jeudi 21 août 2008

Voyage au coeur d'une bande de filles 2 suite et fin... et petite balade en Asie pour un poulet aux noix de cajou

J'étais donc là dans le jardin de Catherine... le début de l'histoire est dans l'article précédent... J'étais donc là et je venais de me rendre compte que j'étais entouré de... filles, des vraies et des qui ne cuisinent même pas ! Ça doit être un truc génétique ou au moins bien ancré en moi parce que subitement j'ai failli retrouver mes habitudes d'adolescent de fennec du désert...
Le fennec adolescent du désert quand il lève l'œil et se rend compte qu'une fille traîne dans le même quartier de désert que lui, il ne réfléchit pas, bon à la base c'est un garçon... Il ne réfléchit donc pas et son cerveau part en vrille, les yeux lui roulent par terre, sa langue se transforme en cache nez à triple boucle dont il ne sait plus quoi faire et il n'arrête plus de répéter fifififille fifififille... Et là s'il est du type extraverti, il lance ses pattes avant puis ses pattes arrière, puis toutes ses pattes en même en temps et dans n'importe quel ordre en direction de la fille en question... Soit il est du genre introverti et commence à creuser frénétiquement vers le fond en espérant que là où il va ressortir, de l'autre côté du monde, le sexe féminin ne sera pas encore arrivé ! Moi j'étais plutôt du genre... enfin quand j'ai senti que j'atteignais les racines de l'arbre tout proche, je me suis arrêté et je me suis dit, mais qu'est-ce tu fais là ! T'es plus ado mon fennec !!!
Ma voisine qui visiblement avait remarqué le mouvement de pelleteuse de mes papattes avant me scrutait avec un regard... de fille. Un regard de fille, c'est un regard qui en même temps vous dit qu'elle hésite à vous classer.... végétal ou minéral ? Qu'elle se dit... mais aussi que si le plus insignifiant des moucherons passaient par là il pourrait devenir beaucoup plus intéressant que votre auguste personne...
Là, sentant qu'il fallait que je fasse quelque chose pour influencer son choix, j'ai lancé mon plus beau sourire, un truc qui me fait ressembler à un mélange de Chewbacca en plus baveux et de clafouti aux cerises réalisé par ma belle-mère... ce qui a fini d'achever le moindre d'espoir de mon retour dans le règne animal... Et forcément elle a levé les yeux au ciel comme une fille... c'est à dire en me disant ainsi qu'elle m'avait finalement classé dans le règne charcutier du type pâté qui a tourné au vinaigré, un règne qu'elle venait de créer pour moi ! Parce qu'il ne faut pas croire le fennec introverti du désert il a beau creuser, creuser, creuser... il n'en connait pas moins le langage des filles, à force de le sentir pesant dans son dos ! Et puis finalement le fennec qui est en moi s'est peu à peu assoupi et les discussions commençant à fuser dans tous les sens, j'ai essayé de les prendre au bond et de papoter au gré des occasions.
Le problème du garçon quand il veut s'intégrer dans une conversation de filles c'est son nombre de cerveaux ! Les garçons ont, c'est établit scientifiquement, un cerveau dit à usage unique, ce qui ne veut pas dire qu'il ne sert qu'une fois dans sa vie mais qu'il ne peut servir qu'à une chose à la fois ! Se relacer les chaussures, penser que la fille qu'il vient de croiser à des bien jolis yeux, regarder le feu rouge qui justement est rouge ou se gratter l'oreille sont des choses différentes que le garçon doit faire l'une après l'autre. Et si un jour vous voyez un garçon au milieu d'une chaussée se grattant l'oreille agenouillée en siflant son lacet défait, pas d'inquiétude il s'est juste cru capable d'être une fille...
Parce que les filles, elles, ont un nombre de cerveaux variable en fonction des besoins et par exemple elles peuvent en avoir un par conversation et ainsi en suivre dix à la fois ! Mais tant bien que mal et souvent au milieu des sourires complices j'ai réussi, souvent à contre-temps à placer deux ou trois trucs... et c'est ainsi que j'ai passé une foutue bonne après-midi au milieu de filles qui ne cuisinent pas forcément mais qui sont quand même parties avec des Tup' plein les bras... qui a dit que les filles c'est facile à comprendre !
Et voilà la dernière recette que j'avais confiée à Catherine pour le numéro 4 de Cuisine P@ssion qui restera à jamais dans notre imagination... par contre le 3 et dernier est toujours en vente...
Poulet poivrons et cajou à l'asiatique
Ingrédients : 2càs de sauce prune ou
Sauce prune : 2càs de confiture à la prune (de préférence aux mirabelles ) - ½ càs de vinaigre de riz – 2 pincées de sel – un ¼ de piment oiseau (facultatif) - ¼ de gousse d'ail
100g de noix de cajou – 2 belles pincées de paprika – de la sauce pimentée (de type Sriracha)
250g de poulet - ½ poivron jaune - ½ poivron rouge – 4 ou 5 ciboules (ou 1 bel oignon nouveau) – 1càc de gingembre – 1 gousse d'ail – huile de tournesol
Si vous n'utilisez pas de la sauce prune toute faite, commencez par préparer la version maison. Mélangez dans le bol d'un mixer la confiture de prune, le vinaigre de riz, le sel, l'ail et de la sauce pimentée à votre goût. Mixez le tout jusqu'à obtenir une pâte bien homogène, réservez-la.
Préparez ensuite les noix de cajou. Versez un trait d'huile dans une poêle à feu moyen, ajoutez les noix de cajou et faites les bien dorer en remuant constamment. Quand elles sont bien dorées, retirez du feu et ajoutez 2 belles pincées de paprika, remuez bien et ajoutez éventuellement la sauce pimentée si vous aimez.
Occupez-vous enfin du poulet. Versez 1càs d'huile dans une poêle à feu assez vif, quand elle commence à fumer versez-y l'ail et le gingembre, laissez 1 minute. Ajoutez le poulet remuez bien et faites le bien dorer de tous les côtés rapidement, le feu doit être assez fort pour ça. Quand il est à point versez la sauce prune, remuez bien puis ajoutez les poivrons, remuez encore. Couvrez alors votre poêle et laissez cuire 5 à 6 minutes. Ajoutez alors enfin la ciboule et un peu de sauce pimentée si vous aimez et continuez la cuisson à découvert pendant une minute.
Versez le contenu de la poêle dans un plat puis versez dessus les noix de cajou, servez de suite.
Et encore merci à Catherine et aux filles et au gentil démonstrateur du jour et... merci pour cette très très bonne après-midi !
Mais pourquoi, tiens mon lacet est défait, bizare toutes ces voitures... est-ce que je vous raconte ça...

