lundi 4 avril 2011

Rencontre avec le troisième type, celui qui me fait manger même quand je ne veux pas… Et tartare du dimanche au roquefort !

A chaque fois je me fais avoir, à chaque fois c'est pareil… En ce moment je suis déjà un peu entré en résistance, je fais un peu attention vu qu'après le printemps il y a l'été et tout ça et tout ça… Donc je résiste, je résiste, à tout ce qui se mange… Mais quand je résiste comme ça des fois il se passe des trucs bizarres à la maison.
Quand je suis en position d'arrêt bien calé dans mon canapé pour me changer les idées et surtout ne pas penser à la bouffe. Donc quand je suis incrusté dans mon canapé devant une chaine ou l'autre, tiens par exemple… Cuisine Tv… Et que subitement je me rends compte que j'ai laissé la zappette sur le poste. Je me lève donc, je la prends, et quand je me repose sur mes fesses dans mon siège curieusement je me retrouve avec à la main un casse-croûte d'affamé d'un demi pain avec une demi dinde dedans… Et là je ne comprends pas, je m'interroge et je vois qu'une explication, y'a des failles temporelles pendant lesquelles des malins vous remplissent les mains de casse-croûtage pas raisonnables, moi j'vois que ça !
Et quand c'est à du fromage que j'essaye de résister c'est encore pire parce que là c'est plus de la faille temporelle, c'est du gouffre, du trou noir, de la galaxie engloutie !
Il suffit qu'un bout de fromage traine un peu abandonné dans le frigo et me voilà parti dans les rencontres du troisième type, moi, lui et le bout d'pain !
Pas plus tard que l'autre jour il y avait un morceau de Roquefort abandonné à même la clayette du frigo, et moi le Roquefort abandonné forcément ça me rend sensible, vu qu'entre le goûteux de l'Aveyron et moi c'est une vieille histoire d'amour.
Un peu crispé par l'image de l'autre lascif se prélassant à même la clayette, je me rends compte que j'ai oublié de prendre ma télécommande. Alors je vais la chercher. Elle est juste là en face de moi et je me sens fort ! J'avance, j'avance je l'attrape et je retourne vite vite sur mon canapé, j'ai vaincu ! Je pousse un soufflage de soulagement à décoller le papier peint et pour être bien sûr je regarde ma première main où trône la télécommande et la deuxième… Elle tient fermement deux tartinettes d'une demi baguette chacune sur laquelle le roquefort de la clayette est venue s'allonger… Là, je sens dans mon dos comme un reproche qui s'accroche fermement.
Je me retourne et je vois Marie en position bec de canard, qui a l'air de dire de son œil qui raconte bien des choses, c'est pas toi qui me fais des discours sur chouchou je vais faire attention, chouchou que des légumes, chouchou croix de bois et j'vais en enfer et tout ça…. Là, je la regarde, je regarde mes demi mètres de baguette et je hausse les épaules en lui lançant un, c'est d'la faute du troisième type, c'est de sa faute… c'est sûr… en m'attaquant à la face sud de la première tartine...
Et en plus le roquefort c'est partout partout partout que je l'aime, comme avec ce petit tartare du dimanche.
Tartare du dimanche au roquefort
Ingrédients : - 180g de filet de bœuf – 20g de roquefort Papillon – 30g de pomme verte – 4 radis – ½ càc de poivre vert – ½ càc de câpres – 1tige de thym citron – 1tige de basilic – 1càs d'huile d'olive – 1càc de vinaigre balsamique – 1càc de kecap manis (sauce soja sucrée)
Coupez la viande en tout petits cubes au couteau. Faites ensuite de même avec la pomme verte puis avec les radis (faites des cubes encore plus petits pour le radis).
Hachez très finement le poivre vert et grossièrement les câpres.
Effeuillez le thym et le basilic et émincez le tout.
Mélangez tous les ingrédients de la sauce, l'huile d'olive, le vinaigre balsamique et le kécap manis.
Mélangez très rapidement la viande, la pomme et le radis et les herbes.

Arrosez avec la sauce, puis finissez en répartissant par dessus le roquefort émietté assez finement.

Mais pourquoi, moi je suis roquefort je l'ai dans la peau… C'était du roquefort dans la chanson ??? est-ce que je vous raconte ça…

7 commentaires:

  1. délicieuse salade ! moi c'est tous les fromage que j'ai dans la peau !

    RépondreSupprimer
  2. bien enlevé ce petit tartare!

    RépondreSupprimer
  3. Oui mais quand on aime le bon fromage, c'est pour la bonne cause!

    RépondreSupprimer
  4. La ? faille temporelle ? Mais bien sûr...

    RépondreSupprimer
  5. Très tentant ce tartare... Je crois que je vais succomber!

    RépondreSupprimer
  6. Super coloré ! J'aime !
    Anne

    RépondreSupprimer
  7. moi, j'ai un ami invisible qui mange des glaces la nuit... mes filles n'étant pas dupes, une amie m'a parlé du sketch de Florence Foresti avec la jumelle maléfique, je crois qu'il va falloir qu'on regarde

    RépondreSupprimer