mercredi 30 avril 2008

ELLE est arrivée et nos premiers moments ont été… torrides !!! et une nouvelle pavlova est née ce jour-là…

Quand Marie m’a demandé comment j’allais régler le sort de la vieille, intraitable que j’ai été, j’ai lui est répondu, je vais pas m’encombrer avec la vieille, à la benne qu’elle va finir ! elle partira à la casse le jour même où ELLE arrivera ! Et puis le jour où j’ai commandé ELLE, je ne sais pas pourquoi, peut-être les petits reniflements que j’entendais venant de la cuisine ou un coup de nostalgie en pensant à tous ces bons moments passés, tous ces jours et toutes ces nuits passés à partager sa chaleur… et du coup mon doigt a glissé et j’ai coché la case rien à emporter lors de la livraison… la vieille est restée, elle ira à la cave mais elle restera avec nous.
Et puis je me suis préparé pour son arrivée, et on a pomponné sa petite niche en la faisant toute belle et confortable, lavée, frottée, récurée, presque comme neuve, enfin moi j’ai dit ce qu’il y avait à faire et Marie… comme d’habitude quoi. Pendant ce temps moi j’ai fait la totale, le rasage de près, j’ai mis l’eau de toilette, la qui sent bon, tout frais que j’étais et tout repassé à l’équerre… ELLE pouvait arriver, j’étais prêt, en tout cas c’est ce que je croyais…
Mais quand j’ai vu que juste pour arriver ELLE avait éreinté trois beaux gaillards, des costaux en pleine forme et surtout des jeunes ! et bien moi j’ai commencé à douter... et puis heureusement je n’ai même pas eu le temps de trop réfléchir qu’ ELLE était déjà là. Et quand je me suis retrouvé en face d’ELLE j’ai fait wahoooo ! dedans elle est encore plus belle que dans les magazines, mais je n’ai pas voulu que Marie soit plus jalouse que nécessaire et là j’ai vraiment commencé à douter de ma capacité à la maitriser et je me suis dit que je ne mènerai peut-être pas souvent la danse avec ELLE. Faut dire qu’elle a des courbes et des rondeurs de rêve et puis en plus cette flamme… une flamme… d’enfer !
Alors j’ai commencé par rôder autour d’elle, par glisser d’abord une main timide et puis de plus en plus ferme en l’attrapant par les poignées… je l’ai senti réticente, prête à repousser l’étranger que j’étais encore pour elle. J’ai glissé sur un de ses boutons que j’ai attrapé et enfoncé avec détermination, schhhhhh… tac tac tac… et d’un seul coup elle s’est enflammée pour devenir un vrai brasier !
Je recule devant cette chaleur inconnue et puis je reviens passer la main au dessus de la flamme, juste pour la défier, juste pour lui montrer qui c’est Neness ! Au passage je perds la moitié de mes poils et en ramenant ma main elle me revient couverte d’une odeur de cochon grillé… mais ça valait la peine, ELLE sait qu’on ne me la fait pas à l’esbroufe à moi, ELLE se calme, je l’allume alors… tous ses feux les uns après les autres, je suis presque en train de vivre un voyage au-dessus du volcan, mais je ne me laisse pas griser, j’éteints ses flammes une par une, jusqu’à la dernière, mais même éteinte je sens encore sa fureur, ne surtout pas y mettre la main maintenant…
Et là je la laisse et je vais me coucher, une bonne nuit seule ne lui fera pas de mal… enfin seule… en arrivant dans notre chambre j’ai bien essayé de demander à Marie, tu crois que je pourrais… mais elle ne m’a pas laissé finir me coupant par un, si tu penses finir cette phrase par coucher à côté de ta nouvelle cuisinière, je te préviens que je te divorce sur le champ ! non non que j’ai menti alors c’était pas ça, c’était rien d’ailleurs pas la peine d’en parler...
Et ce n’est donc que le lendemain que nous avons commencé notre véritable vie commune ELLE et moi tout en douceur par une Pavlova…
Dame Pavlova aux couleurs bollyfood
Ingrédients pour 4 pavlovas : 3blancs d'œufs – 180g de sucre en poudre + 2càs - ½ càc de maïzena – ½ càs de vinaigre blanc (j'ai utilisé du vinaigre de riz, mais du vin blanc c'est bien aussi) – 250ml de crème liquide entière fouettée – 25g de pistaches émondées hachées bien finement - 150g de framboises fraîches – du sirop de rose - selCommencez par faire les meringues : mettez les blancs d'œufs avec une pincée de sel et battez-les en neige bien ferme. Ajoutez le vinaigre et battez encore. Quand ils sont bien fermes, ajoutez 180g de sucre et la maïzena sans arrêter de battre, dès que c'est incorporé, arrêtez . Faites 4 jolis tas sur un papier sulfurisé posé sur une plaque, pensez à creuser un peu le centre et mettez à four préchauffé à 125° pendant au moins 45min.
Pendant ce temps montez la crème et les 2càs de sucre restante en chantilly bien ferme et réservez-là. Quand les meringues sont cuites laissez-les refroidir avant le montage…Pour le montage mettez une jolie couche de crème fouettée sur les meringues, des framboises, n’hésitez pas sur la quantité, saupoudrez avec les pistaches et versez le sirop à votre goût, il n’y a plus qu’à déguster en pensant à ELLE…
Et si vous avez des idées de nom pour ELLE n’hésitez pas, parce que pour l’instant à défaut de mieux ELLE va finir par s’appeler Zézette… alors à vous de jouer pour la sauver de Zézette !
Depuis un certain temps
750g, comme je l'ai dit précédemment, m'a fait le plaisir d'offrir des tabliers aux couleurs de mon blog et certains vont même jusqu'à les porter, et certains vont même jusqu'à se photographier avec. Et cette fois c'est Gwen de Sensation cuisine qui s'y colle… et dire qu’elle trouvait qu’il y avait trop de sa tête mais j’ai refusé de la décapiter même qu’un peu ! En tout cas merci à toi pour la photo !

