vendredi 6 mars 2009

La cuisine pour séduire ? Et la plus séduisante des pavlovas pour répondre à cette bien étrange question…

La cuisine peut-elle être un moyen de séduction ? Quand elle m’a posé cette drôle de question, je me suis d’abord gratté le menton. Et je me suis demandé si j’étais le mieux placé pour répondre à une question concernant la séduction. S’il s’était agit du rangement des râteaux et vestes, j’dis pas, là j’aurais pu m’étendre, donner du détail, expliquer le pourquoi et le comment des moyens que l’ado et après l’adulte peuvent utiliser dans l’espoir de séduire… parce que ça, de l’espoir, j’en ai eu. Mais pour le reste… Et pourtant j’ai essayé, essayé…
Au début j’allais même franchement au combat, pensant que pour séduire il suffisait de naturel et qu’un simple veux-tu qu’on se partage un spaghetti comme dans la Belle et le Clochard ? lancé comme ça me suffirait pour décrocher mon graal, pour enfin entrer enfin dans le monde des ado avec petite amie ! Mais j’ai vite déchanté et je suis seulement devenu le roi du spaghetti…
Du coup pendant bien longtemps je suis resté dans une des catégories les plus maudites parmi les maudites, celle de l’ado qui a des filles pour amies.
Et régulièrement ces amies me disaient combien elles se sentaient en confiance et combien elles étaient bien avec moi, et finalement que si je n’avais pas seulement voulu être leur ami j’aurais pu, peut-être, être l’élu de leur cœur… Là, généralement je m’éclipsais dans la pièce voisine, je posais ma main sur le chambranle de la porte et je refermais violement la porte une dizaine de fois sur la dite main en me traitant d’à peu près tous les noms d’oiseaux que je connaissais, et j’en connaissais ! Et puis je revenais prendre ma place d’ami avec une main en moins… Je les écoutais me dire, tu sais tout à l’heure je disais ça sans le penser, j’espère que je ne t’ai pas fait de peine, je sais combien c’est plus important pour toi l’amitié… Et pendant que je me demandais si je pourrais aussi me claquer la porte sur ma main valide à coup de tête , j’écoutais les nombreuses peines de cœur de mes amies avec Alexandre, Paul, Jérôme, Albert, André, François… et quelques autres de… mes ex-amis !
Maudit, j’étais maudit !
Et puis est venu le temps des artifices, où j’ai pensé que la séduction pouvait passer par quelques arrangements de la vérité, un temps où je me cachais derrière un micro ou un écran avant d’affronter la dure réalité. A cette époque-là il m’arrivait d’avoir une voix digne de Sinatra, c’est fou ce que peut faire un micro, et des descriptions virtuelles dignes d’un mélange de Clint Eastwood et de Cary Grant, le What else ? d’une époque précédente… Mais forcément quand grâce à ça j’arrivais à décrocher une rencontre, le problème devenait justement la rencontre !
Parce que là forcément, j’avais beau fumer 30 whiskies et avaler 3 paquets de cigarettes, quand je me pointais face à la belle et que je lâchais un t’as de beaux yeux tu sais ! curieusement dans ces yeux je ne voyais plus Sinatra mais Daffy Duck ! Et j’avais beau enfiler poncho et santiags je n’étais pas plus Eastwood. Je l’ai cruellement réalisé un jour où un de mes fers à bottes m’a lâché en route et que je me suis vu dans une vitrine avançant accompagné du cling clang de mes bottes… Là, j’ai réalisé que je n’avais même pas le bruit de Clint Eastwood… Le temps des artifices était fini.
Et puis finalement il y a eu Elle…
Et finissant enfin de me gratter le menton, j’ai répondu oui la cuisine peut être un moyen de séduction ! Un moyen d’essayer de la séduire chaque jour en l’attendant, des fois, derrière la porte avec juste à la main ce dessert fondant, craquant, croquant qu’elle aime tant.
Parce que je sais que tu vas finir ouvrir la porte, que tu feras semblant de me trouver caché, que tu vas t’asseoir et manger avec gourmandise et que finalement tu vas peut-être lever les yeux, peut-être un peu rougissante de m’avoir presque oublié une seconde en compagnie de ta gourmandise, et qu’il y aura une petite lumière qui brille dans tes yeux qui me regardent enfin…

