lundi 5 novembre 2007

Moi ce n'est pas le pays de Candy dont je rêve… c'est de celui des épices ! Et donc épices à tous les étages…

A la maison du temps où je n'étais encore pas bien grand, les épices, ce n'était pas ça…
A cette époque-là, où je n'avais pas encore bien compris l'intérêt d'habiter dans une cuisine et que ma mère régnait donc sur l'endroit, l'utilisation des épices n'était pas très à la mode, pas à la mode du tout même ! Et si quelqu'un s'y était risqué, dans notre cuisine familiale, il n'aurait trouvé que deux pots d'épices s'ennuyant l'un et l'autre sur une étagère couverte de poussière, deux pots et pas un de plus, un de poivre et l'autre de safran.
Le poivre, je n'ai d'ailleurs jamais trop su pourquoi on en avait, vu que le pot avait presque autant de poussière dessus que de poivre dedans. C'était même devenu une menace entre mon frère et moi, lui me disant si tu n'es pas sage tu mangeras poivré et c'est moi qui vais doser ! Sage, dans sa bouche voulant dire que je devenais son esclave soumis… et moi de trembler devant la peur d'avoir à subir l'épreuve du poivre ! Je me voyais déjà mangeant poivré en me tordant la bouche en avalant les aliments contaminés par l'insupportable épice, rien que d'y penser je devenais sage comme une image… enfin presque.
Le safran je savais, le safran c'était pour la paella, celle du dimanche… enfin de certains dimanches, de rares dimanches d'ailleurs, de plus en plus rares... Nous, on aimait ça la paella, bien sûr avant de la manger on triait, laissant sur le coté de l'assiette tous les impossibles, légumes, fruits de mer à tentacules… mais la mère trouvait ça trop long à préparer, trop compliqué, de la cuisine quoi ! Alors elle nous avait régulièrement avec le poulet rôti ramené du marché… impossible de résister à son odeur et à sa peau croustillante. Une fois dans les assiettes il était aussitôt dévoré, là on se rappelait de la paella et on demandait, tu crois que la semaine prochaine ça sera un dimanche à paella ? alors elle répondait oui… et ajoutait peut-être… à mi-voix imaginant déjà qu'elle allait sans doute acheter encore une fois un poulet rôti…
Et c'est resté comme ça pendant des années… en plus au détour de mes 6 ans un casse-croûte aux saucisses couvert de moutarde à souhait m'avait confirmé que les épices n'étaient pas des amies mais bien des choses terribles qui vous enlèvent la moitié du visage à peine on les goûte… Il a fallu l'Angleterre, une bonne d'année plus tard, et ces terrifiants curry à l'indienne pour que je me repose la question des épices.
Au début avec les premiers currys j'avais retrouvé mes réflexes habituels, les épices sont des ennemies ! Il faut dire que ces currys n'emportaient pas que la moitié de la bouche, c'est toute entière qu'elle tombait en morceaux face aux attaques des différents piments ! Mais j'étais rentré dans l'âge curieux et j'ai continué à en manger avec en tête une question qui tournait en boucle… mais pourquoi ils mangent ça… pourquoi ils mangent ça !!! et à force j'ai commencé à sentir quelques nuances, quelques saveurs différentes qui commençaient à m'apparaître sous le feu des currys en fusion. Je ne savais pas encore ce que c'était, incapable que j'étais alors de reconnaître la moindre épice, mais la question avait changé je ne me demandais plus pourquoi, mais quoi... j'avais mis le doigt dedans et le bras est parti avec…
Et maintenant c'est tout juste si je ne couche pas avec mes épices au pied du lit, histoire de ne pas les perdre de vue, de les avoir toujours sous la main…
Curry multicolore aux parfums d'Asie
Ingrédients : 1càs d'huile neutre (colza pour ma part) - 2blancs de poulet (les miens pesaient 280g) – 1càc de fenouil – 2càc de curry - 3demi poivrons, vert, rouge et jaune coupés en cube – 8cives émincées (sinon utilisez des oignons nouveaux en divisant par 2 les quantités) – 1piment oiseau coupé en 2 – 1 vingtaine de feuilles de basilic thaï – 4càs de lait de coco - 1càs de nuoc nam – 8 tomates cerises coupée en deux – du curcuma – encore un peu de lait de coco - sel
Mettez l'huile dans une poêle et faites-la bien chauffer. Quand elle commence à fumer versez-y le poulet et le fenouil et faites rapidement colorer le poulet en remuant sans arrêt.
Ajoutez alors le curry et poursuivez la cuisson 1 minute ou 2 le temps que le poulet soit bien imprégné par le curry (attention ça fume un peu à ce moment-là et ça peut attacher très vite).
Ajoutez les cives et le piment et redonnez un tour, ajoutez les poivrons et laissez cuire le tout pendant 3 ou 4 minutes en remuant toujours, les poivrons doivent alors commencer juste à fondre tout en restant bien croquants.
Quand les poivrons sont à votre goût, ajoutez le lait de coco et le nuoc nam, remuez bien et retirez du feu. Ajoutez la plus grand partie des feuilles de basilic thaï (gardez-en quelques-unes pour la fin) et les tomates cerises, remuez bien, il n'y a plus qu'à servir tout chaud en saupoudrant d'une pincée de curcuma et au goût d'un peu de lait de coco.
Du coup avec ma passion pour les épices, quand Patrick du Cros de l'association Miam Miam m'a proposé de vous parler des stages très épicés qu'il propose, je ne me suis pas trop posé de questions surtout quand on connaît son histoire et ses envies.
Patrick après avoir été un voyageur au long cours s'est posé aux pieds des Cévennes et à quelques pas de Montpellier, il s'est posé là avec une armoire bien chargée en épices et une furieuse envie de cuisine et de partage… Et c'est ce qu'il fait maintenant depuis 2004, dans sa maison et sa cuisine avec ses stagiaires à travers la découverte des 80 épices qu'il a ramassées de par le monde.
Et maintenant il a une nouvelle envie, celle de vous faire gagner des stages de cuisine alors voilà les propositions de Patrick…

