samedi 26 janvier 2008

Tintin au pays des Pralines… enfin Tintin c'est moi ! Et Bollyfood sur Rhône en prime !

Je ne m'en suis pas rendu compte tout de suite, il faut dire que tout paraissait normal, rien ne semblait… et pourtant… Tout ça a commencé par une nuit sans lune sur une route sans fin… enfin c'était au centre de Lyon sous un réverbère où j'attendais Guillemette. Là, déjà, j'aurais dû me méfier et comprendre que tout ça était orchestré, que ça faisait partie du même complot, du complot des lyonnaises !
J'aurais dû comprendre dès le moment où nous sommes partis dans cette promenade lyonnaise avec Guillemette pour guide, que tout ça n'était fait que pour user ma résistance… Sinon pourquoi m'avoir fait passé par ce pont de singe tremblant qui traverse le Rhône… enfin le Rhône ou le Nil, à ce moment-là je n'avais pas le cœur à la géographie ni à regarder la tête de l'eau… et pourquoi aussi m'avoir fait passé dans ces vieux quartiers presque abandonnés, où des vents glaciaux vous transpercent les os… il m'a même semblé voir l'ombre d'un loup qui nous suivait, un loup ou un pékinois… enfin de l'inquiétant à pattes… Sinon hein, pourquoi tout ça !
Et juste après première estocade, la chaleur d'un bistro cosy aux sièges de cuir, où le vin est arrivé comme par magie, déjà j'étais perdu, l'esprit critique m'avait quitté ! et presque l'esprit… Je n'étais plus qu'une proie facile et mon rictus du sourire commençait déjà à se déclancher à un rythme étonnamment régulier… Il faut dire que la tribu lyonnaise s'était renforcée ! Et là, traîtresses, me sentant faible et sous le charme, elles ont commencé à sérieusement m'attaquer le zygomatique… Véro s'est mise à décrire une curieuse pratique utilisée pour charmer les garçons locaux, la pratique dite du poivron écrasé sur la poitrine, une description qui nous a coûté tous les poivrons, olives et autres apéritifs qui traînaient sur la table, on l'a juste arrêtée avant qu'elle ne s'attaque aux mini-bretzel… Là déjà je hoquetais nerveusement, un rire pathétique qui ressemblait au cri du ragondin pris dans une essoreuse à salade… et ça ne les a pas arrêtées ! Et plus le groupe grandissait, Alhya et son air de papillon, et puis Ringo et puis Khala et plus chacune m'entraînait un peu plus dans le gouffre !
Et nous avons continué à explorer minutieusement l'attrapage des garçons, il faut dire qu'entre filles, l'attrapage et le charmage du garçon est une discussion importante, et moi je n'étais plus vraiment en état de faire remarquer que les discussions de filles… enfin que je n'en suis pas totalement une ! Et puis nous sommes passés d'un lieu à un autre et nous sommes arrivés dans le petit restau choisi par la bande… un lyonnais au goût très bollywood.
En arrivant j'ai tout de suite reconnu Delphine qui nous attendait au fond de la salle en essayant d'entrer en symbiose avec le fauteuil sur lequel elle était posée… et dans son œil j'ai tout de suite lu que c'était foutu, je ne m'en sortirai jamais, j'allais y laisser au moins une rate et au pire un demi –train de côtelettes ! Et ça s'est confirmé alors que chacune présentait ces propres techniques d'approches, celle du râle ultime, celle de l'iguane au barbecue, celle…