27 commentaires:

  1. J'adore ta façon de raconter les choses, mon cher Dorian....et j'aime beaucoup cette nouvelle recette asiatique....à très bientôt !!!

    RépondreSupprimer
  2. Alors imagine une fille (perdue) dans une soirée-réunion-regroupement de garçons ... c'est tout aussi analytiquement passionnant ! :-)

    RépondreSupprimer
  3. Ton poulet aux noix de cajou a l'air plus que délicieux !

    RépondreSupprimer
  4. Je suis MDR!!! Je t'imagine en Chewbacca baveux - clafoutis de la belledoche!!! EXTRA!
    Bon, mon p'tit Dorian, tu devrais ouvrir un zoo... D'abord des renards, des poules et maintenant des fennecs.....

    Ta recette est irrésistible!!! Il faut absolument que je la réalise!

    RépondreSupprimer
  5. Et il y a des garçons qui inventent des recettes de cuisine... bien séduisantes, l'arme secrète!!

    RépondreSupprimer
  6. j'adore ta recette, garçon !

    RépondreSupprimer
  7. Et toi, t'as pris quoi comme Tup?

    RépondreSupprimer
  8. C'est toujours un plaisir de te lire et de se retrouver à sourire devant ton billet hilarant!!!

    Cette wokée est très belle et appétissante! Poulet, cajou et poivrons, je salive rien qu'en regardant tes superbes photos et en imaginant ce plat devant moi!

