samedi 6 octobre 2007

Et s'il ne me reconnaissait pas et s'il m'avait oublié… petit passage tranquille de l'été à l'automne dans les assiettes…

Depuis un certain temps, entraîné par la folie virevoltante de mes envies culinaires je me suis un peu laissé aller du côté de l'écoute de la saison et du produit juste, au moment juste. Faut dire qu'avec mes envies d'exotique… pour acheter des cumbavas, des pok choi ou du basilic thaï je ne me suis pas demandé quand et comment ça pousse ces petites bêtes-là… Et du coup j'ai aussi oublié d'aller voir celui qui ne vend les fruits et les légumes que quand c'est le moment, ils poussent parce que c'est à cette époque-là qu'ils poussent ma bonne dame…qu'il dit toujours. Lui, c'est mon petit maraîcher préféré du marché de quelques villages plus loin, en un mot, Lui c'est Franck !
Normalement les jeudis quand je ne travaillais pas c'était Franck que j'allais voir et je revenais toujours du marché, ravi, les bras chargés, croulant sous les courses le sourire béat, mais ça j'en ai déjà parlé…
Et puis l'autre matin quand Marie m'a lâché son habituel Chouchou qu'est-ce tu fais là ? L'autre matin qui était justement un jeudi, j'ai répondu un timide, peut-être aller voir Franck… Tiens, tu t'en souviens encore ? qu'elle a répondu avant de préciser félonne… et lui d'ailleurs tu crois qu'il va se souvenir de toi ? depuis le temps… une toute petite remarque presque innocente mais pourtant suffisante, le ver du doute était dans le fruit ! Comment ça ! il aurait pu m'oublier lui ? Lui oublier moi ? Et même si je savais que l'oublieux c'était moi, la question devenait si insupportable que je n'avais plus le choix, il fallait que je sache, il fallait que j'y aille !
Je me suis donc préparé, rasé de près, remis en ordre mes trois cheveux rebelles, enfilé un polo tout frais repassé et hop direction le marché. Quand je suis arrivé je me suis demandé si je n'aurais pas dû prendre des fleurs… et puis aussi s'il était encore là, le marché et Franck et si rien n'avait changé et si et si… et puis, non rien n'avait changé, enfin à part quelques nouvelles têtes dans la file d'attente, mais rien d'autre. Toujours pas de caisse automatique, il compte et recompte toujours chaque note à l'ancienne en additionnant ses petites colonnes de chiffres, toujours pas les prix, c'est pour pas faire attendre, mais je vais les mettre… et surtout toujours les mêmes produits engraissés seulement à l'attention et au savoir faire… tout était là comme au dernier jour de ma venue, j'ai failli en écraser une larmichette !
Et puis mon tour est enfin arrivé et le salvateur, alors qu'est-ce que je vous sers est tombé suivi d'un monsieur… sans fin, puis un deuxième monsieur… comme s'il cherchait au fin fond de sa mémoire mon nom, pour le dire comme… avant… et que j'essayais de lui dire en faisant les gestes avec ma bouche, avec mes mains… un peu plus je montais sur l'étal et je me mettais à hurler sur un rythme endiablé en m'arrachant mes vêtements Giiiiive miiiii a N… a NNNNN !!! Et puis rien… il l'a pas dit, rien, nibe, peau d'rien qu'il a dit… juste un deuxième et insupportable qu'est-ce que je vous sers ? Patates à purée que j'ai ânonné en me mordant la main, Franck m'avait oublié…
J'ai quand même rempli mon panier de ses merveilleux produits et je suis reparti tout penaud. En rentrant Marie m'a trouvé la carotte triste à la main, la pelant sans conviction… elle a compris et a juste dit… des fois elle est cruelle la vie Chouchou mais ça passera ! J'ai fait oui frénétiquement de la tête en prononçant à peine… 'blié… 'blié…
Du coup je me suis remis à la saison dans les assiettes, rangé l'été et sorti l'automne… et voilà
Salade aux parfums d'automne
Ingrédients pour 2 : 275g de pommes de terre du type rates - Saucisse du type Strasbourg de bonne qualité (les miennes étaient suédoises de chez le marchand de meubles… suédois) – 4 tranches de bacon – 1blanc de poireau émincé bien fin – 1échalotte émincée bien fin – 6 grosses câpres (comme celles sur la photo) – 1ou 2càs de persil haché gros – poivre gris
Pour la vinaigrette : 2càs de moutarde douce (j'ai utilisé de la moutarde suédoise que l'on trouve chez le marchand de meubles… suédois) – 1càs d'huile neutre, colza pour moi – 1càs ½ de vinaigre de cidre – sel si nécessaire, je n'en ai pas mis
Commencez par faire cuire les pommes de terres sans les éplucher dans une grande quantité d'eau salée, comptez environ une vingtaine de minutes, ne cuisez pas plus que nécessaire, elles ne doivent pas se défaire. Puis égouttez-les et laissez-les refroidir tranquillement.
Cuisez les saucisses à l'eau en suivant les instructions de l'emballage. Mettez une poêle anti-adhésive à bon feu sans matière grasse et faites dorer les tranches de bacon, quand elles sont bien dorées, retirez-les de la poêle. Mettez-y les saucisses tronçonnées de biais et laissez-les dorer légèrement.
Coupez les pommes de terres en 2 ou 3 selon leur taille.
Mettez dans un plat les pommes de terre, les saucisses, le bacon et la moitié du poireau et de l'échalote, mélangez sans insister. Versez dessus les câpres, le poireau et l'échalote restants, finissez par le persil et le poivre, il n'y a plus qu'à finir avec la vinaigrette et regarder la pluie tomber derrière les carreaux, c'est quand même l'automne…
Petites précisions :
- Mes grosses câpres sont en fait des câprons qui sont les fruits du câprier, donc même origine mais pas la même choses que les câpres... Moi je les ai trouvées chez ma petite vendeuse de 4 saisons, mais regardez aussi du côté des épiceries italiennes ou espanoles... et si quelqu'un en sait plus n'hésitez surtout pas !
Ah ! Au fait la semaine suivante sans même que je ne fasse rien, enfin je lui ai juste mis un chèque avec mon nom dessus sous le nez… il s'est enfin rappelé qui j'étais… et depuis c'est l'extase légumière à la maison…