miam miam cours de cuisine 80 épices ou 40 épices épice par épice
Votre cadeau pour les fêtes !
Vous avez déjà fait un stage épices avec www.stage-cuisine.com, ou du moins vous avez envisagé de le faire. Nous avons deux bonnes nouvelles pour vous !
Si vous nous adressez l’un de vos amis pour une prochaine cession (inscription avant le 31/12/2007), nous lui ferons, s’il s’inscrit de votre part une remise de 20 %.
Mieux encore si trois couples s’inscrivent de votre part, c’est à vous que nous offrons un stage gratuit, dont vous pouvez faire bénéficier la personne de votre choix.
Et maintenant, notre grand concours permanent : vous connaissez une bonne recette avec des épices ? Envoyez-la nous, et si elle est retenue comme recette du mois par notre jury de bloggeuses gastronomiques (Ndlr : je suis une des bloggeuses gastronomiques ,-)!), vous gagnez un stage épices
A vos claviers ! et à bientôt
Patrick du Cros
Vos recettes sont à déposer sur le site là : Ma recette pour le concours… à vos épices !

Mais pourquoi, quarante-deux, quarante-trois… je les recompte… quarante-quatre… mais pourquoi est-ce que je vous raconte ça…

36 commentaires:

  1. Quarante-quatre? Pas mal! Tu as vraiment plongé dedans! ;) Je n'avais encore jamais pensé à les compter...

    RépondreSupprimer
  2. Je ne vais pas te dire comment je suis tombee dans les epices quand j'etais petite... en tout cas je suis pour ton curry, de toute facon je ne sais pas resister a ces petites choses!

    RépondreSupprimer
  3. Mmhm, ce menu épicé me convient totalement ! Le presque quatre quart a l'air terrible, mais étant davantage salé que sucré, je ne peux que sauter sur ton curry.

    J'ai fait un curry de poulet hier, mais façon simplifiée parce qu'en ce moment, les odeurs de cuisine et moi c'est euh ... beurk.

    Ca va rev'nir !