Et pendant un instant l'idée de sauter sur la table, d'arracher sauvagement mon marcel et me badigeonner avec ma sauce aux aubergines, bras en avant en criant moi aussi je suis une iguane lyonnaise ! moi aussi je suis une iguane lyonnaise!!! m'a traversé l'esprit… et puis heureusement une autre de mes côtes a lâché…
Et voilà comment je suis reparti quelques heures plus tard heureux comme un couillon, le sourire aux lèvres et que bien plus tard encore je suis arrivé à la maison le même sourire aux lèvres …
Je me suis bien fait avoir par ces drôles de lyonnaises, elles m'avaient collé le sourire lyonnais pour longtemps… et vivement que j'y retourne !!!
Riz acidulé aux feuilles de curry
Ingrédients : 400g de riz de basmati – 4càc de ghee (beurre clarifié) – 2càc d'huile de sésame –2càc de graines de moutarde – 2càc de graines de cumin – 2càc de graines de sésame doré – 1càc de graines de fenouil – 1 trentaine de feuilles de curry – 6càs d'amandes effilées - le jus d'1 citron – 2càc de zeste de citron – sel
Commencez par faire cuire le riz dans 70cl d'eau salée.
Mettez dans une poêle à feu assez vif, le ghee et l'huile de sésame et quand l'ensemble est bien chaud ajoutez-y, les graines de moutarde, de cumin, de sésame doré, de fenouil et les feuilles de curry. Laissez frire jusqu'à ce que les graines commencent à bien éclater.
Ajoutez alors les amandes et poursuivez quelques instants en remuant constamment.
Quand les amandes commencent à dorer, ajoutez le riz et mélangez bien le tout, versez dessus le jus de citron et les zestes, et servez de suite.
Curry d'agneau aux saveurs crémeuses
Ingrédients : 500g d'agneau coupé en cubes – 50g de ghee (beurre clarifié) - 15g d'ail écrasé en purée – 15g de gingembre frais écrasé en purée – 1càc de cumin – 3feuilles de laurier indien - 100g d'oignons grelots coupés en deux – 1càc de paprika – 2càc de garam massala – 1càc de sucre roux en poudre - 25g d'amande en poudre – 2 yaourts - 1 douzaine de brins de safran – de la coriandre fraîche – sel
Mettez dans une cocotte la moitié du beurre et faites-y revenir à feu moyen l'ail, le gingembre, le cumin et le laurier pendant quelques secondes, ajoutez la viande, salez et remuez bien. Ajoutez 10cl d'eau et prolongez la cuisson jusqu'à ce que l'eau soit complètement réduite (une vingtaine de minutes).
Mettez dans une poêle le ghee restant et versez-y les oignons, faites les revenir pendant une dizaine de minutes en remuant régulièrement jusqu'à ce qu'ils soient bien dorés. Ajoutez alors le paprika, le garam massala et le sucre roux, remuez bien, ajoutez l'amande en poudre et remuez de nouveau, ajoutez 10cl d'eau et laissez réduire jusqu'à ce que l'eau soit évaporée.
Dès que l'eau de la viande s'est évaporée, versez dessus le contenu de la poêle et remuez bien le tout. Ajoutez ensuite le yaourt et le safran, et remuez bien de nouveau. Laissez le tout sur feu très doux jusqu'à ce que la sauce soit à point, à ce moment-là le gras va commencer à se séparer de le sauce, arrêtez de suite. Et mangez de suite, ce curry n'est jamais aussi bon qu'au sortir de la poêle. Saupoudrez généreusement de coriandre.

