vendredi 12 juin 2009

Quand la nouveauté est nouvelle moi je me demande si je ne vieilli pas… et une p'tit tarte moelleuse pour m'en remettre…

Quand LG m'a proposé de tester son nouveau four DuoChef, je me suis dit, pas d'problème j'explore, j'analyse, je m'adapte, mon vini vidi vici à moi. Et puis quand je l'ai reçu et que et je l'ai posé sur la table, j'ai commencé à essayer de comprendre, la vapeur, le combiné, le grill, le… Et alors que j'étais prêt à me lancer, impossible de faire quoi que ce soit, quoi que j'essaye il restait sans réactions, comme absent. Alors j'ai fait comme d'habitude, j'ai commencé à lui parler et au bout d'un moment, pensant que je l'avais suffisamment rassuré, je lui ai lancé allez maintenant on y va là ! et là… là rien…
Alors j'ai encore fait comme d'habitude, j'ai poussé une longue plainte déchirante, Chouchouuu y'a l'four qui m'aime pas ! Marie est alors arrivée sans trop se presser, habituée qu'elle est de subir mes crises d'angoisse culinistique, elle a jaugé le dramatique de la situation, elle a exploré, analysé et puis elle a posé un diagnostique, essaye donc de le brancher ton four et tu vas voir qu'il va t'aimer ! qu'elle m'a dit…
La prise que je me suis dit, la prise… en me demandant si finalement toute cette technologie… et là subitement je me suis demandé avec un peu d'inquiétude si je ne me bellemèrisait pas. Ma belle-mère a tellement de mal avec la modernité galopante qu'elle colle des post-it sur son portable pour y écrire son agenda téléphonique avec un stylo et tout, à l'ancienne quoi ! Hors de question pour elle d'utiliser le répertoire de son téléphone, d'abord c'est trop compliqué qu'elle dit… Et après elle s'étonne ne plus bien entendre quand on parle dans son téléphone, forcément avec un post-it collé sur le haut parleur… Et c'est pour tout comme ça, elle hésite à regarder sa télé parce qu'il suffit qu'elle l'allume pour que tout se dérègle, les chaines, le son, l'image… c'est une sorte de don à l'envers ce qu'elle à ! Et là avec ma prise à ma main je me suis demandé si moi aussi…
Et pourtant j'ai toujours essayé de ne pas me laisser dépasser par toutes ces petites choses qui vous disent que le temps passe, tout comme j'ai toujours essayé de ne jamais dire que c'était mieux avant, peut-être de peur de rester coincé avant et de ne plus rien comprendre après.
Et alors que j'essayais de me remettre de mes constats de ressemblance et que je recommençais à tripoter la notice, j'ai entendu comme une plainte, comme un chouignement triste venant de ma cuisine… j'avais oublié Elle…
Quand je suis entré dans la cuisine, j'ai cru lire dans ces boutons d'allumage, comme un reproche, comme un air de jalousie. Et du coup finalement j'ai décidé de ne pas faire un mais deux gâteaux, un pour Lui et un pour Elle…
Et quand Marie est rentrée le soir et qu'elle m'a vu avec mes deux gâteaux, elle m'a juste demandé si j'allais bien, je lui ai juste fait chut avec un doigt avant de lui glisser à l'oreille, ils dorment maintenant en la montrant Elle et mon LG, mais tu les aurais vu travailler tous les deux tout à l'heure… Elle a juste sourie…
Gâteau tout moelleux et croquant aux pommes, framboise et amandes…
Ingrédients :
120g de beurre mou – 120g de sucre en poudre – 3oeufs – 200g de farine – ½ sachet de levure – 10cl de lait – 1pomme et demie – 1càs de jus de citron – 60g de framboises surgelées – 50g d'amandes effilées – 3càs de gelée de framboise - sel
Commencez en séparant le jaune et le blanc des œufs et en montant les blancs en neige avec une pincée de sel.
Mélanger dans un saladier le beurre mou, la moitié du sucre et les jaunes d'œufs et battez le tout jusqu'à obtenir une pâte bien homogène et mousseuse.
Ajoutez-y la farine, la levure et le lait et mélangez à nouveau jusqu'à obtenir une pâte homogène et légère. Incorporez enfin délicatement les blancs d'œufs à la pâte.
Pelez puis coupez les pommes en petits quartiers et versez-les dans un autre saladier. Arrosez-les avec le jus de citron. Ajoutez la moitié de sucre restant et les framboises, et mélangez très rapidement.
Versez les fruits dans la pâte, ajoutez la moitié des amandes effilées, mélangez très rapidement et versez le tout dans le plat Crousty. Pas la peine de trop étaler, ça va se faire tout seul en début de cuisson.
Enfournez, mettez votre four en position Crousty jusqu'à ce cc1 s'affiche, confirmez ce choix puis choisissez 0,4 et appuyez enfin sur Départ, la cuisson dure environ 18 minutes. Une fois celle-ci finie, laissez le gâteau dans le four fermé une dizaine de minutes de plus.
Si vous utilisez un four traditionnel préchauffez-le à 180° et enfournez votre gâteau pendant 30 à 35minutes.
Pendant ce temps faites griller rapidement les amandes restantes.
Mettez ensuite une casserole à feu doux et versez-y la gelée de framboise, ajoutez une cuillère à soupe d'eau et laissez sur le feu jusqu'à ce que la gelée soit complètement fondue et qu'elle ait retrouvé une bonne épaisseur.
Quand le gâteau est à point répartissez alternativement la gelée et les amandes grillées. Servez de suite encore tiède, fondant et croustillant...
Et si jamais vous avez une minutes vous pouvez voter pour ma recette là : Concours DuoChef, elle est parmi les recettes des blogueurs. Profitez-en pour découvrir la recette de Claude-Olivier, son assiette du pêcheur aux saveurs d’Asie, moi j'ai un faible pour elle… et ensuite votez pour moi… ou pour les autres…

