vendredi 15 août 2008

Voyage au coeur d'une bande de filles, où je me rends compte que la fille reste un mystère pour moi... une petite balade ensaladée...

Généralement depuis quelques temps quand je me retrouve au milieu d'une bande de filles c'est qu'il s'agit d'un bande de cuisineuses et que ça va causer sec moules et gaufres et petits pois au lard... enfin entre autres choses...
Avant, il y a longtemps, rien que la pensée d'une bande de filles et l'adolescent même pas boutonneux que j'étais alors se transformait en renard galeux à deux pattes prêt à pratiquement tout pour s'attraper une poulette au vol. Mais visiblement comme je n'étais pas le plus doué des renards je revenais souvent avec pour toute proie quelques plumes des poulettes qui couraient encore joyeusement se faire attraper par d'autres plus malins... enfin se faire attraper c'est ce qu'elles laissent croire aux renards qu'elles ont choisis...
Mais maintenant tout ça c'est fini, j'ai quitté l'île de la tentation et tout ce que j'espère attraper ce sont quelques bons moments à causer casseroles et bons petits plats. L'avantage de ces rencontres c'est que nous avons toutes... et tous, en commun la cuisine et qu'une cuisine je sais vaguement comment ça marche, beaucoup mieux qu'une fille, et en tout cas suffisamment pour pouvoir échanger, raconter, papoter autour de ça pendant des jours, voire des semaines, voire des mois...
Quand je me trouve au milieu d'une bande c'est donc au milieu d'une bande de folles de cuisine et de bouffe, comme moi, et forcément j'aime vraiment ça !
Et l'autre jour, il y a quelques semaines, quand Catherine m'a proposé, Catherine c'est Catherine Sandner qui est aussi connue sous le nom de Juliette, quand elle m'a donc proposé de participer à une petite rencontre Tup', en me disant t'inquiète tu verras, tu seras le seul garçon, ça va être sympa... je me suis dit comme d'hab me revoilà parti pour rencontrer une nouvelle bande de faiseuses de ragoûts... c'est en tout cas ce que je pensais en partant....
Et quand je suis arrivé, j'ai effectivement trouvé une bande joyeusement étalée sur l'herbe prête à assister à la Tup' party. En plus quand on est accueilli par Catherine on se sent bien tout de suite, elle a un talent fou pour ça, elle arriverait à mettre l'aise un pingouin en train de se faire éplucher le croupion avant grillage, elle a même réussi à me mettre à l'aise moi alors que je venais de m'asseoir au milieu d'inconnues, c'est dire le talent qu'elle a ! Mais curieusement au milieu de la bande du jour j'ai senti une curieuse impression, comme le goût de quelque chose de connu, de quelque chose de lointain que je n'arrivais pas à identifier... et puis ma voisine a lâchée alors que monsieur Tup' avait lancé la démo, ben c'est pas moi qui vais me servir de ça vu que moi et ben avec la cuisine ça fait deux et des fois même trois ! Je l'ai regardé curieux, j'ai regardé les autres, et visiblement à leurs regards amusés elles ont bien senti mon trouble et là j'ai compris et j'ai eu l'effroi qui m'a figé la colonne du dos, ce n'était pas des cuisineuses ! C'était des filles !!!
Et je me suis revu en ces temps lointains où, poussé par la passion du jardinage et du butinage, je voyageais, généreusement pourvu en râteaux... et je me suis souvenu que mon degré de compréhension de la fille est à peu près le même que celui de l'huître face au théorème de Pythagore, le néant intersidérale, pour moi la fille, celle qui ne cuisine pas ça reste la face cachée de la lune !
