samedi 9 décembre 2006

Dernières négociations en direct avec le… si si directement avec lui ! enfin presque…

Ayé ! on est dans la dernière ligne droite et ça commence à négocier dur à la maison autour de ce qu'on peut encore demander ou pas à l'homme à barbe ! les t'es sûr qu'on pourrait pas juste un de plus… deviennent de plus en plus insistants ! et quand je ne commence à être au bord de la rupture, presque à déposer les armes… je pose la question fatale… Et il en reste quoi de l'année dernière et de ceux d'avant et d'encore avant, tu t'en souviens seulement, hein ? et là généralement après un heu… y'a un jet de l'éponge ! Et l'autre jour après avoir encore marqué un point comme ça, trop facilement, je me suis dit et toi d'abord de quoi tu te souviens… et…
Je suis rendu compte que mes premiers souvenirs remontaient seulement à quand j'avais 7ans, avant rien, il ne m'en reste rien… c'est peut-être à cause de mes premiers patins à roulettes que je m'en souviens, des monstres en fer qui faisaient plus de bruit d'un train à vapeur, peut-être aussi parce que c'était une année où tout allait bien dans la grande maison en ruine… tout allait bien et j'avais les plus beaux patins du monde ! comment l'oublier !
Après je me souviens aussi qu'à 10ans ça a été le vélo rouge, trop petit, pas d'bol ! Mes parents n'ont jamais eu le sens de la longueur de mes jambes, faut dire qu'à force de vouloir me mettre en culottes courtes ils finissaient peut-être par oublier que mes jambes s'allongeaient !
Et puis pendant 2 ou 3 ans j'sais plus, à part le frangin qui aurait bien aimé réussir à m'incruster dans le sol… presque rien… et finalement il n'avait sans doute pas tord d'essayer, il avait toujours moins que le petit… heureusement le petit, il était terriblement rapide !
Et ça a été l'année où je n'ai pas vu passer mon père noël pendant la nuit, l'année où le sapin était quand même là, l'année où le seul cadeau que j'espérais c'était lui, mon père, l'année où j'ai pleuré en ouvrant ces paquets où je ne l'ai pas trouvé…
Ensuite pendant quelques temps plus rien n'allait dans la grande maison de plus en plus en ruine et personne ne s'est rappelé de tout ce qui tournait autour de ça et ma mère n'a pas pensé qu'il fallait encore jouer comme si… elle nous a juste dit ces jours-là, c'est pour vous… je ne me souviens plus de ce que c'était… Et nous sommes partis de ma maison et arrivés dans un appartement, nous avions perdu mon frère en route, il est parti faire son nid ailleurs... Un appartement, c'était forcément trop petit, il n'y avait plus de cheminée, pendant quelques années ma mère a continué à me donner en me disant tiens, c'était juste de l'argent… puis elle est partie vivre ailleurs.
Et puis une année alors que j'étais vers la vingtaine, j'ai voulu faire comme si, je ne sais plus pourquoi peut-être pour meubler la solitude d'un soir da pluie… alors je me suis acheté la plus belle chaîne stéréo de la terre ! Un monstre qui faisait trembler les oreilles et les murs… mon banquier, quand il m'a repris mon chéquier juste après, m'a dit les yeux exorbités, mais vous n'avez même pas marqué le prix sur le talon !!! Forcément, je savais que ça valait deux mois de mon salaire…
Et puis un grand trou noir de plusieurs années… et tout doucement les habitudes sont revenues, Marie les a ramenées et elles se sont réinstallées comme de petits bonheurs, comme si elles avaient toujours… et en fin de compte je me demande de quoi ils vont finalement se souvenir, eux… j'espère que ça ne sera pas trop les lubies culinaires de leur père… comme mon menu soleil ! et ce dernier plat
Ragoût épicé tout ensoleillé…
Ingrédients : 1,200kg de rôti de porc dans le filet coupé en gros cubes –500g d'oignons rouges émincés fins – 1ou 2 petits piments rouges (selon votre envie de feu) épépinés et émincés très finement - 100 d'abricots secs – ½ càc de gingembre en poudre – 2 ou 3 baton de cannelle – ¼ de càf de filaments de safran – ½ càc de graines de coriandre – 15cl d'eau - 2càs d'huile d'olive – 1 mangue pas trop mûre, pas trop verte non plus, pelée et découpée en cube d'environ 1,5cm – 1càc de sucre – sel et poivreDans une cocotte à feu assez fort, mettez 1càs l'huile et faites colorer de partout les morceaux de viande, il vaut mieux un peu trop que pas assez. Quand c'est vraiment bien doré de partout, ajoutez l'oignon et le piment et faites revenir encore quelques minutes en remuant fréquemment. Ajoutez alors la moitié des abricots, le gingembre, la cannelle, le safran et la coriandre, mélangez bien et salez, ajoutez l'eau. Couvrez la cocotte et mettez-la à four préchauffé à 175° pendant 45min puis ajoutez les abricots et prolongez la cuisson à la même température mais à découvert pendant 15min.
Au bout d'une cinquantaine de minutes préparez la mangue. Dans une poêle sur feu vif mettez le reste d'huile et faites bien chauffer, quand l'huile est bien chaude ajoutez la mangue et laissez commencer à colorer quelques instants en remuant très délicatement. Quand elle commence à dorer ajoutez le sucre, attention si elle doit être dorée la mangue ne doit pas être cuite à l'intérieur ! il ne faut surtout pas faire une compote !
Dès que la viande est cuite, ajoutez la mangue dans la cocotte sans remuez, posez juste sur la viande, faites-la un peu pénétrer dans le jus en secouant la cocotte et prolongez la cuisson une petite dizaine de minutes. Vérifiez l'assaisonnement en sel, poivrez, vous pouvez ajouter une dernière pincée de safran et servez sur du riz, le mien était blanc mais je pense que si je refais le plat il sera sauvaaaage cette fois le riz… mangez tout chaud…