Mais pourquoi, et si on reparlait un peu pique-nique maintenant… est-ce que je vous raconte ça…

42 commentaires:

  1. Très très drôle ! Et merci pour la recette ;-)

    RépondreSupprimer
  2. Bluelaomoon12/06/2009 11:32

    Hum… Je deviens bavarde, moi…
    M'a l'air drôlement sympa cette recette (on est très "gâteaux chez moi, ça tombe bien !). Bref, je vais essayer ça très vite. Bon, pas de four Crousty chez moi. Le gâteau devra se contenter de chaleur tournante. Ça ira aussi, j'espère…

    RépondreSupprimer
  3. Merci Tweet !
    Tu sais quoi Bluelaomoon j'aime les bavardes ,-) ! pour info les photos 1 et 4 Chaleur tournante 2 et 3 DuoChef position Crousty... donc ça devrait aller !

    RépondreSupprimer
  4. J'avoue qu'au début, j'ai eu un peu de mal avec tous ces programmes, ces boutons, ces menus pré-programmés mais j'avais pigé qu'il fallait le brancher ;-). En tous cas, maintenant t'as l'air de maîtriser grave ! Bises !

    RépondreSupprimer
  5. Un peu moins maintenant mais combien de fois ai-je du demander à nos clients si leur modem était bien branché, si leur ordi était bien allumé.
    Ah mince... ben non.
    Bon faites-le et vous verrez, vous aurez accès à votre site, à vos mails car non non notre centre serveur n'est pas en rade.
    Bref, tu aurais du m'appeler, un four c'est un peu comme un ordi, faut parfois le brancher ;-)
    Mais les ordis ne font pas d'aussi beau gâteau que celui ci.

    RépondreSupprimer
  6. en commençant à lire ton billet, j'ai tout de suite pensé à cette pauvre ELLE!....comment vivrait elle l'arrivée d'un petit concurrent?....je vois que tu as su gérer!

    RépondreSupprimer
  7. serais-tu un peu tête en l'air ?? bizarrement, cette petite péripétie ne m'étonne pas venant de toi :-)

    RépondreSupprimer
  8. Je m'étouffe ! ... Chapter II...
    Tu m'en veux encore pour samedi soir, c'est çà ? ;-)

    RépondreSupprimer
  9. Tu as bien fait de la faire travailler Elle, idéal pour comparer au LG...
    Comme toi, j'avais craqué pour Claude-O.

    RépondreSupprimer
  10. Je découvre ton blog et je suis vraiment épatée, par les recettes d'abord, même si pour ce gâteau, je n'ai qu'un four classique, et par tes "petits billets" qui sont tellement vrais, "le pâté étalé à grands coups d'opinel où les bières s'ouvraient avec le cul d'un briquet", çà me rappelle quelque chose !