Pavlova chocolat et poires
Ingrédients pour une pavlova pour 3 ou 4 gourmandes : 3blancs d'œufs – 180g de sucre en poudre – 1 càc de vinaigre blanc (j'ai utilisé du vinaigre de riz) – 20cl de crème liquide entière – 2càs de sucre glace – 90g de chocolat noir aux amandes ou au noisettes grossièrement haché – 60g de chocolat noir - 1 pincée de sel
Commencez par faire les meringues : mettez les blancs d'œufs avec une pincée de sel et battez-les en neige bien ferme. Ajoutez alors le sucre sans arrêter de battre. Dès qu’il est incorporé, ajoutez le vinaigre et battez encore un peu .
Faites 1 joli tas avec de jolies pics sur un papier sulfurisé posé sur une plaque de four, pensez à creuser un peu le centre et mettez à four préchauffé à 110/120° pendant environ 1h.Pendant ce temps, montez la crème et le sucre glace en chantilly bien ferme et réservez-la. Mettez le chocolat noir et la crème dans un bol et faites fondre le tout au micro-onde, remuez bien.
Quand les meringues sont cuites laissez-les refroidir avant le montage.
Pour le montage mettez un peu de chocolat aux amandes haché sur la meringue, un peu de chocolat fondu, une jolie couche de crème fouettée, et recommencez avec le chocolat aux amandes, le chocolat fondu et la crème jusqu’à à la pavlova de vos rêves…
Ingrédients pour une poire (pour 4 faites 2 poires) : 1 poire - 2 étoiles de badiane - 1belle pincée de cannelle - 2càc de gelée de coing
Pelez et coupez les poires en deux, enlever le cœur et la partie fibreuse qui rejoint la queue de la poire. Plantez une étoile de badiane à la place du cœur et remplissez de gelée tout le reste. Refermez la poire, badigeonnez-la avec la gelée restante après l'avoir posée sur un carré de Carta Fata ou de papier alu à défaut (merci
Stéphanie pour cette découverte !). Refermez le film comme une papillote, ficelez et enfournez dans un four préchauffé à 180° pendant une trentaine de minutes.
Servez-la toute chaude encore dans son emballage à côté de la pavlova.
Assiettes ligne Fairy Tales de Luminarc
La drôle de question c’est Hélène, journaliste à M6, qui me l’a posée, une journaliste qui a su, elle aussi, nous séduire par sa patience, son envie de partage et sa… gourmandise ! Une journaliste qui est arrivée du côté de chez nous grâce à Céline Combes, elle aussi journaliste à M6, que je n’ai hélas pas eu la chance de croiser mais qui a permis cette aventure.

Mais pourquoi, j’ai pas un cupcake day tome 2 sur le feu moi… est-ce que je vous raconte ça…

PS : Lavande de Lignes et Papilles a eu la très bonne idée de consacrer une nouvelle rubrique aux livres de cuisine des blogueuses et blogueurs… et du coup j’ai eu la chance de me retrouver dans ses colonnes, là : Interview croustillante… Merci Lavande !

43 commentaires:

  1. ah ! je viens de te voir à la télé :-)

    RépondreSupprimer
  2. tropolotrop06/03/2009 19:07

    j'vous ai vu à ta téloche ce soir ! c'est marrant !

