dimanche 22 juillet 2007

Histoires de fromage et de fromagesss au milieu des pizzas montagnes et des tartelettes de jardin…

Pendant des années le seul fromage que j'ai connu avait une drôle de vache rouge collée sur la tête. J'aimais bien ça mais sans plus… Et pourtant j'adorais ces curieux petits triangles et ce n'était donc pas seulement une histoire de goût, c'était surtout une histoire d'emballage… J'étais véritablement fasciné par la petite bande rouge qui permettait de les ouvrir et j'aurais passé des heures et des heures à tirer dessus. Et à chaque fois que je tirais j'espérais qu'un mauvais pli, qu'une coupure de la bande, qu'une corne de travers… que n'importe quoi arrive et empêche cette foutue bande de libérer le fromage… Et malheureusement bon gré mal gré, ça finissait toujours pareil, la bande rouge était toujours la plus forte et le fromage s'ouvrait comme une fleur… et là mon problème c'était qu'il fallait alors les manger !
Comme les joueurs qui veulent se refaire à tout prix, je n'arrivais pas à résister, je voulais à chaque fois m'en refaire un petit et puis un autre et le dernier et le der des der… et finalement je me retrouvais avec toute la boîte devant moi, toute la boîte de petits triangles déshabillés. Et c'est à ce moment-là que ma mère réapparaissait toujours avec son air sévère pour me rappeler mes obligations, tout avaler ! Et puis un jour après m'avoir encore rappelé à l'ordre, elle a ajouté, tiens j'ai acheté un nouveau fromage goûte-le quand tu auras fini ta boîte…
Un nouveau fromage ? Je n'avais jamais imaginé qu'il existait d'autres fromages, quelle étrange idée, pour moi il y avait la vache rouge et un point c'est tout. Et puis d'abord qu'est-ce qu'il lui prenait ma mère de nous révolutionner notre alimentation du jour au lendemain comme ça… un autre fromage… Mais la curiosité a repris le dessus et j'ai soulevé le papier qui couvrait le nouveau venu. Et là ça m'est apparu clairement, soit ma mère devenait folle, soit on l'avait trompée, on s'était moqué d'elle, la chose dans le papier n'était pas du fromage ! Il n'était même pas emballé ! Il n'y avait même pas de petite bande rouge ! Ce que j'ai découvert c'était une grosse tranche d'une étrange matière rugueuse, irrégulière couverte partiellement d'une pellicule noire… rien ne correspondait à ce que devait être le fromage.
Et puis toujours curieux j'avais fini par tirer le papier vers moi. Je n'avais aucune intention de manger la chose, je voulais juste l'identifier et crier enfin la vérité à mère, qu'on lui avait menti, que… lui dire la vérité quoi ! Mais en l'approchant soudain j'ai été pris d'une étrange sensation… la chose puait ! Elle était morte et en décomposition, ma mère perdait définitivement la raison, je n'étais plus troublé je m'enfonçais dans un gouffre d'incompréhension. C'est à ce moment-là que le frangin, le grand, s'est arrêté en face de moi et a simplement dit, tiens tu me passes le fromage… et pour une fois j'ai ressenti un sentiment amical, presque fraternel à son égard mais quand j'ai commencé à lui pousser Le fromage, un de mes petits triangles ouverts avec tout l'amour nécessaire… il m'a arrêté d'un, non passe-moi le vrai pas ça ! J'ai compris que pour lui le vrai c'était la chose… le monde m'a alors semblé terriblement cruel !
Ce n'est qu'avec le temps que j'ai découvert et enfin compris ce qu'étaient les fromages et non Le fromage. Enfin découvert et compris toute la diversité toute la complexité du monde des fromages… et finalement apprécié le plus grand nombre d'entre eux ! Alors forcément quand on m'a proposé de participer avec une joyeuse bande de blogueuses à un blog 100% fromage, Qui veut du fromage ?, j'ai repensé à ces premières rencontres et bien sûr dit… oui ! et voilà deux des recettes que vous pourrez retrouver là-bas au milieu de toutes les autres…
Pizza montagne sous le fromage