    RépondreSupprimer
  4. t'es une des bloggeuses en question ? :))) décidément ! ça tourne presque à la skizo cette histoire de blogs de fille !!!!
    Je participerai plus tard, quand je serai remise de mon we pralinien et de ma cure de manchego :op
    des bisous !

    RépondreSupprimer
  5. Parfait cette recette de quatre quart aux épices, elle va très prochainement ensoleiller mon deuxième petit dej' de 11 h au bureau! Merci Dorian
    Je découvre les épices depuis seulement 2 ans (et n'ai goûté au safran qu'il y a... 1 mois je crois...)
    Mais je n'ai pas de grains de piments, par quoi pourrais-je le remplacer?
    Effectivement, je ne t'ai pas vu au salon (le vendeur du stand magimix a dû trop nous occuper l'esprit!)
    Bonne semaine!

    RépondreSupprimer
  6. En parlant de Curry, un ami m'a dit que les anglais étaient friands de cette épices et qu'ils en mettaient dans tous leur plats !! o_O J'ai eu du mal à le croire... moi qui qualifie la cuisine anglaise de "fade" ( pardon mais je ne suis jamais allée dans le pays de Shekespeare ) je sais que je vais en faire bondir plus d'un... toi le premier...

    *sorry* =___=

    RépondreSupprimer
  7. Entre le gingembre et les graines de piments, ca c'est du cake qui reveille.

    RépondreSupprimer
  8. Moi, en Angleterre, je n'ai pas connu la cuisine épicée, mais la cuisine anglaise. Et je m'en suis remise. C'est après que j'ai rencontré les épices. Vite, je vais les compter et je reviens. Et encore après, je recopie le quatre-quarts. A +

    RépondreSupprimer
  9. Oui, c'est étonnant comme de rares dans les cuisines il y a un quarantaine d'années, les épices occupent depuis un certain temps déjà une place importante dans nos cuisines. En fait depuis que les " Chefs " voyagent et nous aussi. Elles commencent à entrer dans la préparation de certains de mes plats. Assez timide avec les épices, j'avance doucement. Ma seule réticence parfois est de masquer le goût initial du produit principal. Comme pour les vins, un apprentissage est nécessaire.

    RépondreSupprimer
  10. pour moi ça sera une bonne tranche de presque 4/4 avec un tchaï fumant pour rester sur le même registre!

    RépondreSupprimer
  11. Ahhh je sens d'ici ton gâteau plein de bonnes choses qui cuit ! Ca doit etre à se damner un gâteau pareil ... pile comme je les aimes, généreux et plein d'épices ... que du bonheur ! Merci Doriann :o))

    RépondreSupprimer
  12. Moi aussi j'adore les épices!!! Surtout dans le chocolat, sur le chocolat, avec le chocolat... Mais bon, pas seulement. Je les adore partout en fait.
    Hmm, bon, il est 18h20, je viens de rentrer d'une dure journée de cours, j'ai pleeeeeeeein de boulot, peut-être même une nuit blanche en perspective, mais là je crois que je vais faire ton "presque 4 quarts aux épices".
    Tant pis si je rate mes études à cause de toi :op

    RépondreSupprimer
  13. Ah les épices ! Ma mère utilisait uniquement 2 sortes d'épices, j'ai vraiment baigné dedans : la cannelle et la muscade.
    Depuis que j'ai déménagé à Paris, j'en ai profité pour découvrir de nouvelles saveurs, mes papilles n'en sont que ravies, ça change vraiment tout un plat.
    Ton faux 4/4 me tente énormément, j'en sens les parfums jusque chez moi !
    Bonne semaine, bises

    RépondreSupprimer
  14. J'aime bien les légumes croquants dans les currys! Les tiens ont l'air juste parfaits... reste plus qu'à trouver des cives et du basilic thai!

    RépondreSupprimer
  15. j'ai tendance à en ajouter partout des épices même dans un plat de pâtes toutes simples par(exemple)

    RépondreSupprimer
  16. Moi, les épices, j'en ai eu presque dès le biberon! C'est dans le sang familial même... Tes deux recettes sont sublimes! Elles me donnent fort envie, pourtant je viens de copieusement dîner, c'est dire...

