mardi 27 juin 2006

Et maintenant l'Espagne, forcément l'Espagne… encore !

Je me souviens encore de… ce billet de 1000 que le riche, Antonio, m'a donné et qui a permis l'achat de mes premières chaussures de foot, des Puma's à crampons métalliques qui faisaient tatak tatak ! sur le béton des vestiaires quand je sortais pour rejoindre le terrain… j'aimais bien insister, tatak tatak ! j'aurais presque fini par faire des claquettes tant je savais que ce cliquetis inquiétait mes futurs adversaires… et je me souviens aussi des tomates du pauvre…
Nous logions dans la grande maison d'Antonio, il y faisait frais et ça piaillait de partout, il y avait une troupe entière de cousins et de cousines, je découvrais ce qu'était une famille… Ils m'emmenaient partout et surtout au lieu de rendez-vous des jeunes du village, la rivière. On s'y baignait avant de dévorer des melons jaunes que l'on mettait à tremper bien au frais, on rentrait au soir, éreintés et je retrouvais toujours ma mère assise avec l'oncle tous les deux avec leur visage buté, ils avaient encore parlé du pauvre, de Paco… lui avait une maison au bout du village… c'était une étable de terre battue où il n'y avait qu'une table, deux chaises et un truc qui ressemblait à un lit. Une des fois où nous sommes passés ma mère a essayé encore et encore de le convaincre qu'il ne pouvait pas rester comme ça… mais lui ne l'entendait pas, avec des tomates et un jambon je peux vivre qu'il a dit, tant qu'il aurait ça… ça c'était son couteau. Et puis il a pris une tomate, il n'avait pas de jambon, une tomate large, rouge et vert, pleine et lourde… il l'a fendue en deux et m'en a tendue une moitié… j'ai regardé ses mains sales, il ne m'a pas laissé le choix, mange ! qu'il m'a dit… et je m'en souviens encore…
Plus tard nous sommes repartis en promettant nouvelles et… je ne les ai jamais revus ni les uns, ni les autres… et puis d'autres souvenirs sont venus se superposer…
Celui des granités au citron qui coulaient des machines réfrigérées que nous buvions avec ma mère cette année-là juste après les grandes chaleurs…
Ceux d'autres vacances, ailleurs, avec des amis de ma mère dans la maison de la Vieille, c'est comme ça qu'on l'a appelée tout le temps et je n'ai jamais su son nom… des vacances pendant lesquelles on passait notre temps à chasser les mouches sur un mur et à se baigner… et il avait la sœur de Santiago et elle était jolie, c'est peut-être la première fois que j'ai trouvé une fille jolie… avant elles étaient juste bêtes…
Celui de ma première sangria au mauvais vin et à la limonade et de ma tête qui tournait…
Ceux d'autres vacances encore, sans ma mère, enfin… et d'un concert de Carlos Santana et de la nuit qui suivit à dormir sur la pelouse de la Plaza de toros en attendant notre bus du petit matin… C'est ce jour-là que j'ai vu deux types assis sur des chaises pliantes avec une minuscule table et des revues anarchistes… et que j'ai vu la guardia civile passer devant eux et juste leur adresser un petit signe… pas même un coup de matraque… ce jour-là je me suis dit que l'Espagne avait changé…
Celui d'un bar… non de beaucoup de bars, plutôt…
Et finalement les souvenirs de vacances avec Marie, et des ruelles de Barcelone arpentées jusqu'à plus soif, les rues et les marchés et ces étals où l'on s'amuse à se perdre juste pour le plaisir de se retrouver et de se sauter dans les bras et… et d'être ensemble… et ceux de chez Viader et du chocolat qui n'est même pas liquide et des journées sur les traces de Gaudi et d'aller voir Floc de neu, le gorille albinos et de traîner sur les plages…
Et ceux de Marie et de Barcelone et de Marie et de Barcelone… et de Marie et de Barcelone !
Et de quelques tapas aussi prises sur la plaza Real de Barcelone ! comme celles qui vont composer mon plateau télé pour ce soir !
Crévétas ail, paprika et xérès
Ingrédients : 10grosses crevettes décortiquées sauf la queue – 2 gousses d'ail en purée – ½ càc de paprika – 1 càs de xérès – 1càc d'huile d'olive
Préparer tout à l'avance il faut tout avoir sous la main c'est une recette minute…Faites chauffer l'huile dans une poêle sur feu vif, quand elle fume légèrement ajoutez les crevettes, retournez-les constamment de manière à ce qu'elles deviennent oranges uniformément, ça dure deux ou trois minutes. Ajoutez l'ail, mélangez bien quelques tours, ajoutez le xérès mélangez bien encore, ajoutez le paprika, on mélange toujours et dès que le mélange est bien homogène on retire du feu et c'est fini… citron, bière et les doigts !