Ingrédients : 500 g de pâte à pain (à acheter chez son boulanger, parfois il vaut mieux la commander ou pour les plus courageuses ou courageux à faire soi-même) - 50 g de tomates confites - 4 càs de Tomacouli - 1vingtaine de tomates cerises - 100 g de gruyère râpé - 4 tranches très fines de jambon blanc - 1 boule de mozzarella (environ 125g) - 60 g de poivrons confits à l'huile - quelques tiges de basilic à petites feuilles - huile d'olive
Mixez d'abord ensemble les tomates confites et le Tomacouli, puis réservez cette sauce.
Mettez ensuite une poêle à feu moyen et faites revenir les tomates cerises, écrasez-les légèrement pendant la cuisson avec le dos d'une cuillère pour exprimer le jus, laissez quelques minutes le temps qu'il s'évapore, puis réservez.
Emiettez grossièrement le jambon à la main.
Coupez en petits bâtonnets la mozzarella.
Emincer le poivron. Réservez séparément l'ensemble de ces éléments.
Coupez alors la pâte en deux et étalez chaque moitié en un long rectangle (la pâte à pain ne se travaille pas aussi facilement que des pâtes brisée ou feuilletée, elle se rétracte constamment alors pas d'inquiète il faut faire quelque chose qui ressemble à un rectangle et rien de très précis) d'environ 40cm long sur une quinzaine de large.
Prenez un des deux rectangles de pâte, le badigeonner sur toute sa longueur et la moitié de la hauteur avec le mélange mixé, puis répartissez sur cette couche la moitié de tous les autres ingrédients, tomates confites, jambon, mozzarella, poivrons, gruyère râpé et quelques feuilles de basilic.
Repliez la moitié vide sur la partie garnie puis roulez l'ensemble comme un escargot. Redressez le rouleau de manière à mettre la partie ouverte sur le dessus, écartez un peu les bords comme une fleur puis saupoudrer d'un peu de fromage râpé. Recommencez la même préparation avec la deuxième moitié de la pâte.
Enfournez dans un four préchauffé à 200° pendant environ 30 minutes.
Au sortir du four saupoudrer d'un peu de basilic frais et d'huile d'olive. Laissez refroidir un poil puis découpez en larges parts… attention si vous avez des enfants pas loin elle va disparaître terriblement vite !
Tartelettes aux fromages et aux épinards parfumés aux herbes
Ingrédients pour 6 à 12 tartelettes selon la taille des moules (les miens sont minis et font 8 cm de diamètre): 2 rouleaux de pâte feuilletée - 200 g d'épinards - 2 oignons rouges moyens - 1 càs d'huile d'olive - 2 càs de pignons - 120 g de feta - ½ càc de thym frais effeuillé - ¼ de càc de marjolaine fraîche effeuillée - 20 cl de crème fleurette entière - 2 œufs entiers - 2 jaunes d'œuf - 2 càs de parmesan râpé – huile d'olive - poivre
Déroulez la pâte feuilletée et étalez-la un peu au rouleau de manière à l'affiner. Découpez ensuite des ronds de pâte de manière à ce que la pâte dépasse d'un centimètre des moules. Tapissez vos moules avec la pâte. Piquez les fonds à la fourchette, si vous en avez remplissez un peu le fond des tartelettes avec des haricots ou des petits poids faits spécialement pour cuire les tartes, puis enfournez dans un four préchauffé à 180° pendant dix minutes. Sortez du four et réservez.
Pendant ce temps, équeutez et lavez les épinards et séchez-les rapidement puis mettez-les dans une poêle sur feu moyen et laissez cuire sans arrêter de retourner jusqu'à ce qu'ils soient complètement rétractés.
Emincez les oignons très finement, mettez une poêle toujours à feu moyen, ajoutez l'huile d'olive et faites revenir les oignons jusqu'à ce qu'ils ramollissent.
Emiettez la feta.
Faites dorer les pignons toujours à la poêle et à feu moyen.
Dans un saladier mélangez les épinards, les oignons et les herbes et dans un autre la crème, les œufs, les jaunes et le parmesan.
Mettez ensuite sur chaque fond précuit un peu du mélange aux épinards, un peu de feta émiettée, quelques pignons, puis remplissez avec la pâte aux œufs. Enfournez les tartelettes dans un four préchauffé à 180° pendant 20min. Quand c'est prêt, quelques pignons de plus, quelques herbes, poivrez généreusement, quelques gouttes d'huile d'olive… à manger chaud, tiède ou froid sur l'herbe.