Mais pourquoi, au fait vous vous souvenez de quoi vous… est-ce que je vous raconte ça…

35 commentaires:

  1. Mon pauvre petit (quoi, pas de pitié svp?), c'set pas toujours drôle hein les souvenirs à l'approche de Noel ! Heureusement que jusqu'à 7 ans, c'est le blackout ! Ça fait au moins ça !

    Pour le cochon, je ne commente pas, suis musulmane de religion. Quoi, vous me croyez pas ? Ben ça alors !

    RépondreSupprimer
  2. Comment réussir 2 exploits en 1 billet : 1, me faire perdre le sourire juste une seconde et apprécier ce moment suspendu de mélancolie nostalgique
    2, me donner envie de manger du cochon
    T'es vraiment trop fort toi !

    RépondreSupprimer
  3. mes souvenirs d'enfance de Noël ne sont pas plus gais que les tiens, vaut mieux pas raconter. on va se consoler avec ton plat qui m'a l'air délicieux.

    RépondreSupprimer
  4. Noël, nostalgie, voilà que mes yeux sont plus qu'humides...
    C'est ainsi qu'on a le goût des belles choses et des instants magiques , et les petites têtes blondes ou brunes auront de jolis souvenirs pour les aider dans les moments les plus difficiles.

    Un papa qui invente des menus soleil, c'est pas commun, avec le goût en plus...

    RépondreSupprimer
  5. Au moment de faire la commande au père noël, on essaie de dire aux enfants : heu, mollo, mollo, on réduit... Et en fait, lorsque le moment magique de l'ouverture des cadeaux arrive, on veut qu'ils soient les enfants les plus heureux de la terre et on aurait bien acheté tous le magasin, rien que pour voir leux yeux émerveillés !

    RépondreSupprimer
  6. Noël est un moment où tout le monde devrait être heureux mais ce n'est pas toujours le cas malheureusement. Pour moi c'est une période magique, mon souhait est de voir des yeux émerveillés, qui pétillent de bonheur, une atmosphère chaleureuse. En tous cas tes enfants sont gâtés par un papa qui cuisine de bonnes choses et qui illumine l'hiver par des plats bien ensoleillés !