    RépondreSupprimer
  17. ah les épices, j'aurais bien du mal à m'en passer...
    dis-donc, tu pèses tes oeufs pour nous donner des proportions exactes ? t'es trop gentil !

    RépondreSupprimer
  18. En fait tu reviens de loin !!! Tu as d'autres "ennemis" comme ça dont nous vas nous régaler dans quelques temps, quand tu les auras apprivoisés ???

    RépondreSupprimer
  19. Ton quatre-quart épicé me tente vachement ! J'adore les épices et notamment tout ce qui est à base de curry. Bises

    RépondreSupprimer
  20. coucou,
    comme toi, j'adore les épices!
    je peux donc qu'adorer tes recettes!!!

    RépondreSupprimer
  21. menus propos06/11/2007 13:27

    Bon, je sais bien que nous n'avons pas été élevés dans la même "étable" mais chez nous aussi, y avait pas d'épices. Le moulin à poivre tournait, le clou de girofle (un seul) plongeait dans le pot au feu mais les autres inconnues au bataillon. Et quand on commence à se dire faut que j'essaie, allez je goûte... huummm, pas mal, c'est parti pour de nouvelles découvertes en bouche et la question arrive : mais pourquoi j'ai pas essayé avant ?!

    RépondreSupprimer
  22. J'ai eu la chance petite que mes parents voyageaient régulièrement et ramenaient régulièrement des choses incongrues de leurs voyages, incongrues car il ne ramenaient pas le mode d'emploi, alors quand j'ai commencé à cuisiner, j'ai un jeté un peu de ci un peu de ça dans les casseroles, des fois ça marchait, des fois non...

    RépondreSupprimer
  23. lesfoodies@gmail.com06/11/2007 16:10

    Bien d'accord avec toi, l'apprentissage des épices c'est un voyage parfois semé d'embuches (attention véritable curry thai à droite!) mais avec tellement de découvertes. Ton presque quatre quart à l'air délicieux, ça me donne envie de faire un cake au gingembre confit, tiens!

    RépondreSupprimer
  24. Bien d'accord avec toi, l'apprentissage des épices c'est un voyage parfois semé d'embuches (attention véritable curry thai à droite!) mais avec tellement de découvertes. Ton presque quatre quart à l'air délicieux, ça me donne envie de faire un cake au gingembre confit, tiens!

    RépondreSupprimer
  25. C'est un peu la même histoire chez moi: mes parents ont eu, pour leur mariage, une étagère à épices (une vraie de vraie de celui qui fait plein de sachets d'épices pour les grands magasins!) qui servait surtout à décorer le mur de la cuisine... et puis, au fil du temps, les épices se sont multipliées, et ont envahi une autre étagère, un bout de placard, un coin de plan de travail... elles se sont multipliées encore et encore, elles se sont multipliées en venant de plus en plus loin (héhé à l'époque de mes 5 ans, le garam massala, l'était encore loin de la maison...)... et finalement, plus le temps passe, moins y'a de place, plus y'a de pots... et plus y'a de goût dans nos assiettes! J'adore ton cake aux épices!

    RépondreSupprimer
  26. C'est vraiment une belle histoire, ce bras perdu dans les épices...comme la théorie du big bang! avant rien et ensuite, le goût!ça donne faim tiens!

    RépondreSupprimer
  27. Vrai, elle me donne envie cette caverne d'Ali Baba...

    RépondreSupprimer
  28. Tu m'as bien fait sourire avec cette histoire de deux pots à épices qui se battait en duel dans la cuisine familiale ... et si en plus il ne seravait pas à grand chose ou du moins pas beaucoup! Et dire que dans la cuisine à ma maman ce n'était pas un ou 2 pots mais des rangements au point de douter si ce n'était pas des ingrédients de sorcière! oui ma mère est une sorcière davant sa marmite (comme celle utilisé pour la massalé chez Pascale ;-) et divers produits (qui eux n'ont pas connu de poussières).

    Je craque plutôt pour le presque 4/4 avec cetet touche de (faux) poivre (piment) de jamaîque que j'apprécie particulièrement.