Mais pourquoi, j'ai pas un pique-nique sur le gaz moi… est-ce que je vous raconte ça…

40 commentaires:

  1. c'est vraiment sympa l'idée de rouler la pizza dans cette forme ça change de la traditionnelle pizza.. tout a l'air délicieux.

    RépondreSupprimer
  2. De sublimes tartelettes! Tout est vraiment appétissant et délicieux à souhait!

    RépondreSupprimer
  3. Magnifique et très appétissant!

    RépondreSupprimer
  4. Ahhhhh, les fameux triangles ! Ils ont moi aussi beré tooute mon enfance... Et ça continue encore aujourd'hui (même si j'avoue leur préférer le "vrai" fromage...) !

    Je compte poster très prochainement une énième variante du croque-monsieur à base de crème de gruyère, de courgettes et de basilic... De quoi te réconcilier avec la célèbre Vache !

    Amicalement blog,
    Ingrid

    RépondreSupprimer
  5. Enocre une charmante histoire et deux recettes plus qu'alléchantes

    RépondreSupprimer
  6. Histoire sympathique. Le dicton: "un fromage qui ne pue pas n'est pas un fromage" ;-)

    RépondreSupprimer
  7. Très originale cette façon de présenter la pizza !
    Je partage entièrement ta passion du fromage..... mais pas avec la bande rouge ! Quoique moi aussi j'aimais bien tirer sur cette petite bande mais je n'ai jamais mangé une boite entière.
    Je pars en Savoie au pays du fromage, je ramènerai certainement quelques bonnes recettes ....... pour cet hiver !
    Michèle

    RépondreSupprimer
  8. C'est marrant car l'autre fromage que tu décris (celui recouvert d'une pellicule noire) reste un de mes premiers souvenirs chez mes grands parents avec des ... babybels !!

    Bravo pour les photos des tartelettes dans l'herbe, elles sont tout simplement craquantes ;-)

    RépondreSupprimer
  9. C'est drole a la maison c'etait l'inverse, il n'y avait que du "vrai" fromage, j'ai decouvert les petits triangles beaucoup plus tard... En tout cas tes petites tarlettes ne font de l'oeil, a tester rapidement!

    RépondreSupprimer
  10. J'aime beaucoup l'idée de ta drôle de pizza et je suis fan du fromage qui a du goût depuis toute petite à la maison je n'ai pas eu le choix, pas de fromage avec la bande rouge
    Bises

    RépondreSupprimer
  11. Et bien que dire...j'aime pas la vache rouge, c'est pas du fromage ;-) mais bon, vu le reste du billet, tu es tout excusé et des gouts et des couleurs comme on dit ;-) a bientot, bye

    RépondreSupprimer
  12. J'aime bien le volcan-fromager...
    Vu ta passion du fromage tu as du écumer la place quand tu étais aux Européennes... je pars de côté de Riom (mais juste samedi après midi et dimanche matin), des adresses ?

    RépondreSupprimer
  13. tu m'ennuie avec ton pic nic toi, tu sais!
    c'est une jolie histoire, nous on appelle ça la Vache qui péte! ben oui, j'ai que des males à la maison, alors forcément, on est pas toujours dans la delicatesse!
    je prendrai bien la pizza, merci!

    RépondreSupprimer
  14. ça me donne faim tout ça : et pour une fois j'ai bien envie de quelque chose de salé , moi la gourmande ...!

    RépondreSupprimer
  15. J'adore les fromages, oui oui les fromages qui puent, et je déteste la vache folle de joie sauf dans des préparations, jamais telle qu'elle!
    J'ai été à bonne école, faut dire, celle des tommes, à manger avec la croûte, les beauforts et reblochons....

    RépondreSupprimer
  16. Allo, oui ?? Ce serait pour commander 2 pizzas pour 20h30. Et tant que vous y êtes, je gouterais bien une tartelette. Bien chaude bien sûr. Merci. A tout à l'heure !

    RépondreSupprimer
  17. C'est du supplice toutes ces recettes de fromages! J'avais remarqué ta pizza originale!
    J'adore tous les fromages, de celui qui ne sent rien, de celui qui est plein d'ajouts (vache qui rit à même le pot pour le nouveau format bien pratique mais moins ludique^^), au bon fromage bien fort et plein de goût à embaumer le frigo! Que du bonheur!