    RépondreSupprimer
  11. Et bien cela me rassure de voir que je ne suis pas la seule à avoir un peu de mal avec la haute technologie....irrésistible et croustillant ton billet...c'est ta belle-maman qui va être ravie si elle lit aussi ton billet....top ton gâteau, totalement gourmand....tout ce qu'il me faut en ce moment !!!!
    Bises

    RépondreSupprimer
  12. on me dit que je suis bavarde, mais la tu me bae !!! Génial, j'ai adorer te lire. Et ta recette on l'oublierais presque dans tout ça;)) Mais non elle est cro cro bonne pour l'oublier et les photos, hummmm !!! j'ai mangé pour temps mais je temps piquerais bien une GROSSE par. Bisous à toi et bonne soirée ou nuit vue l'heure. Bisoussssssssssssssssss

    RépondreSupprimer
  13. Salut Dorian,
    Ce gâteau me plait beaucoup , je note ta recette .
    Bon week-end ,
    Roland

    RépondreSupprimer
  14. Il faudra que je patience encore un peu pour que les framboises soient mûres au jardin mais je retiens la recette.
    C'est toujours un excellent moment de détente la lecture de tes articles :))
    Amicalement de la vallée

    RépondreSupprimer
  15. ne t'inquiète pas, j'attends que ma fille rentre de fac pour pouvoir changer l'heure de ma voiture deux fois par an...alors les fours hi-tech c'est déja merveilleux que ça arrive à se mettre en route après un certain temps...Y a-t-il une notable différence de résultat ?

    RépondreSupprimer
  16. Ma belle-mère est pire que la tienne question anti-techbologie,elle refuse d'avoir un portable,un ordinateur ou un GPS.
    Merci pour cette recette très appétissante.

    RépondreSupprimer
  17. quelle belle histoire touchante et drôle!!
    et le gâteau miam!!!!!!!!!

    RépondreSupprimer
  18. Ah heureusement qu'il y a la version four normaaal. Tu maîtrises complètement là avec ta delicieuse petite tarte pleine de fruits d'été.
    Tu as un don: je t'ai imaginé parler à la technologie. Bonne nuit et merci pour ces moments!

    RépondreSupprimer
  19. Bluelaomoon15/06/2009 09:49

    Hello,
    Hier matin, dimanche donc, je me suis retrouvée dans la cuisine bien plus tôt que prévu. Fuyant le champ de bataille qui s'annonçait à l'étage avec le réveil (à sept heures du mat' !!!) de ma donzelle de neuf ans et de sa copine, je me réfugie dans la dite cuisine. Et qu'est-ce qu'on peut faire dans une cuisine, hein ? Ben, de la cuisine, tiens !
    Ai donc testé le gâteau pommes-framboises. J'avais tout sous la main et les framboises attendaient sagement dans leur barquette.
    En voilà un amour de gâteau ! Hyper-facile à faire (pas d'état d'âme ni de questionnement métaphysique). Cuisson rapide (avant j'ai juste dû m'empêcher de continuer à tremper des quartiers de pomme dans la pâte pour qu'il en reste un peu pour le moule. Trop bonne, la pâte !).
    Et je mets mon joli gâteau de côté… pour le goûter, me disais-je, in petto.
    Je t'en fiche. Après le déjeûner (pourtant substantiellement correct), un zozo a dit : "Oh, je gôuterais bien le gâteau qui a l'air si sympa, etc. etc. Bref, dix minutes après, il n'en restait pas la moindre miette. Et ils n'ont pas eu de goûter, na !
    Donc, une recette à ranger dans les incontournables.
    Bonne journée.

    RépondreSupprimer
  20. cela valait largement le coup de le brancher en définitive ;-)) Ho et puis si reparle nous du pique nique mais ce coup n'oublie pas de prendre une veste peut être ? ;o))

    RépondreSupprimer
  21. C'est vraiment très drôle! J'adore ta façon d'écrire Dorian.
    A bientôt

    RépondreSupprimer
  22. Irrésistible récit, j'aimerais être petite souris pour me glisser dans ta cuisine, voir se qui s'y passe et au passage grignoter quelques miettes !

    RépondreSupprimer
  23. j'espere que ton retour sur Paris s'est bien passé.
    Dégustation de ton gateau hier soir, bien moelleux, très bon goût...j'ai beaucoup aimé
    ca m'a fait plaisir de faire ta connaissance, a bientot par chez toi peut être !