    RépondreSupprimer
  7. Eh bien, que voilà un triste billet...
    Pour moi, décembre était doublement magique : le Saint-Nicolas ET le Père Noël venaient nous rendre visite. Deux barbus habillés de rouge qui pourtant ne se faisaient pas concurrence. Ils nous gâtaient de cadeaux, et, pour l'un, de pains d'épices, pour l'autre de chocolats.
    Le 24, nous déposions consciencieusement nos chaussons sous le sapin, près de la crèche, ainsi qu'une petite assiette avec 4 ou 5 morceaux de sucre pour les rennes du Père Noël, et le 25, ils étaient là, les beaux cadeaux, il était passé ! Pourtant j'avais essayé de lutter contre le sommeil, vraiment, cette fois j'étais sûre de le rencontrer "en vrai"...
    Le 24, c'était réveillon chez mes grands-parents paternels, et le 25 chez mes grands-parents maternels, ou l'inverse, dans la joie et la bonne humeur, les guirlandes et le vinyle de Tino Rossi qui chante Petit Papa Noël, ou bien Nicole Rieu, et des repas gargantuesques, merveilleusement bons, mitonnés avec amour et attention des heures durant. Le rosbeef de mon grand-père, le gratin dauphinois, la bûche maison et les marrons glacés ou même les châtaignes grillées sur le feu de cheminée.
    Magique.
    Aujourd'hui encore, le mois de décembre me met dans une allégresse que je ne peux décrire.
    J'espère réussir à transmettre cette magie de Noël à mes enfants.

    Joyeuses fêtes à tous, tout de même :)

    RépondreSupprimer
  8. Les seuls souvenirs qui me reviennent sont des cadeaux qui ne me faisaient pas plaisir, une montre, une montre l'an d'après et encore une montre l'année suivante. A chaque Noël. Aujourd'hui, presque un demi-siècle après je ne porte plus jamais de montre. J'ai failli me réconcilier avec une toute petite montre en or trouvé dans un carton dans une grande maison qui part en ruines, mais malgré le doux bruit de son tic-tac, elle prenait irrémédiablement du retard et j'ai préféré l'abandonner et revenir à ma lenteur. Je vais chercher car je suis sûre qu'enfouis quelque part doivent se nicher quelques souvenirs de Noël heureux. En attendant de remettre la main dessus, je cuisinerai un Noël orange cette année, et avec la mangue je rajouterai de l'ananas et de la banane. J'adore ce goût salé/sucré.

    RépondreSupprimer
  9. Juste un petit mot en passant avant d'être en retard pour aller au boulot... ben oui j'travaille aujourd'hui ça arrive ,-)!
    Juste un petit mot pour vous dire que ce ne sont que certains de mes souvenirs de cette période, les plus vieux et ils ne sont pas pour moi forcément de mauvais souvenirs, juste un peu plus nostalgiques pour certains... et depuis j'en ai eu plein, plein d'autres, surtout depuis Marie... et ceux-là était plein de rires et de chants... un peu comme sur l'île aux... voilà c'était juste un petit mot en passant parce que je suis à la bourre maintenant !
    J'vous réponds comme toujours plus particulièrement quand je rentre ! Papouilles à toutes !!! et tous...

    RépondreSupprimer
  10. Je suis sure que tes enfants ont deja plein de bon souvenir de noel avec tous les bons plats que tu leurs prepare! les vrais noel c'est quand j'etais petite, je les passais dans le nord avec tous mes cousins pendant que ma tante preparait le barbecue ou le couscous dans le garage...

    RépondreSupprimer
  11. Cette nostalgie fait aussi parti de l'esprit de Noël, même si ous les souvenirs nesont pas roses...en tout cas je suis sûre que ceux de tes enfants seront formidables! Bonnes fêtes à toute la petite famille!

    RépondreSupprimer
  12. J'ai failli verser une larme...en te lisant, tant de souvenirs me sont revenus. Et vlan, un paquet d'émotions en pleine figure. C'est fou comme les émotions ressenties pendant cette période de fin d'année arrivent à s'accrocher à nos souvenirs. C'est pas le même effet quand on parle de Pâques par exemple.
    Allez, bien à toi
    verO

    RépondreSupprimer
  13. T'avais pas une version pluuuus....enfin pluuuus, tu vois ce que je veux dire, j'ai la mine triste ! Encore ce fichu banquier, ils n'ont jamais rien compris....
    Noël, que de bons souvenirs pour moi, le père Noël a toujours reçu ma lettre et tenu parole.
    Plus grande, j'ai beaucoup moins aimé, ma maman n'a rien trouvé de mieux que de me mettre au monde ce jour là, le 24. Quel cadeau !!!!
    Alors Noël ou anniversaire ! Je préfère penser à ton menu ensoleillé, j'adore la cuisine aux fruits, ma soeur est une grande adepte et au fil des ans, nous a convaincus et convertis. Je la note.