    Pour ce qui est des stages, je croise les doigts car ça doit être plus passionant qu'intéressant (à moins que le père Noêl pense à moi, ce qui m'étonne vu le dernier cadeau reçu!!!)

    Je t'envois pleins d'épices positives ... ben quoi! ça se souhaite quand on est fans de ces demoiselles (je t'interdis de rire) (Rires...)

    RépondreSupprimer
  29. Ce n'est pourtant plus l'heure, mais que ça donne envie...
    Les épices et le dosage, c'était une équation compliquée; longtemps, quand j'aimais, j'en faisais des tonnes, puis doucement, elles m'ont appris la subtilité...
    Quarante-quatre... c'est plus qu'intéressant, je vais aller compter mais je doute arriver jusque là!

    RépondreSupprimer
  30. Hummmm, un régal ce quatre-quart aux épices! Je n'avais donc pas -encore- de piment de la jamaique, mais même sans je le trouve délicieux! Et quel parfum à la cuisson!
    Je n'ai goûté qu'une petite part parce que j'avais déjà dîné, mais demain je vais me régaler, alors merci beaucoup ^^

    RépondreSupprimer
  31. Doriann, j'ignore où tu déniches tes recettes de gâteaux mais j'avoue en être à chaque fois complètement folle ! Et cette fois encore, pas d'exception ! Il ne me reste plus qu'à filer acheter du gingembre confit afin de préparer cette merveille pour nos 4heures de ce week-end ! Merciiiiii :O)

