lundi 26 juin 2006

Et maintenant l'Espagne, forcément l'Espagne…

Moi je suis né dans le 15e et je n'y ai jamais vécu et pourtant j'ai tellement de souvenirs d'un pays où je ne suis finalement pas allé si souvent… des souvenirs… Donc aujourd'hui et mardi souvenirs et tapas à tous les étages !!! Et après le match !!!
La première fois que j'ai mis les pieds dans le pays des gens qui parlent fort, c'est l'année où avec ma mère on était venu pour essayer de retrouver sa famille, perdue depuis bien des années… J'aurais aimé un premier voyage aussi avec mon père mais on lui a refusé tout passeport pendant presque 40ans en souvenir de cette année où il quitta l'Espagne le fusil à la main en criant No passaran ! Les autres ils courraient derrière lui en criant aussi, mais eux c'était Viva la muerte ! et ils sont passés… et ils sont restés… et lui n'est jamais retourné… quand le passeport est arrivé c'était trop tard, sa santé… et cette année il n'était déjà plus là… c'est donc avec ma mère que j'ai visité la première fois l'Espagne.
On logeait dans une posada, une posada c'était le moins cher de l'hôtellerie mais aussi le plus familial, on dormait dans une chambre borgne et on mangeait dans la salle à manger réfectoire. On nous regardait régulièrement avec des regards effarés parce qu'on arrivait avec deux heures d'avance à l'heure des repas, mais avec gentillesse, parce que ma mère disait il a faim, en me montrant, l'homme devant les fourneaux lâchait régulièrement, je vais lui faire du jambon et il jetait alors dans sa poêle pleine d'huile d'olive brûlante une tranche de jambon épaisse comme le doigt pour le petit… le petit c'était moi et je regardais le jambon sauter dans l'huile avec inquiétude…
En attendant de trouver comment rejoindre son village natal nous sommes restés quelques jours à Grenade et nous avons traîné le long des rues et des marchés où nous achetions des fruits pour attendre l'heure si tardive des repas… c'est là que nous croisions régulièrement la vieille qui criait higos chumbos ! higos chumbos !!! pendant qu'elle épluchait ses figues de barbarie que je découvrais… nous la croisions pour aller dans un petit café improvisé au bas d'un immeuble où nous buvions du chocolat en regardant los churros faits au kilomètre et séchant par mètres entiers sur des cordes à linges en attendant le clients pour qui on les découperait…
Finalement, après ces quelques jours, on a quand même retrouvé la famille, une drôle de famille dans un village cul de sac accroché à la montagne qu'un ingénieur avait oublié de relier à la route principale… du coup jusqu'à rejoindre les rues du villages il n'y avait qu'une sorte de piste improbable qui descendait à pic avant de remonter encore plus fort ! C'est là que j'ai rencontré deux de mes oncles, le riche et le pauvre, deux hommes qui se faisaient la gueule depuis 20 ans depuis que ce couillon m'a… mais je ne veux pas en parler, avait dit le riche… ce pauvre idiot il m'a… je n'ai pas envie d'en parler avait complété le pauvre ! Je n'ai vu ces oncles que cette seule et unique année… et pourtant je me souviens encore de…
A Suivre… et pour patienter tapas !!! Des recettes inspirées du numéro de Cuisine Créative consacré aux tapas et antipasti.
Croquetas de crévétas… (crévétas c'est de l'espagnolofranc ! là-bas dites gambas)
Ingrédients : Sauce : 1 petite échalote hachée – 1 gousse d'ail hachée – ½ piment rouge épépiné (ou plus au goût) – le jus d'un ½ à 1 citron vert – 2càs d'huile d'olive – sel