Un état de fait que je vérifie de temps en temps avec Marie en lui demandant seulement... mais pourquoi Chouchou ? Elle n'a jamais répondu la même chose en plus de 20 ans... et quand je lui rappelle ces 20ans de réponses différentes elle me répond juste de toute manière tu peux pas comprendre Chouchou ! Là, je me dis c'est bien ce que je pensais ! Et ma certitude est rassurée pour une bonne année...
A suivre...
Et pour accompagner ce racontage de rencontres comme je l'avais dit voilà la suite des recettes qui devaient paraître dans le numéro à venir de Cuisine P@ssion... dont le numéro 3 est toujours en vente !
Girolles en salade des sous-bois
Ingrédient : 1 poignée de petites girolles - 75g de feta - 1 poignée de pousses de betteraves - 1 poignée de pousses de moutarde (vous pouvez aussi utiliser des petites pousses mélangées) - 1 vingtaine de tiges de ciboulette - 30g de noisettes entières
Pour la sauce : 2 cuillères à soupe d'huile d'olive - 1 cuillère à soupe de vinaigre balsamique blanc - 1 douzaine de feuilles de menthe - 1 cuillère à café de miel liquide - Sel et poivre
Nettoyez et séchez consciencieusement les pousses de roquette et de bettes rouges et déposez-les directement sur le plat de service.
Préparez ensuite la sauce, mettez tous les ingrédients dans un bol et faites émulsionner le tout avec un mixer plongeant, il faut vraiment insister jusqu'à ce que la menthe soit très très finement hachée.
Taillez les noisettes en rondelles. Enlevez toutes les parties abimées des girolles, brossez-les si nécessaire pour enlever éventuellement la terre, puis émincez-les bien finement. Coupez les ciboulettes en deux à la main et gardez seulement la partie haute (vous pouvez tout à fait congeler le reste en l'éminçant ou non). Emiettez la feta.
Ajoutez alors les girolles à la salade remuez rapidement, ajoutez les noisettes et la feta et parsemez enfin avec les ciboulettes.
Finissez en versant la sauce, poivrez bien, salez si nécessaire, servez et laissez chacun remuer dans son assiette.
N'hésitez à ajouter d'autres types de champignons à cette salade, des champignons de Paris en très fines lamelles ou, pourquoi pas, à regarder du côté des champignons japonais comme les fins énokis.
Salade entre poire et fromage
Ingrédients pour 2 personnes : ½ poire assez ferme - 75g de feta - 1 poignée de roquette - 1 poignée de pousses de bettes rouges (vous pouvez aussi utiliser des petites pousses mélangées) - 1 douzaine de tiges de cerfeuil - 30g de noix
Pour la sauce : - 2 cuillères à soupe d'huile d'olive - 1 cuillère à soupe de vinaigre balsamique blanc - 1 cuillère à soupe de miel liquide - ½ cuillère à café de gingembre frais râpé - Sel et poivre
Nettoyez et séchez consciencieusement les pousses de roquette et de bettes rouges et déposez-les directement sur le plat de service. Effeuillez le cerfeuil et ajoutez-le dans le plat.
Préparez ensuite la sauce, mettez tous ses ingrédients dans un bol et faites émulsionner avec un mixer plongeant (vous pouvez également utiliser un mixer classique lors de cette étape).
Hachez grossièrement les noix et émiettez la feta.
Coupez la poire en tranches bien fines.
Il n'y a plus qu'à monter la salade en intercalant la poire dans les petites pousses, à ajouter les noix et la feta tout ça en faisant joli et à napper le tout de belles cuillerées de sauce. Poivrez à votre goût, salez si nécessaire.
Servez et laissez chacun mélanger dans son assiette.