Mais pourquoi… à moi le brocoooloooo ! à moi ! à moi !!!... est-ce que je vous raconte ça…

37 commentaires:

  1. Tres sympa cette salade! Et je suis epatee par ces grosses carpes qui sont tres photogeniques;-)

    RépondreSupprimer
  2. Moi, ce sont les ailerons de poulet qui me tentent bien...
    Mon p'tit marché, c'est le dimanche et avec la rentrée, je n'y ai pas mis les pieds depuis août...
    Il faut que je reprenne les bonnes habitudes. C'est tellement agréable!
    Bonjour à Franck et bon weekend à toi!

    RépondreSupprimer
  3. J'adore le coup du chèque ;-)
    Alors, finies les envies exotiques...? :-(

    RépondreSupprimer
  4. Je n'ai jamais mangé (ou alors je ne le sais pas) de gousses d'ail non épluchées... et je n'ose pas, par peur que la "peau" ne me reste dans la bouche sans qu'il soit possible de la mastiquer. Ce ne sont que de purs préjugés ! Qu'est ce qui se passe pendant la cuisson ? la "peau" ramollit ? elle fond ? j'espère que mon ignorance à ce sujet servira aussi à d'autres... si pas elle me servira au moins à moi ! ^^

    RépondreSupprimer
  5. Supers recettes, merci beaucoup!! les ailerons de poulet me tentent bien, je sens qu'il faut que je note cette recette..!!