Croquettes : 450g de pommes de terre à purée – 2 oeufs + un jaune - 1càc de fécule (de préférence de pomme de terre) – 150g de chair de crevettes hachée finement (environ 400g de crevettes entières) – 1càs de persil haché – 1càc de coriandre hachée – chapelure – huile de friture
Préparez la sauce, mettez dans un mixer l'ensemble des éléments de la sauce, l'échalote, l'ail, le piment, le jus de citron, l'huile et le sel, mixez jusqu'à obtenir une sauce homogène, laissez reposer au frais au moins une heure. Pendant ce temps cuisez les pommes de terre sans les éplucher. Une fois cuite épluchez-les encore chaudes puis écraser-les à la fourchette et laissez les refroidir. Mélangez 1oeuf + un jaune (il en reste un pour paner) avec la fécule, puis ajoutez cette pâte aux pommes de terre, mélangez bien. Ajoutez alors les crevettes hachées, le persil et la coriandre, mélangez bien, mettez un peu de temps au froid, au moins 30min pour faciliter la mise en forme des croquettes. Formez alors des boulettes rondes, les miennes faisaient une quarantaine de grammes, j'en ai fait une quinzaine. Battez le dernier œuf et passez chaque croquette d'abord dans l'œuf, ensuite dans la chapelure et enfin dans un bain d'huile préchauffée à 160°, le temps nécessaire pour donner une jolie couleur dorée. Recommencez l'opération autant de fois que de croquettes… servez avec la sauce. Attention l'enfant est un dangereux prédateur de ce type de croquettes !
Boulettes de viande à la sauce étonnante
Ingrédients : Sauce : 1 oignon haché fin – 1 gousse d'ail hachée – 1càs d'huile d'olive – 1 poivron rouge haché grossièrement – 1 piment épépiné et haché – 2 tomates pelées et hachées – 1 càs de concentré de tomates - 300ml de bouillon de légumes (fait avec un cube) – 4 ou 5 tiges de coriandre ou de persil haché – 1 càs de xérès sec
Boulettes : 30g d'amandes effilées – 1 oignon haché très fin – 2gousses d'ail hachées très fin – 1 petit piment rouge haché très fin –250g de bœuf haché – 150g de porc haché – 70g de dattes dénoyautées hachées très fin – 1 œuf – 1càc de moutarde – le zeste d' ½ citron vert - ½ càc de garam massala – 2 ou 3 càs de chapelure – sel et poivre – huile d'olive
Griller les amandes à sec dans une poêle jusqu'à une légère coloration, réservez. Dans une poêle faites revenir rapidement dans 1càs d'huile, l'oignon, l'ail et le piment. Dès coloration ajoutez l'amande, remuez et laissez refroidir hors du feu. Pendant ce temps mélangez les viandes, les dattes, l'œuf, la moutarde, le zeste et le garam massala. Mélangez bien puis dès que le contenu de la poêle est froid ajoutez le au mélange de viande et mélangez bien de nouveau. Formez de petites boulettes, environ une vingtaine, passez-les rapidement dans la chapelure. Faites chauffer 2càs d'huile dans une poêle et faites cuire les boulettes à feu moyen, bien dorées dehors, bien cuites dedans. Réservez-les au chaud.
Pour la sauce, dans une poêle faites revenir l'oignon et l'ail dans l'huile à feu moyen. Ajoutez le poivron, le piment et les tomates et faites revenir encore cinq minutes. Ajoutez le concentré de tomate, mélangez bien et ajoutez le bouillon de légumes et laissez mijoter une quinzaine de minutes. Passez la sauce au mixer jusqu'à ce qu'elle soit lisse, ajoutez la coriandre ou le persil et le xérès. Gardez au chaud jusqu'à servir en nappant les boulettes avec.
Et n'oubliez pas Tic... Tac… l'heure du Kiki avance Tic… Tac… encore une semaine avant la fin et les premières merveilles arrivent déjà !!! Je sens que l'on va voir des mille-feuilles partout !!!
Mais pourquoi, porque, porque te vas… est-ce que je vous raconte ça…