    RépondreSupprimer
  14. Décidément cette période te rends bien nostalgique, heureusement que Marie est venue remplir tes Noels de bons souvenirs par la suite. Et franchement, ça m'étonnerait que vos enfants se souviennent tristement de leurs Noëls, avec les parents qu'ils ont.
    Quant au ragoût, tout est bon dans le cochon!

    RépondreSupprimer
  15. raymonde encore et encore09/12/2006 16:13

    T'en fais pas Dorian, on avait bien compris que depuis Marie et les petits c'est le bonheur ! Mais à l'approche de Noel, les souvenirs d'enfant bon ou mauvais nous reviennent en tête ! et tu sais comment elles sont sensibles les bloggeuses et non bloggeuses (le féminin est employé volontairement)!

    RépondreSupprimer
  16. Je lis votre blog tout les jours, pas pour les recettes, mais pour l'émotion!

    RépondreSupprimer
  17. je voulais dire "tous" les jours, c'est l'émotion qui me fait faire des fotes d'ortograffe

    RépondreSupprimer
  18. Décidément, encore un point commun entre nous... Ton billet m'a beaucoup émue (j'en dis pas plus, tu sais comment je suis en ce moment, ça risque de mal finir..:-)) Bisous à toute ta petite smala

    RépondreSupprimer
  19. C'est vrai que j'ai des trous d'mémoire Raymonde mais j'en ai déjà assez ,-)!
    Et toi tu es trop gentille Framboiz ! merci à toi !!!
    Faut s'en faire de nouveaux Bebop 21 moi c'est ce que j'ai fait et ça marche très bien !
    J'espère que ces yeux ne sont pas restés humides trop longtemps Lena ! merci en tout cas pour ces émotions partagées !
    Chuuuuuuuut Aude m'enfin ils pourraient lire et savoir qu'on aime tellement ça quand ils ouvrent les paquets !
    Remarque tu aurais vu leur tête quand j'ai dit que j'allais mettre de la mangue dans le ragoût… ça ils ne vont pas l'oublier de si tôt Cat ,-) !
    Merci Bergamote pour ces plaisirs que tu as bien voulu partager avec nous ! ce que je sais maintenant c'est qu'il va sans doute y avoir une nouvelle petite habitude du côté de chez moi… juste quelques sucres… au cas où !!! et très bonnes fêtes à venir à toi !!!
    C'est curieux les souvenirs Michèle, on se demande toujours pourquoi tant de choses s'effacent et subitement c'est le tic tac d'une montre qui reste ou des patins à roulettes ! Et si tu retrouves d'autres souvenirs n'hésite pas mes portes te sont grandes ouvertes !
    Et maintenant Mily le prochain va être du côté de là-bas ? Au fait ça se confirme de retour en Angleterre en février !!! le bonheur quoi !!!
    Et ils sont aussi roses pour certains Virginie heureusement ! Quant aux leurs je leur demanderais dans cinquante ans ! oui j'ai décidé de vivre très très vieux… et en plus d'être très très… heu…
    C'est vrai que Pâques… pâques je dois avoir un ou deux souvenirs des enfants cherchant les œufs mais pas grand chose ! Mais tu as raison ce n'est pas grand-chose par rapport à cette nuit de décembre tant attendue. Et merci de l'émotion partagée !
    Heuuuu remarque décembre n'est pas fini Bazarette alors il y aura peut-être une version plus… en tout cas j'ai noté que le 24 il y a maintenant deux bonnes raisons de se réjouir !!!
    Bah tu sais comment je suis Gracianne les textes se suivent et ne se ressemblent pas… un peu comme les jours ! Bon je vais apprendre la bonne nouvelle à un cochon de mes amis ,-)!!!
    Je sais Raymonde et je vois qu'on continue à se comprendre à demi mots… !
    Merci Fabienne c'est très agréable d'apprendre vos lectures régulières de mes petits textes… merci vraiment beaucoup !
    N'en dit pas plus Véro ,-)! Je sais que ce n'est pas le moment... ! bon notre prochain point commun il va être dans la cuisine ou hors de la cuisine ??? à suivre !