Jamón, jamón et amandes grillées parfumées
Ingrédients : 6 tranches fines de jambon espagnol – 125g de d'amandes entières non épluchées 1càs d'huile d'olive – paprika – sel et poivre
Faites chauffer une petite casserole d'eau et dès quelle est bouillante mettez-y les amandes et laissez-les une minute. Egouttez les amandes, laissez-le refroidir et épluchez-les (comme ça c'est très facile), séchez-les. Sur feu vif, faites chauffer l'huile dans une poêle, ajoutez les amandes quand l'huile commence à fumer. Remuez constamment pendant environ cinq minutes, les amandes doivent colorer mais surtout pas brûler. Essuyez-les alors pour enlever l'excédent d'huile, salez et épicez, deux bonnes pincées de paprika, sans attendre qu'elles refroidissent totalement. Servez avec le jambon, saupoudrez le tout d'un peu de poivre.
La tortilla (et comme un jour Esme, m'a fait le plaisir de me donner dans le détail la recette de son père, je la redonne ici, je ne ferais pas mieux qu'elle… merci Esme y recuerdos a tu padre !)
Ingrédients (ce sont mes proportions un peu différentes de celles d'Esme) : 750g de pommes de terre – 2 ou 3 oignons – 8 œufs – huile d'olive – sel et poivre
Couper en morceaux assez petits et réguliers des pommes de terre selon la faim et le nombre de personnes. Les faire cuire dans de l'huile style pommes de terre sautées mais avec un couvercle, il faut qu'elles soient bien moelleuses donc bien cuites. Dans une poêle à coté faire blondir environ 3 oignons (mais c'est toujours pareil ça dépend du nombre de personnes et de la taille de la poêle qui accueillera la tortilla). Battre les oeufs chez nous c'est 6 pour une poêle diamètre 26 ! Mettre dans un saladier les oignons et les pommes de terre cuites, verser les oeufs battus dessus, bien mélanger pour que les oeufs soient partout autour des pommes de terre (je sais pas si c'est clair au pire demande des explications), tu sales et poivres selon ton goût.
Là commence la difficulté: tu mets un peu d'huile dans ta poêle faut qu'elle soit chaude, tu jettes ton mélange oeufs patates oignons, tu laisses bien roussir dessous et tu fais que le dessus soit plat. Quand elle se décolle toute seule, tu prends une assiette que tu poses sur la poêle tu retournes rapidement la tortilla dans l'assiette (à cette étape tu as le coté cuit sur le dessus et le dessous non cuit) tu fais glisser la tortilla dans la poêle (le coté cuit dessus, tu suis toujours?) tu laisses cuire en ramenant les côtés en dessous pour que ça fasse un joli rond, tu recommences une fois bien cuite avec l'assiette pour que le premier coté soit bien cuit car sinon l'intérieur sera encore cru (enfin l'oeuf) et quand tu voudras la découper elle ne se tiendra pas! Une fois bien cuite tu peux la couper et la manger...
Tortilla et thon pour changer
Ingrédients : 300g de pommes de terre à chair ferme – 1oignon émincé – ¼ de poivron rouge en lamelles – 1 brin de romarin haché très finement – ½ càc de paprika doux et une pincée de piment de Cayenne – 100g de thon au naturel égoutté (poids égoutté) – 6 œufs – huile d'olive – sel et poivre
Couper les patates épluchées en deux puis en tranches. Chauffez dans une poêle 2càs d'huile à feu moyen, ajoutez les pommes de terre, faites cuire 5min puis ajoutez les oignons et poursuivez la cuisson pendant 15min puis ajoutez le poivron, poursuivez encore 5 à 10min, les pommes de terre doivent-être cuites mais sans brunir. Ajoutez alors le romarin, le paprika et le piment, du sel et poivre et remuez bien. Retirez de la poêle et versez dans un plat couvert de papier absorbant, laissez refroidir. Mettez les œufs dans un saladier, mélangez-les rapidement, ajoutez le mélange contenant les pommes de terre, le thon cassé en gros morceaux (surtout pas émietté) et mélangez sans insister. Dans une poêle à feu moyen mettez 1càs d'huile, faites chauffer puis versez le mélange aux œufs, laissez cuire une dizaine de minutes. Après retournez-là, vous savez maintenant comment faire et laissez la à nouveau cuire une dizaine de minutes, on retourne encore et là on laisse cuire jusqu'à ce qu'elle soit bien cuite au cœur, les temps sont très variables il faut regarder dedans il ne faut absolument pas que ce soit baveux ! Ensuite… découpez et mangez !
Bon et maintenant je vais me préparer pour le match… allez d'abord les élongations du décapsuleur…
Mais pourquoi, cuisine brésilienne si... est-ce que je vous raconte ça…