    RépondreSupprimer
  18. Quel beau vécu de découverte fromagesque...Enfin, à la Vache qui Rit, c'est dur, j'ai du mal à imaginer: c'est mon fromage détesté, je 'narrive même pas à l'avaler! Pas par snobisme: c'est le goût, impossible!

    Mais tes pizzas et tes tartelettes, possible, très possible!

    RépondreSupprimer
  19. alors ça, si c'est pas une réhabilitation... élevé "à la vache", révélé sur le tard et maintenant chroniqueur fromagesque... comme quoi tout est possible...

    RépondreSupprimer
  20. merci pour ce moment agréable que je viens de passer en lisant tes peripeties de petites filles avec le fromage...et tes recettes miammmmmmm un régal!!

    RépondreSupprimer
  21. Ah oui la réhabilitation était inévitable au pays champion des fromages.... Tes tartelettes aux épinards me plaisent beaucoup !

    RépondreSupprimer
  22. sublime...moi qui adore le fromage et surtout celui qui fond bien et qui dégouline un peu quand il sort du four!!!!!

    RépondreSupprimer
  23. Je note ta façon de présenter les pizzas, j'essaierais ! Bizzzz

    RépondreSupprimer
  24. Cette vache qui rigole aura marqué de nombreux enfants :) J'adore cette manière de présenter la pizza, ça rend ce plat très appétissant !

    RépondreSupprimer
  25. Ici le fromage se resume principalement au cheddar, dont le gras coule a flots une fois qu'il a ete passe au micro-ondes...c'est limite si la vache rouge ne fait pas rever, alors tes recettes!!!

    RépondreSupprimer
  26. rooooo tu me donnes faim à voir tout ca , c'est trop tentant

    RépondreSupprimer
  27. Ohlala, que ça a l'air bon tout ça! Merci de ton commentaire, sur mon blog!

    RépondreSupprimer
  28. Qu'est-ce que j'ai rigolé avec la "vache" hahahaha... moi étant française a Barcelone, il fallait absolument que j'aime le fromage, disaient les catalans! Alors un jour je suis allée a une fromagerie et j'ai demandée du fromage qui n'avait pas gôut a fromage. Imaginé la tête du bonhomme... à lui faire une photo, et les femmes qui rigolées toutes autour de moi... la scène aurrait put bien ce passer dans un filme des frères Max. Salutation, Cristina
    http://vidaculinaria.blogspot.com

    RépondreSupprimer
  29. j'adore tous les fromages et aussi les pizzas, alors je ne peux qu'aimer...

    RépondreSupprimer
  30. Les enfants et le fromage, c'est tout une histoire, arriver à trouver le juste milieu entre les fromages rigolo (tiens un nez de clown avec le Babybel)et les vrais fromages qui ont un goût.
    Quand à la fameuse Vache, je la trouve en Allemagne au supermarché mais pas au rayon frais, jamais vu ça en France
    Très sympa la recette des tartelettes.

    RépondreSupprimer
  31. Mais quel plaisir de te re-lire Doriannnnn ... je craque avec toutes ces recettes, j'étais vraiment en retard :o(((