    RépondreSupprimer
  3. MAIS MAIS .... DORIANNNNNNNNN c'est toi labas dans le noirrr(rrreee) ??? arribaaaa dorian l'amoroso !!!
    dis moi je viens de TE VOIR sur 100%mag m6, un pavlova plus tard sacré dorian
    bon je sais que j'aurais l'occasion de te trouver au détour d'un coin improbable alors je te dis à trés bientot
    (en attendant de te voir au salon du blog )
    bises gourmandes
    joelle

    RépondreSupprimer
  4. A défaut de pouvoir goûter à ton pavlova, tu m'as faite craquer avec ton très beau texte!
    Et je confirme, "chocolat" c'est plus sexy que "côte de porc" au creux de l'oreille :)

    RépondreSupprimer
  5. ah ben ça alors !
    Je revenais de ma cuisine où j'avais mitonné amoureusement une petite soupe pour mon fiston, qui, l'ingrat, l'a refusée avec force pleurs, bref !
    J'entre dans la salon, mes yeux se tournent vers la TV et là je m'exclame "mais c'est Dorian !!!!" zhom n'en revenait pas non plus : "mais tu l'as rencontré en plus" !
    2 min plus "rhooooo, la cuisine de dorian ! trop top ! et sa cuisinière, Elle !, aaaaaaaahhhhh ! j'veux la même !"

    Super sympa d'être entré chez moi via M6 ! à bientôt j'espère ;)

    RépondreSupprimer
  6. Incroyable ! je viens de te voir à la télé! et devines qu'est-ce que l'on avait sur la table, ton pain à la bière !!! Je t'ai piqué ta recette hier après-midi. Succulent ! Bravo ! Ta pavlova est une vraie tuerie !

    RépondreSupprimer
  7. je n'avais pas vu ton post et je viens de te voir par hasard dans 100% mag : je suis allée sur ton blog pour t'enguirlander car tu ne nous avez pas prévenu : en fait je n'avais pas vu ce post !
    Je comprends maintenant pourquoi tu es si accro de cuisine :-)

    RépondreSupprimer
  8. coucou Dorian,

    quelle belle surprise ce soir de t'apercevoir dans 100% mag ! c'était vraiment le hasard car je ne regarde pas souvent et je n'avais pas lu ton post. On a même eu le plaisir de faire la connaissance de Marie ! Concernant le sujet de l'émission, tu devais être bien plus à ton aise que le premier intervenant car tu connais ton sujet. Au plaisir de te revoir un de ces jours.
    Martine (la maman de Philo)

    RépondreSupprimer
  9. Tes meringues sont super mais j'ai surtout adoré ta petite histoire qui finit vraiment bien en me donnant presque la larme à l'oeil!!Bon Week-end avec ta dulcinée...

    RépondreSupprimer
  10. hihi je t'ai vu aussi, vous êtes trop choux les tourtereaux :) par contre, l'histoire de susurrer "chocolat" à l'oreille, je crois que tu nous l'avais déjà sortie ;)

    RépondreSupprimer
  11. Croustillant, nacré, crémeux, épicé, et surtout plein de poésie et d'amouuurrr ! Tu m'étonnes qu'elle a craqué !! Peut être que je devrai essayer pour trouver un charmant ...lol..ce week end mon mien était à quatre main avec ma môman et il était rougeoyant !!!

    RépondreSupprimer
  12. Ah non, pas encore !!!! Ne me dis pas que j'ai un métro de retard et que je t'ai loupé encore une fois à la télé....je suis dégoutée !!!!
    Ce qui ne m'empêche pas de fondre totalement devant ce sublime dessert chocolaté !!!!
    Je t'embrasse

    RépondreSupprimer
  13. Quel magnifique message !

    RépondreSupprimer
  14. Avais même pas vu les poires moi, mais j'ai bien compris le regard gourmand de Marie ...

