mercredi 7 septembre 2016

Souvenirs d'enfance... Roulé très très vanille à la crème à la... pour faire des souvenirs à mes enfants...

Ce matin en répondant à une interview à venir dans le très gourmand Pâtisserie & compagnie, quand Clémence, la rédactrice en chef du journal, m'a demandé si j'avais des souvenirs d'enfance concernant la pâtisserie... Je me suis gratté la tête et je lui ai bien sûr répondu que ma mère déjà avec la cuisine... alors avec la pâtisserie...

Et puis je lui ai raconté mes souvenirs de la boulangerie du coin d'la rue devant laquelle je bavais en regardant les éclairs au chocolat et au café, parce qu'encore une fois je n'avais pas envie de choisir. Heureusement à l'époque on trouvait déjà des divorcés, je crois d'ailleurs qu'on n'appelle plus ça comme ça, des divorcés, des sortes d'éclairs bi-goûts qui arrangeaient mon indécisions... Et je lui ai dit que mes souvenirs d'enfance et de pâtisseries s'arrêtaient là.
Et à chaque fois que je me rends compte du peu de souvenirs que j'ai en ce qui concerne le sucré mais aussi tout ce qui se mange en général, je suis pris d'une quasi frénésie culinaire en espérant qu'il est encore temps pour créer des souvenirs à mes deux merveilles et mon hamster. 
Parce que finalement je me demande si ces souvenirs sont liés seulement à l'enfance, à l'adolescence ou si, même maintenant qu'elles se rapprochent de l'âge adulte... bon ils disent qu'ils le sont déjà mais comme moi je vois encore des robes qui tournent et des culottes courtes quand je regarde leur ombre j'ai du mal à y croire... Quoi qu'il en soit au cas où ils ne soit pas trop tard, je cuisine, je pâtisse, je cuisine, je pâtisse... en espérant qu'ils en garderont quelque chose !
Roulé très très vanille à la crème pâtissière à la...
Ingrédients :
Pour le roulé : 4 œufs - 100g de farine - 100g de sucre glace – 1càs de sirop de canne - du sucre vanillé si possible maison
Pour la crème pâtissière à la vanille : 2 jaunes d’œufs – 30cl de lait chaud – 45g de sucre en poudre – 45g de farine – 1 gousse de vanille
Commencez par la crème. Fouettez les œufs avec le sucre dans un saladier. Ajoutez la farine et fouettez. Ajoutez le lait en filet tout en fouettant. Coupez la gousse de vanille en deux dans la longueur puis grattez-la au-dessus du saladier. Versez le tout dans une casserole.
Faites épaissir à feu moyen en remuant régulièrement, avec un fouet c'est le plus efficace, de 3 à 5 minutes jusqu'à ce que la crème pâtissière épaississe. Versez dans un plat, filmez au contact et laissez refroidir.
Préchauffez votre four à 180°.
Séparez les blancs des jaunes des œufs prévus pour le roulé.
Versez les jaunes dans un saladier, ajoutez le sucre et fouettez jusqu'à obtenir un mélange mousseux. Tamisez la farine au dessus du saladier et ajoutez-la délicatement.
Fouettez les blancs en neige bien ferme puis incorporez-les à la pâte, toujours délicatement.
Étalez la pâte sur une plaque d'environ 25cm sur 40 couverte de papier sulfurisé.
Enfournez la plaque une quinzaine de minutes en surveillant la cuisson.
Humidifiez légèrement un torchon, étalez-le puis retournez le biscuit dessus. Tirez doucement sur la feuille de papier sulfurisé pour la décoller.
Roulez le biscuit dans le torchon, déroulez-le, coupez les bords sur environ 1cm puis déposez le biscuit sur une feuille de film alimentaire.
Couvrez-la avec la crème puis roulez de nouveau en vous aidant avec le film. Fermez le film puis mettez le tout au frais pendant une bonne heure.
Au moment de servir, enlevez le film alimentaire badigeonnez le roulé avec le sirop puis roulez-le dans le sucre vanillé. Après vous n'avez plus qu'à couper de belles tranches et à vous dire que ce sont des tranches de souvenirs que vous êtes en train de servir...
PS : Sur la photo il n'y a qu'un bout du roulé qui est plus long que ça normalement mais les " souvenirs " étaient pressés de le dévorer...

Mais pourquoi, c'est marrant mais les kebabs du coin je suis sûr que je n'ai pas besoin d'insister pour qu'ils s'en souviennent ! est-ce que je vous raconte ça...

3 commentaires:

  1. ... Tes enfants ne pourront qu'avoir l'embarras du choix pour ce qui est des souvenirs culinaires liés à leur papa "gâteau" ou "cuisto"(si je puis dire !)
    Bien sûr qu'ils en garderont quelque chose, le contraire serait inconcevable ;-)
    Corinne

    RépondreSupprimer
  2. papa poule a encore frappé :)
    j'ai un souvenir comme celui là à la confiture
    miamesque

    RépondreSupprimer