    RépondreSupprimer
  32. En tout cas je t'assure que du côté des enfants ça marche bien la pizza montagne Clo
    Merci Rosa et franchement sur l'herbe c'est bien !
    Merci Hilde et en plus pas très compliqué à faire
    J'attends ta recette Ingrid parce qu'il est vrai que je n'ai plus fréquenté la célèbre vache depuis bien des années ! à suivre donc
    Que veux-tu Labyrinthe décidément je n'arrive pas à m'arrêter de raconter des petites histoires ,-)
    Hum je me demande d'où peut venir cet étrange dicton Lisanka ,-)
    J'attends alors avec plaisir ton retour de là-bas Michèle pour attraper toutes les bonnes recettes que tu vas ramener
    Je ne sais pas si les babybels existaient à mon époque Déborah… les dinosaures oui, mais le babybel…
    Le vrai fromage à la maison c'était dur dur… trop vrai Mily ,-)!
    Remarque à la maison c'est pareil mes enfants n'ont pas le choix Edith, même si je ne suis pas contre les " autres " fromages… enfin s'ils insistent ! Bises !
    Tu sais ça fait bien des années que j'ai maintenant abandonné la vache à son sort dans les rayons des supermarchés Claude… mais du côté de chez toi il doit y avoir quelques fromages très fréquentables !
    Le volcan fromager ! j'aurais tellement aimé trouver ce nom ! Merci Tiuscha… Malheureusement quant aux adresses finalement nous n'avons pratiquement pas bougé et du coup hélas rien à te donner !
    J'ai parlé de pique-nique moi Mcc ? La vache qui pète… la pauvre si elle savait ,-)!
    Si j'arrive à te mettre au salé je ne suis pas mécontent de mon coup Emilie !
    Effectivement avec un tiercé pareil tomme, beaufort et reblochon il y a de quoi aimer le fromage Aurélie !
    Allo pizza j'écoute… heu j'ai pas l'adresse de livraison… bon ben je vais me les manger alors
    De la vache en pot ??? mais je vais aller voir ça au plus vite $ha !
    Il va falloir que je regoûte la chose La sieste, tu sais il ne me reste plus que mes souvenirs de l'époque pour imaginer le goût… à voir !
    Chroniqueur fromagesque… voilà un titre qui me plait bien Cuisine plurielle
    Heuuuuuu Seve même quand j'étais petit j'étais déjà un garçon ,-)!
    Merci Pulco en plus ça se mange d'un coup de dent
    Si tu aimes quand ça fond Sab le mois prochain d'autres tartelettes sont à venir et elles sont fondantes à souhait
    J'espère que ça te plaira Flo… mais sinon tu as le droit de le dire quand même ,-)
    Normalement je n'aime pas trop la pizza Cat et du coup je me suis demandé ce qu'on pouvait en faire d'autre
    Heu tu veux qu'on se fasse détester par tous les postiers entre Maule et chez toi Mimine ? je t'envoie un clacos bien coulant ???
    Alors n'hésite pas Nuage de lait, lance toi
    Je t'en prie Sonia et merci aussi à toi !
    Je crois que tous les français d'ailleurs n'ont pas le choix Cristina ils doivent aimer le fromage, le pain et le vin ! en tout cas c'est ce que pensent beaucoup d'autres ,-) !
    Alors à tester et tu me diras Valérie
    Quoi le nez de clown avec le Babybel j'suis pas le seul Flo ??? à la maison maintenant les pauvres n'ont pas le choix que j'ai eu, c'est du fromage du vrai du tatoué ou… rien !

    RépondreSupprimer
  33. Je crois que j'avais aussi pas mal de retard Manue ! j'ai un peu profité des vacances pour attraper le plein de gourmandises chez toi !

    RépondreSupprimer
  34. Décidemment, je vais devenir une accro à ton blog moi aussi ... car finalement, n'y a-t-il pas une étrange ressemblance entre tes posts et le fromage triangulaire à tête de vache ? Pour l'un et l'autre, obligé de tirer sur la languette pour découvrir le fin du fin ... Tu t'égares ma Charl, tu t'egares ...

    RépondreSupprimer
  35. oui! tu as reparlé picnic! ala fin du billet! c'est pour me faie marronner c'est ça hein!

    RépondreSupprimer
  36. Je n'aime pas beaucoup la viande, j'ai donc été élevé au fromage et j'adore ça mais je me modère pour ne pas en mettre dans tous mes plats ! et de temps en temps, je ne rechigne pas devant une petite bande rouge.... certes pas vraiment du fromage, mais chacun ses tares, et moi j'aime ! photos très alléchantes !

    RépondreSupprimer
  37. Ce n'est pas moi qui vais me plaindre de ta possible addiction Charl ,-) ! et j'aime beaucoup beaucoup quand tu t'égares… alors n'hésite pas !
    Non je l'ai fait… j'ai fait ça moi MCC ? c'est pas possible ,-)
    Je crois de plus en plus qu'on ne mange pas seulement pour se nourrir et parce que c'est bon mais pour bien d'autres raisons et des fois des raisons étonnantes… et effectivement chacun de nous a ses petites " tares " Eglantine et la petite bande rouge n'est vraiment pas la pire ! et c'est quand tu veux pour une fromage party !

    RépondreSupprimer
  38. On m'a toujours dis que la vache rouge elle riait pour se moquer de la personne qui tentait tant bien que mal à ouvrir cette petite portion !

    Moi j'aime les fromages !!! :p

    RépondreSupprimer
  39. ça donne envie de croquer dedans !

    RépondreSupprimer