mercredi 25 janvier 2006

Quand on commence à me dire ne t'inquiète pas c'est facile… je me dis méfiance, méfiance, méfiance… et ça c'est à cause de Kas !

Kassé venait régulièrement à la maison (et puis et puis…) et comme on adorait ça, on lui demandait de se mettre derrière les fourneaux et de nous faire notamment le mafé (il le faisait aussi chez lui, mais autant profiter de toutes les occasions…). Et donc on se régalait et régulièrement à la fin des repas, je lui demandais la recette, ce à quoi Kas répondait : " tu prends ça (ça c'est l'ensemble des ingrédients), tu mets là (là c'est la casserole) et tu cuis (cuis, ben c'est cuire…) quoi, c'est simple ! Je ne sais pas si vous avez déjà vu un mafé, mais moi je trouve que deviner tout ce qu'il y a dedans c'est déjà pas évident, mais bon j'ai quand même fièrement relevé le défi du " mafé çalàcuis ! ". Et j'en garde quelques souvenirs pour moi émus, pour ma famille au bord de la rupture de côtes tellement… je ne vous fait pas un dessin… je garde encore en mémoire cette tentative où j'avais vraiment forcé sur le " ça " beurre de cacahouète (y'en a aussi…) et sur le " cuis " et que j'avais tiré de la casserole un bloc… oui un bloc, un truc dur et compact, un bloc y'a pas d'autres mots, un peu César dans l'esprit, vous voyez… oui merci chez moi aussi ils ont encore les larmes qui montent aux yeux quand on en reparle… ou cette autre fois où j'avais mis un chouya de trop de piment (y'en a aussi…) et où j'ai vu mes gencives remonter de plusieurs centimètres en voyant la fourchette s'approcher et ou j'ai détruit la nappe phréatique de la région pour au moins huit générations en vidant cette lave en fusion dans mes toilettes… je passe les geysers sortant de la cocote minute (y'en a une aussi…) et les différentes stades des purées aux goûts étranges que j'ai pu également produire… bref au bout d'un moment je me suis dit : " change de technique mon gars, là tu t'égares !!! " Du coup un jour où Kas est venu faire un " mafé çalàcuis " je me suis attaché à la cuisinière… quand il m'a vu là il m'a demandé : " qu'èce-tu fais là ? ", j'ai juste murmuré entre mes dents : " je l'aurais ta recette ! "… et pas écouté quand il a commencé à me dire : " C'est facile quoi, tu prends ça…", à la place j'ai tout noté…
Maintenant moi aussi je sais le faire le " mafé çalàcuis " ! Quoi vous voulez la recette ??? C'est pas compliqué quoi, tu prends… ,-)
Le mafé çalàcuis
Ingrédients : 1 épaule d'agneau désossée découpée en gros morceaux – 2 oignons – 3 gousses d'ail – 2 tomates – 1 petite boîte de concentré de tomate – 250g de gombos – ½ chou blanc – 3 patates douces – autres légumes : 4 diakatous (ce sont les curieux légumes verts et orange sur la photos des légumes) et 1 manioc mais vous pouvez mettre aussi 2 carottes par exemple – 1 piment lanterne – ½ boîte de pâte d'arachide (200g) – 3 càs d'huile d'arachide – sel et poivre
Mettez l'huile dans une cocotte minute (c'est aussi réalisable sans cocotte minute mais c'est beaucoup plus long), chauffez à feu vif. Faites colorer la viande à feu vif. Ajoutez les oignons et l'ail grossièrement émincé et colorez toujours à feu vif. Mettez le concentré de tomate et les tomates pelées et concassées, baissez le feu, remuez bien et posez le couvercle sans visser, laissez quelques minutes (3 min). Couvrez d'eau (1L à 1L ½ ) et remettez à feu vif. Ajoutez les gombos en enlevant les deux extrémités et en les coupant en très fines rondelles (5mn ou moins). Laissez cuire à feu très vif une dizaine de minutes. Ajoutez alors tous les légumes, le ½ chou coupé en deux, les patates douces et le manioc en larges morceaux (coupés en 2 ou 3 selon la taille), les diakatous et le piment que vous poserez au-dessus et surtout pas sous les autres ingrédients sinon… devinez ! Fermez la cocotte, et faites cuire 10 min à partir du début de l'ébullition (sans cocotte jusqu'à ce que les légumes soient cuits). Au bout de ces 10 min, ouvrez la cocotte, et retirez les légumes, mettez le piment à part, faites réduire le reste à nouveau 10 min à découvert et à feu vif. Ajoutez la pâte d'arachide en la diluant au préalable dans un peu de bouillon et faites cuire une vingtaine de minutes à petits bouillons. Au bout de ce temps l'huile va se dissocier de la pâte, dès que ça se produit, c'est prêt !!! Servez sur du riz blanc en répartissant dessus des légumes et de la sauce… prévoyez au moins une sieste après et attention au piment !!!