50 commentaires:

  1. Moi qui ne suis vraiment pas fana de foot, avec un plateau télé comme celui-là, je serais presque partante pour regarder le match! ;-)

    RépondreSupprimer
  2. waouh, cette tortilla, mamamia !! Je garde ta recette !

    RépondreSupprimer
  3. tout ça pour voir du foot !
    Tu vas dire que j'exagère mais vendredi j'avais rien râté finalement : j'ai eu droit aux choeurs de l'opéra de Paris et quand je suis rentrée, c'était tjs 0/0...
    Bon, ben là, ce soir, je fais une bouffe entre copines pendant que Fernand regarde le match en gardant les mômes... et sûrement qu'à mon retour, je verrais les 3 buts de la France... Si, si, je le sens bien, je te dis...

    RépondreSupprimer
  4. Tu fais des livraisons à domicile???

    RépondreSupprimer
  5. Bravo pour la tortilla, c'est aussi mon repas de ce soir pour voir le match, la différence je suis en Espagne, et oui ce soir grand dilême à la maison ki ki doit gagner l'équipe de papa ou de maman???

    RépondreSupprimer
  6. ok, c'est dit: je fais goûter tes tapas à mon ragazzo demain! dommage que je ne trouve pas de chorizo ici à Rome, j'adore ça, le Revilla piquant quel délice!
    bon match!

    RépondreSupprimer
  7. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

    RépondreSupprimer
  8. Oh, des tapas, trop dur de regarder sans se servir!! No es posible escoger, queria de todo por favor Dorian!!
    Et pendant qu'on y est, tu n'aurais une bonne recette de Mezcla? Celles toutes prêtes dans le commerce ne sont jamais aussi bonnes que dans les bars à tapas...
    Alors moi je vais regarder le match (parce que les joueurs espanols sont jeunes et très miam miam!!!), mais je crie quand même "Allez les Bleus!!" (on peut rêver jusqu'à onze heures...)

    RépondreSupprimer
  9. Je ne savais pas que tu imitais Fred Astair! Tortilla et bière, une bonne alliance pour ce soir!

    RépondreSupprimer
  10. J'adore, alors ce soir c'est le grand soir ... Super ton repas de ce soir, je m'inviterai bien ...

    RépondreSupprimer
  11. kitchenette27/06/2006 20:34

    Je vais en Espagne pour la première fois cette été (tu me donnes encore plus envie) et je viens de rater ma première tortilla, deux bonnes raisons de te lire ce soir!

    RépondreSupprimer
  12. Fabienne de La Rochelle27/06/2006 21:42

    Je pense qu'il faut avoir des racines espagnoles pour retourner la tortilla sans être obligé de repeindre la cuisine après. Tous mes essais ont frôlé la cata. J'ai renoncé et j'utilise le four(sorry, nobody is perfect)

    RépondreSupprimer
  13. Moi aussi si je peux être livrée, ça m'arrangerait :))

    RépondreSupprimer
  14. Je crois qu'il faut te préparer pour le plateau repas contre le Brésil :-)

    RépondreSupprimer
  15. Alors, alors ? c'est pas du pronostic, ça ?
    3 buts j'avais dit, 3 !!!
    Suis trop forte, môa !

    RépondreSupprimer
  16. Bravo pour les explications sur la tortilla, on ne peut être plus clair !

    RépondreSupprimer
  17. Ouiiiiiiiiiiiiii !
    J'attends fermement la caïpirinha !!

