samedi 19 mai 2012

Jamie ! Jamie ! Jamie !!! So British, Food Revolution Day et Honeycomb croustillant, ça sent le Jamie Oliver Day !

A chaque fois que l'on met un pied de l'autre côté du Channel c'est à peut près la même chose, notre voyage se passe presque toujours de la même manière…
Dès que nous sommes arrivés sur le sol britannique les enfants commencent à nous demander, ce que demandent toujours les enfants, c'est quand qu'on arrive et c'est quand qu'on arrive… immanquablement. Et nous nous dirigeons vers notre point d'arrivée, que ce soit dans le Kent, du côté de Manchester ou de Londres, des Dales ou du pays de Galles avec cette rengaine posée et reposée venant des sièges arrières et c'est quand qu'on arrive et c'est quand… jusqu'à ce qu'on… arrive enfin ! Alors forcément on file droit, tout droit, pour essayer d'arrêter nos perroquets.
 Mais curieusement quelques kilomètres avant d'arriver enfin dans notre maison de vacances, il y a toujours une sorte de saut dans la 4e dimension qui nous déroute de quelques kilomètres, il y a toujours comme une force irrésistible qui nous attire et nous détourne et au lieu d'atteindre directement notre but, quelques kilomètres avant, nous nous retrouvons toujours curieusement à nous arrêter devant un Waitrose…
Là, nous sautons de la voiture avec Marie avant même que les enfants aient eu le temps de réagir et nous lâchons un on revient dans trois minutes à peine crédible. Et nous revenons plus d'une heure plus tard en poussant la moitié des caddies disponibles dans le magasin, des charriots que nous avons rempli d'à peu près tout ce qui se mange de l'autre côté du Channel…  A chaque fois, nos voyages se passent toujours de la même manière.
Il faut dire que Marie et moi nous pouvons passer une matinée à regarder dans les yeux, avec plein d'amour dedans, un black pudding ou une bouteille de Dandelion and burdock, on peut ! On pourrait pratiquement vivre dans un Waitrose, il suffirait d'installer un lit entre le bacon et cheddar et ça suffirait à nous mettre dans le bonheur. C'est dire si ce qui se mange en Angleterre est devenu presque une drogue pour nous, presque…
A lors forcément j'attends depuis son premier livre que Jamie Oliver écrive enfin un ouvrage consacré à cette cuisine qui nous tient tellement à cœur.
Et cette fois je l'ai, je le tiens maintenant en version française ce So British de Jamie Oliver paru aux éditions Hachette Cuisine ! Et n'espérez pas me l'arracher, n'espérez même pas le feuilleter et à peine que je vous en parle ! Sachez seulement que tout est là, la cuisine britannique et la cuisine de Jamie Oliver entremêlées comme à chaque fois que le trublion de la cuisine s'intéresse à un sujet. Ils sont tous là fish pie et flapjack, steak and kidney pudding et victoria sponge cake, Bubble and squeak et shortbread, tout j'vous dis ! Je l'ai et le tiens et celui là je ne suis pas près de le lâcher, pas du tout !
Et comme Jamie Oliver semble insatiable de cuisine aujourd'hui c'est aussi le Food Revolution Day, un jour enfin consacré à la cuisine et au partage dont vous pourrez retrouver le programme parisien  par ici : Food Revolution Day.
Et pour fêter tout ça j'ai eu envie d'une curieuse recette, d'un drôle de caramel, le honeycomb ! Une recette de Jamie Oliver que j'ai un peu remise à mon goût.
Honeycomb croustillant
Ingrédient : 250g de sucre blond en poudre – 8g de bicarbonate de soude – 2càs de miel liquide – 1belle poignée de noix mélangées (amandes effilées, noisettes, pignons…)
Pour servir du chocolat noir fondu et framboises
Commencez en tapissant une plaque de four de papier sulfurisé. Puis répartissez dessus les noix après avoir haché grossièrement les plus grosses.
Mettez dans une casserole le sucre, le miel et une càs d'eau. Portez le tout à ébullition à feu assez vif puis laissez sur le feu jusqu'à ce que le caramel atteigne 150°. Si vous n'avez pas de thermomètre à sucre attendez que votre caramel soit bien foncé, attention à ne pas le faire brûler !
Retirez alors la casserole du feu et ajoutez le bicarbonate d'un coup, ça va tout de suite mousser très fort, remuez un peu avec une spatule en bois, pas trop sinon les bulles vont retomber. Puis versez de suite sur la plaque en couvrant les noix. Etalez un peu à la spatule, pas trop sinon c'est pareil adieu le caramel léger et laissez refroidir.
Ensuite il n'y a plus qu'à le casser en morceau et à le déguster en le trempant dans le chocolat et en attrapant avec les framboises. Attention le honeycomb n'aime pas l'humidité alors à manger vite ou à ranger dans un endroit sec.
Ouvrage offert
Mais pourquoi, vous avez déjà caressé une tranche de bacon ??? est-ce que je vous raconte ça… 

13 commentaires:

  1. c'est si craquant , je craque...:)

    RépondreSupprimer
  2. Jamie Jamie Jamie ! You rock !

    RépondreSupprimer
  3. Rien que leur petit nom me fait fondre... A essayer d'urgence ;)
    Bises !
    Delphine

    RépondreSupprimer
  4. Ah! Tu seras content de savoir que dans les plus grands Waitrose, comme celui à 5mn de chez moi à Abergavenny (tu baves, hein?!), il y a maintenant quelques rayons de John Lewis où tu trouveras couette, oreillers, etc. Tout pour ton projet de dodo confortable! ;)

    Lou x

    RépondreSupprimer
  5. Yes! YeS! YES! , pour Jamie Oliver et la petite douceur so british!

    RépondreSupprimer
  6. la prochaine fois que je vais là bas, ce sera en train...il va falloir que j'emporte un caddy dans l'Eurostar... discrètement....le magasin de produits anglais de Lille a fermé, il va falloir que j'achète de quoi tenir au moins un an!...

    RépondreSupprimer
  7. c'est rigolo que tu ne connaisses pas ce drôle de caramel ! c'est un truc que j'ai vu préparer par Nigellaaaaaaaa !!!!!

    RépondreSupprimer
  8. AUX ARMES !!! Et décapitons les têtes couronnées !!! ;)

    RépondreSupprimer
  9. partageons un waitrose, je leur ai même écrit pour les supplier d'ouvrir un magasin à Paris... en vain.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On lance une manif' pro Waitrose ,-) ???

      Supprimer
  10. la première fois que j'ai vu ça, c'était grâce à Nigellaaaa et c'était boooon

    RépondreSupprimer