Mais pourquoi, pensez à la sieste, est-ce que je vous raconte ça…

P.S.: Le piment c'est pour la photo ne le mangez pas !!! allez donc voir chez Laurange ce qu'il se passe quand on taquine trop ce type de chose ,-)

27 commentaires:

  1. Mmmmm, il a l'air bon ton mafé, dommage que Thierry n'aime pas l'agneau, j'aurais bien essayé !

    RépondreSupprimer
  2. Ah, la voici donc cette fameuse recette de mafe. J'adore ca mais je n'en avais jamais mange encore avec tous ces legumes. De quel pays vient cette recette?
    Je vois que Monsieur est aussi un grand fan des tontons flingueurs.

    RépondreSupprimer
  3. Je n'ai jamais mangé de mafé ! Si j'essaie d'en faire, ça sera en douce. J'ai pas envie que le reste de la famille se gausse pendant quelques mois en y repensant :)

    RépondreSupprimer
  4. Bah facile, tu prends ça, tu cuis là et t'as une top belle photo de plat vit'fait :-)

    RépondreSupprimer
  5. Bon je prends ça, ça et ça mais comme ça, ça et ça je ne les trouverai pas près de chez moi il va falloir que je vienne goûter ce plat chez toi ! J'arriiive!

    RépondreSupprimer
  6. Le mafe, j'en ai justement fait un samedi soir. Mais pour moi, du poulet, pas de l'agneau. Et pour le pays exact je ne sais pas, mais il me semble que c'est un plat d'Afrique de l'Ouest.

    RépondreSupprimer
  7. Ha ! j'ai bien fait de revenir...Du mafé, quel bonheur ! J'avais publié ma recette il y a...je ne sais plus. Mais je prends soin d'y aller doucement avec le pili-pili, sinon...pareil que toi !
    Bon après le pâté de tête, un bon mafé , ca devrait le faire... avant la sieste sous le baobab !

    RépondreSupprimer
  8. Ben voila une recette au moins qui casse des cotes (j'adore l'expression)!!!
    moi j'aime pas l'agneau mais bon c'est facile apparemment de prendre ca et de mettre la...

    (mere soit dit en passant me dit toujours la meme chose, c'est jamais dur avec elle...)

    RépondreSupprimer
  9. Je ne connaissais pas ce plat... en tous cas Dorian, je me répète, mais vraiment j'adore tes photos!

    RépondreSupprimer
  10. Merci de m'avoir fait découvrir ton blog ! Cette recette me tente, je l'essayerais bien ... ça fera passer mon gigot à la cuillère absolument magnifiquement loupé samedi ... et qu'est qu'on boit avec ça pour une bonne sieste ?

    RépondreSupprimer
  11. tu veux pas me le prêter ton pôte Kassé? pas pour la sieste hein on est bien d'accord mais pour le Mafé ...!!!!!!!!!!!!
    garance

    RépondreSupprimer
  12. Tu sais Cathy, j’ai déjà vu des versions avec d’autres viandes, poulet et bœuf mais je ne garantis rien par contre…
    Le mien, enfin, celui de Kas, vient du Sénégal comme lui, mais c’est pas évident que d’autres pays de la région ne le pratique pas aussi… je vois que l’on a des lettres en commun Gracianne tu as effectivement bien vu la petite référence que j’avais glissée !
    Maintenant ça me fait rire aussi Anne… enfin ;-)
    Céline je suis jaloux de ta toute nouvelle tête !!! je sens que tu vas être copiée un jour !!! je dirais à Marie que tu n’as pas aimé la photo par ailleurs… ,-)
    Quand tu veux Choupette ! mais de plus en plus c’est le type de produit que l’on trouve assez facilement… enfin assez… pas toujours quand même
    Et bien je pense que tu as la recette parfaite pour tenter Cathy dans ce cas Mimine… on va faire une bourse des échanges de recettes si ça continue !!!
    Holaaaaa tu as une recette de mafé, je vais aller fouiller tes archives alors !!! tu as un baobab… j’arrive !!!
    Je ne connaissais pas l’expression mais je la garde une recette qui casse des côtes… heu ça veut dire quoi au fait ??? Mais non Esme, c’est facile tu prends ça...
    Merci Flo donc comme pour Céline je transmets à Marie tes cris d’épouvante devant ces dernières photos ;-) !!!
    Merci à toi Leeloo de ta visite (j’ai passé un bon moment chez toi !)… tu sais en soi pour la sieste le mafé suffit !! sinon compte-tenu du piment boisson fraîche, plutôt bière glacée que grand bordeaux… ou rosé sinon
    Pourtant je me souviens qu’il ne détestait pas la sieste Garance ;-)