    RépondreSupprimer
  20. Salut "camarade de jeu", ben pour une fois, je n'ai pas eu le sourir de long en large de ton article...Mais je retrouve toujours ta précision dans tes paroles. Est-ce que tes enfants cuisinent parfois avec toi ??? J'espère que oui, j'aurais tellement aimé avoir un père qui cuisine...c'était ma grand-maman chez moi ;-) Merci pour ta recette, j'attends toujours un commentaire chez moi ;-) et à tout bientôt Dorian

    Amitiés
    Claude

    RépondreSupprimer
  21. Et bien moi je te souhaite que si, qu'ils se rappellent tes enfants de ta mauvaise humeur amusante à l'approche de Noël, de ta gaieté qui transparaît dans ces plats ensoleillés, de ta générosité en cuisine, de ce don de nous faire vibrer avec des mots à la fois tristes et heureux, de ce dernier plat qui me laisse encore baba d'admiration, je voudrais en manger là maintenant tout de suite !! Et je te souhaite vraiment et sincèrement en avance un très joyeux noël en famille avec ta femme adorable et tes enfants qui se forgent des souvenirs certainement très heureux, même s'ils ne le savent peut-être pas encore ! ;0)

    RépondreSupprimer
  22. Je me rapelle d'un bon goûter... à voir sur mon blog ! ;-)

    RépondreSupprimer
  23. Hafi(http:\\icietdailleurs.canablog.com/)10/12/2006 18:19

    Tout est magnifique, le récit, les photos et ce plat qui a l'air très bon ... un peu de soleil !!

    RépondreSupprimer
  24. j'ai eu la chance d'attendre 2005 pour avoir un noël ... pas comme je voulais, avant ça avait toujours été la fête, la fébrilité, la petite ruche qui bourdonne ...
    Cette année, ça bourdonnera dans la cuisine à défaut de bourdonner dans les magasins :o) et j'aimerai bien qu'on bourdonne en cuisine pour moi aussi :op
    Bises à toute la petite famille avant une adoption début 2007 !

    RépondreSupprimer
  25. bonsoir doriannn j'avais gardé ton blog pour la fin, histoire de me coucher le sourire aux lèvres et ben euh...je vais aller manger un chocolat moi!!!!
    bon pas drôle drôle tout ça...ça me fait constater que j'ai été hyper protégée par ma famile car chez nous, quoi qu'il arrive noêl était heureux et je fais en sorte que les mêmes étoiles illuminent les yeux de mes enfants. Pas toujours facile mais je sais que tu fais de même
    quant aux banquiers...papa l'était jusqu'à sa retraite alors je ne dis pas de mal mais grrrrrrr

    RépondreSupprimer
  26. Ah je savais bien que Noël était un truc pas toujours sympa, entre 0 et 5 ans c'est bien...ensuite l'insouciance s'éloigne et forcément les guirlandes et les étoiles qui scintillent ne nous aveuglent plus. Mais à 20 ans, fêté le 9 décembre, avec une ptite famille recomposée, c'est vraiment chouette Noël...
    Et puis je savais bien que Marie était une magicienne, elle a remit des étoiles partout...

    RépondreSupprimer
  27. Bon, eh bien avec une histoire comme celle-là, je reprendrais au moins trois fois de ton plat.
    Ben, oui moi quand je suis triste je mange.
    (Faut pas le dire mais quand je suis contente, je mange aussi!)

    RépondreSupprimer
  28. Ben voilà, tu m'as plongée dans une grande réflexion....le noel ou je suis avec ma robe de chambre bleue en train de souffler dans une trompette en plastique livrée par ce vieil homme barbu....je m'en souviens, ou c'est juste parce que ce grand moment a été immortalisé sur photo?

    RépondreSupprimer
  29. C'est invroyable, ces photos, on en a l'eau à la bouche... Comme on cherche de nouvelles recettes, salées surtout, pour Noël, je vais me pencher de plus près sur ton blog. Ce ragoût me semble vraiment alléchant.