    RépondreSupprimer
  18. On a gagné, on a gagné!

    J'aime bien tes récits estivaux....quant à la tortilla, magnifique, une vraie de vraie!

    Samedi, c'est feijoadas (sic) alors?

    RépondreSupprimer
  19. Ouais, Ouais, Ouais, Ouais, Ouais, Ouais, Ouais, Ouais, Ouais, Ouais, YOUPI ............
    Cuisine Brésilienne au programme Doriann ????

    RépondreSupprimer
  20. Super on va avoir droit à la cuisine brésilienne. 3-0 trop fort!!!

    RépondreSupprimer
  21. Je pensais être la 1ère à te dire que j'attendais tes recettes brésilliennes mais il y a eu plus rapide que moi ...

    RépondreSupprimer
  22. Adios España,mais au moins tu te seras régalé de ce terrible plateau télé!Hasta luego!

    RépondreSupprimer
  23. Pas de plateau télé, pas de foot pour moi, mais de histoires racontées comme ça , oui j'aime!

    RépondreSupprimer
  24. la tortilla, el granizado de limon... y cuando nos hablas de la horchata ? mi bebida preferida cuando era nina...

    RépondreSupprimer
  25. deux solutions s'offrent à moi, prendre mon téléphone et prévenir que j'achète mon billet pour Madrid ou mettre mes chaussures et partir faire les courses

    je préfère la première solution car je pourrais profiter encore plus des douceurs espagnoles.

    RépondreSupprimer
  26. Ca y est, tes petites recettes authentiques sont dans mon carnet!
    J'imagine déjà la tendance de ton plateau télé samedi soir!!!

    RépondreSupprimer
  27. Tu m'as donné envie d'aller à Barcelone! heureusement j'y vais dès samedi, mais l'attente me parait loooooongue d'ici là...

    RépondreSupprimer
  28. Oh, je me regale a lire tes mots (et ceux d'Esme aussi), c'est tres clair, il n'y a plus qu'a aller faire les courses. J'aime bien ces souvenirs, commences le coeur serre et qui se terminent, et continuent, sur Marie et Barcelone, Barcelone et Marie, ca fait plaisir a lire.

    RépondreSupprimer
  29. C'est magnifique Dorian !!!
    Arf, mon mari attend avec impatience ton plateau brésilien ... Tu vas le poster en avance dis ...

    LaGoN

    RépondreSupprimer
  30. J'adore ces histoires que tu nous racontes si bien, Dorian!!! Ta tortilla est une merveille. Merci pour cette recette, car je cherchais la recette de la tortilla depuis longtemps.
    Que nous fais-tu pour le match France-Brésil (eh oui! Nous sommes en quart de finale!)?

    RépondreSupprimer
  31. Superbes comme toujours tes inspirations coupe du monde! Je pensais, en voyant le résultat du match, que tu nous ferais un France..forcément France...!

    RépondreSupprimer
  32. oh quelle surprise de voir la recette de mon pere et la notre par consequence dans tes pages! c'est un horreur j'en suis toute emue!

    en tous cas tes tapas malheur comment ca donne envie et le jamon con melon humm j'en bave!! slrup!!

    j'en buvais aussi du granité limon mais quand on allait au marché ah Dorian merci pour tous ces souvenirs qui remontent a la surface grace a toi!!!

    RépondreSupprimer
  33. Toujours autant de plaisir à lire tes souvenirs d'enfance, narrés avec tant de talent !
    Mille merci pour la recette de la tortilla du papa d'Esme ! je vais pouvoir enfin la réussir et grâce à toi repartir 10 ans en arrière à Barcelone et à Madrid.
    J'attends avec impatience les recettes brésiliennes !!

    RépondreSupprimer
  34. Mummm, des tortillas...plus de patates que d'oeufs...j'adoooore!
    Faudrait aussi que je me renseigne sur les pays qui restent en course. J'ai envie de savoir devant quelle recette je vais baver!
    (Ps: fin aout, ca marche pour la pension? :))

    RépondreSupprimer
  35. quand on te lit on a vraiment envie de vacances, au bord de la mer en Espagne!!!!! bon oui et c'est vrai on a aussi fain , et trèèèès envie de goûter un de tes tapas!!!