    Amicalement blog,
    Ingrid

    RépondreSupprimer
  32. Environ… à vrai dire je n'ai pas compté précisément Liliy… mais par là on va dire
    Et pourquoi d'abord tu ne me le dis pas, tu sais bien que j'aime que l'on me raconte des histoires Mily ,-)
    J'espère Eryn parce que sans les odeurs, pas de cuisine et si pas de cuisine, pas d'Eryn et ça pas bien ! pas bien du tout !
    Je crois Marion que je ne vais pas tarder à relancer mon célèbre cri… je suis une fiiiiiiiiiille comme les autres… mouaarrrrfff ! j'espère alors retrouver bientôt ta recette par là-bas ! pour le reste je ne veux même pas en entendre parler… à moins que tu me forces à écouter ,-) !
    Alors pour le piment comme je l'ai dit à Déborah on peut s'en passer en mettant un tout petit poil plus de poivre, le clou de girofle, la cannelle et la noix de muscade (trouvé sur Wiki…), mais on peut aussi s'en passer… Au fait si tu veux découvrir d'autres épices, n'hésite pas !
    Bah tu sais c'est haut de plafond à la maison Lidwine et il est vrai que certains plats anglais sont fadou fadou ! mais les choses sont en train de se transformer à vitesse grand V ! Essaye un jour d'y passer quelques jours tu verras
    Il est moins décapant que je le craignais, par contre côté goût et parfums, là Gracianne je pense que ça pourrait te plaire !
    L'Angleterre s'épice de plus en plus Gredine… il faudrait peut-être y retourner ,-)… Alors pour les épices ???
    C'est exactement ça, Vanille petit à petit les épices se sont imposées et maintenant elles font partie de nos habitudes ! et comme tu dis un apprentissage est nécessaire et je continue à apprendre
    Avec du tchaï bien fumant j'adopte, j'apporte le cake et toi le thé ,-) ?
    Je t'en prie Céline c'est toujours un plaisir de te voir aimer mes petites créations… ah quand ça cuit dans le four c'est aussi bien les odeurs !
    Whaaaaa la responsabilité de la mort qui tue ! va étudier alors ! et moi je te livre le cake Mavielle ,-) !
    En commençant en cannelle et muscade tu commençais bien et je vois que tu as bien poursuivi sur la route des épices Cat… à vrai dire connaissant un peu ta cuisine je m'en doutais, il n'y a qu'à voir ta dernière !
    Normalement si tu as la chance d'avoir une épicerie chinoise pas loin ça devrait le faire PetitCaillou… j'espère que tu en as une
    Moi j'ai encore du mal à me laisser vraiment aller Nuage de lait mais je sens que ça vient…
    A vrai dire je suis en train d'en mettre dans le " biberon " de mes enfants des fois qu'ils aient la bonne idée de te ressembler sur ce point Ellaë !
    C'est que subitement je me suis demandé s'il ressemblait à un 4quart ou pas Aude alors j'ai pesé les œufs pour voir !
    Si tu savais Déborah… si tu savais ,-) mais pas tout en même temps !
    J'espère qu'il te plaira si tu décides de l'essayer Philo, enfin quoi qu'il en soit, n'hésite pas à me dire même si tu n'as pas aimé ,-)
    Quelle déclaration Lory ,-) ! Merci beaucoup
    Tu sais il nous reste tant de choses encore à découvrir Mireille ! et puis finalement ce n'est pas plus mal sinon qu'est-ce qu'on s'ennuierait dans nos cuisines !
    C'est toujours le risque que ça ne marche pas Bérangère mais c'est pas grave puisqu'on recommence si ce n'est pas le cas… et qu'on aime ça en plus ,-) !
    Alors j'espère qu'il va te plaire Jimmy et que tu me diras ce que tu en as pensé… et pour l'apprentissage, je suis bien d'accord !
    J'aime beaucoup ta manière de raconter les épices arrivants tout doucement en cuisine même si finalement dans celle de ma mère elles ne sont jamais restées que deux… ce n'est qu'avec moi que les petits pots se sont multipliés !
    Voilà une très jolie manière de résumer les choses Tifenne avec rien et ensuite, le goût ! j'aime beaucoup !
    Si un jour tu veux la visiter tu n'as faire signe Tit'
    Et comment tu veux que je n'aie pas le sourire aux lèvres après un tel souhait Minouchka ! remarque maintenant que je sais que tu es la fille d'une "sorcière" je vais être plus méfiant ! à dimanche en tout cas ! Et pour les stages je suis sûr qu'avec tes recettes tu aurais toutes tes chances d'y aller… enfin il te reste le chemin à faire !
    J'ai eu moi aussi une période où j'ai eu la main très lourde et puis… ça m'est passé Lena… sans doute à force de voir la tête de ceux qui goûtaient !
    Je vois que tu n'as pas résisté Déborah, je pense que tu ne verras pas une grosse grosse différence quand la Jamaïque va t'arriver… tu me diras ! au fait il vaut mieux le filmer pour le garder sinon il sèche assez vite
    C'est toujours un plaisir de te voir tester mes recettes Ingrid d'ailleurs je pense que je vais bientôt reprendre tes reprises ! Merci à toi !

    RépondreSupprimer
  33. Hihihi j'ai mis quelques secondes avant de comprendre pourquoi tu me parlais de la hauteur de tes plafonds ^^ très drôle =D

    Promis j'irai y faire un tour ; c'est prévu... un jour -___-

    [ Au début j'ai cru que tu me disais de venir y faire un tour... dans la maison aux hauts plafonds ^^ !
    Là non plus j'avais pas compris o___O ]

    RépondreSupprimer
  34. Un peu le meme parcours que toi, je n'utilisais pas les epices avant 15.16 ans !!! Apres je les ai découvert et j'aime ca (sauf le poivre mais la c'est allergique !!).

    Ton 4/4 doit etre un vrai regal, une explosion de saveurs en bouche

    RépondreSupprimer
  35. Tssssss va falloir que je fasse attention ma claritude pour que tout l'monde y'me comprenne Lidwine ! Remarque si un jour tu passes par ici tu peux aussi passer vérifier la hauteur des plafonds ça ferait plaisir à tout l'monde !
    Remarque il y a plein de choses pour remplacer le poivre Jess et il te reste toutes les autres épices... c'est déjà bien ,-) !

    RépondreSupprimer
  36. Un quatre quart aux épices miam! J'adore les épices!!!Cette recette de quatre-quart sera donc mien...n'e, déplaise aux autres!!
    Merci de nous faire partager toutes ces recettes.

    RépondreSupprimer