    RépondreSupprimer
  13. Je n'en avais jamais mangé mais je suis très tentée, pour les piments j'ai un truc, boire du lait et non de l'eau ...

    RépondreSupprimer
  14. superbe recette que tu tiens là de ton ami ! Mais pas évident pour moi de trouver tous les ingrédients ! Pascale de kisine

    RépondreSupprimer
  15. Ah! Qu'est-ce que j'ai ri en t'imaginant avec "tes gencives remonter de plusieurs centimètres...". Trop drôle!
    Je n'ai jamais goûté le mafé, faudra essayer. La seule fois où j'ai tenté une recette africaine, je ne sais même plus le nom, c'était bon à jeter.

    RépondreSupprimer
  16. Tu m'as fait beaucoup rire ! Je n'ai jamais goûté le mafé, mais ça donne envie d'essayer ,avec les bonnes proportions biensûr.

    RépondreSupprimer
  17. Merci Fabienne ! je ne connaissais pas le truc du lait et je pense que ça aurait pu sauver la bouche de certains !!!
    Il y a de plus en plus de petites boutiques africaines qui s'installent Pascale, mais effectivement dans mon village non plus je ne trouve pas... la première épicerie de ce type est à... 20km quand même !
    Mes pauvres gencives... le plus drôle ça a été de les convaincre de redescendre !!! ,-)la cuisine africaine est mal connue et des fois c'est vrai que les tentatives ne sont pas concluantes...
    Mais tu as vu Cindy c'est pas compliqué tu prends ça... bon enfin tu sais quoi ;-)

    RépondreSupprimer
  18. Une recette qui casse des cotes? c'est quand rien qu'en y pensant tu te bidonnes!!!

    RépondreSupprimer
  19. je connais bien le coup du "tu prends ça ..." ma grand mere me fait la meme chose depuis des années avec sa vraie soupe du Vietnam .J'ai toujours pas compris comment la faire...
    Je l'aurai un jour ! je l'aurai !

    RépondreSupprimer
  20. Merci Esme pour la précision, je voulais être sûr !!!
    Merci Mijo !!!
    Bon y'a pas Lambchop il faut que tu t'attaches à la gazinière et que surtout tu ne laches pas l'affaire !!! si tu veux je suis prêt à t'attacher ;-)

    RépondreSupprimer
  21. Ah, ch'uis contente que t'aime bien ma nouvelle coupe!

    RépondreSupprimer
  22. Dorian , je t'ai passé le témoin, pour le questionnaire sur les meilleurs souvenirs culinaires d'enfance, à toi de voir si tu peux nous raconter quelque chose !

    RépondreSupprimer
  23. Et si tu te lances dans la coiffure j'suis volontaire pour tester Céline !!!
    Je passe lire le tien Catht et j'essaye aussi d'y répondre... j'ai déjà été sollicité par Sandra sur ces souvenirs, du coup, là, je ne peux plus m'échapper ,-)

    RépondreSupprimer
  24. Mon ami sénégalais, il dit aussi simple avec des ingrédients encore plus simples, ne gardant que les ingrédients les plus simples à trouver: carottes, pommes de terre et thon en boite. Et puis voila quoi!

    RépondreSupprimer
  25. He bien il est encore plus minimaliste que Kas... une recette de mafé au thon en boite pourquoi après tout !!!

    RépondreSupprimer
  26. salut je suis sénégalaise et le mafé se cuit avec toutes sortes de vindes et même parfois des tripes...
    il se cuisine aussi avec des poissons mais pas du thon en boite comme pense zénobie il préfère les boulettes de chair à poisson mixées assaisonnées d'herbes et d'épices et plongées dans la sauce en dernier lieu pour leur éviter de se défaire en cuisson
    merci en tout cas d'appécier la cuisine de mon pays
    dieuredieuf ( merci)

    RépondreSupprimer