Au fait aujourd'hui c'est le D-Day moins 5…

Mais pourquoi, je me demande si c'est vraiment le Nil qui coule à Lyon… est-ce que je vous raconte ça…

33 commentaires:

  1. serais-je prems??? en tous acs je te remercie pour ce récit, les vaches, elles n'ont rien raconté alors déjà que je me mrofondais de ne pas avoir été là.....J'espère que la prochaine fois on ne se ratera pas.....bises à l'iguane mdr
    kashyle

    RépondreSupprimer
  2. T'es qu'un chanceux!!! Tu voyages partout!! ;)
    Bon j't'en veux pas vu les recettes que tu nous proposes là... à faire très vite... mais il faut que je trouve des graines de moutarde, du laurier indien et les feuilles de curry, mais où?!

    RépondreSupprimer
  3. Quelle merveilleuse surprises ! Tu as des copines en or *sourire*
    Mais tu es tout le temps en voyage dis-moi :D

    $ha, tu n'as pas une épicerie asiatico-japoniso-indienne par chez toi ? Les graines de moutarde, tu en trouves parfois en supermarché maintenant. Les feuilles de curry, j'ai trouvé ça ici (Toulouse) en épicerie indienne, et le laurier indien ne me dit rien mais ça doit être sensiblement pareil.

    RépondreSupprimer
  4. salut, l'ignane lyonnais ! Tu as du passé un bon moment avec ces pralines là, je ne les connais pas toute mais il y en a avec qui on se bidonne ! Delphine pas la moindre, dommage qu'elle ne sieste plus sur la blogosphère...

    RépondreSupprimer
  5. Une belle brochette de filles à ce que je vois...
    Ton curry d'agneau a l'air délicieux et d'ailleurs le riz tout autant!
    Tu nous promènes avec tes histoires et à chaque fois, on se retrouve le nez dans tes casseroles avec une bien belle surprise qui nous attend au fond...

    RépondreSupprimer
  6. Tout ça c'est juste pour me rappeler que LE TRAIN CA EXISTE, ben ok ok ok je note .... roooo j'va me faire enguirlander sur le net maintenant lol

    RépondreSupprimer
  7. Tout simplement beau récit, belle recette, bref tout est bon et bon ;-)

    Bises et au plaisir de te relire,

    Lisanka

    RépondreSupprimer
  8. Et toujours pas de trace de curry vert mais une preuve de mise à sac de rayons indiens ou pakistanais. Les stages sur Paris ont du bon ;-)

    RépondreSupprimer
  9. le sourire est communicatif !!! je commence à cramper de la joue droite ...
    en tout cas , c'était vraiment une bonne soirée et je suis contente que tu ais apprécié ! et je pense revenir lire ton billet les jours où j'ai le moral à zéro ...
    les recettes sont divines , même à cette heure ci , je les trouve plus qu'appétissantes
    et j'espère que tu auras encore plein de formation sur lyon ... où coule le Nil ...zut ! tu m'as mis le doute !
    bisous

    RépondreSupprimer
  10. Dis-moi le D-Day- ...aurait-il un rapport avec des feuillets divers et variés qui t'emmèneraient vers une célébrité plus grande encore ?

    RépondreSupprimer
  11. Pfff meme pas jaloux de celui qui voyage toutes les semaines pour voir des gens aux 4 coins de la France! comment ca j'ai rien a dire ? ;-) bon tu n'as pas tord, une chose est sûre, je garde ces 2 recettes qui me parlent..si si je t'assure, elles me parlent! très bon dimanche à toi et toute ta famille, ciao

    RépondreSupprimer
  12. Oh, oh, ton curry a l'air onctueux à souhait, idéal pour le manger avec les doigts et se faire un vrai petit repas indien !

    RépondreSupprimer
  13. héhé ! la lyonnaisite t'a attrappé aussi :) On n'en ressort pas indemne de ces voyages au pays des pralines hein ?
    J'ai toujours rien compris ! C'est J moins 5 avant quoi ?????

    RépondreSupprimer
  14. Ben, il y a de l'ambiance à Lyon!.....et tes recettes me font bien envie!...mais les feuilles de curry ça se trouve où en province?....je t'ai trouvé une épicerie anglaise à Paris, aurais tu l'adresse d'une épicerie indienne à Lille?.....dans tous tes déplacements, tu as du trouver ça!

    RépondreSupprimer
  15. Ah, t'as vuu ça comme elles sont extras ces Lyonnaises!
    Euh, pour le loup, tu avais goûté au Limoncello de Kashyle avant???

    RépondreSupprimer
  16. La classe, ce curry :o)... Et voilà que mister Dorian se balade d'un bout à l'autre de la France, pendant que nous on moisit dans notre coin paumé (mais au bord de la mer). Bravo pour Linux au fait, ok même si ça n'a pas bien marché, c'était courageux :o) en fait pour ta box je pense que c'était un problème de "drivers", ils l'ont construite de façon à ce que ça marche pour windows (le monde est un empire windowsien)... L'aurait fallu bidouiller des trucs sous linux, c'est faisable mais si t'y connais rien c'est pas évident du tout! A bientôt ;o)!!
    PS : et c'est quoi ce D-Day?? chaque fois que je passe, je regarde le décompte, mais je n'ai toujours pas compris ce dont il s'agissait!

