lundi 9 juin 2008

Y’a des jours où c’est l'boucher d'à côté que je verrais bien finir en steak haché ! Et travers de porc acheté chez mon p'tit boucher à moi…

Et y veux quoi le monsieur ? le monsieur c’était moi et celui qui me parlait c’était le boucher de la supérette de trois villages plus loin où je me suis arrêté en passant… et comme je ne me suis jamais senti concerné quand on dit le monsieur, il a fallu qu’il répète avant que je comprenne que c’était à moi qu’il parlait. Cela dit comme j’étais le seul à faire la queue, ça aurait du être un signe, mais bon…
Alors le monsieur… qu’il répète alors mon nouvel ami le boucher et le monsieur lui dit qu’il veut le morceau de travers, celui qu’a pas l’étiquette parce que forcément sur les deux qui sont en train de traîner dans son étal y’en a un qui a déjà eu autant de vies que les chats, alors si ça le dérange pas j’aimerai autant celui qui est encore vivant…
Bon pour lui je fais court et je dis juste, donnez-moi le travers-là celui qu’est pas sous le prix… et là voilà t’y pas qu’il commence à me prendre l’autre… heu justement c’est pas celui-là… ah il veut l’autre qu’il dit… avant d’ajouter et j’y fait quoi au travers ?
Rien, rien
que j’y dis joyeusement… je peux les couper, qu’il précise… Rien, rien que je redis en oubliant les gouzis dans la voix… parce que si il veut… Rien ! que j’aboie un chouille énervé !
Et là voila ‘ti pas qu’il commence à me découper mon petit travers que je regardais déjà avec amour en faisant des carrés dessus si profonds qu’il m’en faisait de la dentelle… et quand il a fini le massacre il me l’emballe et me dit et voilà comme neuf et y veut quoi d’autre le monsieur ?
Là sur le coup un peu étonné, je me dis que sous son côté bourru un petit être sensible vit peut-être là et peut-être un cerveau… Alors je lui donne une nouvelle chance d’atteindre mon cœur… j’vais y prendre quatre blancs de poulet que je lui dis. Et là comme attendu il me demande et j’y fais quelque chose ? J’avais décidé d’être bon je lui dis que je voulais bien qu’il me fasse des cubes, des jolis cucubes pour faire des jolies brochettes…
Ah des brochettes… je sais pas pourquoi mais j’ai compris son Ah des brochettes comme le glas de mes petits piques justement, comme si un noir destin allait s’abattre sur mes blancs de poulet et j’avais vraiment pas tort…
Et le voilà à m’expliquer que le cube c’est bien mais que le mieux c’est l’escalope parce qu’on peu y mettre, tiens on peut y mettre un pruneau… et pendant qu’il me dit ça le voilà parti pour me trancher mon blanc en escalopes fines… là, j’ai vraiment cru être dans la 4e dimension ! Justement je voulais faire des brochettes à la japonaise et l’idée de Japon aux pruneaux… Cubes ? que j’arrive à articuler, et là le bourru regarde ce qui était mes 4 escalopes qu’il avait tranchées bien fin et régulier et là il fini par lâcher mais si il veut je peux quand même lui faire des cubes…
Oui
que j’ai rugi ! des cubes, des cubes carrés… Bon ben j’en ferai des bonnes brochettes moi qu’il me dit en me mettant le poulet en tranches et voilà qu’il m’attrape 4 nouveaux blancs et me les découpe en vrac… je me console en pensant qu’il doit bien y avoir 2 ou 3 cubes dans le tas… Y veut peut-être autre chose ? qu’il me demande cette fois sans que j’ai le droit à mon monsieur habituel !
Il me fallait aussi des tranches de jambon à l’italienne, mais j’ai rien dit je l’imaginais déjà me le jambon entier en 4… alors j’ai juste dit rien, rien en me mordant les lèvres. Et quand je m’étais un éloigné je l’ai entendu dire au le monsieur d’après ben y’en a qui savent pas ce qu’ils veulent, j’vous l’dis que… et de lui demander j’y coupe le poulet ? J’ai pas pu m’empêcher de rire…
Y’a des jours comme ça où vaudrait mieux devenir végétarien que je me suis dit et puis je suis passé devant les fruits et légumes et la dame aux yeux révolver qui s’y tenais… du coup j’ai décidé de commencer Carême tout de suite ! Heureusement le lendemain mon petit boucher à moi que j'ai failli embrasser m'a donné pour p'tit travers juste comme je voulais...
Travers de porc marinés sucre, sel et épices
Ingrédients : 1kg de travers de porc découpé os par os et rien d’autre ! – 4càs de miel – 4càs de ketchup – 4càs de jus d’orange – 1càs de sauce pimenté asiatique du type Sriracha - 1càs de curry en poudre – 3ou 4 étoiles de badiane cassées en morceaux – ½ tige de citronnelle émincée assez fin – 1càc bien plein de gingembre râpé – ½ bâton de réglisse passé au taille crayon (sinon coupez-le comme vous pouvez) - du sel si nécessaire
Mettez les travers dans un grand saladier.
Mélangez tous autres ingrédients dans un bol, ils vont servir de marinade, remuez bien puis versez-les sur les travers et mélangez bien. Mettez au frais et oubliez le tout jusqu’au lendemain ou au moins pendant 4 ou 5 heures.
Ensuite il n’y a plus qu’à faire griller les travers en les retournant et les arrosant régulièrement sous le grill ou si un jour il finit par faire bon sur la flamme d’un barbecue.