Catherine Sandner a choisi de reprendre quelques lignes de mon blog pour illustrer son dernier ouvrage, Changer de vie (du break à la reconversion) chez Hachette collection On est pas des gourdes, un petit livre où elle raconte donc les changements de vie avec sa verve caustique habituelle. Quand elle me l'a appris j'ai battu très fort et très vite des mains, parce que j'aime ce qu'écrit Catherine et d'ailleurs elle aussi depuis que je la connais. Si vous avez envie de passer un bon moment n'hésitez pas à vous jeter sur un de ses ouvrages et pourquoi pas justement sur le dernier ! Merci encore Catherine !

Mais pourquoi, les filles c'est comme les garçons, enfin ça c'est ce qu'espèrent les garçons... est-ce que je vous raconte ça...

31 commentaires:

  1. Si cela peut te rassurer, Dorian, Pour moi aussi, "la fille est un mystère" Et pourtant pas faute d'avoir essayé de comprendre!

    RépondreSupprimer
  2. Voui ... et même que plus on vieillit, moins on comprends ! la seule différence, c'est qu'on en a conscience ;)
    Moi c'est un gars dans une cuisine qui me déroute. Ok les grands cuisiniers sont pratiquement tous des hommes mais dans la vraie vie, celle de tous les jours, un homme dans une cuisine .. pffiouu ... allez j'ose le dire, qu'est ce que c'est chiant ! :)))

    RépondreSupprimer
  3. ben ... c'est déjà l'automne à Maule ???? zut alors ...
    Moi je vais tenter de finir quelques pêches dans un parc au soleil, histoire de voir un peu le jour et de prendre quelques couleurs ...
    Des bisous !

    RépondreSupprimer
  4. Tes aventures me font toujours autant (sou)rire. Je ne laisse pas souvent de commentaire, mais j'aime bien venir de temps en temps, c'est un moment de lecture très agréable ;-)

    RépondreSupprimer
  5. Comme quoi tu es peut être une mère au foyer mais pas une fille ! En réalité tu étais là pour attester le bien fondé de la démo, non ? Je ne connais pas la demoiselle dont tu nous parles mais je vais zaller zeter un oeil...

    RépondreSupprimer
  6. je regrette toujours autant l'arrêt de cuisine-p@ssion , au moins , consolation , j'ai de l'avance sur le magazine n° 4 ( le mort-né ) puisque ta recette parait en avant première : je vais guetter les girolles !

    RépondreSupprimer
  7. Les girolles, ça me parle!
    Comme le reste, d"ailleurs!

    RépondreSupprimer
  8. Voilà un livre dans lequel je vais me plonger avec intérêt dès la rentrée.
    Je me sens...comment dire...concernée par le sujet.
    Bon week end à toi!

    RépondreSupprimer
  9. Beuh tu veux ma mort? :o
    mouarf girolle & feta... Poire et fromage... ces associations qui tuent et qui m'assassinent tant je les aime.
    Avoues tu as lu dans mes pensées ?!! xD ou t'as torturé ma mère mdr

    En tout cas elles sont superbes ces salades, et qu'est-ce qu'elles me donnent envie :)(heureusement que je suis en train de petit-déjeuner, ça m'évite le suicide mental et stomacal dans la minute qui suit :p)

    Ah pour la deuxième, avec la poire as tu déjà essayer un très bon gorgonzola bien coulant? un bon roquefort crémeux à souhait? un bleu des Causses/bleu d'Auvergne/Fourme d'Ambert moelleux à coeur? Olalala la douceur du fruit et le côté persillé légèrement piquant du bleu... Ah je me torture seule maintenant !! Je ne te dis pas merci hein !! xD

    Bonne journée à toi :D

    RépondreSupprimer
  10. Une rencontre Tup ? voilà un pas que je n'ai encore jamais franchi : moi, j'ai peur de ces filles là. Par contre, tes girolles, même pas peur. M'en vais voir au marché s'il y en a parce que dans les jardin !!!! Bises

    RépondreSupprimer
  11. voilà une belle salade originale et tentante!
    j'adore ce type de salade..!