    RépondreSupprimer
  15. C'est ma mère qu'il m'a envoyé un mail ce soir pour me demander si je t'avais vu. Bah non comme tu es un cachotier. Alors heureusement il y a M6 Replay pour ne pas en louper une miette.
    En tous les cas, j'ai l'impression que tu t'es bien rattrapé de ta période ado ;-)

    RépondreSupprimer
  16. C'est ma mère qu'il m'a envoyé un mail ce soir pour me demander si je t'avais vu. Bah non comme tu es un cachotier. Alors heureusement il y a M6 Replay pour ne pas en louper une miette.
    En tous les cas, j'ai l'impression que tu t'es bien rattrapé de ta période ado ;-)

    RépondreSupprimer
  17. À ce que j'ai vu, tu as récupéré tes mains. C'est plus facile pour dresser tes meringues qui étaient superbes.

    RépondreSupprimer
  18. J'ai toujours pas la télé mais je m'en fous, fan je suis, fan je resterai!
    Tu me fais une pavlova?

    RépondreSupprimer
  19. moi aussi je t'ai vu hier soir..je t'ai reconnu de suite, j'ai même crié"c'est dorian, c'est dorian"...et tout le mond em'a prise pour une folle, quan dj'ai dit que je te connaissais..enfin je te connais un peu quoi!!! par contre j'ai toujours pensé que ton prenom se prononcait"dorianne" alors je me suis trompée..on prononce comme ça s'écrit hein???!!!! en tous cas ta pavlova je comprends que ta jolie Marie aime ça....

    RépondreSupprimer
  20. Sont bêtes chez M6, un des journalistes avait proposé le thème cupcake, et ils avaient quelqu'un de tout trouvé pour ce reportage ! Bien dommage, mais bon la cuisine-séduction te va comme un gant aussi comme thème !

    RépondreSupprimer
  21. oui à la cuisine pour séduire (et ça marche aussi sur les garçons - à condition de ne pas tout de suite se transformer en mamma nourricière). pavlova, rien que le nom est une histoire d'amour...

    RépondreSupprimer
  22. Encore à la télé....t'es devenu une star !!!!!!
    Ton texte est très joli et dessert craquant ;-)

    RépondreSupprimer
  23. Quelle bonne surprise de vous voir sur M6 !
    Je comprends pourquoi Marie est aux anges : un merveilleux cuisinier dans ce qui semble être une p'tite cuisine comme la mienne ! Et un cuisinier qui veut l'étonner tous les jours. Mmmm ! Il faut que je parle à mon homme ! lol !

    RépondreSupprimer
  24. Et le sirop de rose ? Si tu nous parlais de ça aussi ...

    RépondreSupprimer
  25. Je ne suis que la 25ème à dire la même chose. Sauf que je t'ai vu cette nuit (insomnie!) et que c'est le prénom qui m'a fait dresser l'oreille... Serait-ce LE Dorian?... J'ai confirmation ce matin. Félicitations!

    RépondreSupprimer
  26. j'avais pas la télé à paris, efin pas à ces heures là, je cours sur M6 replay alors je ne veux pas louper ça !! en tout car le titre et ton texte c'est super comme d'hab !!

    RépondreSupprimer
  27. yummy yummy... Cette Madame Pavlova me rappelle bien des souvenirs...
    Elle était plus ensoleillée la notre... ;)
    Bises à toutes les ptites mains qui usinent dans ta grotte...

    Elise

    RépondreSupprimer
  28. bon, ben moi aussi, si je veux être séduite je vais devoir aller sur M6 replay alors....j'ai raté hier!.....mais je ne vais pas tarder à tester une de tes pavlovas et mon pouvoir de séduction par la même occasion.....dans les "vieux couples", ça doit marcher aussi!....

    RépondreSupprimer
  29. alors je t'ai vu, tu as été super ! Et Marie en gourmande amoureuse était dans le rôle de sa vie.
    Belle déclaration que ce texte là...
    Merci pour le lien.
    Ce jour c'est un autre garçon qui va s'assoir chez moi pour une autre interview...

    RépondreSupprimer
  30. Bravo pour ce billet bourré d'humour et d'amour.
    Vpoimà une belle façon de séduire!

