vendredi 31 octobre 2008

Parce que j'ai toujours rêvé d'être la reine.. heu le roi des courges... Osso buco d'automne à la courge !

Une petite histoire de courges sans paroles...

Osso buco d'automne à la courge
Ingrédients : 5 ou 6 belles tranches de jarret de veau (environ 1kg2) - 1càs d'huile d'olive et une de beurre - 1petit oignon émincé - 1petite branche de céleri coupée en petits cubes - 2carottes coupées en petits cubes - 3gousses d'ail - 3ou 4 branchettes de thym citron frais - 50cl de bouillon de volaille - 1 boîte de tomate en cubes de 400g - 1càc de sucre roux - 800g de courge - 4petits panais (vous pouvez aussi utiliser des racines de persil très ressemblantes et savoureuses) - 2 ou 3 feuilles de laurier - 1càc de zeste de citron - 4ou 5 tiges de persil - sel et poivre
Commencez par mettre dans une cocotte l'huile et le beurre et faites chauffer à bon feu. Dès que le mélange est chaud faites dorer la viande de tous les côtés, comptez une dizaine de minutes.
Retirez ensuite la viande et versez dans la cocotte l'oignon, le céleri, les carottes et 2 gousses d'ail écrasées avec le plat du couteau. Remuez bien, baissez le feu et prolongez la cuisson pendant 3 ou 4 minutes en remuant souvent.
Ajoutez un peu de bouillon et remuez en grattant le fond de manière à bien tout décoller. Posez la viande, ajoutez le bouillon restant, la tomate et le sucre roux. Portez à ébullition, puis baissez le feu, couvrez et laissez blobloter une bonne heure.
Quand l'heure est passée découvrez et prolongez la cuisson en montant légèrement le feu encore une demi heure.
Pendant ce temps coupez la courge en tranche et les racines en 4. Disposez le tout dans un plat à four assez grand pour pouvoir bien l'étaler. Ajoutez un filet d'huile d'olive, salez, poivrez et enfournez dans un four préchauffé à 175° pendant environ 30minutes (attention que ça ne brûle pas).
Quand l'osso buco est prêt, versez-le sur les légumes, mélangez rapidement et enfournez de nouveau une dizaine de minutes, les légumes et la viande doivent alors être cuits à point, les légumes un peu craquants et la viande fondante.
Juste avant de servir, hachez fin le persil et l'ail restants, mélangez avec le zeste de citron râpé et saupoudrez le plat de ce mélange. Si quelques belles pâtes traînent par là, ou un joli risotto votre osso buco pourrait en rougir de plaisir... et vous aussi enfin j'espère !

image hébergée par photomaniak.com


Une recette qui va rejoindre directement le concours "La citrouille c'est pas sorcier" du côté de 750g et avec laquelle j'essayerai de corrompre ma jury préférée. Oui je sais, moi je fais ça après, quand ça sert plus à rien... sinon c'est même pas drôle ! Enfin avant je crois que j'ai un petit truc à faire...

Mais pourquoi, hééé d'abord qui a dit que j'étais une courge moi ! est-ce que je vous raconte ça...

18 commentaires:

  1. il était temps ! :)))))
    Pour la corruption je crois que tu connais suffisamment bien mes goûts pour faire le nécessaire ^_^
    Bon ça manque un peu de texte tout ça hein ? on sent que ça a été publié à l'arrache juste avant le délai imparti :op

    RépondreSupprimer
  2. Je crois que tu me connais trop bien Marion ! Cuisiné à midi ,-) !

    RépondreSupprimer
  3. S'il en reste je veux bien apporter des muffins pour le dessert ;-)

    RépondreSupprimer
  4. Haaaaa si tu me prends par les sentiments Pascale ! En plus je peux toujours en refaire...

    RépondreSupprimer
  5. uhoh... mon chat est mort! :-( Moi qui voulais être la reine de la citrouille ;-P

    RépondreSupprimer
  6. On dit "j'ai toujours rêvé" et non pas "j'ai toujours rêver".

    Merci.

    RépondreSupprimer
  7. j"adore la faço dont tu as revisité le classique italien : j'adore la courge et ce petit plat me plaît beaucop : il en reste ??

    RépondreSupprimer
  8. Une histoire sans paroles chez Dorian... Waouhhhh! La courge était donc si bavarde???
    En tout cas, moi elle me parle à travers ces superbes photos.
    J'entends des: "Mangez-moi, mangez-moi, mangez-moi..."

    RépondreSupprimer
  9. Bonjour:) Je vais vous faire un aveu cher Monsieur:)Je viens souvent, visiteuse anonyme et muette sur votre blog qui me fait rêver avec ses recettes gourmandes, rire et sourire, avec ses récits légers.
    Je me déplace sur la pointe des pieds pour ne pas troubler la belle ordonnance de ces jolis moments de gourmandises égrennés au fil de ces pages.
    Il y a longtemps que vous êtes dans mes liens:)
    Mais aujourd'hui, je sors de mon silence pour vous remercier de tous ces bons moments et pour le gentil petit mot laissé sur mon humble blog. Merci:)
    Bon week end:)

    RépondreSupprimer
  10. Ca, c'est un plat que j'adore, il serait parfait sur ma table ce soir!!

    RépondreSupprimer
  11. cet osso bucco a l'air magnifiquement délicieux!

    RépondreSupprimer
  12. Des photos sublimes qui laissent transparaître les saveurs riches et parfumées de ce plat émouvant. Quel charme envoûtant trouve-t-on ici !

    RépondreSupprimer
  13. Quel plat, tout comme j'aime !!

    RépondreSupprimer
  14. Depuis plusieurs années, je passe incognito sur ton blog, mais aujourd’hui est un grand jour, de superbes recettes on en a l’habitude mais une « histoire sans parole » c’est pas si souvent...
    Donc j’en profite pour te poser une question de la plus haute importance… As-tu déjà pensé à te cloner ? Tu comprends c’est bientôt noël et je serai fortement intéressée…
    Hé, les filles qui n’a jamais rêvé d’avoir un Dorian dans sa cuisine !?
    Avis au père noël, ma commande est passée… je sens qu’il va être débordé cette année…
    Mais pourquoi, est-ce que je vous raconte ça...

    RépondreSupprimer
  15. En fait, ta jury preferee, elle est incorruptible :)

    RépondreSupprimer
  16. dis donc t'es vachement inspiré pour du dernier moment! et hop, une recette de plus dans mon classeur, tout en haut de la pile!

    RépondreSupprimer
  17. Vraiment , très très tentant cet osso-bucco ! l'Italie te va aussi bien que l'Inde !

    RépondreSupprimer