    RépondreSupprimer
  36. Justement, je pensais que tu ne publiais pas de recettes espagnoles et pif, paf, pouf tu nous en publies plusieurs. Olé!!!

    RépondreSupprimer
  37. Cusinie brésilienne. Si !

    RépondreSupprimer
  38. Ça n'était pas trop dur, pour toi? Moi, Portugal-France, ça me fendrait le coeur...

    RépondreSupprimer
  39. Mais où trouves-tu du temps pour écrire autant... cuisiner autant.... faire autant de jolies photos.... je suis impressionnée moi qui n'ai pas le temps.

    RépondreSupprimer
  40. alors la, tu me prends par les sentiments! Tortilla...mmmmmmm, je sens la tension monter! Bresil-France, un de mes meilleurs amis ici est bresilien, sa femme argentine, l'autre pote est italien et la copine allemande......

    RépondreSupprimer
  41. Je me demande Choupette si je ne suis pas justement en train de me rendre compte que je suis de plus en plus plateau et de moins en moins foot
    Je t'en pris Leeloo si tu la testes fais-moi signe !
    Bon Aude au vu de mes résultats en tant que pronostiqueur et surtout vu les tiens !!! je te nomme à l'unanimité pronostiqueuse officielle à ma place !!! bon donc samedi ???
    Euh ça peut se faire Déborah… le problème c'est de faire arriver chaud !
    Voilà un cruel dilemme Susasa… mais maintenant le problème est réglé… malheureusement… heureusement… ça ne sera pas tranché !
    J'adore ça… une ligne au dessus en Espagne et une en dessous voilà Rome et Peggy… tu n'as pas de chorizo mais tu as d'autres merveilles !
    Pues coje todo Véronique ! euh je vais passer pour… mais une recette de Mezcla ??? là je sèche !
    Les claquettes et Fred Astaire j'en ai toujours rêvé mais… peut être dans une autre vie Hélène !
    Ça ne serait pas de refus Fabienne, pas de refus du tout ,-)!!!
    J'espère que tu aimeras l'Espagne Kitchenette… moi je trouve qu'il y fait vraiment trop chaud ;-)!!! J'espère que tu réussiras la deuxième !
    Là si j'arrive à livrer chaud Anne, ça va tenir du miracle !
    Je crois que je ne vais effectivement pas couper au plateau brésilien !
    Je t'ai dit Aude pronostiqueuse officielle !!!
    C'est à Esme et à son père que tout le mérite en reviens !
    Tu ne vas pas attendre longtemps Anne-Cé… !
    Feijoada je ne sais pas… pas simple mais Brésil oui en tout cas !!!
    Ben maintenant je crois que je ne vais pas y couper Manue… au fait après c'est qui ???
    Le tout c'est de participer Fabienne et ta participation est toujours la bienvenue!
    Hasta pronto Espana… et puis tant qu'il y a eu du plaisir à se régaler Moony … le reste…
    Apprendre que tu accompagnes mes textes de tes yeux a toujours été et est toujours un plaisir Mercotte !
    La horchata de chufa a mi tambien me gusta mucho Trinidad pero a Marie y a los chicos… muy poco… muy muy poco !!!
    Je crois que des deux j'aurais aussi choisi celle-là AnneE !!! ça y est tu me mets des envies de voyages par là-bas en tête !
    Ces recettes ont de la chance alors Agnès !!! je crois que tu imagines très bien pour samedi ,-)!!!
    Whaoooo tu n'as que jusque samedi à attendre ??? mais c'est pas juste ça Milie !!!
    Je crois que j'aimerai que mon blog s'ouvre plus aux autres Gracianne… vous avez lu les autres ??? et pour la fin ça a fait encore plus plaisir à vivre qu'à écrire, bien plus encore… mais tu t'en doutais !!!
    Normalement dès samedi Lagon… par contre dans le matin ou dans la journée je ne sais pas encore… et puis peut-être avant… je ne sais pas encore !!!
    Purée ce sont déjà les quarts tu as raison Claire ! donc plus que trois matchs alors et c'est la finale… enfin… en tout cas merci de tes encouragements Claire !
    Non je ne le ferais qu'après la finale… enfin tu viens de me donner l'idée Adèle… par contre avec quoi dessus ??? ça va pas être simple ça !!!
    Ça a été un plaisir pour moi de reprendre tes lignes ici Esme ! et comme disait un proverbe hongrois la casa tuya es la casa mia… à moins que ce soit un proverbe tchèque… ou bien moldave… ça serait pas le contraire d'ailleurs??? Et encore merci Esme !!!
    Voilà un bien beau retour en arrière Aubimaud s'il te permet à la fois de retourner à Barcelone et à Madrid… j'aimerai t'accompagner !!!
    De mémoire Mimine l'Argentine, l'Allemagne, l'Italie… euh ça fait pas le compte ça…
    Fin août on revient le 27 après on est là… donc si le cœur t'en dit !!!
    Les pieds dans l'eau et assis à une table… il reste quelques endroits où ça doit encore être possible… mais rares Auré en Espagne !
    Ce sont mes premières recettes espagnoles Mireille… tu vois il a fallu une coupe du monde pour que je me lance !
    Alors RDV samedi Tit' !
    Disons que ça devient une habitude Elvira, pratiquement à chaque fois on a le droit au classique France Espagne… donc je m'habitue ,-)!
    Tu sais en ce moment je ne travaille pratiquement pas Mademoiselle, enfin de travail du dehors… parce que dedans entre les enfants et la maison… mais ça me laisse quand même du temps !
    Tu as pratiquement toutes les équipes qui restent en course avec ces deux personnes Béa !!! j'ai toujours aimé les tours de Babel ! alors pourvu que ça dure !!!