    Bises,

    Rosa

    RépondreSupprimer
  9. Je suis triste !! Je lis tes posts que je n'avais pas eu le temps de lire depuis mon retour et tu m'annonce un décès, celui d'un magazine que j'aimais bien, mais d'un autre côté le fou rire me prends comme toujours en te lisant difficile de rester insensible à ta prose et à tes recettes !!!!
    Bises

    RépondreSupprimer
  10. Je ne suis pas poulet, ni dinde mais je viens rien que pour la prose. Et le poulet un peu quand même, histoire de verser une larme, paix à son âme ;-p
    Bises,
    Lisanka

    RépondreSupprimer
  11. Je ne suis pas poulet, ni dinde mais je viens rien que pour la prose. Et le poulet un peu quand même, histoire de verser une larme, paix à son âme ;-p
    Bises,
    Lisanka

    RépondreSupprimer
  12. Enfin un homme qui reconnait le handicap majeur du cerveau masculin !!! Je suis pas venue pour rien.
    Sauf que moi, c'est des cacahuettes que j'ai achetées l'autre jour pour une recette que je ne retrouve pas et que j'aime pas le poivron.
    Mais sans rancune car je l'aime bien le Dorian avec une cervelle de garçon ;o)))

    RépondreSupprimer
  13. je pense que tu ne seras pas étonné si je te dis que j'avais aussi proposé cette recette a Catherine ;-) ben oui, un truc tellement bon, c'est un classique de la cuisine thaï! Et pourquoi ne pas le servir avec un grand vin de chez vous, style un Corton-Charlemagne Grand Cru, hein?

    RépondreSupprimer
  14. Eyh eyh ... pour quelqu'un qui dit ne pas comprendre les filles,je trouve que tu sais parfaitement bien analyser les situations et ces regards tellement évocateurs ;-) ... et merveilleusement bien retranscrire tout ça.
    Aussi bien que Marie sait photographier tes jolis plats... cette recette est parfaite pour un wok? Il est où le wok? ;-))) biz biz

    RépondreSupprimer
  15. je pense pas qu'une fille soit capable de te classer au rayon pâté qui a tourné ... Ou alors c'est qu'elle est pas bien futée !
    Enfin bref.
    Poulet/cajou ... ben, Oui ? What else ? ;op

    RépondreSupprimer
  16. donc si j'ai bien compris, tu ne ressembles pas au loup de Tex avery dans de telles situations?....
    mais autour de tup, tu n'as pas du tout parlé cuisine avec ces dames?....

    RépondreSupprimer
  17. merci pour cette recette, Dorian: tout ce que j'aime!
    Quant à la réunion Tupperware, on dirait que le loup était dans la bergerie...

    RépondreSupprimer
  18. Pouf, y'a trop de Catherine dans ce post, on s'y perd, j'ai failli croire encore une fois que tu as traversé des affres terribles en cet après-midi et puis, ouf, non, y'a un happy end ! Pas facile tous les jours la vie de Fennec... N'empêche, si t'as lu mon dernier post, n'est-ce point fou comme nos grands esprits se rencontrent ?
    PS : Que dalle qu'il a pris de Tup Gracianne, faisant ainsi chuter de façon vertigineuse le Chiffre d'Affaire de la journée et m'obligeant à laisser passer la larme à l'oeil le super cadeau que j'aurais eu avec 299,999¨€ d'achats... euh, c'était quoi déjà ?

    RépondreSupprimer
  19. Ben moi, mon homme, il me croit pas quand je lui dis que les femmes sont cérébralement constituées pour faire plusieurs choses à la fois. Alors çà s'énerve si je bricole quelque chose pendant qu'il parle, j'vous jure...
    En tout cas, si un jour tu devais te retrouver promulguer au rang de pâté... impérial qu'il serait le pâté, impérial...