    RépondreSupprimer
  30. Salut camarade Claude-Olivier ,-)!!! Les enfants, ils cuisinent avec moi quand j'arrive à les attacher à la table… non pratiquement pas enfin à part une ! qui…
    Héééééé c'est pas juste si tu me mets des messages comme ça moi je suis tout émotionné Delphine ! et… ben c'est bien agréable aussi merci à toi !!! vraiment un grand merci !
    Alors je vais voir ça chez toi Gaëlle !
    Merci Hafi et je me permets de remettre ton lien… les \\ sont à l'envers… donc pour aller chez Hafi cliquez sur… Hafi ! la dernière recette est une très sympa version de la brandade !
    Je crois que quoi que je fasse à noël je le ferais en bourdonnant et en pensant à toi Marion ! Pour l'adoption n'oublie pas que les vacances de noël finissent tard cette année le 8 janvier ! on pourrait en profiter ,-)!
    Bon j'espère que le chocolat était bon Kashyle… j'espère que tu ne m'en veux pas trop de t'avoir obligée à en manger ,-)! Pour ce qui est du banquier, celui-là ne faisait que son travail… le pauvre mais c'était assez drôle quand il a vu mon chéquier sans rien dessus j'ai cru qu'il allait avoir une attaque ! et tu sais avec le temps c'est le bon côté des choses que l'on garde… même si à l'époque…
    Oulalalala les guirlandes et les étoiles Oulalala j'ai oublié ce p'tain de sapin !!! Merci Elyse de me le rappeler !!! et j'étais sûr que ce dimanche autour de tes recomposés ne pouvait que bien se passer !
    Bon comment je vais faire pour que tu ne sois ni triste ni contente moi Samania ! hein comment je vais faire !!! tsssssss…
    Alors là… moi je pense que tu t'en souviens Aurélie… mais c'est un avis personnel ! de quel couleur la trompette ,-) ???
    Alors Marie les photos ce n'est pas moi, c'est Marie… heu la mienne ! n'hésite pas, fouille, soulève les couvercles et regarde voir si tu trouves ton bonheur par ici… et sinon fait comme moi, suis les liens des copines et tu vas voir qu'elles ont plein plein de choses qui font baver… grave ,-) !!!

    RépondreSupprimer
  31. aaaahhh Dorian.... quel billet mélancolique... je suis un peu comme toi, pas toujours de très beaux Noels..... Je n'ai aucun souvenir de Noel passé avec mon père ET ma mère, c'était toujours soit chez l'un, soit chez l'autre...... Mais qu'est-ce que c'était bien avec ma maman..... Je goûterais avec plaisir à ton râgout afin de me réchauffer!

    RépondreSupprimer
  32. J'ai un peu écrit ça sans trop me poser de questions... heu ça m'arrive de réfléchir aussi !!! si si ! donc sans trop réfléchir et puis finalement je me suis dit que c'est bien aussi de dire que ce jour-là n'est pas forcément... et que ceux qui ont aussi des souvenirs de ces jours-là qui ne sont pas seulement des souvenirs de rires et de chants... sachent qu'ils ne sont pas les seuls... voilà, voilà ! en tout cas pour partager le ragoût c'est évidemment quand tu veux Claire !
    Et comme je suis pas doué revoilà le lien vers le site de Hafi qui fonctionne cette fois ci !
    Hafi, ici et d'ailleurs

    RépondreSupprimer
  33. Quant à moi j'ai eu de très beaux noëls jusqu'à mes 12 ans, mais après le divorce - suivit de la marâtre qui s'incruste sous le sapin et t'envoie au lit à 12h30 un soir de réveillon même à 15 ou 16 ans - ça n'a plus du tout été pareil.
    Je me dis que les suivants seront peut-être toujours moins bien.
    Noël m'indiffère, même peut m'énerver. Parce qu'on est toujours à ce demander chez qui aller, qui inviter quand on a une famille dispersée exclusivement composée de membres divorcés).
    Je sors depuis quelques années seulement de la période "trop-jeune-pour-aller-chez-le-copain car noël est en famille mais assez-agée-pour-rejoindre-une-autre-famille"
    Finalement le seul moment ou j'aime bien noël, c'est vers 23h30 le 24 décembre, parce que tout est prêt et qu'on a plus qu'à profiter de la soirée et des gens présents.

    Mais ton message m'a donné un peu d'espoir. Peut-être que dans quelques années j'aurais aussi cette sensation de bohneur retrouvé?

    RépondreSupprimer
  34. Je crois que je suis passé moi aussi par tous les chemins que tu racontes... enfin pas tout à fait les mêmes mais au final le résultat a été aussi une indiférence énervée qui a duré... une quinzaine d'année ! et puis après tout doucement autre chose s'est installé et le plaisir a refait surface... ça a été long... donc on en reparle dans quelques années Déborah ?

    RépondreSupprimer