    RépondreSupprimer
  17. Cela devait etre une explosion de saveurs!! Je n'ai jamais gouté aux feuilles de curry mais j'en ai vraiment envie! J'adooore ta recette, c'est super original! Et puis c'est indien alors je ne peux qu'aimer!

    Bises

    Fredee

    RépondreSupprimer
  18. Alors comme ça, on s'éclate à Lyon?!? Dire que je n'y suis jamais allée :'(
    Il y avait déjà la gastronomie, mais en plus, ça a l'air festif!
    Ton riz et ton curry me donnent envie de retourner aux fourneaux, mais ça ressemble à quoi le laurier indien??

    RépondreSupprimer
  19. Oui, c'est quoi le D-Day, Iguane du coeur de ces dames? attends, je vais me moucher, le rire me fait toujours pleurer, c'est une calamité...heureusement, y a plus personne à la maison, mais imaginer un iguane en train de se frotter au poivron, là, non, je resiste pas...

    RépondreSupprimer
  20. Je suis alléchée par les parfums que dégage ce billet !

    Entre l'agneau et le riz ... Je salive ! Il n'est QUE 10H, imagine mon embarras ... Je n'ai par contre pas de feuilles de curry, voilà qui m'embête :/

    Bises,

    RépondreSupprimer
  21. quel chanceux !
    tes deux plats sont très appétissants , reste a acheter les ingrédients qui manquent seulement je suis allée à la très grande ville la semaine dernière et je ne crois pas y retourner avant la fin du mois prochain : grrrrrrr!!!!! c'est rageant

    RépondreSupprimer
  22. Aaah !! toi aussi tu as craqué sous le charme des pralines, des vrais zamours, n'est ce pas ?

    RépondreSupprimer
  23. Quelle épopée, avec nos copines lyonnaises ! ;o))
    Bonne semaine
    Hélène

    RépondreSupprimer
  24. comment ça, j'ai un air de papillon? !? ah là, je demande des explications!! bisous, l'iguane! et j'ai hate de te revoir

    RépondreSupprimer
  25. oups mais que cette soirée fut envoutée envoutante...Mais pas un mot de Joséphine....
    A très bientôt au pays des pralines..et des attrapes garçons aux poivrons...
    bisettes...

    RépondreSupprimer
  26. c'est quoi du laurier indien? Le même que le laurier marseillais?
    Bon je suis limite jalouse! je débarque à Paris, monsieur fait le sauvage! et là tu débarques à lyon, monsieurs fait l'iguane!!!
    bon elles avaient l'air rigolotte! je t'escuses

    RépondreSupprimer
  27. déprimant.
    des fois je voudrais être toi.

    RépondreSupprimer
  28. J'adore la nourriture Indienne, c'est trop bon!!!!!!!! Ca a l'air trop bon!

    RépondreSupprimer
  29. Ah bin, en fait t'es pas une vraie fille?
    Elles sont epatantes ces Lyonnaises, toutes plus adorables les unes que les autres.

    RépondreSupprimer
  30. MDR Je crois, même que j'en suis sûre, la lecture de ton blog devrait être obligatoire tous les matins et même mieux une épreuve imposée au Bac de français, j'adore !!!
    Bises

    RépondreSupprimer
  31. Bah la prochaine fois que tu viens en Rhône-Alpes je t'invite à la maison ... c'est un peu plus loin que Lyon ( 1 heure ) mais à la maison c'est chinois et créole qu'on mange ... c'est pas mal aussi !

    C'est toi qui voit !


    [ Le Rhône je pense, le Rhône =) ]

    RépondreSupprimer
  32. On peut avoir ces bonnes adresses lyonnaises? Merci pour tes posts tellement agréables

    RépondreSupprimer