    RépondreSupprimer
  20. J'adore cette phrase "Les garçons ont, c'est établit scientifiquement, un cerveau dit à usage unique, ce qui ne veut pas dire qu'il ne sert qu'une fois dans sa vie mais qu'il ne peut servir qu'à une chose à la fois ! Se relacer les chaussures, penser que la fille qu'il vient de croiser à des bien jolis yeux, regarder le feu rouge qui justement est rouge ou se gratter l'oreille sont des choses différentes que le garçon doit faire l'une après l'autre. Et si un jour vous voyez un garçon au milieu d'une chaussée se grattant l'oreille agenouillée en siflant son lacet défait, pas d'inquiétude il s'est juste cru capable d'être une fille..." Sincèrement Dorian, mais vraiment le plus honnêtement du monde... MERCI pour ton humour et ta vision des choses et des gens. Te lire quand je me lève est réellement un plaisir et très souvent un grand moment de rire :D

    Et cette recette... Version Végé elle sera parfaite pour mon repas de ce soir huhu merveilleux au passage, puisque j'avais des envies asiatiques. Demain c'est Claude-Olivier qui passe à la casserole (hihi) mais pour midi, c'toi qui te retrouveras sur le barbuc' muahahaha ;)

    RépondreSupprimer
  21. "oh les filles ! oh les filles ! elles me rendent marteaux..."
    quelle belle illustration tu viens de faire avec légéreté. je te rassure, on est pareilles dans la situation inverse.
    la solution ? arrêter de vouloir comprendre et manger des noix de cajou !

    RépondreSupprimer
  22. Ca, c'est un résumé de Tup' party!

    J'adore!

    Bon évidemment, je suis une fille (qui ne cuisine pas, ou si peu quoique un peu plus qu'il y a 1 an), alors même avec 2 tup' party (en ayant acheté au moins un truc à chaque fois, c'est dire), je ne peux pas le faire de la même façon. de toutes façons, j'ai pas encore raconté.

    RépondreSupprimer
  23. Oups j'ai oublié de t'offrir mon p'tit quelque chose lors de mon dernier passage...
    http://terrenoiresoleilrouge.blogspot.com/2008/08/quand-la-louna-se-lve-haut-dans-le-ciel.html

    Je sais bien que ce n'est pas grand caus' (comme on dit chez moi) mais bon... le plus important est la signification qu'on veut lui confier... Dans mon cas c'est un grand merci pour ta joie de vivre, d'être ce que tu es, de l'assumer et surtout... de continuer ;)
    Alors au