43 commentaires:

  1. una pena no saber francés, que pintas dios mio!parece todo delicioso! saludos

    RépondreSupprimer
  2. Moi tes "crevetas" elles me sont bien familières, c'est du parfait frangnol comme je l'appelle avec mes élèves qui croient toujours que l'espagnol c 'est "facilo l'espagnolo". Bref... Tus albondigas me encantan y tus recuerdos me conmueven, qué talento ese doriannn !

    RépondreSupprimer
  3. alors, ca, si tu peux m'en envoyer la tu vois, parce que c;est l'heure du diner et j'ai faim!!!!!

    RépondreSupprimer
  4. Oh mais dis-moi, elles sont superbes ces boulettes, et j'ai de la chance ,pas de prédateur chez moi, alors avec l'Homme ce sera tout pour nous!!!

    RépondreSupprimer
  5. oh la la... on a envie de croquer à pleines dents dans ces merveilles !

    RépondreSupprimer
  6. C'est la premiere fois que je suis une coupe du monde de football avec autant d'interet. Hier soir j'ai fait une recette d'Elvira avant le match Portugal-Pays Bas, et la j'attendais avec impatience l'Espagne. Je ne suis pas decue, ces croquettes font partie de mes souvenirs d'enfance, et les tiens de souvenirs d'enfance sont tout aussi savoureux.

    RépondreSupprimer
  7. Ah la la l'espagne tu racontes tout ce que j'ai pu y vivre en vacances, la poele remplie d'huile brulante ou on te fait des huevos fritos, dans cette meme poele on grille le chorizo pour mettre avec tes oeufs! humm que de souvenirs!

    les higos frescos! ahhhhh que c'est bon! j'entends le petit monsieur avec sa charette a bras passé dans les rues, avec le panadero qui le suit...

    tu es donc andalou? comme moi on doit en avaoir des souvenirs communs!

    les crevettas j'adore on dit pareil avec mes souers et sur plein de mots on melange les langues et des fois c'est de l'italianoespanicofrancais!

    RépondreSupprimer
  8. hola ! et que viva espana !! tus croquettas de camarones mamamiaaaaa quel delice! :o)

    en lisant tes souvenirs je me mis a sourire car dans mes souvenirs d'enfant egalement , je garde de l'esapgne le pays ou on crie au lieu de parler, dans les bus , les mamas qui discutent à haute voix , ca m'avait sideré .

    RépondreSupprimer
  9. Las croquetas estan mis tapas preferidas y me gusta mucho las albondigas, donde me voy en vacaciones se come albondigas de sepia con una salsa donde hay chocolate. Muy bonito ! Gracias señor Doriann !

    RépondreSupprimer
  10. Mmm Dorian las croquetas me gustan mucho!! J'espère que je n'ai pas fait de fautes, ça fait si longtemps que je n'ai pas parlé espagnol!!! Dis moi, Dorian, combien de temps as-tu mis pour faire ces merveilles, car si cela ne prend pas heures, je m'y metterai également!! Hé Dorian, Viva Francia mañana!!!!

    RépondreSupprimer
  11. Ca doit être un déchirement pour toi le match qui approche...

    Merci pour les tapas, on n'en a jamais assez !!

    RépondreSupprimer
  12. J'aime bien quand tu mets un peu de nostalgie dans tes posts. Et puis, un peu de rappel sur l'histoire, c'est pas mal non plus. Quand tu complètes celà par deux recettes qui ont tout pour me plaire, je dis bravo !

    RépondreSupprimer
  13. La suite ! La suite ! La suite ! La suite !... La suite ? On l'aura après ou avant France-Espagne ? Avec ou sans victoire de l'Espagne ? Y'a des conditions ?

    RépondreSupprimer
  14. moi aps parler espagnol mais drolement apprécier souvenirs d'espagne et surtout les boulettes bizarres(les dattes,ça doit être somptueux....)!

    RépondreSupprimer
  15. Je ne connais pas beaucoup l'Espagne à part Barcelone où on adoooooooore aller ... et les tapas, quelle superbe et conviviale façon de manger !!
    Mais tes recettes ... mmmmm ...

    RépondreSupprimer
  16. Alors là oui, les croquettes, c'est un grand classique des tapas et j'en suis dingue. Elles sont magnifiques, c'est impressionnant !

    RépondreSupprimer
  17. Vivement les recettes brésiliennes! C'est pas que je n'aime pas l'Espagne, mais j'adore la caïpirinha!!

