samedi 29 décembre 2018

Elle est de retour... Elle, c'est Nigella Lawson ! Et le brocamole de Nigella à ma sauce !

Elles ont été nombreuses ces dernières années à essayer... Brillantes, cuisinant en diable, avec le feu dans les yeux et dans les casseroles, proposant une cuisine comme je l'aime, multicolore, multiculturelle, aussi gourmande que colorée, aussi parfumée qu'épicée... Il y a eu Beth, Giada, Ravinder, Gemma et Rach el, Laura et Clodagh et même Gwyneth... que ce soit avec leurs livres ou leurs émissions, toutes elles ont essayé avec leur cuisine et leurs charmes de la détrôner mais aucune n'a réussi à vraiment prendre sa place, la place de Nigella Lawson ! Il faut dire qu'entre nous c'est une vieille histoire, enfin c'est surtout moi qui vit notre l'histoire commune, elle, elle ne s'est pas encore rendu compte que nous...

Une histoire qui date du début d'ici et de ma découverte de ses premiers livres et des émissions qui allaient avec et pendant lesquelles je restais devant l'écran, hypnotisé par la... cuisine de brune gironde. Il faut dire que pendant tous ces moments passés ensemble, j'ai bien senti qu'elle cuisinait d'abord pour moi, il suffisait de regarder la direction de son regard, moi, et comme il n'y avait personne d'autre autour de moi, l'évidence devenait évidente...
Bon d'aucun et surtout d'aucune par chez moi ont sous-entendu certaines fois que ce n'était pas que sa cuisine qui me faisait rester devant mon écran fasciné comme un pingouin devant un documentaire sur la mise en boîte des sardines. Et bien sûr je ne pouvais pas nier que je... l'écoutais avec une attention plus qu'attentive, mais la cuisine demande de ne pas en manquer une miette si l'on veut reproduire une recette au geste près, d'où mon intérêt intéressé.
Et aujourd'hui elle revient donc, les années ont un peu passé mais sa... cuisine reste toujours aussi attirante, peut-être s'est-elle même allégée, assagie, devenue un peu moins généreuse, un peu moins de si, un peu moins de ça, une cuisine peut-être plus dans notre air du temps. Et une fois de plus j'ai craqué pour son dernier livre, son Simplement Nigella paru chez Hachette Cuisine que j'ai déjà dévoré plusieurs fois en le marquant page après page.
Et pour illustrer son livre je me suis arrêté à mon premier « marque'ta'page » qui n'était pas bien loin puisque c'est la deuxième recette de l'ouvrage, un guacamole qui ressemble à sa cuisine, un guacamole avec un drôle de nom pour indiquer qu'il n'y a pas que de l'avocat dans ce plat-là... le brocamole de Nigella ! Que j'ai un peu remis à ma sauce.
Le brocamole de Nigella à ma sauce !
Ingrédients : 1 petite tête de brocoli – 5cl d'huile de colza – 1càs d'huile d'olive – 1 bel avocat voir 2 moyens – 1 oignons nouveau – 6 tiges de coriandre – quelques traits de sriracha – le jus d'1 ou 2 citrons verts – sel et poivre
Commencez en taillant le brocoli en bouquets puis faites-le cuire dans une grande casserole d'eau bouillante salée pendant 3 minutes. Dès que le brocoli est cuit plongez-le dans dans un saladier d'eau bien froide. Égouttez-le bien bien, n'hésitez pas à bien le secouer puis à le mettre sur du papier absorbant pour enlever toute l'eau.
Mixez-le ensuite avec l'oignon et la coriandre grossièrement haché et les huiles de colza et d'olive. Ajoutez l'avocat coupé en cubes puis mixez de nouveau. Ajoutez enfin le jus de citron, la sauce sriracha et quelques pincées de sel et de poivre et mixez une dernière fois.
C'est prêt ! Vous pouvez servir en arrosant d'un filet d'huile d'olive et en servant avec des tranches de pain ou avec des bâtonnets de légumes.
Mais pourquoi, bon et les pâtisseries toujours aussi sages ? est-ce que je vous raconte ça...

1 commentaire:

  1. Dorian… sacripan ! c’est pour la rime. Ce n’est pas tant le déroulé de ses recettes (mais bien sûr ?!) qui te captivait que, lorsque le soir venu et la « maisonnée » couchée… Nigella ouvrait son réfrigérateur (en petite tenue bien sûr !!) et se régalait sans couverts de ce qu’elle avait préparé avec force hummmm (miam !). D’ailleurs, elle avait plus de rondeurs à l’époque. Bref, la volupté à l’état pur. Comme je te comprends puisque je regardais aussi et nous n'étions pas les seuls, désolée 😉
    Corinne

    RépondreSupprimer