    RépondreSupprimer
  24. Merci Sandrine ! Moi ce que j'aime toujours autant ce sont tes sympathiques messages !
    Un jour je raconterai une soirée que j'ai passée au milieu d'une bande de vendeurs de raquettes de tennis... tu verras c'était bien aussi Flo ,-)!
    Merci CoincCoin il faut aimer le sucré-salé en tout cas pour l'aimer...
    Tu sais que je commence à y penser Claire parce qu'effectivement à force de me prendre pour des petites bestioles je vais finir en Jean de la Fontaine d'banlieue ,-) ! remarque avec moi pas de risques qu'il y ait une morale à la fin ! Et si tu essayes la r'cette dis-moi...
    Hum c'est la première fois que je me rends compte que j'ai une arme secrète Pascale ,-) !
    Merci fille... oups merci Mona ,-)
    Finalement je n'ai rien pris Gracianne, c'est pas que je n'aimais pas les produits, c'est juste qu'il fallait aller les chercher et que malheureusement ça me faisait du coup 120km aller retour... me demande si Madame Tup' ne devrait pas changer de système... me demande...
    Si j'arrive à faire sourire et à faire tordre le nez avec un peu d'envie pour mes p'tits plats... je crois que je ne suis pas loin du bonheur Rosa ! Alors merci et grosses bises à toi
    Comme je disais Edith, c'est triste pour Catherine qui risque d'y laisser pas mal de plumes... pour moi ça a été une très belle expérience dans tous les cas ! Bises à toi !
    Hum donc je note ni poulet ni dinde... je me demande si je ne vais pas tenter un p'tit tvorog spécial Lisanka ,-) Bises !
    Une recette avec des cacahuètes pour Gredine on va sans doute te trouver ça ! Tiens, chez moi par exemple tu as ça : Nouilles chinoises à plein de choses http://doriannn.blogspot.com/2008_08_01_archive.html et sans poivrons en plus ! Et merci de me faire sourire avec tes messages
    Avec un Corton-Charlemagne Grand Cru j'arrive Claude !!! j'espère que tu vas mettre ta recette bientôt alors histoire que je l'essaye et si je l'ai loupé surtout n'hésite pas à me dire où la trouver !
    Effectivement à l'époque, puisque la photo date d'un mois, mon wok était encore bien rangé... depuis, je ne sais pas pourquoi Stéphanie, mais mon wok a curieusement remonté à vitesse grand V dans ma cuisine... va savoir pourquoi ,-) !
    Heu ben si elle était futée Marion et surtout très très taquine ,-) ! Quant au poulet... ben c'est quand tu veux comme d'hab quoi !
    J'avais pas pensé au loup... enfin... je ressemblais Babeth, je ressemblais ,-) et non finalement on a presque pas parlé cuisine et c'était bien aussi
    Merci Foodlolo... quant au loup, un fennec et encore tout déplumé ,-)
    C'est vrai qu'entre Catherine et Juilette des fois moi-même je ne sais plus qui tu es... heu j'ai l'impression d'avoir réussi la phrase creuse de l'année là ,-) ! Quant à ton dernier post effectivement il y a de la préoccupation commune dans l'air... Et aaarghhh... me voilà responsable d'un drame... désolé ,-) je ferais mieux la prochaine fois !
    Alors là franchement Mamzelle Gwen c'est bien la première fois que je me fais traiter de pâté impérial et que je prends ça avec un sourire radieux ,-) ! Merci pour le compliment...
    Hummm je m'en vais de ce pas prévenir Claude qu'il ne va pas tarder à passer à la casserole ,-) Connaissant un peu le garçon je suis sûr qu'il va apprécier, c'est un de ses passages préférés... Et merci pour tes sourires ce sont un de mes moteurs pour retourner devant ma page blanche... Merci Taliashka !
    J'ai complètement oublié la fin de cette chanson moi Saperlipopote... enfin oublié... Arrêter de comprendre et manger des noix de cajou, je sens que ça va devenir ma devise pendant un moment !
    Hooooo et encore je ne raconte pas tout Virginie... vraiment pas tout ,-) et toi tu vas raconter aussi tes Tup' party alors ???
    En tout cas pour moi c'est un vrai plaisir et je suis loin d'être blasé de ce type de petits signes amicaux Taliaskha et du coup ils me touchent vraiment quand je les reçois ! Alors merci à toi pour ce petit clin d'oeil !

    RépondreSupprimer
  25. Et oui Dorian, je compte les raconter, les tup' party...

    Mais c'est vrai que je ne suis pas très rapide, mon cerveau ayant quelques problèmes de productivité bloguesque (blogueste?) ces derniers mois. il y a 3 billet que je pense faire depuis un certain nombre de semaines et qui ne sont toujours pas commencé. C'est dire.

    Et il faut que j'aille chez Catherine-Juliette récupérer mon dernier achat...

    RépondreSupprimer
  26. Je récupère mon retard... et je suis morte de rire ! bon pas pratique lorsque l'on a pris du retard de commencer par le bas pour avoir la suite en haut (je sais pas si je suis claire là ?) Surtout si en même temps, on prépare le diner du lendemain, on repasse, on regarde la redif d'hélène et les garçons et que l'on lit ses mails en même temps.... Ben oui j'suis une vrai fille et j'arrive à faire tout çà en même temps... mais seulement si je veux et là non, je ne veux pas...je veux me concentrer sur le plaisir de te lire ! Top ta recette (aussi et principalement ;-))))))))))))))))) Bizzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzz

    RépondreSupprimer
  27. Roooh,j'aurais pas du regarder cette hallucinante série asiatique... En plus j'ai grignoté n'importe comment ce soir et voilà le résultat !
    Je me demande quelles sont les probabilités qu'il y ait un poulet aux cajous comme celui-là dans mon frigo, là tout de suite ?
    mouaiff...

    RépondreSupprimer