Mais pourquoi, le blogueur aurait-il une âme, drôle de question ça... est-ce que je vous raconte ça...

32 commentaires:

  1. Pour lui trouver un patronyme adéquat, il faudrait bien "LA" voir. On ne peut pas l'attifer d'un quelconque sobriquet, qui risque de "LA" blesser et "LA" vexer. Pour un baptême en bonne et due forme, tu dois nous "LA" montrer.

    RépondreSupprimer
  2. Belle bete on dirait, c'est un peu mon but ultime dans ma vie, avoir une cuisinière a gaz...^^! Ben oui, je suis simple lol. Très bonne journée monsieur qui sent le cochon brûlé (et c'est pas moi qui le dit)!

    RépondreSupprimer
  3. Miss Cookliquot01/05/2008 09:22

    Ca devient torride par ici...;)

    Bien chouette la Miss avec son Tablier de chef!

    Biz**
    Elo

    RépondreSupprimer
  4. Me voilà soulagée. Bien qu'on ne distingue pas très bien son petit minois, je l'imagine fort jolie. Et qui mets le feu !!! A t'elle une grande bouche ou plusieurs ??? En tout cas je suis contente que tu aies crée une maison de retraite pour vieille cuisinière. Cà peut toujours être utile.

    RépondreSupprimer
  5. Superbe pavlova! Zézette j'aime bien ça rappelle le père noël est une ordure sinon pour rester dans la même époque y'a Poupette, c'est le nom de l'arrière grand mère tarée de Vic dans la Boum. Et puis c'est aussi mon surnom et je serais ô combien flattée que ta gazinière la porte ^_^

    RépondreSupprimer
  6. Je te lis toujours avec autant de plaisir Doriann même si ces derniers mois j'ai délaissé un peu mes fourneaux au profit de mon autre passion actuellement en plein essor !

    Pour suivre mon actu, c'est là que ça se passe !
    http://scrapcreations.canalblog.com/

    Amicalement blog,
    Ingrid

    RépondreSupprimer
  7. ça y est ! ELLE est là ...et ELLE a passé une bonne nuit alors loin de toi ???
    j'imagine la tête de Marie ... je pense que j'aurai eu la même !
    bon , ben tu leur feras la bise de ma part ( à Marie et à ELLE ! ) pas trop près ...ça sent encore le cochon grillé d'ici ! hi hi hi !
    bisous et bonne popote ! va falloir l'apprivoiser

    RépondreSupprimer
  8. Oh que je te comprend...je l'ai connue mais ELLE ne nous a pas suivi dans le déménagement et j'avoue qu'ELLE me manque ;)

    RépondreSupprimer
  9. c'est beau le début d'une histoire d'amour, les prémices tremblotants.....bon courage à Marie, moi je serais jalouse...au fait je débarque bientôt, Elle te laissera un créneau pour qu'on se voit???
    kashyle

    RépondreSupprimer
  10. Nigella :) Je ne vois que ça !
    Dis, question de base : le vinaigre, c'est pour qu'elle reste bien blanche la meringue ? hein ? parceque ça m'intéresse

    RépondreSupprimer
  11. Une autre femme dans ta vie !!!
    J'ai peur d'être un tantinet jalouse, en tout cas ELLE a bien réussi son entrée
    Bises

    RépondreSupprimer
  12. so sensual ;)

    appelle là désirée :D

    RépondreSupprimer
  13. Venant de toi c'était sûr que ça finirai comme ça cette histoire ^^ !! héhé

    Et en plus je pari qu'ELLE a 5 feux ?! ( la question est presque inutile )

    Bon je file au lit puisque demain c'est le grand départ, je suis contente d'avoir encore eu un petit bout de ta vie pleine d'aventures avant d'aller au lit !!

    A très bientôt pour de nouvelles aventures ( je te tiens au courant ^^ )


    [ Oyasumi nasai comme on dit là-bas ]

    RépondreSupprimer
  14. Très jolie présentation et très belles photos.

    RépondreSupprimer
  15. Sacrée bête, on dirait.
    Déjà rien que de l'entendre, on sait qu'elle fera des merveilles.
    Pour le nom, je vais attendre de la voir mais pas trop près, je tiens à mes poils moi!
    Ou alors on fait un deal, il me faut un nom pour mon nouveau levain...
    Bises et à bientôt.