    RépondreSupprimer
  18. coucou Dorian, je voulais juste te dire que je ne commente pas souvent mais que je lis ton blog avec délice aussi souvent que je peux. si je pouvais descerner des palmes d'or, je t'en donnerais une pour ton blog qui est de loin un de mes préférés pour tes histoires géniales et les superbes photos :)

    RépondreSupprimer
  19. j'espère que tu as un bon rateau ;)
    oui oui je suis fatiguée...

    RépondreSupprimer
  20. et bien moi j'adore ta manière de raconter et je veux connaître la suite des retrouvailles en Espagne!

    RépondreSupprimer
  21. Guillemette26/06/2006 17:50

    des croquettas !!! j'avais decouvert ca lors de mon sejour a Madrid, j'en etais tombee raide dingue ! merci pour la recette, j'attends la suite avec impatience !

    RépondreSupprimer
  22. hola dorian, yo las que prefiero son las de jamon, me encantan.

    siempre es un placer leerte !!

    hasta pronto

    RépondreSupprimer
  23. J'adore ton blog!!!!!! je tente tes tapas bientôt... j'ai grandi au pays basque alors les apéro-tapas, je peux le dire, y a rien de mieux!
    bonne soirée!

    RépondreSupprimer
  24. L'Espagne, les tapas, tes histoires et tes souvenirs...toujours des grands moments d'émotions culinaires...en attendant le grand moment d'émotion demain soir ;-))

    RépondreSupprimer
  25. Moi, mon meilleur souvenir en Espagne, c'etait la finale de la coupe du Monde 98, dans un bar a tapas, en train de hurler comme une malade à chaque but, devant l'air ahuri des locaux...
    Mes grands parents avaient achetés une maison de pécheur, pres de la plage, dans les années 50, jusqu'à ce que ce petit village ne devienne l'affreuse station balnéaire Benidorm. Un truc tout moche avec pleins d'immeubles et la côte défigurée. Arf, j'ai adoré ces été passés là bas...

    RépondreSupprimer
  26. Ils sont touchants tes souvenirs ... On entre avec les yeux d'un enfant... plein d'amour pour ses parents...

    RépondreSupprimer
  27. Cela me rappelle tant de souvenirs...Grenade, l'huile d'olive, les tapas et les personnages. Merci Doriann, tu as fait ma soirée !!!

    RépondreSupprimer
  28. France-Espagne : cassoulet ou tapas? Quel dilemne! Elle me dit bien la sauce qui accompagne tes boulettes! Juste un petit mot sur l'Espagne, la grande aventure de mes 18 ans: cinq semaines sac au dos à parcourir le pays, mes meilleures vacances je crois!

    RépondreSupprimer
  29. que de bons et appétissants souvenirs ! excellent

    RépondreSupprimer
  30. J'ai connu à peu près la même histoire... à une génération près puisque les exilés dans ma famille, c'étaient mes arrières-grands-parents et leurs enfants. La dictature a pris fin il y a finalement si peu de temps...
    Aujourd'hui, ma famille y est réinstallée.
    Je l'aime beaucoup aussi cette Espagne du coeur et des tapas ;)