Mais pourquoi, je me demande comment il ferrait le steak haché cui-là... est-ce que je vous raconte ça...

25 commentaires:

  1. Faut bien qu'il justifie son salaire le boucher, tu ne crois quand meme pas qu'il va te donner de la viande comme ca toute nue sans meme y mettre de la ficelle?

    Bien la recette des travers, bien parfumeee qui pique comme j'aime.

    RépondreSupprimer
  2. Encore un bon fou-rire avec le monsieur loll et le travers de porc miellé au barbecue j'adore le déguster avec mes doigts, ça a plus de goût !!!!
    bonne journée

    RépondreSupprimer
  3. Je n'aime pas non plus quand on parle de moi à la 3 ème pers",elle veut quoi la pet'dame": c'est dans le nord qu'on fait ça non? A part ça, tes travers je salive devant, j'adore ça surtout quand on les mange avec les doigts et qu'on s'en met plein partout dans les dents!

    RépondreSupprimer
  4. eh bien qu'est ce qu'il a le monsieur ? il est pas content que son boucher lui fasse des petites découpes et lui donne des petits conseils ? tsss c'est pas vrai, jamais contents ces clients !

    :p

    RépondreSupprimer
  5. Faut de tout pour faire un monde...! Je crois que je lui aurais fait un sourire crispé à ce boucher là et en grognant entre les dents...

    RépondreSupprimer
  6. cela ne nous dit pas cequ'il en a fait de sa viande le monsieur....celle qui était si mal coupée ;)
    kashyle

    RépondreSupprimer
  7. Faudra nous donner l'adresse éxacte de ce sympathique établissement. Il vaut manifestement le détour ...Tu ne dis même pas si le résultat était bon quand même. La viande hachée menu, c'est p'têt meilleur !

    RépondreSupprimer
  8. Marie (l'autre)09/06/2008 21:56

    Ca sent le barbecue!!!!
    Quand le soleil sera revenu! Genial le coup du taille crayon!

    RépondreSupprimer
  9. alalala il aurait du dire :il veut quoi le jeune homme! ;-)

    RépondreSupprimer
  10. Toi, tu devrais aller faire tes courses avec Marion (chez son p'tit primeur adoré), vous feriez une équipe de choc ;)
    Chez moi y'a du soleil, j'allume le barbecue et je sors un p'tit rosé (local) de derrière les fagots... Apporte tes travers, on t'attends ;)
    Ça lui ira au monsieur ?

    RépondreSupprimer
  11. Hep, Monsieur, arrête donc de faire ta tête de travers... :o)

    RépondreSupprimer
  12. ah, là, je passe, les travers, ce n'est pas ce que je préfère, j'attends les brochettes!

    RépondreSupprimer
  13. j'aime beaucoup le travers de porc et le tien bien mariné avec toutes ces sauces asiatiques me convient tout à fait. Bonne journée

    RépondreSupprimer
  14. Mais c'est qu'en plus le p'tit m'sieur il sait ce qu'il veut!! C'est fou ça c'est client qui feraient presque la loi dans le magasin! nan mais! Le m'sieur y va pas lui apprendre son métier au boucher? LOL Excellent billet...et qu'est ce qu eça donne envie de se faire des travers de porc au BBQ...!

    RépondreSupprimer
  15. Hahaha !

    C'est vraiment hilarant cette histoire ! Je suis partie dans un fou rire là... !

    Merci pour cette anecdote.

    RépondreSupprimer
  16. Trop marrant ton histoire. On est jamais déçu avec toi :) Euhhhh surtout ne vas pas chez le coiffeur, je m'imagine :"j'y fais quoi au monsieur, je lui coupe les cheveux en quatre, au carré, au bol, à la brosse... bon ben trop tard à force de parler j'y ai fait la boule à zéro au monsieur"
    Ta recette me plaît beaucoup, ça valait le coup de persévérer, lol !