    RépondreSupprimer
  6. J'ai une nette préférence pour les ailerons de poulet :) . Rien que pour manger avec les doigts :)))

    RépondreSupprimer
  7. oh, il exagère franck ;-)))
    tu sais quoi faire maintenant, revenir le voir plus souvent et ne plus oublier les produits de saison ;-)))
    bises

    RépondreSupprimer
  8. j'avoue aussi que dernièrement, j'ai un peu oublié les légumes et le marché ... mais bon, faut dire que j'ai pas de Franck sous la main moi ! Mon primeur moi il fait pousser ses légumes à Rungis :( Alors je m'en suis fait livrer des beaux, des qui poussent vraiment en ce moment, dans de la vraie terre, et ça n'a tellement rien à voir !
    CA me fait envie tout ça, de l'automne qui réchauffe ... parceque ça caille ce matin non ?

    RépondreSupprimer
  9. La vie est injuste! Mais bon, je suis sûre que même si il n'avait pas eu de chèque, il se serait souvenu de ton nom très vite...
    Je note ta première recette, j'aime beaucoup...

    RépondreSupprimer
  10. Tout est bien qui finit bien! Il y a comme ça des petits plaisirs dans la vie, qui prennent une valeur insoupçonnée; moi, c'est de venir regarder ton blog et de découvrir des recettes comme celles-là, ce poulet, là, mmmhhh. Tiens, si j'allais au marché, moi??

    RépondreSupprimer
  11. ben moi tu vois même après un long mois je me souviens de toi m. ..... euh m. .... ben mince alors...va falloir sortir le chéquier ;)

    sans rire je viens à paris pour le salon cuisinez et je voulais savoir s'il y avait moyen de moyenner pour enfin vous rencontrer en vrai ta marie et toi???
    kashyle

    RépondreSupprimer
  12. Quelle ingratitude ce Franck, après toute la pub que tu lui avais faite!
    Dis moi, tu les trouves où les gros câpres comme ça, chez lui?

    RépondreSupprimer
  13. J'adore cette petite salade ! Il se trouve que j'ai justement prévu une petite a-midi shopping chez le marchand de meubles suédois !

    Merci pour cette idée Doriann !

    Amicalement blog,
    Ingrid

    RépondreSupprimer
  14. C'est inadmissible que l'on puisse t'oublier toi ! Sache que ce ne sera jamais mon cas ... Bises

    RépondreSupprimer
  15. Heureusement que tu as mis tout � la fin que Franck s'est rappel� de toi la semaine d'apr�s, parce que j'avais d�j� une larmichette pr�te � s'�chapper de mon oeil droit!!!!!! OUF!!!!!

    RépondreSupprimer
  16. Il se rappelait sans doute de toi mais attendait peut-être que ce soit toi qui fasse la démarche de l'aborder plus avant ;-)

    RépondreSupprimer
  17. j'étais déjà en pleurs avant de lire la fin de ton histoire d'amour légumier avec ce Franck...mais je suis heureuse de voir que tout va mieux et que vous allez nous faire plein de petits plats tous les deux..lui le fournisseur de légumes et toi le chef d'orchestre de tout ce petit monde...
    j'aime ton poulet....

    RépondreSupprimer
  18. Il en te reste plus qu'à y ller de nouveau régulièrement et il se souviendra de toi...comme quoi les légumes de saison il n'y a que ça de vrai.

    RépondreSupprimer
  19. Rien que le titre du poulet me donne envie, sans parler des photos et tous ces bons légumes....
    Comment ça il ne t'a par reconnu, quel ingrat! non mais!
    Garde le quand même, il aime son metier ce Frank!!

    RépondreSupprimer
  20. Et dire que je ne vais plus au marché depuis des mois ... parce qu'il faut se lever le Samedi. Je vais y remédier. Merci des conseils

    RépondreSupprimer
  21. Le coup du chèque, ultra discret, ça!
    Voilà ce que c'est d'avoir un emploi du temps trop chargé et de ne plus pouvoir faire son p'tit marché...
    Tes morceaux de poulet là, même à c't' heure m'iraient bien...

    RépondreSupprimer
  22. bon, ben je saurais où aller, après les caisses, quand j'irai dans mon magasin de meuble... suédois !

    RépondreSupprimer
  23. ça ne va pas du tout !
    il est 9h30 et je regarde des recettes au lieu de travailler.
    il est 9h30 et je suis en train de baver devant des ailerons de poulet !