    RépondreSupprimer
  31. Y tambien una pena nosaber bastante bien el español para escribir todo esto Marea... una pena... saludos a ti !
    Et si tu savais Framboise que maintenant ma mère ne parle que ça le frangnol... bon avec beaucoup de gnol… mais plutôt espagnol… ! y gracias !
    Quelle drôle d'idée de dîner à cette heure-là Béatrice ,-)!!!
    C'est terrible en plus ces petites bêtes-là… tu te retournes et… plus rien !!! terrible Choupette !
    Mais c'est que tu ferais presque peur à des pauvres petites croquettes Aude ;-)!!!
    Bon tu sais Gracianne que juste après il y a le tour de France ! euh le vélo non plus???
    Tu sais Esme il y a des choses dont il ne faut pas me parler… parce que j'ai l'odeur qui m'envahit en même temps qu'une furieuse envie de m'en faire… los huevos fritos !!! par exemple !!! Je crois que déjà depuis une certaine recette de tortilla, je pensais qu'on avait des souvenirs en commun Esme !
    Quel enthousiasme Salwa ! c'est vrai qu'ils parlent fort enfin ça s'est beaucoup arrangé depuis le temps lointain… bon enfin c'était pas avant guerre quand même ;-)!!!
    Bergeou tu as une nouvelle mission dans la vie ! Arracher à tout prix la recette de ces boulettes con une salsa donde hay chocolate !!! chocolate uuuyyyyyyyy!!!
    Non pas de faute Claire… pour les croquettes… ça prend un temps quand même… combien… heu… j'dirais 1h30 mais j'ai pas vraiment regardé ! Mañana Azules…?
    C'est difficile d'être pour les deux en même temps Déborah… quoique ! Alors demain ration supplémentaire de tapas !!!
    Et moi je dis merci pour tes encouragements MarieT !!!
    Oui Tit' ma condition c'est qu'une des deux équipes marque… huit buts !! non ça sera là avant le match ! Merci ! Merci ! Merci !!!
    Elles sont un peu curieuses mais je les aime bien avec leur goût qui vient aussi de l'autre côte de la méditerrannée ces petites boulettes Alhya…
    Sali si tu savais l'effet que le mot Barcelone me fait… je lève l'index en disant maiiiiisoooon… ben oui à ce point !!!
    Ben à vrai dire Anaik, elles étaient un peu tordues bosselées comme des boulettes quoi, avant friture, et après toutes rondes !!! étonnant non !
    La question c'est est-ce que la France va aller jusqu'au Brésil Céline ,-)!!! Sinon Caïpirinha c'est noté !!!
    Salut Lulu, on est tous un peu la tête dans le guidon… moi aussi je ne laisse pas trop de traces chez toi ces derniers temps et pourtant je suis tes dernières aventures avec toujours le même intérêt !!! je sais qu'on va se retrouver quand ça sera plus calme ;-)!!!
    Claire il est exactement 01:16 je pense que je suis très très fatigué mais sinon je ne vais pas dormir… alors Pourquoi un bon rateau !!! non d'une… !!! j'suis fatigué à ce point ,-)???
    Merci Mercotte tes petits mots me touchent toujours autant !
    Aaah Madrid Guillemette… moins que Barcelone bien sûr mais j'ai quand même un petit hérissement des poils des bras ! merci pour tes encouragements !
    Claro la tapas de jamon… sin jamon no hay tapeo ! dans tous les cas à hasta pronto Trinidad !!!
    Merci à toi Peggy de ton côté tu conjugues très bien à l'italienne... Berlusconi détrôné voilà un ingrédient de ta dolce vita qui me plait bien… allez voir elle fait chez elle des… allez voir…
    La tension monte Véronique ! et dire que je n'ai pas encore acheté de San Miguel… tu vois bien que je suis nerveux !!!
    J'imagine très bien les cris et les têtes ahuries Cathy !!! si si très bien… dommage pour le petit village, de trop nombreux sont partis comme ça !!! Il nous reste nos souvenirs et puis le béton ce n'est pas immortel !!!
    Tout comme tes commentaires Fabienne, touchants également !
    Tu m'en as fait passer tellement de bonnes avec tes courses en Angleterre que je suis encore débiteur Caroline !!!
    Cinq semaines sac au dos à 18ans Adèle !!! purée qu'une de mes filles essaye ne serait-ce que d'envisager cette idée et je meurs sur place… enfin le temps qu'elle change d'avis ,-)!!!
    Merci Christell, j'espère que tu aimeras les prochains…
    Les histoires se reproduisent hélas La griotte… heureusement nul n'est éternelle même si certains ont tendance à le croire… un jour ou l'autre… on aimerais juste que ce soit moins souvent l'autre pour certains !

    RépondreSupprimer
  32. haaaaaaa les churros au kilomètre à tremper dans le chocolat chaud bien épais, hummmmmmm :)

    RépondreSupprimer
  33. Es-tu paré pour ce soir, Jose ? ;o)
    Je n'ai pas d'affinité particulière avec l'Espagne, mais j'avoue que, pour ce soir, mon coeur balance... Etre patriote et soutenir la France ? Ou trahir et soutenir cette chaleureuse et puissante Armada ibèrique, partie pour remporter le Mundial 2006 ?
    Je rêve d'une finale Argentine/Espagne, les deux plus séduisantes équipes de cette coupe.