    RépondreSupprimer
  12. Et bien me voilà en bien bonne compagnie à me poser des questions Gamelle ,-) !
    On va dire que tu ne me rassures pas Carole ,-) ! Quant aux hommes en cuisine tu dis ça parce que tu ne me connais pas sinon tu ne dirais pas chiant mais très très chiant !
    Ben voilà j'avais de la pluie et du ciel couvert depuis deux jours et il suffit que tu ailles au soleil pour qu'il fasse bon ! Mais dis-moi Marion finalement mon paratonnerre de pique-nique ça serait pas toi finalement ???
    Ne t'inquiète pas Mingoumango moi aussi il m'arrive souvent de passer suivre tes aventures chez toi en silence… et d'y passer de sacrés bons moments !
    A vrai dire Tiusch la réunion Tup'… j'y allais surtout pour Catherine et accessoirement pour les petites boîtes en plastique… Tu va voir que Juliette est souvent étonnante et encore plus souvent réjouissante à lire… avis personnel bien sûr !
    Oui pour une fois les recettes arrivent avant un magazine qui n'arrivera donc jamais Irisa… quant aux girolles elles sont déjà arrivées chez moi, enfin dans les magasins… mais pas forcément encore au meilleur prix bien sûr
    Hum hum je me disais bien que tu étais le genre à écouter parler le girolles Lisanka ,-)!!!

    RépondreSupprimer
  13. Si çà peut te rassurer, je suis une fille et, parfois, il y a des filles que j'ai vachement de mal à comprendre...

    RépondreSupprimer
  14. Effectivement Flo je pense que cela peut te parler !
    Hum hum moi qui ne suis pas du tout du tout du tout fromage je lis tes idées Taliashka en poussant des ouiiiiiii !!! encore !!! qui ont fait arriver Marie ventre à terre ! heureusement ce n'est que du fromage qu'elle a dit ,-) en tout cas la version gorgonzola j'essaye ça au plus vite ! Et moi j'te dis merci hein ,-)!!!
    Ben là ça faisait démo sympa où tout le monde a mis un peu la main à la pâte et puis avec des gens sympas tu ne peux passer qu'un moment sympa ! Donc ça dépend avec qui t'y va Gredine ,-) ! Bisesss !
    Merci Lory ! en plus c'est pas grand chose à faire
    Et ben alors ça Mamzelle Gwen si les filles comprennent même pas certaines filles comment que ça serait possible que moi j'y arrive ! Je la pose la question, je la pose ,-)

    RépondreSupprimer
  15. moi j'ai jamais compris les filles :x et pourtant j'en suis une (enfin je crois xD)

    RépondreSupprimer
  16. C'est toujours un plaisir de venir te lire et se régaler avec tes petites recettes Dorian....à très vite !!!!

    RépondreSupprimer
  17. C'est toujours un plaisir de venir te lire et se régaler avec tes petites recettes Dorian....à très vite !!!!

    RépondreSupprimer
  18. Encore de jolie salades que tu nous expose là :).... avec l'art et la maniére ...Moi je rêve d'un homme en cuisine Même si il est chiant voire très chiant !!

    RépondreSupprimer
  19. Saveurs Sucrées Salées17/08/2008 20:27

    Je possède l'ouvrage et il est même dédicacé par l'auteure ! Il ne te restera plus qu'à me faire une "grifouille" à l'occasion d'une rencontre...ca fait bien longtemps que nous ne nous sommes pas retrouvés devant une même table !

    RépondreSupprimer
  20. girolles et feta..... cela me tente bien...
    Je passe souvent (discrètement) par ici.... je ris toujours autant!
    Merci pour ta visite et à bientôt!

    RépondreSupprimer
  21. girolles et feta..... cela me tente bien...
    Je passe souvent (discrètement) par ici.... je ris toujours autant!
    Merci pour ta visite et à bientôt!

    RépondreSupprimer
  22. Même pas peur, Dorian! C'est les garçons qui sont bizarres d'abord... Pourquoi ils courent tous après une balle et font vrombir leurs grosses voitures (comme si la virilité était proportionnelle au bruit?)
    Na!
    ;-)
    Heureusement que vous n'êtes pas tous les mêmes, hein...

    RépondreSupprimer
  23. Oh là là ... moi j'ai 42 ans et je n'ai jamais rien compris aux filles. Quoique les hommes, il m'arrive encore de ne pas tout comprendre, je suis encore bien naive parfois ... C'est peut être que la vie a besoin de mystère.