    Je n'ose même pas descendre voir de plus près la recette d'après avec ce marshmallow qui me fait des clins d'oeil !

    Merci quand même Monsieur ... ?

    RépondreSupprimer
  24. Merci pour la précision, Dorian, je me sens un peu moins bête aujourd'hui ;)

    RépondreSupprimer
  25. Ouf, ça finit bien quand-même! J'ai eu peur...
    =)

    RépondreSupprimer
  26. Bah moi, j'ai beau y aller une fois l'an chez mon primeur, il me reconnaît à chaque fois, moi ! Il me fait avec un clin d'oeil et la poignée de main qui va avec : "Bonjour chef !" (chef, c'est moi), "ça va, chef ? qu'est-ce que je lui sert, chef ? Il veut pas de mes belles carottes, chef ? Et avec ça, je lui mets quoi, chef ?". Le plus drôle, c'est qu'il me reconnaît moi, mais qu'il ne reconnaît jamais le client suivant. Les boules pour lui ! Mon primeur le confond souvent avec moi : "Bonjour chef !" qu'il lui fait, "ça va, chef ?"...

    RépondreSupprimer
  27. Quel ingrat ce Franck......
    J'vais reprendre un peu de poulet, tiens, ça me plait bien tes recetets de saison!

    RépondreSupprimer
  28. et bien je n'ai plus qu'à me mettre au fourneau, je vais aller tester de suite tes ailerons de poulet (bon je n'ai que des hauts de cuisses, mais ça va le faire quand même).

    RépondreSupprimer
  29. On va aller lui dire un mot à ton Franck...et puis non, tu serais en manque de mots...

    RépondreSupprimer
  30. Tu sais quoi, moi je crois que Franck il s'est juste venge. il t'avait reconnu des la 1re fois, mais pour bien te faire comprendre que tu lui avais manque et que ca n'avait pas ete drole pour lui, et bien il a fait semblant de ne pas te reconnaitre, et pis c'est tout!

    RépondreSupprimer
  31. Mon pauvre Dorian, c'est dur la vie! T'en fais pas, depuis environ une semaine, quand je vais faire mes courses/boire un verre au pub/... y'a plus personne qui me connait, plus personne qui m'accueil avec un sourire suivit d'un "hello", plus rien je te dis. Enfin avec le temps ca va s'arranger et pour toi aussi! En tout cas ton poulet doit etre bien reconfortant. D'ailleurs ca ne te tentes pas de venir le preparer in UK?

    RépondreSupprimer
  32. menus propos08/10/2007 21:57

    Dis ? Et moi, tu me reconnais encore même si je viens moins souvent faire mon marché chez toi ? Peut-être que la prochaine fois ? Hein ???
    Là en attendant je t'achète la salade et les ailerons (ce doit être un plaisir de les manger avec les doigts...)

    RépondreSupprimer
  33. Délicieux ta recette de poulet, on s'en est lèché les doigts !!

    RépondreSupprimer
  34. Bah, il est peut-être pas physionnomiste ton Franck. S'il est comme ma soeur c'est pas gagné. Un jour elle se promenait dans la rue et elle tombe sur une fille. La fille s'arrête, lui fait un grand sourire, lui dit bonjour. Et là ma soeur, elle lui sort "euh on s'connait ?". Hésitation de la fille puis " Euh tu te fouts de ma gueule j'ai dîné chez toi hier !"
    Je crois qu'on peut pas faire pire.
    En même temps, comme c'est ma soeur jumelle, y'a une foultitude de gens qui nous abordent en nous prenant pour l'autre !
    Allez courage, resort ton plus beau caddy et retourne voir ton Franck tous les jeudi afin q'u'il t'imprime bien dans sa mémoire.
    ...P'têtre qu'il te fait un peu la gueule sinon...NOn non non, j'ai rien dit !

    RépondreSupprimer
  35. Incroyable, Marie arrive même à rendre des ailerons de poulet super jolis, et surtout... méga tentants... ;)

    RépondreSupprimer
  36. quelle magnifique assiette!! superbe plat!! biises micky

    RépondreSupprimer