d'ailleurs ont du style, de l'impartialité, de l'exigence, de l'indépendance… et du recul… Là, je me suis dit tiens tiens je sens qu'il ne va pas rester grand chose pour les " amateur 2.0 ", comme ils disent pour parler de nous, et effectivement pas grand-chose… c'est peu de le dire…
L'autre jour, j'ai beaucoup ri quand j'ai vu sur un blog la recette de l'œuf à la coque et une autre qui commentait merci pour cette recette… Bien bien que je me suis ça c'est du résumé… résumé, heureusement vient la précision, c'est vrai qu'il y a des desperate housewives et desperate housebands et c'est de la popote…
Avant de conclure d'un, les " amateurs 2.0 " sont des amateurs dont les professionnels ne se plaignent pas plus que ça parce que ça leur permet de montrer qui sont les vrais pro…
Et hop emballé c'est pesé, voilà la blogosphère qui parle de bouffe résumée pour l'hiver.
A ce moment-là les mots de François Simon demandant plus retenue et de finesse dans les critiques me sont revenus en tête et ont pris un drôle de goût, et je me suis dit que des fois les raccourcis pouvaient être bien cruels…
Mais finalement je préfère me souvenir de François Simon répondant à la question, que conseillez-vous à ces amateurs ? Simplement répondre, mais surtout qu'ils continuent…
Pas d'inquiétude que je me suis dit alors c'est bien ce que je comptais faire ne serait-ce que pour découvrir l'œuf à la coque… Quoi que pense de nos gargouillis la bande de Des clics et des claques à qui j'ai donc réservé ce soir-là quelques claques…
Ce qui ne m'empêchera d'ailleurs pas de les écouter dès ce soir… enfin surtout s'ils ne parlent plus de bouffe, sinon je ne suis pas sûr de résister à l'indigestion !

Mais pourquoi, bon et maintenant je pars à la recherche de la recette de l'œuf coque… est-ce que je vous raconte ça…

15 commentaires:

  1. Ca me fait bien rire parce qu'il critique la "recette" de l'oeuf à la coque le monsieur mais à la base, il est quand même allé jusqu'à lire dans les commentaires du blog ;-P Pure jalousie d'un phénomène qui leur échappe? C'est pas ça le stade où l'on doit avoir l'honnêteté de se dire: "ptêtre que je suis qu'un vieux con désormais, légèrement hasbeen?". Peut-être bien que oui.

    RépondreSupprimer
  2. Ce commentaire a été supprimé par son auteur.

    RépondreSupprimer
  3. Et puis c'est très bon les oeufs à la coque, un bon plat c'est pas forcément un truc prout prout avec un nom prétentieux long comme le bras. Faudrait expliquer à ces mecs là que la cuisine c'est pas une course à celui qui fera le truc le plus compliqué... (surtout qu'en plus y'a certains chefs qui se font mousser avec une simple purée de patates alors bon...)
    Je retourne à ma recette de tartines beurrées :D

    RépondreSupprimer
  4. Fcs et Sbst, de la retenue??? Mouarf... Bon, a risque de me faire lincher, c'est le petit Guy que je préfère, mais parce qu'il se plante une fois sur deux et dieux sait que je l'écoute... et le suis.. PS: signé: une suicidaire du 2.0!

    RépondreSupprimer
  5. Très saine cette colère feutrée, je ne connais pas cette émission, mais plutot mieux David Abiker sur Inter.
    Fi (et crotte même irais-je jusqu'à dire)de ces critiques parisianistes sont dans l'excès et le dérapage de leur métier.
    C'est quoi les "amateurs 2.0" ???
    Moi, c'est un moment de bonheur et de plaisir quand je clique chez vous.
    Continuez ! Ne lâchez rien ! Merci.
    Cécile

    RépondreSupprimer
  6. Pareil. Merci Dorian. En discutant sur twitter avec Lise, on s'aperçoit qu'il y a quand même une fracture quelque part. Comme si nous, blogueurs culinaires avions le palmarès de la susceptibilité. Bon c'est difficile aussi d'expliquer en 140 caractères ;)

    RépondreSupprimer
  7. C'est pas comme si, eux aussi, ils avaient des blogs, au fait.

    RépondreSupprimer
  8. C'est toujours plus facile d'expliquer pourquoi tu as tord que de reconnaître que... Vieux proverbe chinois toujours d'actualité Anne ,-)!

    RépondreSupprimer
  9. Ah bon ils ont des blogs...??? Oui mais eux sont d'abord journalistes Estérelle... pas mère ou père de famille d'abord ,-) !

    RépondreSupprimer
  10. Cela étant comme je le dis dans l'article l'émission est et reste hautement fréquentable... autre proverbe chinois l'eau du bain du bébé peut toujours faire un excellent bouillon !

    RépondreSupprimer
  11. c'est vrai que ça m'est arrivé plusieurs fois de raté ma station en lisant un bon bouquin

    RépondreSupprimer
  12. Nos recettes ennuyeuses de desperate housewives and housebands inspirent quand même quelques journalistes... Mais il faut bien le reconnaître, les blogueurs culinaires sont un tantinet susceptibles ;-)

    RépondreSupprimer
  13. moui, ils valent les commentateurs de F1 sur TF1....... (ce que je suis bavarde, aujourd'hui)

    RépondreSupprimer
  14. Heureusement que la bouffe ne se contente pas d'être faite, commentée et appréciée que par les journalistes! Il y a bien longtemps que la réserve et l'impartialité ont fait place aux copinnages & pots de vin chez les soi-disant journalistes culinaires...Certains feraient bien d'aller voir comment ça se passe dans une vraie cuisine, histoire de savoir comment on fait...un oeuf coque!
    Bravo pour votre blog, non seulement pour les recettes (top les brioches!) que pour l'écriture.
    Une 2.0

    RépondreSupprimer
  15. Merci pour vos encouragements Florence !!!

    RépondreSupprimer