    RépondreSupprimer
  24. Une délicieuse que j'aurais bien dévoré et pas que des yeux pour t'écouter raconter cette vision que tu as des groupes de filles non cuisinofiles!!! Il m'est parfois arrivé de ressentir la même chose au milieu d'un groupe de filles (et pourtant je suis une fille hein même pas avec un déguisement de garçon non non!!!) qui papotait maquillages et fripes de dernier cri!

    RépondreSupprimer
  25. Quelle jolie salade! Elle fait très envie. Bonne journée.

    RépondreSupprimer
  26. Pourquoi, les cuisineuses, c'est pas des filles?
    T'inquietes pas va, nous non plus on n'y comprend rien aux filles.

    RépondreSupprimer
  27. Mais pourquoi comprendre?... Toi, tu as le feeling, c'est ça qu'est bien :-D
    Dis donc ça sent l'automne tes petites salades, ne prends pas trop d'avance quand même!

    RépondreSupprimer
  28. Ca donne faim tout ça! Bises!

    RépondreSupprimer
  29. Et dire que j'avais peur que tu ne te sois pas senti à l'aise, que tu ai été déçu et que sais-je encore (un truc de filles ça encore, toujours à se faire des films) et voilà que je découvre que "j'arriverais à mettre l'aise un pingouin en train de se faire éplucher le croupion avant grillage"... faut que je rameute les filles en question sur ton billet, sûr qu'elles vont en rigoler autant que moi.

    RépondreSupprimer
  30. Si les filles ne comprennent pas les filles comment je vais y arriver moi Taliashka ,-)
    J'espère qu'on va bien arriver à se croiser du côté de Cuisinez ! Sandrine... heu tu y passes ???
    Bon là maintenant si tu sais qu'un garçon peut être très chiant... en cuisine, j'ai plus rien à ajouter Alice ,-) !
    Moi si si si Véronique... oups désolé ,-) ! effectivement je trouve même moi que ça fait trop longtemps !
    Je t'en prie Lolo B et je crains que ça ne soit pas la dernière fois que je passe chez toi ,-)
    Et ben on peut dire que tu connais mieux les garçons que moi les filles Sophie ,-) enfin certains... et effectivement heureusement pas tous les mêmes ! remarque vaut mieux parce que si je me mets à essayer de faire vrombir mon tas à roulette je sens que je n'en sortirais pas grandi ,-) !!!
    Remarque Pascale je me rends compte que je ne comprends pas mieux certains garçons et que moi aussi je suis très très naif des fois et ces fois-là je me passerais bien du réveil... enfin c'est la vie !
    Remarque finalement je me dis que certaines fois je ne comprends pas mieux mes chers congénères surtout comme le dit si bien Sophie quand ils ont un volant entre les mains... comme quoi Frijoles les choses ne sont décidément jamais simples... remarque tant mieux sinon quel ennui ,-)
    Merci Gourmandelise très bonne journée à toi aussi !
    Oh que si Gracianne pas le moindre doute là-dessus, c'est juste qu'avec les cuisineuses quand je sens que je perds pied, je peux lancer à la cantonnade un truc du genre... au fait combien de temps vous faites cuire les shlimbas aux drosophiles ? Et là je sais qu'il y aura toujours quelqu'un pour me tendre une main secourable ,-) !
    Ben finalement oui pourquoi hein ! Pourquoi est-ce que je finis toujours par cette foutue question... pourquoi ! Hein pourquoi Pascale ,-) !!! Ben oui pour les salades elles étaient prévues pour le numéro de septembre donc...
    Bienvenue au clug Meha !
    Merci Biscottine pour tes appétits ,-) ! Grosses bises !
    En voilà une bien drôle d'idée ! Franchement celui qui ne se sent pas bien chez toi... ben qu'il aille en face et moi je prends sa place ! En tout cas pour moi ça reste un excellent souvenir, la preuve je m'en souviens encore ! Et à mon grand âge faut que ça soit du marquant pour ça... ,-) Et merci encore !!!

    RépondreSupprimer