mardi 12 février 2019

Petite balade à Rungis et tarte rustique poires et amandes...

Je ne compte plus le nombre de fois où j'ai eu la chance d'aller découvrir Rungis, cette ville dans la ville, qui s'occupe de nourrir. Une chance dont je me rends compte surtout au retour parce qu'à l'aller... Rungis vit au rythme de ceux qui nous nourrissent, de ceux qui à chaque fois qu'ils vont là-bas se lèvent à des heures où il m'arrive d'aller me coucher ! 
Parce que forcément après les courses il faut ouvrir magasins et restaurants. Et donc quand on m'annonce certaines fois que le rendez-vous est vers 4 ou 5heures du matin, j'ai la mâchoire et les bras qui ont tendance à tomber et à ballotter un long moment, et quand je retrouve l'usage de mes bras je vérifie alors qu'une telle heure existe bien sur mon réveil !
Heureusement lors de cette nouvelle visite qui devait nous conduire sur le chemin des poires Angélys dans les gigantesques halles consacrées aux fruits et légumes, heureusement donc le rendez-vous était bien moins matinal...
Visiter Rungis oblige à prendre son temps parce que sinon on risque de ne voir que le ballet des acheteur et des vendeurs, les piles impressionnantes des caisses qui font penser qu'ici ce sont des passionnés de gratte-ciels qui empilent les caisses. Il faut du temps et quelquefois un passeur pour vous indiquer ce qu'il faut regarder pour en découvrir un peu plus du fonctionnement des lieux. Il faut du temps pour voir les clins d’œil échangés, les petits bouts de papier qui passent de mains en mains et les prix qui se font quelques fois comme ça, et d'autres morceaux de papiers, ceux des commandes, qui s'empilent sur le pupitre des vendeurs...
Après vous pouvez aussi, comme moi, rester hypnotisés à regarder le ballet des acheteurs, poussant et tirant à peu près tout ce qui roule et permet d'empiler dessus caisse après caisse, surtout dans ces halles des fruits et légumes, indéniablement les plus vivantes où nous avons donc suivi nos poires de stand en stand avant d'aller nous réchauffer dans un des cafés où bien des affaires finissent de se traiter...
Et ce matin-là je suis donc revenu avec quelques poires Angélys encore bien fermes et croquantes et déjà bien parfumées qui quelques heures plus tard ont donc fini dans cette tarte rustique...
Tarte rustique poires et amandes
Pour la pâte : 250g de farine - 120g de beurre froid – 30g d'amandes effilées - 1 pincée de sel - 1 œuf – 4càs de cassonade - 1 ou càs d'eau – 2càs de lait
Pour la garniture : 5 poires Angélys bien fermes – 4càs d'amandes effilées – 90g d'amandes en poudre – 45g de beurre mou – 45g de cassonade – 30g d’œuf (environ ½)
Commencez en réalisant la pâte. Mettez dans le bol d'un batteur équipé d'une pale la farine et le beurre coupé en morceaux (vous pouvez bien sûr aussi réaliser cette pâte à la main!) et faites tourner jusqu'à obtenir une sorte de sablé. Ajoutez les amandes effilées, le sel et 2càs de cassonade et mélangez rapidement le tout. Mélangez l’œuf avec une cuillère à soupe d'eau, ajoutez-le dans le bol du mixer et faites tourner jusqu'à ce que la pâte s'amalgame. Si la pâte reste très friable et ne s'amalgame pas ajoutez une deuxième cuillère à soupe d'eau et redonnez quelques tours, enfin pour moi ça a marché avec une seule cuillère à soupe.
Étalez la pâte au rouleau sur une table farinée, vous devez obtenir un cercle grossier d'environ 40cm de diamètre. Glissez la pâte sur une plaque et mettez au frais pendant au moins une trentaine de minutes.
Toujours dans le bol du batteur préparez ensuite la garniture. Mettez-y l'amande en poudre, le beurre, la cassonade et l’œuf et battez le tout jusqu'à obtenir une crème (encore une fois vous pouvez aussi le faire à la main).
Coupez alors les joues des poires en tranches.
Posez la pâte sur une feuille de papier de cuisson, étalez au centre la crème à l'amande en laissant 3 ou 4 cm de libre tout autour, déposez les poires, puis repliez la pâte en écrasant les plis. Badigeonnez le tour de pâte repliée avec le lait puis parsemez sur toute la tarte les 2càs de cassonade restante. Enfournez alors dans un four préchauffé à 180° pendant une quarantaine de minutes.
Ensuite vous n'avez plus qu'à laisser refroidir et à parsemer les amandes effilées avant de déguster.
Mais pourquoi, je vais quand même vérifier que mon réveil... est-ce que je vous raconte ça...

3 commentaires:

  1. Rien que les visuels de ces tartes rustiques que je vois passer me donne envie. Mais jamais j'en ai fait ! J'ai eu aussi l'occasion d'aller à Rungis et on en ressort différent devant autant de bons produits !

    RépondreSupprimer
  2. coucou, c'est un vrai délice cette tarte rustique :D bisous

    RépondreSupprimer
  3. Tu me prendra pour fou, mais j'ai toujours rêvé d'aller à Rungis! je travaillais dans la restauration, à Marseille, et j'allais faire mes courses au MIN local, intéressant quand même, mais le choix qu'on trouve à Rungis ça doit être incroyable!

    RépondreSupprimer