jeudi 13 août 2020

Notre tartinade totalement tomate ou presque... parce que si tu ne manges pas des tomates maintenant...

Quand tu as quelques origines du sud du sud de l'Espagne comme moi, il peut arriver que tu aies dans ton patrimoine génétique un drôle de truc rouge qui ressemble à... une tomate ! Oui je sais, je n'aimerais pas avoir à décrypter un de mes gènes.. Il va donc de soi que la simple vue de jolies fesses rouges et rebondies me mettent en émoi... En plus pour ne rien arranger pour ces pauvres tomates face au prédateur que je suis, je pourrais passer des heures à les regarder pousser dans mes carrés potagers en attendant qu'elles soient à point et que je puisse leur tomber dessus !
Je sais bien qu'il faudrait que je reste des heures et des heures, voire des jours, pour voir la moindre évolution. Mais ce n'est pas grave ce n'est pas forcément ce que l'on voit qui est le plus excitant et je peux ainsi les imaginer rougir, rougir, rougir... devant mes yeux. La tomate et moi, c'est donc une véritable histoire d'amour qui dure depuis.... fort fort longtemps.
Enfin à condition que la tomate soit bonne, parce que si je peux laisser passer bien des choses en cuisine, à elle je ne lui passe rien !
Et en fouillant le livre Falastin de Sami Tamimi et Tara Wigley avec des photos Jenny Zarins, paru seulement en V.O. pour l'instant chez Ebury Press, je me suis arrêté sur bien des pages. Je me suis arrêté puis reparti, sauf quand je suis tombé sur cette recette furieusement entomatée que j'ai pointé du doigt avant de dire, elle, il me la faut ! Et comme Nicolas était du même avis, aussitôt dit, aussitôt...
Notre tartinade totalement tomate ou presque...
Ingrédients : 800g de tomates - 4 gousses d'ail - 1/2 piment vert (plus ou moins selon votre envie de piquant) - 1 càc d'oignon séché - 4 càs d'huile d'olive - 2 tiges de menthe effeuillées et autant d'origan et de coriandre le tout effeuillé - 1càs de pignons de pin - sel et poivre
Commencez en pelant les tomates. Vous pouvez choisir de les ébouillanter ou comme nous utiliser un économe à tomates.
Coupez-les ensuite en cubes. Émincez finement le piment vert et 2 gousses d'ail pelées.
Versez 2càs d'huile d'olive dans une grande sauteuse ou une grande poêle et faites chauffer à feu moyen. Ajoutez les tomates, le piment, l'oignon séché et les 2 gousses d'ail restantes pelées et passées au presse-ail un peu de sel et de poivre. Faites cuire 15 à 20 minutes en remuant régulièrement. Au final vous devez obtenir une purée épaisse comme sur la photo.
Faites chauffer les 2càs d'huile d'olive restante et faites-y dorer ensemble les gousses d'ail finement émincées et les pignons de pin. Attention ail brûlé, ail foutu ! donc à feu moyen en surveillant bien.
Versez la tomate dans une assiette et parsemez par-dessus les gousses d'ail et les pignons, vous pouvez aussi verser un peu d'huile de cuisson à votre goût.
Il ne vous reste plus qu'à parsemer les herbes et servir avec des jolies tranches de pain de campagne bien dorées et croustillantes et je vous assure qu'il ne restera très vite plus rien de cette version cuisinée du pan con tomate des espagnols.
Dans la recette originale on ajoute 1càc de menthe séchée dans les tomates une fois cuites mais comme je n'en avais pas...
Mais pourquoi, bon le pan con tomate c'est bien aussi ! est-ce que je vous raconte ça...

Aucun commentaire:

Publier un commentaire