    RépondreSupprimer
  17. Mais je veux bien qu’il en mette de la ficelle Gracianne ça il peut en mettre des tonnes… ça je peux réparer ,-)
    C’est pas bien de se moquer de l’homme qui souffre devant un boucher fou Mamounette ,-)
    Ben tu vois Carochococo dans la région parisienne aussi… Quant aux travers ne peux pratiquement les manger qu’avec les doigts…
    J’te promets que devant lui j’y croyais pas Mona… un étonnant garçon ça on peut le dire
    Je t’imagine bien lui grogner dessus Mireille ! très bien même ,-) au fait à très bientôt !!!
    Elle est dans le congel Kashyle en attendant je sais pas quoi d’ailleurs
    Ben à vrai dire je l’ai aussi mis au congel en attendant d’avoir deux bonnes idées Gredine !
    Ça sent effectivement le barbecue Marie et pour le coup du taille-crayon je n’ai pas de mérite je l’ai vu il y a quelques mois dans un Saveurs… et je me suis dis m…. j’aurais bien aimé y avoir pensé le premier… pas d’bol !
    Pfrrrrrrrrrrr ! c’est facile Babeth… mais ça me fait rire ,-)
    En écrivant cette aventure j’ai très très fort pensé à la sienne Virginie… dès qu’on fait les courses ensemble on te prévient ,-)… et pour le reste ça lui ira très bien au monsieur !
    Heu comment tu fais Aude pour savoir que je fais la tête de travers ,-)
    Pour les brochettes c’est pas gagné Pascale je crois que je vais en faire du hachis vu la tête que ça a
    Moi aussi Ranjiva j’ai toujours eu un faible pour le travers et pour les sauces asiatiques !
    Oui ben c’est pareil Tellou c’est pas beau de se moquer du pauv’ monsieur… pas beau du tout ,-)
    Et voilà et voilà toi aussi Barbara tsssss vous’avez pas d’cœur décidément ,-)
    Alors justement je voulais en parler du coiffeur Ghislaine parce que le coiffeur si j’te racontais… si j’te racontais… ,-) !

    RépondreSupprimer
  18. Ça a quand même sa petite touche d'authenticité le commerce de proximité! Quand je lis ton histoire qui me fait sourire de rire je me dis que c'est chouette la France à côté de ces commerçants allemands qui te jetteraient presque leurs os à la gueule pour que tu arrêtes de les emmerder avec tes questions...

    Je prend la recette de travers de porc épicée, ça change de l'éternelle sauce BBQ!

    RépondreSupprimer
  19. j'adore ta photo Marion :D

    RépondreSupprimer
  20. Que le Monsieur il est violent dis donc!Le monsieur il ferait bien d'avoir de la tendresse pour le boucher parce que c'est un métier qu'il est pas facile tous les jours!

    RépondreSupprimer
  21. Qu'est ce que j'ai ri.
    Mais ri.


    Merci.

    RépondreSupprimer
  22. Trop fort ce boucher.
    Il me rappelle une certaine coiffeuse (c'était peut-être sa femme...) à qui j'avais bien dit, "non pas de dégradé pour mon fils".Je te laisse deviner la suite...

    RépondreSupprimer
  23. Donne nous l'adresse du boucher pour qu'on l'évite parce que moi je sais pas si j'aurais la patience !!! merci pour cette recette parce qu'au risque de paraitre bête moi je viens juste de découvrir les travers de porc il y a quelques jours dans un resto et j'ai adoré !!!

    RépondreSupprimer
  24. J'ai bien ri ! mais j'ai aussi des sp�cimens de ce genre, dans un supermarch�...Pour ta recette, elle est bien engageante, mais as-tu un peu de soleil avec ? Car les jours passent tr�s pluvieux et frisquets ici.
    Oui, je conserve bien mes pistaches et poudre de fruits secs ou congel.afin que cela ne rancisse pas ! Pour trouver ces produits je dois faire pas mal de Km, alors, je fais mes achats dans un magasin exotique en ville et c'est eux qui m'ont dit de faire ainsi...et plus de gachis ! Je le fais depuis pas mal d'ann�es.
    Merci de ta visite ; qui me permet de d�couvrir un autre blog...

    RépondreSupprimer
  25. Mag à l'eau16/06/2008 10:50

    Ah ! le travers de porc que l'on demande entier et que le boucher , clac! clac! fend de quelques coups de feuille : comme ça, ça cuira mieux ma p'tite dame! Mais j'ai mieux, le boucher vauclusien qui ne sait pas ce que sont des travers, ni des coustellous (c'est le nom dans le Sud-Ouest), et qui te répond, après que tu lui ait montré la chose du doigt : Ben, ça c'est de la poitrine. Et qui ajoute à ton adresse, alors que t'a usé ton vélo sur les départementales du canton : Vous appelez peut-être ça des travers à Paris, mais c'est de la poitrine ça, Madame !
    La décence m'empêche de retranscrire ce que je lui ais répondu…

    RépondreSupprimer