    RépondreSupprimer
  34. Je suis epatee par la "rontitude" des tes croquetas! Me kouman ou fe???
    Pour ce qui est du cricket, j'echange cours (meme si je n'y connais rien!) contre une semaine en pension complete. J'ai toujours voulu decouvrir la Maule...
    Quoi? Y'a que moi qui y gagne au change? Vraiment?!

    RépondreSupprimer
  35. détrôné encore une fois de plus le Berlusconi car le "non" est passé au référendum organisé ce we sur la réforme constitutionnelle... on sait pas trop ce qu'il va faire du coup pour s'occuper maintenant, à part recompter les votes... un nouveau lifting peut-être???! :-)

    RépondreSupprimer
  36. Je ne sais pas si ça fait encore mais c'était... une poêle gigantesque avec un tortillon de pâte qui n'en finissait pas et qui était accroché ensuite sur des cordes... ça ne doit plus se faire Marie... enfin qui sait !
    Prêt et paré... j'étais puisque ça vient de finir et il n'y aura de final de entre l'Espagne et l'Argentine... mais au fait je ne serais pas en train de répondre à un message qui ne m'est pas adressé Tit! ,-)!!!
    Si tu ne nous apprends pas le cricket tu nous donneras des cours de créole ! donc tu viens quand Mimine ?
    Un nouveau lifting j'aimerai beaucoup Peggy il serait encore plus ridicule... si c'est possible !!!

    RépondreSupprimer
  37. Hola Dorian
    Viva espana. Me incanta muchisimo lo que has echo. Muchas gracias.

    RépondreSupprimer
  38. Hola Popica y gracias, por que si escribo es por que lees !

    RépondreSupprimer
  39. Euh... j'aime beaucoup y tou y tou mais je voulais juste "rectifier" un pitit truc :
    je ne serais pas aussi catégorique que toi lorsque tu parles "DU" pays où les gens parlent fort car, les Italiens se tiennent au moins sur le même palier...lol
    Sinon bé ay caramba muchacho, esté tapas me gustan mucho y tu recuerdos también, y tu literatura, hombre... Todo me gusto !
    J'ai connu aussi une "mamita" espagnole, lorsque j'habitais Arles, une voisine qui nous mitonnait des tortillas à se pâmer...
    Hélas, elle ne m'a pas livré sa recette mais je m'en suis fortement approchée ;o)
    Je note la tienne (je sais c'est l'autre billet et alors... j'ai des pb de pc, je fais comme je peux et je profite de pouvoir poster au moins un commentaire alors je regroupe amigo , je regroupe ;o)lol)
    BizzZ

    RépondreSupprimer
  40. En plus je trouve qu'avec les années ça a changé... j'ai des souvenirs de camping avec des familles espagnoles qui mangeaient à côté de nous la télé à fond et forcément pour s'entendre... c'était marrant et puis comme ils nous faisaient signe pour prendre un verre de temps en temps...
    J'espère que tes problèmes de PC vont s'arranger très vite Thalie... enfin pour moi PC et Problème c'est synonyme !!!

    RépondreSupprimer
  41. Bonjour!
    Je reviens de Barcelone! Je suis tombé completement amoureux de la ville!!!!
    Ton post est magique et me rappelle de tres tres bons moments!
    Un grand Merci!
    Sus au croquetas et au Jamon Iberico!

    RépondreSupprimer
  42. Dis Dorian, je veux faire tes super croquettes de crevettes pour des amis dimanche, la fécule de pomme de terre est indispensable? je peux la remplacer par du tapioca? je pense que les quantités iront pour 6 personnes en entrée, non?
    Merci!

    RépondreSupprimer
  43. Ca fait entre une douzaine et une quinzaine de boulettes donc deux ou trois pour les plus chanceux... honnêtement quatre ça aurait été mieux par personne mais après pour équilibrer le dosage ça va être une galère notamment pour les oeufs !
    Sinon pour le tapioca j'ai peur que ça ne fasse pas le même effet, mais je ne l'utilise pratiquement jamais, par contre de la maïzena, de la fécule de maïs, c'est parfait aussi...

    RépondreSupprimer