    RépondreSupprimer
  42. Felicidades Dorian,.
    Sigues siendo el mismo... Es un reel placer leerte cada vez

    RépondreSupprimer
  43. Y yo....
    que solo hoy descubro tu blog (mieux vaut tard que jamais)

    vengo a pasarte un pedido especial...
    me podrias preparar por favor un plateau télé especial Argentina para mañana???
    Muy picante...algo bomba para contrear a los germanicos !!!!
    Me temo que nos conviertan en choucroute!!!
    Felicitaciones por tu fantastico blog...si me permitis voy a hacer un link sobre el mio.
    Bonne journée
    Diane la Patagonica :-))

    RépondreSupprimer
  44. j'attends avec impatience le plateau brésilien....

    RépondreSupprimer
  45. Tes derniers "posts" sur l'Espagne sont magnifiques,grâce à toi la coupe du monde prend un intérêt inattendu. J'essaie de persuader ma deuxième fille (pré-ado) qu'elle pourrait aimer l'oeuf "comme une omelette",.... Mais si, regarde la photo de Dorian avec les poivrons, ça a l'air trop bon....humm..Bon...c'est pas gagné,je crois que je vais lui faire un oeuf à la coque et des pommes de terre sautées "à part" et à nous la sublime tortilla....

    RépondreSupprimer
  46. Gracia el placer es tambien leer lo que escribes tu ! Donc merci Popica !
    Mas bien tarde que nunca como dice Diane… pour les argentins… pour les argentins ça va pas être simple et si je devais leur choisir un repas qui les mettrait en train pour ce match j'irai voir du côté de leurs grillades, ces superbes viandes que l'on sait si bien griller par là-bas, histoire qu'ils ne s'arrêtent pas de courir au bout d'une ½ heure… mais peut-être y aura-t-il bientôt un plateau télé argentin… si… si… à suivre !
    Il arrive Maudus, il n'y a plus beaucoup de temps à attendre… plus beaucoup !
    Whaaaooo la mienne dévore la version tortilla classique, un vrai pac-man !!! l'autre la sentence est tombée… moins bien !!! j'espère que tes petits pas porteront leurs fruits en tout cas !

    RépondreSupprimer
  47. Tiens c'est une bonne idée la tortilla avec du thon, je vais y penser, moi qui fait toujours avec juste la cebolla.
    Le retourné de la tortilla... tout un art, je l'ai apris à Madrid, c'est un coup de main à avoir, et on le garde toute la vie!

    RépondreSupprimer
  48. C'est comme le vélo la tortilla Marie !!! comme le vélo ! patatas y cebollas le classique des classique après on peu s'amuser ,-)!

    RépondreSupprimer
  49. Huuum,
    Une bonne tortilla et une assiette de jambon espagnol pata negra de Jabugo, que peut on demander de plus?

    RépondreSupprimer
  50. Peut-être avoir une place pour le clasico ! et encore José le reste suffit effectivement !

    RépondreSupprimer