    RépondreSupprimer
  16. Uma (la contraction de Ursa Major, le petit nom de la grande ourse), çà conviendrait bien à la meilleure amie d'un ours polaire, non ? ;-p

    RépondreSupprimer
  17. une merveille... que dire de plus!!

    RépondreSupprimer
  18. merci =)
    jolies photos, le dessert donne bien envie :)
    et jolie photo avec le tablier

    RépondreSupprimer
  19. Pfiu-pfiiiuuuiiit ! (Sifflement admiratif très... masculin, disons. Du genre sifflement du keum qui r'luque le *** d'la belle pépette qui vient d'faire son entrée.)
    Hééé, pas mal !... Salut, Mademoiselle. T'as d'beaux yeux, tu sais. Comme j'les aime : bleu. Bleu comme la flamme qui brûlotte dans mon tendre petit cœur de bœuf. Tu es si belle. Je me demande ce que tu fous là-bas. C'est chez moi que tu ferais des merveilles. Viens. Viens et laisse donc béton ce vieux cochon grillé. J'suis l'homme qu'il te faut. Moi, j'te bichonnerais. Chaque jour, tu t'diras : "Ouais, avec Tit', ça gaz avec !" Regarde. Matte un peu mes biscottis, ils sont à croquer, n'est-ce pas ? Matte un peu ces barres de chocolat, comme tu les fais fondre, tu y mets le feu. Viens ma belle, embrase-moi, je te ferais une place d'honneur dans mon p'tit chez moi, tu feras une magnifique Reine de Sabaa !...

    (Bon, avec ça, si ça marche pas, si je me retrouve pas avec ta gazinière dans mes murs d'ici à demain, c'est que je n'y connais rien de rien aux gonz' !...)

    Hihihi ! :)

    RépondreSupprimer
  20. Trop fort, comme toujours ! Subtil, très !
    Pour une fois, j'ai tout ce qu'il faut pour faire une pavlova, enfin ta pavlova !

    RépondreSupprimer
  21. Bonsoir Dorian,

    Très jolies et appétissantes ces petites pavlovla.
    Merci à toi et à très bientôt.

    RépondreSupprimer
  22. oh! Comme j'aimerai la voir!
    Elle doit être belle!
    Je me souvient de l'arrivée de la mienne.
    La maison n'etait pas finie mais je l'avais déja commandé. C'est mon grand pére qui me l'avait offerte. Il n'est plus là maintenant mais je pense à lui même lorsque je fais chauffer l'eau pour mon thé. C'est surement moins sexuel que toi! Ben oui je prefere les hommes!
    Je ne l'ai pas baptisé, tiens ça me donne une idée, mais elle est la piece de la cuisine et bcp s'extasie devant elle. j'en serai presque jalouse....
    Merci pour l'histoire du fromage et du soleil...

    RépondreSupprimer
  23. belle histoire et cette recette une tuerie!!
    dis donc la miss avec son tablier elle est passée dans un diner presque parfait non?!!

    RépondreSupprimer
  24. 9à le fait fait moyen l'odeur de cochon grillé :-))))))) Chez moi, mes appareils portent tous des noms d'hommes méditérranéens, musclés et sexy.... JE ne crois pas que cela te convienne ;-)))))
    Bizzzzzzz

    RépondreSupprimer
  25. Super j'arrive en même temps qu'ELLE. C'est trop d'honneur pour moi.
    Désolée Dorian, fane de ton blog, je le consulte cependant avec retard. Mais les (grands) esprits se rencontrent, se complètent puisque bollyfood vient aussi de souffler sur mon blog. Magnifiques couleurs que cette pavlova digne de châtoyants tissus de Madras.
    Enfin ce n'est pas demain que LUI, THE Dorian, arrivera en photo sur mon blog paré d'un beau tablier tâché de "Sensation cuisine" !

    RépondreSupprimer
  26. Joli billet
    tes pavlovlas sont magnifiques bravo!

    RépondreSupprimer
  27. J'aime beaucoup les couleurs flashy fuschia et vert pistache... et si en plus c'est bon!... ;)

    RépondreSupprimer
  28. Sympa la photo de Gwen avec le chouette tablier, alléchantes les photos de la pavlova, mais moi je veux la voir ELLE! T'es sadique tu nous fait languir, on devine, tu nous racontes l'arrivée.... et point d'image?!

    RépondreSupprimer
  29. Je SAVAIS que c'était un truc pour faire à manger, ce ELLE, mais alors à ce point...
    Félicitations pour l'arrivée de ce bijou, hum hum, Zézette, alors ???

    RépondreSupprimer
  30. Depuis tu as dû lui trouver un joli prénom, au risque de la voire con-voler vers le nid de Tit'. Ces Diva, crois moi aiment être Uniques. Le mien ne ressemble à aucun autre (Et Oui, il est masculin, mon piano!!!!!)

    RépondreSupprimer
  31. Torride, vos débuts à ELLE et toi...
    Ca promet de grandes envolées gastronomiques.

    RépondreSupprimer