    RépondreSupprimer
  24. Comme Teddy, j'espere que tu es bien revenu sur Paris. Ton gâteau était tout simplement délicieux, je garde précieusement la recette de la salade de fruit sans oublier le petit plus made in Dorian soit trois heures de TGV, ça fait toute la différence lolll Je suis très contente d'avoir fait ta connaissance, j'espere te revoir bientôt peut être sur Paris !!! bisous

    RépondreSupprimer
  25. Quand j'ai reçu le mien, j'étais tout content, super motivé. Puis j'ai ouvert le mode d'emploi et l'espace d'un instant, je me suis dis qu'il fallait un doctorat en four pour arriver à faire quelque chose...manque de bol, je ne fais qu'un doctorat en biologie, mal barré le suisse pour le coup. Mais après avoir feuilleté un peu plus la chose, j'ai vu que c'était assez simple et très très très pratique. Ta recette est splendide, haute en couleur, tout ce que j'aime! Et merci pour le clin d'oeil, ça me touche! A la prochaine l'ami! bonne soirée

    RépondreSupprimer
  26. Et par curiosité, elle ne lit pas ton blog belle-maman au moins ? Sinon, elle ne va pas être contente, hi hi hi.

    RépondreSupprimer
  27. En plus d'avoir été à la même "tablée" Teddy, Agnès et moi, je crois qu'on a apprécié les mêmes choses. Tout comme eux j'ai dégusté ton gâteau hier soir, et j'ai été conquise par son moelleux qui contraste avec les pommes mi-fondantes mi-croquantes!
    Si mes compères décident un beau jour de migré vers le Nord, je les suis sans hésiter!

    RépondreSupprimer
  28. moi je viens de terminer ma dernière part ce soir !
    Miam, très bon !!

    RépondreSupprimer
  29. Ahhhh, c'est LUI, c'est LUI que j'ai sorti de ma serviette/doggy bog, et que j'ai croqué dedans et que j'ai fait "Oh purée Mousseline de sa mère !!!!"
    Trop bon, mi-fondant avec la pâte, mi-croquant avec les pommes,délicieux.
    Ca vaut le coup de te bellemèriser, je te le dis...

    RépondreSupprimer
  30. Ici c'est total regalade comme d'hab: papilles et le reste! J'adore tes textes et tes recettes c pire: je les kiffe grave :-)

    RépondreSupprimer
  31. Et dire que je ne l'ai même pas goûté...mais je me suis vengée sur ta salade de fruits qui fait dire hummmm même si on a la bouche fermée, elle s'ouvre toute seule...en tout cas trop contente de t'avoir revu et de t'avoir présenté la princesse en relief...bises

    RépondreSupprimer
  32. Top ton gateau , que rico la petite gelée qui vient se mêler ...

    RépondreSupprimer
  33. il m'a l'air vraiment extra ce gâteau!

    RépondreSupprimer
  34. Si je ne me trompe pas c'est le gâteau que tu as rapporté à Soissons et que j'ai bien aimé !

    RépondreSupprimer
  35. Humm, ton gateau me fait envie !!

    RépondreSupprimer
  36. Coucou!!
    Je viens te voir pour te faire part de l'ouverture de ma mini boutique ou j'y vends pour le moment des bijoux de sacs en fimo, perles, breloques...
    N'hésite pas a passez ca me fera plaisir =)
    http://kitschy-kawai.over-blog.com

    RépondreSupprimer
  37. Hummm, ça doit être bon ce gâteau!
    Je pique ta recette, au moins pour essayer.
    Merci
    Nina

    RépondreSupprimer
  38. Coucou,
    j'aime bien ton histoire, elle est rigolote. Avec toi, c'est tout un programme ;o))
    Ce joli gâteau bien moelleux me plaît beaucoup. Je note la recette.
    Merci
    Bisous, à bientôt et bonne journée ;o))

    RépondreSupprimer
  39. Qu'est-ce qu'il a l'air bon ce gâteau! Fruité et croustillant, tout comme j'aime!
    Quand je pense qu'à la maison notre four date des années 70... rrrr ;)

    RépondreSupprimer
  40. C'est toujours un moment très sympathique et très drôle. J'adore venir chez toi. Merci pour cette bonne recette!

    RépondreSupprimer