    RépondreSupprimer
  31. Une bien belle revanche sur ta séduction adolescente!!!
    M6 te met à l'honneur grâce à ta cuisine mais de ce fait,la chaîne te proclame Roi des séducteurs...

    RépondreSupprimer
  32. Encore une belle histoire comme on aime...Merci Dorian

    RépondreSupprimer
  33. Bravo pour cette recette. Tu es beaucoup cité dans la "blogosphère", Dorian par ci Dorian par là. Et puis hier, sur M6, ici à la Réunion (même ici) je vois une magnifique Pavlova (la présentation était vraiment belle) avec du chocolat... et un certain Dorian. Je viens donc vérifier sur ton site et en effet c'est le même toi avec cette fameuse recette qui me faisait tant envie !!!!
    Je suis ravie ..pour la recette, mon mari aussi... même s'il a la pression ;-)
    féliciations pour tout ça
    A bientôt

    RépondreSupprimer
  34. Bouh, mais je veux te voir à la télé, moi!!! T'as pas un lien à nous offrir, par hasard, petit cachotier?

    En tous les cas, félécitations!

    RépondreSupprimer
  35. j'ai vu ta pavlova sur le petit écran... Elle a bien de la chance Marie... Quant à tes cupcakes, j'espère vite les découvrir, une fois la convalescence terminée...

    RépondreSupprimer
  36. Et bien moi aussi j'ai été séduite (en tout bien tout honneur) quand j'ai découvert sur l'un de tes livres ces pavlovas gourmands et que je les ai mis au menu. Et ils sont à ce point restés gravés dans la mémoire gustative de mes petits monstres que l'autre jour quand tu est passé sur M6, les loupiots ont reconnu le monsieur du livre de maman ... alors je crois qu'il va falloir que j'en refasse avec des tonnes de chocolat. Pour séduire, je ne sais pas, en tout cas pour nous régaler à coup sûr !

    RépondreSupprimer
  37. Encore une bien belle histoire!

    RépondreSupprimer
  38. Pavlova, pavlova, ça me rappelle quelque chose... Y'a comme ça des p'tites douceurs qui sont redondantes chez toi. Oh, ça me va bien, hein ! C'est que... j'ai l'impression de me retrouver quelques longs mois en arrière à l'heure où je fréquentais plus assidument la blogosphère et plus particulièrement ce séducteur de Dorian. Mais si, t'es un séducteur, et Marie est une veinarde. Même moi, tu m'as séduit. Je te rassure, pas par ton sex appeal, hein, je serais assez mal placé pour juger si tu en as ou pas, mais quand on voit tout ces petits cupcakes et ces appétissantes pavlova, on se dit : "P'tain, li, le gars, y sait y faire avec les poulettes ! Une petite œillade par-ci, un petit coup de bec par là, et le coq repart avec sa demi douzaine d'oeufs frais." Ouais, tu sais y faire avec les poulettes. Moi, à part récolter quelques plumes pour faire des oreillers auxquels je suis allergique ou des fientes pour nourrir les poireaux, je suis bon à rien... ;)

    RépondreSupprimer
  39. Ouais, je suis le roi d'la poésoche, je sais !

    RépondreSupprimer
  40. C'est une très jolie histoire que tu nous conte là, même si le début est un peu triste :/

    Et moi je répondrais tout simplement à la question, peut-on séduire avec la cuisine en disant : OUI !!

    =D Voilà je n'ajouterai rien d'autre.

    RépondreSupprimer
  41. ta pavlova est un appel au crime gourmand !!!

    RépondreSupprimer
  42. Ce n'est pas un moyen de séduction la cuisine, elle est la séduction à l'état pure. Et comme en séduction, c'est au quotidien que la cuisine, y compris les gourmandises craquantes, qu'elle doit être présente sans rine attendre en retour.

    pavlova tu as dis ... voilà une nouvelle carte dans mon jeu

    RépondreSupprimer